Le Patient Zéro en Italie est un migrant pakistanais qui livrait de la nourriture chinoise à domicile


Le Patient Zéro en Italie est un migrant pakistanais qui livrait de la nourriture chinoise à domicile

.

L’homme, un Pakistanais, bien qu’asymptomatique, a été invité par les autorités sanitaires italiennes à se placer en quarantaine à son domicile dans la région de Pavie, mais il n’a pas suivi la suggestion et a continué comme si rien ne s’était passé dans le restaurant chinois où il travaillait.

Un jeune homme d’origine pakistanaise résidant dans une municipalité de Lomellina, dans la région de Pavie, a été testé positif pour le Coronavirus et on lui a demandé de rester chez lui pendant deux semaines afin de ne pas infecter d’autres personnes.

Selon Adnkronos, l’étranger a plutôt ignoré ce qui devrait être du simple bon sens et a pensé qu’il était bon de ne pas respecter la quarantaine. Et il a aggravé le risque en faisant des livraisons de nourriture chinoise à domicile.

Heureusement, les Carabinieri de la station locale, qui sont intervenus à la suite d’une dénonciation anonyme d’un citoyen particulièrement attentif, ont pensé à arrêter le migrant négligent. Les militaires sont intervenus pour le renvoyer chez lui, au moins pour la période prévue par le protocole dans des cas comme celui-ci.

Le migrant a été dénoncé pour non-respect des dispositions de l’autorité judiciaire, un délit pour lequel une peine de prison allant jusqu’à trois mois est prévue ou une amende maximale de 206 euros, comme l’exige l’article 650 du code pénal italien.

Les carabiniers se sont employés à reconstituer tous les déplacements du jeune homme, afin d’identifier le plus grand nombre possible de personnes avec lesquelles il est entré en contact. Entre-temps, l’armée a fermé le restaurant chinois.

La province de Pavie, ainsi que toute la région de Lombardie, a été particulièrement touchée par l’épidémie de coronavirus. Les chiffres alarmants ont conduit à la décision de maintenir les écoles italiennes fermées pendant une semaine supplémentaire, non seulement en Lombardie mais aussi en Vénétie et en Émilie-Romagne, ainsi que dans d’autres régions.

Source : Free West Media.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


8 thoughts on “Le Patient Zéro en Italie est un migrant pakistanais qui livrait de la nourriture chinoise à domicile

  1. AvatarJC arrive

    « Le renvoyer chez lui, oui…au pakistan. »
    La mise en danger de la vie d’autrui  » n’existe peut-être pas en Italie ?

    De toutes façons, on nous rétorquera que  » le pauvre n’a pas le code de nos pays civilisés et ne parlant pas la langue, il n’a pas bien compris l’importance de ce qu’on lui disait ».
    Chez eux, une eau réservée aux musulmans entraîne une peine de mort, en Europe, propager un virus qui met la vie en danger de personnes, plombe l’économie du pays, c’est une broutille, surtout si c’est parce qu’un migrant n’a pas voulu respecter de très simples mesures élémentaires d’hygiène.

    1. AvatarFomalo

      Bravo @JC arrive, vous avez absolument raison: Dehors.
      Je me souviens, sur ce site d’une vidéo de l’an dernier -je ne me rappelle plus si c’était un habitat collectif de type foyer ou appartement alloué à des migrants- montrant l’état des lieux avant/ après quelques semaines d’occupation, cuisine, toilettes, parfaitement dég…. assées, aucune hygiène, pour ne pas dire volonté de sa… oper l’ensemble de la part des migrants hébergés. N’étant pas un as du ménage pourtant, ça m’a semblé révoltant! Pour eux toutefois, l’eau non halal n’a pas l’air de poser problème? Autre rappel, un muz (en Italie?) se torchant les fesses à une fontaine publique et faisant juste après, le mains sur le même robinet, l’ablution du visage… Gore.

  2. AvatarChristian Jour

    Il en a rien à foutre de contaminer les blancs, chrétiens, donc il faut le renvoyer chez lui dans son pays d’origine. Quand à contaminer, qu’il contamine les siens.

  3. AvatarGAVIVA

    Quand ce genre de TRUC arrive atteint par exemple de tuberculose, il se fait prescrire un traitement lourd, coûteux, long, qu’il va envoyer au bled pour y être vendu au détail. Et continuer à contaminer des contribuables à leurs frais. De là à dire que je suis étonnée….

  4. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Je ne suis pas surpris, de toutes façons ces gens n’apportent que de la merde on en a encore la démonstration

  5. Avatarpalimola

    Un pakistanais qui livre de la nourriture chinoise ( halal ? ) ….et le cuistot c’est un marocain ?

  6. Avatarangoulafre

    Certains vont encore venir chouiner à la télé en nous expliquant que ça n’a rien à voir.

Comments are closed.