Affaire Griveaux : la justice c’est quand le salaud en prend plein la gueule après avoir tapé sur tout le monde


Affaire Griveaux : la justice c’est quand le salaud en prend plein la gueule après avoir tapé sur tout le monde

Illustration ci-dessus et texte ci-dessous tirés de la page facebook d’un certain  Philippe Gorce, que je ne connais pas, mais dont l’analyse est percutante.

.

A ceux qui sont choqués parce que, je ne sais pas quoi, « La République est tombée bien bas », etc…
A ceux qui trouvent que c’est choquant d’avoir diffusé cette petite vidéo.

Il faut voir le film en entier. Le film en question ne commence pas avec la quéquette à Griveaux sortie de sa braguette. Le film en question commence bien avant cela.

Ce film, c’est l’histoire de la Macronie, qui se veut disruptive, com en franglais de start-up nation, « la culture française est morte », nous on est branchés, nous on sait tout, on va vous faire de la com wanagain à coup de petits clips vidéos, vous allez voir ce que vous allez voir.

Donc tout a commencé il y a un peu plus de deux ans. Petites vidéos souvent sur le mode « vidéos volées » (c’est plus disruptif) pour nous dire que les Français ne sont rien, que ce sont des réfractaires et des fainéants, et que le Nouveau Monde qui parle franglais et qui vit à l’international va nous expliquer ce que c’est que la vraie vie.
Et puis il y a eu aussi les vidéos où le Monarque se déguise en pilote, en marin, où il fait la teuf avec des mecs en string : casser les codes, disruptif.
Disruptif aussi la séquence d’embrassades avec le tyran saoudien qui dessoude ses opposants ou leur fait jeter des pierres après les avoir enfouis dans le sol avec que la tête qui dépasse, ou leur enlève la peau par petits morceaux à coup de mille coups de fouets. Il faut être disruptif.

Mais tout, ça, ce n’était que le prologue. Ce n’étaient que les douze premiers mois du régime. De la gnognotte. La préhistoire de la Macronie.

Ceux qui disent que « La République est tombée bien bas », ne se rendent tout simplement pas compte qu’elle est déjà tombée bien bas il y a deux ans, et que tout ce qui arrive maintenant est un Maelstrom, un paroxysme. Et peut-être un révélateur de l’état de notre classe politique pour ceux qui n’en étaient pas encore convaincus.

Donc, après ce gentil petit prologue, il y a eu l’affaire Benalla. Là encore, une vidéo « volée », une vidéo que l’on cachait, que certains se refilaient sous le manteau, et qui est ressortie. Et à l’époque toujours les mêmes cris d’orfraies : « Cette vidéo n’aurait pas dû sortir, poursuivons les malotrus qui l’ont fait », etc.
Et puis il y a eu la réponse du Monarque, toujours sur le mode de la « vidéo volée », celle du « Qu’ils viennent me chercher ! » Mais celle-là avait été publiée expressément par les organes du pouvoir : « On ne voulait pas que ça circule, mais tant pis ça circule quand même ».
Donc le Monarque invitait ses détracteurs à « venir le chercher ». Parce qu’il était sûr de sa popularité et de sa légitimité, parce que son entourage lui avait fait croire qu’il était populaire, et que sa morgue et son arrogance étaient perçus comme « légitimes » par le petit peuple.

Manque de bol, le petit peuple l’a pris au mot, et il est venu le chercher. Lui et ses spadassins.
Et Griveaux faisait partie des spadassins en question.
Peut-être que certains ont oublié les éructations dudit Griveaux et ses appels à la haine et à casser du petit peuple, mais à l’époque il le faisait en se drapant dans la morale et la vertu.
Et lorsque des gens du petit peuple sont venus le chercher, lui, Griveaux, avec des transpalettes, il est sorti de son palais par la porte de derrière en faisant dans ses frocs, en chialant devant les caméras, en promettant les pires supplices à ses poursuivants, et toujours en se drapant dans la morale et dans la vertu.

Donc après il y a eu plein d’autres vidéos qui sont sortis, où les macronistes se ridiculisent. Et souvent ces vidéos sont sorties avec leur consentement. Lorsque Son-Forgert publie des vidéos où il est ivre avec sa collection de peluches, il est consentant. Lorsque Buzyn dit des conneries à la télé, elle est consentante, ces vidéos ne sont pas faites à l’insu de son plein gré. Idem pour Le Gendre, Schiappa, Bergé, Sibeth, etc. Les macronistes adorent les petites vidéos où on balance des conneries : c’est disruptif.

