Chantage aux maladies des migrants : la France doit-elle devenir le dispensaire du monde entier ?

Publié le 28 février 2020 - par - 13 commentaires

 

L’Académie de médecine nous met   la pression :

-les migrants sont massivement porteurs de maladies dangereuses.

La France doit donc :

-mettre encore plus de moyens

-leur faciliter l’accès aux droits

L’Académie de médecine insiste sur les « troubles mentaux » massifs:

Les migrants sont reconnus officiellement agressifs et violents

= sous-entendu :

si on ne paye pas et qu’on se fait attaquer, ce sera  donc de notre faute. 

https://www.lavoixdunord.fr/716062/article/2020-02-26/l-academie-de-medecine-alerte-sur-la-situation-sanitaire-preoccupante-des

 

Troubles mentaux et pathologies « comparables » à celles des sans-abri : la santé des migrants, « préoccupante », se dégrade au fil des « obstacles » dressés par les pouvoirs publics, a alerté mercredi

 

Dans un rapport à paraître prochainement et présenté à la presse mercredi, l’Académie réclame notamment que tout exilé, qu’il soit ou non en situation régulière, puisse bénéficier « dès son arrivée » d’un examen médical et d’un accès aux soins.

« La précarité des conditions de vie »

« La situation des étrangers arrivant en France est préoccupante (…) compte tenu de la précarité des conditions de vie et d’hébergement, du manque cruel d’hygiène et d’un retard à l’accès aux droits », a souligné l’instance, en dévoilant son rapport « L’immigration en France : situation sanitaire et sociale ».

Elle a également dénoncé « tous les obstacles qui provoquent, involontairement ou non, le retard à l’accès ou même l’absence de soins ».

Des troubles mentaux importants

[c’est donc officiel, ils sont agressifs : et la violence qui va avec ?]

L’institution a en particulier ciblé le délai de carence de trois mois récemment imposé aux demandeurs d’asile avant qu’ils ne puissent accéder à la PUMa (Protection universelle maladie, ex-CMU), alignant désormais leur accès aux soins à la carence de trois mois pour l’AME (Aide médicale d’État) réservée aux personnes en situation irrégulière.

L’Académie recommande ainsi de « créer une Protection Maladie réellement universelle rassemblant AME et CMU ».

« La santé de tous les migrants est fragilisée par les traumatismes » du parcours migratoire, relève le rapport. Une situation aggravée par leur précarité en France, « entraînant des troubles organiques mais surtout mentaux, six fois plus fréquents que dans la population générale » 

Des pathologies observées chez les sans-abri

Infections aiguës, hépatites virales… Chez les mineurs, les pathologies sont même « comparables à celles observées chez les sans-domiciles », alertent les auteurs.

« Il faut qu’on fasse le pari de l’accueil. C’est plus efficace, beaucoup moins onéreux et plus digne », résume le Pr Marc Gentilini, coauteur du rapport. Le texte, explique-t-il, a surtout pour objectif de « trouver des formules qui permettent aux pouvoirs publics et aux ONG de s’allier et non de s’opposer », car « la France est certainement l’un des pays, en terme de couverture médicale, qui propose les formules les plus larges ».

La pression ne s’arrêtera donc  jamais puisqu’à aucun moment on ne remet en question leur présence sur notre sol.

La seule solution évoquée est un renforcement de la prise en charge et des droits, ce qui va encore mobiliser des moyens énormes, à un moment où la France a déjà fort à faire avec la santé de ses ressortissants (sécurité sociale dans le rouge, crise de la médecine, déserts médicaux, crise de l’hôpital, des infirmiers…).

Encore une fois, les Français n’ont rien demandé mais ils sont mis à contribution et doivent donner les clés du pays. Le chantage aux maladies fait partie de la guerre psychologique.

C’est l’injonction de l’OMS :

Vivre ensemble implique d’être malade ensemble, et demain de mourir ensemble.

Donc taisez-vous et payez !

