12 ans de prison pour le djihadiste Reda Hame, 11 ans pour Esteban qui a tué en légitime défense…


12 ans de prison pour le djihadiste Reda Hame,  11 ans pour Esteban qui a tué en légitime défense…

.

Colère. Sentiment d’injustice. Peur que ce pays soit foutu. 

Le deux poids deux mesures, la justice à deux vitesses, c’est, chaque jour, en France. Et il y a des jours comme aujourd’hui où c’est encore plus aveuglant que d’habitude.

.

On avait à l’esprit la scandaleuse condamnation du patriote Esteban qui, attaqué par derrière et en situation de légitime défense après être tombé dans un traquenard monté par des antifas, avait tué Méric. Le procès avait été inique du début à la fin, qui avait jugé le patriotisme (qualifié d’extrême-droite) et la légitime défense au bénéfice des milices gauchistes. Un procès politique… qui avait inversé les valeurs. Esteban a fait appel, mais en attendant, la vie entière de ce jeune homme, travailleur et courageux, est suspendue au nouveau procès qui aura lieu bientôt. Et il part dans la vie avec un sacré handicap.

Affaire Clément Méric : Esteban et ses 3 copains en cour d’assises, procès de la légitime défense !

Chronique d’une infamie annoncée : 7 et 11 ans de prison pour Samuel et Esteban

.

Et voilà que l’on apprend que l’un des djihadistes formés par l’organisateurs des attaques du Bataclan vient d’être condamné à 12 ans de prison avec une peine de sûreté des 2/3 ; comme il est en prison depuis 2015… il pourra être dehors en 2023 !!!! C’est demain. Le parquet anti-terroriste avait requis la peine maximale, 20 ans (comment peut-on ne pas prononcer une peine de perpétuité pour des hyènes pareils, la peine de mort ayant été abolie ?), mais des juges félons ont refusé le principe de précaution. Et ce ne sont pas les discours de Belloubet qui vont nous rassurer qui vient de nous signifier que  43 djihadistes devraient sortir de prison en 2020, une soixantaine d’autres devraient être libres en 2021

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a annoncé ce lundi sur RTL la libération de 43 djihadistes en 2020. « Une soixantaine » devrait sortir de prison en 2021, a-t-elle ajouté.

https://www.20minutes.fr/societe/2725619-20200224-quarante-trois-djihadistes-sortiront-prison-2020-annonce-nicole-belloubet

 

.

Dans toute l’histoire de notre pays, on n’a jamais vu une mise en danger délibérée de nos compatriotes comparable. Et ça continue, avec le cas Reda Hame.

.

Ce Parisien était soupçonné d’avoir rejoint la Syrie avant de revenir en France dans le but de mener un attentat « dans une salle de concert », quelques mois à peine avant l’attaque du Bataclan. Le jihadiste Reda Hame, recruté et entrainé en Syrie en 2015 par Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur des attentats du 13-Novembre, a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle ce mardi à Paris, par la cour d’assises spéciale.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/12-ans-reclusion-jihadiste-reda-hame-recrue-du-coordinateur-attentats-du-13-novembre-1792019.html

.

Plus que jamais, la France de 2020 tape sur ses enfants pour mieux pardonner à  ceux des autres, fussent-ils les pires des pourritures. 

Un coup de poing en légitime défense d’un côté, les horreurs des djihadistes de l’autre. Faut-il en rappeler quelques-unes ?

Des journalistes décapités, comme James Foley ? 

Un pilote brûlé vif dans une cage ?

Des enfants chrétiens enterrés vivants ?

Des Yézidies enlevées, violées, vendues comme esclaves ?  

Des filles enlevées, violées, vendues comme esclaves par Boko Haram uniquement parce qu’elles avaient commis le crime impardonnable, étant filles, d’aller à l’école ? 

De simples citoyens décapités, comme Hervé Gourdel, Hervé Cornara, Laura, Mauranne et tant d’autres ? 

Des policiers assassinés devant leur enfant de 3 ans, à Magnanville ? 

Les boucheries du Bataclan, de Nice ou de Charlie Hebdo ? 

.

Y-a-t-il une simple possibilité de transformer les monstres capables de ça en citoyens lambda ? Aucune. 

Les lois qui limitent drastiquement les peines de prison et interdisent perpèt comme peine de mort ont été faites à une époque où il existait, tous les 4 ou 5 ans, un Ranucci, un Bontemps… et essentiellement pour un crime de droit commun. On est loin des hécatombes produites par les djihadistes. 

De quel droit nos prétendues élites s’appuient-elles sur des lois surannées ne correspondant plus du tout à la réalité de 2020 pour permettre que soient mis en danger nos enfants ? 

.

Si des patriotes arrivaient enfin au pouvoir en 2022, il faudrait aussi qu’ils dénoncent les « lois internationales » et notamment « bruxelloises » qui voudraient nous interdire de nous débarrasser des monstres qu’on ne peut laisser en liberté. Et s’il fallait sortir de l’UE pour cela, tant mieux !