Vie privée / vie publique ? Ils n’en ont rien à foutre. Ce sont eux qui nous ont expliqué pourquoi ils avaient le droit de fouiner dans la vie privée des autres. Pas pour lutter contre le terrorisme ! Même pas cet argument ! (Puisque eux-mêmes en n’ont rien, mais vraiment rien à battre de la lutte contre le terrorisme)
Mais sous le prétexte que de s’attaquer à eux, c’est s’attaquer à la République, rien que ça.
Tous les opposants politiques sont surveillés, le fonctionnaire qui énonce la moindre critique citoyenne vis-à-vis du gouvernement est inquiété par sa hiérarchie. Il y a quelques jours seulement, on ressortait des commentaires postés sur Instagram pour sanctionner des élèves (soit, au passage, non pas des agents de la fonction publique, mais des USAGERS de la fonction publique).

Depuis quelques semaines, les macronistes accumulent les faux pas à un rythme effreiné. Ils accumulent aussi les petites vidéos cinglantes. Tantôt contre leur ennemi premier, à savoir le peuple français (qui est con, inculte, réfractaire, etc). Tantôt entre eux, ce qui est nouveau.
Donc on a vu Griveaux cracher son mépris sur Villani, se draper à nouveau dans la morale. Puis on a vu Son-Forget relayer la désormais fameuse vidéo de Grivaux.

Cette vidéo n’est donc qu’une petite partie du spectacle qui s’offre à nous.
Alors oui, c’est en-dessous de la ceinture. Mais dans ce film tout est en-dessous de la ceinture depuis plus de deux ans (et même depuis trois ans si on inclut la séquence des présidentielles).
Et oui, ce qui est grave c’est que ce n’est pas qu’un film : c’est de la gouvernance de la France dont on parle. Et pendant que les macronistes s’amusent à filmer leurs opposants en vidéo-surveillance, ou s’amusent à se faire filmer matin, midi et soir pour monopoliser la parole à la télé, ou s’amusent à se filmer dans leurs moments d’intimité, les vrais problèmes ne sont pas réglés : la compétitivité de la France dans le monde, la montée de la délinquance, la menace terroriste, et j’en passe.

Mais en même temps cette séquence est drôle. Parce que comme l’a dit Beaumarchais : il vaut mieux en rire qu’en pleurer. Et plus besoin de s’abonner à OCS ou à Netflix. Les méchants très méchants qui à la fin se prennent des gamelles parce que leur égo et leur hubris leur a fait perdre tout le sens des réalités, oui désolé c’est drôle.
Parce que c’est ce que le petit peuple appelle la justice. La justice ce n’est pas cette institution faite de personnages en robes du XVIIIe S qui libère les Balkany, les Cahuzac et les djihadistes, et qui met en garde-à-vue celui qui a eu un mot de trop.
La justice c’est quand le salaud paye un jour ses crimes, quand il en prend plein la gueule après avoir tapé sur tout le monde.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


26 thoughts on “Affaire Griveaux : la justice c’est quand le salaud en prend plein la gueule après avoir tapé sur tout le monde

  1. AvatarKarnyx

    Finalement, ce qui est drôle dans la vidéo de Griveaux, ce n’est pas sa quéquette mais le coté « acte manqué ».
    Comme s’il voulait inconsciemment montrer l’état d’esprit de la folle équipe.

  2. MaximeMaxime

    Le peuple a un droit à l’information, c’est prévu par la CEDH et c’est censé être la base de la liberté de la presse si généreusement gavée par les pouvoirs publics français.
    La base, c’est le droit pour chaque citoyen de connaître la vérité.
    Certes, des secrets d’Etat d’ordre militaire restent cachés, à tort ou à raison. Pour ma part, je pense que même les secrets militaires devraient être dévoilés, il n’y a aucune raison de tenir le peuple dans l’ignorance des politiques menées en son nom, dans tous les domaines, mais pour ce faire, il faudrait contrôler davantage nos frontières pour éviter la pénétration d’ennemis sur le territoire.
    Avec la loi Pleven, la loi Avia, la loi sur les vidéos sexuelles, il devient difficile d’informer le peuple dans certains domaines et ce n’est pas normal.
    On est en droit d’attendre qu’une personne qui aspire à de hautes fonctions politiques ne pratique pas le chantage sexuel, en proposant de cacher un dossier contre des faveurs (les médias ont réussi à nous faire oublier cette affaire…), qu’elle ait donc une certaine maturité intérieure, ce qui n’est pas le cas d’une personne qui envoie une vidéo d’elle en train de se masturber…
    Cela relève du droit du citoyen à l’information et du bon fonctionnement d’une démocratie.
    Si Macron ne parvient pas à s’entourer de gens sains d’esprit, c’est probablement parce que sa politique est malsaine et vicieuse intrinsèquement.