Capture d’écran du site internet de l’OMS :

Afflux de migrants : le grand retour des maladies disparues en Europe

On les pensait en déclin ou disparues d’Europe: VIH, tuberculose, gale, rougeole, typhoïde, choléra, dysenterie, ainsi qu’une multitude d’autres maladies parasitaires et infectieuses font leur grand retour sur le vieux continent. En cause, l’afflux de réfugiés, qui véhicule bactéries et virus à travers les frontières. Des propos alarmants tenus lors d’une grande conférence de microbiologie qui s’est tenue à Amsterdam, selon le Daily Mail.

https://fr.sputniknews.com/international/201604121024160360-maladie-afflux-migrants/

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “Chantage aux maladies des migrants : la France doit-elle devenir le dispensaire du monde entier ?”

  1. Avatar joseph dit :

    dites moi qui dirige l academie de medecine s v p car je crois que deduction faite nous trouverons la cause de nos maux

    • Conan Conan dit :

      @ joseph : Sans doute infiltrée et noyautée par les « frères » comme dans bien de nos institutions, sous le fallacieux prétexte de discrimination positive …

  2. Avatar palimola dit :

    Coup de pied dans le cul et retour a l’envoyeur c’est la meilleure des préventions !

  3. Avatar jeje dit :

    pourquoi pas ,,,la france est déjà le trou du cul du monde ,,,,

  4. Avatar berger dit :

    Si ces gens font des parcours impossibles pour venir chez nous, pourquoi avons nous si facile pour aller chez eux ? Simplement parce que nous prenons une agence de voyage….

  5. Avatar war gear dit :

    Je propose même que nous mettions a disposition les chambre inoccupées de nos habitations , notre système de santé n’ayant plus de moyens de fournir des lits d’hôpital allégeons encore plus le budget de la sécurité sociale. Ouvrons nos maisons a nos futures élites ,traumatisés par leur long voyage .

  6. Avatar durandurand dit :

    Et bien les médecins qui exigent l’accés aux soins gratuits des migrants clandestins ou non , j’invites ces connards de dmédecins de se porter volontaire dans un des ong du vieux crabe débile de soros et d’aller soigner ces fameux réfugiées dans leurs pays d’origines et cela va de soi sans touché un kopeck de salaire de l’ap-hp , sinon trop facile ,juste l’indemnité versé par l’ong du vieux débris de soros .
    Nous vous le disons à vous tous les médecins ,nous les patriotes en avons marre de cette invasion d’allogènes porteurs de vecteurs qui nous contaminent , alors un conseil aller les soignés dans leurs pays d’origine mais pas chez NOUS !

  7. Avatar Joël dit :

    C’est pourtant simple : pas de migrants = pas de maladie.

    Et que cette « académie » aille donc demander à Bruxelles qui a interdit les centres de quarantaine dans toute l’UE parce que jugés humiliants.

    • Avatar Joël dit :

      PS : jugés humiliants mais surtout parce que cela permettait des recensements qui nuisaient aux faux demandeurs d’asile et aux faux mineurs.
      Inadmissible pour les gauchiasses.

  8. Avatar Coupendeux dit :

    Pourquoi pas, si c’est le trouduc qui paie de ses propres deniers, non de ceux qu’il pique aux gueux.

  9. Avatar pythagore dit :

    Ce qui m’exaspère c’est que cette académie de médecine ne se préoccupent pas des gens en dessous du seuil de pauvreté en France j’invite donc tous les français d’origine à se choisir un autre pays et laisser ces médecins et tous ces gauchos avec les migrants histoire qu’ils n’aient plus à se soucier que d’eux et de réaliser leurs conneries

  10. Avatar zipo dit :

    La réalité dépasse la fiction ,il faut rapidement renvoyer tous ces rats dans leur pays d’origine et si ils ne veulent pas le dire ,les débarquer en centre Afrique et de la ils pourront aller ou bon leur semble .Normalement pour aller dans un pays l’on remplit un dossier accepté ou refusé en France on arrive et l’on y reste ,c’est devenu un pays de cocagne ,je peux vous assurer qu’ils ne vont pas chez les émirs du pétrole car la ils sont reçus avec les honneurs qui leur sont dus et ils évitent soigneusement cette destination !!
    A bon entendeur!!

Lire Aussi