En attendant, la France a quelques petites îles isolées où l’on pourrait larguer les salopards sortis de prison, à moins que l’on ne coule les bateaux censés les y amener… On n’a pas d’autre solution que des décisions extrêmes face aux extrémistes. On ne discute pas avec un renard enragé, avec un chien enragé… on l’abat. 

Or nos gouvernants, appuyés par des juges qui vivent dans un autre monde, nous imposent carrément de vivre aux côtés des enragés. Cherchez l’erreur.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


7 thoughts on “12 ans de prison pour le djihadiste Reda Hame, 11 ans pour Esteban qui a tué en légitime défense…

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Un pays qui n’a plus de justice, et c’est le cas de la France avec sa justice de merde à deux vitesses et ses magistrats lèche-babouche, est un pays en totale perdition.

  2. AvatarFomalo

    « Y-a-t-il une simple possibilité de transformer les monstres capables de ça en citoyens lambda ? Aucune ».
    Chère Christine Tasin, voilà, vous avez tout résumé à la perfection et ma religion chrétienne qui m’a enseigné depuis plus de soixante ans à récupérer la brebis égarée, me fait penser aujourd’hui à la réponse de Caïn à la question de l’Eternel :-« Caïn, qu’as tu fait de ton frère? »- « Tu ne me l’as pas donné à garder »….Je crains comme beaucoup que la justice ne soit pas à deux vitesses, mais qu’elle se soit invertie, inversée, et devenue un jeu entre monstres de même nature.

  3. pikachupikachu

    Rectification à l’article : il n’avait pas tué Clément Méric. C’est faux et archi-faux, je m’en souviens très bien. Pendant la bagarre, Clément Méric a chuté et sa tête avait heurté un plot. C’est cet accident qui a causé sa mort. Esteban lui a seulement cherché à se défendre, seul contre plusieurs.

    Et c’est en cela que la comparaison est plus terrible encore !
    Esteban, victime d’un lynchage organisé s’est défendu, et Méric n’est pas mort sous les coups d’Esteban, mais accidentellement.

  4. ConanConan

    Attaqué par surprise et derrière son dos, Estéban, déjà en prise avec d’autres « antifas », se retourne et met un coup de poing à son agresseur dans un geste de défense, sans intention de tuer …
    Ce qui n’est pas le cas des fanatiques islamistes programmés pour causer des attentats terroristes de masse.

  5. AvatarFernand

    Le pouvoir de l’état, y compris la justice, a été accaparé par les élites pour servir les intérêts de leur agenda mondialiste. L’intérêt du peuple Français est rendu obsoléte par un intérêt de nature supérieure, car les élites françaises ne sont que les exécutants des élites mondialistes. Le « Choc des Civilisations » a été programmé depuis longtemps et toute la politique mondiale, appuyée par l’idéologie « progressiste » dominante, qui rend l’immigration obligatoire pour tous, y contribue inéluctablement. Nous, citoyens français, sommes seuls, avilis par la propagande et la culture officielle, sans défense face à un ètat qui n’est plus le nôtre, abandonnés à la merci des satanistes qui dirigent le monde. Seule une Jeanne réincarnée pourrait encore nous sauver. Prions.

  6. Avatarbm77

    La tolérance pour des intolérants c’est de la faiblesse coupable. On se demande parfois comment ce pays sociabilisé à outrance , sous contrôle total de la bien pensance , du vivre ensemble ressassés depuis quarante ans par des socialos bon teint, ai pu accoucher de pareils monstres, comme ces djihadistes prêts à tuer tout ce qui n’est pas de leur secte mortifère ? C’est peut-être en inversant la question que l’on trouve la réponse!
    Et cette politique a été imposée à toute la société pour être l’antithèse de celle des patriotes pour lesquels on a pas de mots assez infames pour les disqualifier .
    Aujourd’hui un type qui défend le Gaullisme est d’extrême droite. Une personne qui place la France, son identité sa culture et son histoire, avant leur gadget de vivre ensemblisme, doit être stigmatisée . Et quand on peut faire un exemple avec un jeune identitaire ou patriote , qui certes a tué une personne, mais sans aucune volonté de faire et sans avoir prémédité son geste, le même système socialo compréhensif, tolérant , bisounours même, dans certaines circonstances, en particulier avec la délinquance endémique, se met en branle comme un seul homme et fait peser tout son poids idéologique dans la balance judiciaire pour condamner sévèrement celui a qui a osé commettre un meurtre surtout en n’ étant pas dans le bon camp, ce qui n’est absolument pas permis dans notre pays où on peut faire ce que l’on veut si on correspond à certains critères bien définis par la bien pensance .
    Si lors de toute bagarre on reconnait que celui qui s’adonne à cela peut potentiellement devenir un tueur, il va y avoir du boulot pour les juges e t il va falloir en construire des prisons !!!

Comments are closed.