    1. François des GrouxFrançois des Groux

      @Maxime

      « Si Macron ne parvient pas à s’entourer de gens sains d’esprit, c’est probablement parce que sa politique est malsaine et vicieuse intrinsèquement »

      Peut-être aussi que Macron n’est pas sain d’esprit.

      Mais je pense que le peuple français ne juge pas les frasques sexuelles, les histoires de cocus, d’amants cachés dans les placards ou de jeunes maîtresses. Cela a toujours existé et il s’en amuse d’habitude.

      Ce qu’il ne pardonne pas à Macron et à son équipe de « branleurs » et de midinettes « progressistes », c’est leur haine du peuple.

    2. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      @Maxime,

      On peut effectivement tout dire y compris n’importe quoi.
      Je ne souhaite pas pour mon pays une politique à l’américaine où des serpents à sornettes font gober à la population toutes les couleuvres.
      Benjamin Griveaux n’a rien fait d’illégal. Cette attaque en dessous de la ceinture a pour unique but de provoquer une réaction malsaine dans un public qui ne se rend même pas compte qu’il est l’objet d’une manipulation.
      Vu de l’extérieur la France vit un profond malaise dont apparemment elle ne se relève pas vu que nous sommes un peuple (facilement) dépassé par les défis.

      1. Avatarcrina

        En effet la vie privé est la vie privée. Mais alors pour quoi l’intéresse ne la garde pas pour lui??????
        Dans cette affaire c’est le comportement de Mr. Griveaux qui pose des questions. Son comportement a allure d’un ado qui veut faire chier sa copine qui l’a quitté en lui faisant part de ses exploits sexuels. Mais Mr. Griveaux:
        – n’est pas un ado
        – il a un certain age
        – il est personnalité politique publique.
        – il n’est pas dans la cour de récré.
        Pour moi la vie privé des politiques n’a pas d’importance autant qu’elle ne se fait sur l’argent public. ( à voir Mazarine )
        En revanche ça me fait mal me trouvé dirigé par une personne de l’age mentale d’un ado!

        1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

          Le sexe a toujours été utilisé par tous les systèmes et les opportunistes de tous acabits pour soumettre des individus ou des populations.
          Je me demande si l’histoire d’Aïcha n’a pas été créée dans ce but.
          Le sacrifice humain et les enlèvements d’enfants maintiennent les populations dans la peur et l’asservissement.

  3. Avatarclairement

    Ce matin Juan BRANCO était interrogé par la journaliste Appoline de MALHERBES, blanche, qui posait des questions à charge tel une procurieuse et était très, mais alors très soucieuse de savoir si Piert PAVOLSKI avait diffusé d’autres vidéos ou photos sexuelles compromettantes d’elle ou de sa camarilla ….dés fois qu’elle soit allée s’encanailler avec un des leurs…
    Ça sent l’affolement …

  4. AvatarPUGNACITE

    Les assertions journalistiques du sérail sont une honte pour le moindre principe déontologique professionnel.
    A savoir, les faits exposés aux Francais ( déclinés et explicités).
    Or tel ne semble pas être le cas .
    Notamment ce matin BFM DE Malherbe accusatrice et de parti pris avéré sans pour autant donner des éléments factuels accréditant ses accusations à l encontre de l avocat du Russe qui a posté la vidéo adressée à sa compagne..
    Notons quand même que Monsieur Grivaut s est lui même exposé dans des positions certes privées mais qui répandues possiblement ( ce qu il savait) au public, constituent des attentats à la pudeur et sont donc répréhensibles ???
    Quand on prône des valeurs et de manière affichée donc ostentatoire , il est nécessaire et suffisant que la vie privée soit en adéquation.

  5. Avatarhollender

    Bravo Christine,

    La Raie Pudique En Marche….Vers le gouffre qui va les engloutir en 2022.

    Il faut que Marion Maréchal se présente. Avec les ânes lubriques en place, ce sera une victoire facile

    Merci

  6. AvatarGladius

    Oui Christine ! Vous avez tout dit, et parfaitement.

    Oui la macronie pue la sanie. La REM pue la sanie

    La putréfaction a attaqué tous les niveaux de l’Etat et particulièrement son sommet..

    La Busyn, en guise d’adieu à son ministère de la santé, devrait nous mettre en garde : « médicalement parlant, en bonne logique, le trépas devrait être pour bientôt ».

  7. AvatarMichel

    Mille mercis, Christine, pour cet article ! La France a la gueule de bois mais quand elle se réveille et s’insurge, ce ne sont pas les gangsters-guignols qui croient gouverner qui auront le dernier mot. On dit généralement « Ce qui devait arriver arriva ». Nous avons besoin de gens intelligents, intègres, déterminés et au service de la France. Ca n’est pas arrivé à notre pays depuis plus de 40 ans. Donc, Christine, Pierre et ceux qui ont, comme vous, le feu sacré pour aboutir, vous lancerez-vous ? Je suis de votre coté, fidèlement attaché à mon pays bien-aimé, malgré l’âge.

  8. AvatarAva

    « Entre enculé, il n’y pas de doublure » , le pauvre Benji l’a appris à ses dépens.

    La video daterait de 2018….

  9. Avatarclairement

    Article 222-33 En savoir plus sur cet article…
    Modifié par LOI n°2018-703 du 3 août 2018 – art. 11
    Modifié par LOI n°2018-703 du 3 août 2018 – art. 13

    I. – Le harcèlement sexuel est le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante.

    L’infraction est également constituée :

    1° Lorsque ces propos ou comportements sont imposés à une même victime par plusieurs personnes, de manière concertée ou à l’instigation de l’une d’elles, alors même que chacune de ces personnes n’a pas agi de façon répétée ;

    2° Lorsque ces propos ou comportements sont imposés à une même victime, successivement, par plusieurs personnes qui, même en l’absence de concertation, savent que ces propos ou comportements caractérisent une répétition.

    II. – Est assimilé au harcèlement sexuel le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un tiers.

    III. – Les faits mentionnés aux I et II sont punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.

    Ces peines sont portées à trois ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende lorsque les faits sont commis :

    1° Par une personne qui abuse de l’autorité que lui confèrent ses fonctions ;

    2° Sur un mineur de quinze ans ;

    3° Sur une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de leur auteur ;

    4° Sur une personne dont la particulière vulnérabilité ou dépendance résultant de la précarité de sa situation économique ou sociale est apparente ou connue de leur auteur ;

    5° Par plusieurs personnes agissant en qualité d’auteur ou de complice ;

    6° Par l’utilisation d’un service de communication au public en ligne ou par le biais d’un support numérique ou électronique ;

    7° Alors qu’un mineur était présent et y a assisté ;

    8° Par un ascendant ou par toute autre personne ayant sur la victime une autorité de droit ou de fait.

    Et si on envisageait les choses de cette façon plutôt que d’écouter tous ces gens des médias et de la politique s’époumoner pour accabler ce Russe.

  10. AvatarAnne Lauwaert

    Non la justice ce n’est pas les effets de manche de guignols qui s’écoutent parler. Oui, la justice c’est quand « les nœuds arrivent dans le peigne » et on y est ! Quand les exhibitionnistes prennent le retour de manivelle en pleine poire. Oui ça fait rire, Oui ça fait du bien de voir qu’il y a une justice, Oui on attend la suite avec impatience. Non, non, ça n’est pas de la vengeance, ce n’est que justice. Comme dirait Jack : « souviens-toi du proverbe arabe : assieds-toi sur le bord du ruisseau et tu verras passer le cadavre de ton ennemi » Ma mère disait « ieder boontje komt om zijn loontje » = chaque petit acteur reçoit son petit salaire selon son mérite… ou sa punition…

  11. la moutarde me monte au nezla moutarde me monte au nez

    bien dit,
    et en même temps, lorsqu’on confie les clés de la boutique aux Pieds Nickelé et aux Marx Brothers, il ne faut pas s’étonner si tout fini en pantalonnade.
    Pour la France, je voudrais me tromper, mais je crois que nous n’avons encore rien vu, avec cette bande de guignols incapables et contents d’eux, le pire est à venir…
    Sur le fond, je suis convaincu que les tirs de LBD dans le visage ne sont pas accidentels, c’est certainement une décision qui a été prise quand Griveaux a communiqué sa trouille à tout le gouvernement.
    aujourd’hui, il a le retour de bâton qu’il méritait.
    j’espère qu’ils paieront tous, ces salauds.

  12. AvatarDorylée

    Cet après-midi sur Rance2, 15h10, une émission d’une haute tenue intellectuelle : je t’aime, etc. Le sujet de la rubrique sexo était :  » Plus personne ne baise à l’Élysée. Avant il fallait frapper deux fois à la porte pour ne pas en trouver deux dans une situation scabreuse. Aujourd’hui c’est terminé.  » C’est normal, l’individualisme a frappé, chacun se masturbe chez soi et envoi ses vidéos onanistes. Comme il s’agissait d’une émission enregistrée en Janvier, je me demande quel est l’intérêt de la diffuser maintenant… Pour montré que Benji n’est pas le seul excité du calebard ?

Comments are closed.