La gourde Schiappa ignorait donc qu’il existe bien des prénoms islamiques… réservés aux musulmans


La gourde Schiappa ignorait donc qu’il existe bien des prénoms islamiques… réservés aux musulmans

.

Le débat entre Zemmour et Schiappa a permis, entre autres,  de mettre définitivement à jour le vide sidéral de Schiappa.

Malgré les limites et les précautions que Zemmour devait s’imposer, la vacuité intellectuelle, le vide sidéral de Schiappa éclaboussaient l’écran. Sa bêtise et son ignorance crasse sont apparues au grand jour. En tout cas en ce qui me concerne je ne l’avais jamais ressenti avec une telle acuité, ça dégoulinait à travers chacune de ses interventions ou remarques, derrière sa technique de rhétorique à la sauce gauchiste (ça aussi ça crevait l’écran), ce qui démontre qu’elle est fondamentalement une adepte de cette idéologie.

En résumé, elle a raconté absolument n’importe quoi, des inepties, des fallacies et des contre-vérités flagrantes, inventant au fur et à mesure des affirmations conformes à une « vérité » arbitraire préétablie, à des postulats érigés en certitudes intangibles.
Aux arguments de Zemmour, elle a opposé la force et le poids des siens: l’ignorance, l’inculture et la sottise.

Argumentum ad ignorantiam : je ne connais rien à la question et je n’ai jamais entendu parler des faits dont vous parlez donc c’est faux et j’ai raison de penser comme je pense.

Argumentum ad stupiditatem : je ne comprends rien à vos propos parce que j’ai un QI de poule, ce qui me permet d’affirmer sans le moindre doute qu’ils sont faux.

___

Un exemple flagrant est la « querelle des prénoms » (sujet cher à Zemmour), où Schiappa s’est particulièrement illustrée par l’imbécillité et la fausseté de ses répliques et assertions.

Ainsi ne sait-elle pas que Eric est dans le calendrier (Saint Eric, roi de Suède qui s’est converti avec son peuple au christianisme, fête le 13 mai).

Cette ignare ne connaît même pas l’origine de son propre prénom! (Diminutif de Maria Magdalena, en français Marie-Madeleine, sainte patronne de la Provence! (selon d’autres, de Marie-Hélène))

Elle lui attribue une origine allemande : exact, mais elle révèle par là qu’elle ignore que dans la liste des saints du calendrier figurent des centaines de saints et de saintes étrangers (en réalité la plupart), et que les versions étrangères sont autorisées (Maria ou Peter par exemple)

Mais ceci n’est que broutille par rapport au plat de résistance.

En « bonne » rhétoricienne gauchiste, elle a mis en doute avec un sous-entendu accusatoire de mal-pensance, la notion de « prénom islamique ».

Mme Schiappa n’a visiblement aucune connaissance réelle sur l’islam, répétant comme presque tout le monde les lieux communs et les slogans de la bien-pensance « vivrensembliste » accouplée à la taqiya musulmane.

Car eh oui, il y a bien des prénoms islamiques, ou musulmans, comme on veut.

___

Petit cours sur les prénoms autorisés aux musulmans, « halal».

Un musulman doit obligatoirement porter un prénom halal, autorisé par la sunna (tradition)

L’islam distingue à cet égard trois sortes de prénoms :

1. Les prénoms « kouffar », par exemple ceux des saints chrétiens, ou autres, hindous, chinois, etc etc, formellement interdits aux musulmans car blasphématoires, et donc haram.
Mila doit certainement être parmi eux…

2. Des prénoms mixtes, communs aux musulmans et aux juifs et/ou aux chrétiens, car issus de la tradition biblique, néanmoins revisités par l’islam qui n’en reconnaît qu’une partie. Précisément il s’agit des prénoms de prophètes juifs ou chrétiens reconnus par l’islam : Jonas (Younous), Joseph (celui parti en Egypte, Youssouf, pas le père de Jésus), Moïse (Moussa), Aaron (Haroun), Abraham, (Ibrahim), Jacob (Yacoub), Isaac (Ishak)), etc.

Pour les chrétiens, il n’y en a que deux : Jésus, Issa en arabe, et Jean le Baptiste, Iahya, auquel on peut adjoindre le prénom féminin Méryem, Myriam : notre vierge Marie.

Pas de Pierre, André, Luc, Marc, Matthieu, Jérôme, Claude. Et ne parlons pas de François…

A noter que seules les formes arabes des prénoms mixtes sont autorisées, pas les formes européennes. Exit donc Jean… Non plus de Jacques, bien que cela vienne de Jacob. Ca sonne décidément trop kouffar!

Ces prénoms sont autorisés par l’islam au musulmans, et aussi aux non-musulmans (comme c’est gentil….quelle générosité de leur part! Et après on dit qu’ils ne sont pas tolérants!)

3. Les prénoms réservés exclusivement aux musulmans, comme Mohammed, Omar, Ahmed, Bilal, Ousmane, Ali, Hussein, Abdallah, etc…

Ces prénoms, recommandés aux musulmans qui doivent les privilégier, sont également formellement et absolument interdits aux kouffars, même « gens du Livre » : c’est un blasphème envers l’islam, et donc naturellement passible de mort. En tout cas en pays du « dar-al-Islam ».

Je cite l’historien spécialiste de l’islam Bernard Lewis:
» Il est interdit aux juifs et aux chrétiens de donner à leurs enfants des prénoms musulmans, et sous les Ottomans, des prénoms partagés par ces trois religions, tels que Joseph ou David, étaient orthographiés de trois manières différentes. »
(https://www.persee.fr/docAsPDF/ahess_0395-2649_1980_num_35_3_282668.pdf, p. 793)

Contrairement aux balivernes braies par la gourde, il y a donc bien des prénoms « islamiques ». Hélas, elle l’ignorait, comme le reste.

_

Pour être complet, je me dois par honnêteté intellectuelle de signaler que tous les oulémas ne sont pas de cet avis, et certains pensent que rien n’interdit à un musulman de porter n’importe quel prénom, arabe ou étranger, pourvu qu’il soit beau et n’offense pas l’islam ou ne soit pas explicitement interdit par lui pour des considérations génériques (comme de donner un des 99 noms réservés à Allah sans le précéder de Abd, ou d’être trop prétentieux, ou infamant (« voleur », « crétin ») etc.).
C’est bizarrement l’avis d’Al-Qardawi.

Cependant, cette opinion n’est de loin pas majoritaire, il suffit de voir la réticence – ou plutôt répulsion – des musulmans à donner des prénoms chrétiens, ou l’interdiction dans la plupart des pays musulmans.

https://islamqa.info/fr/answers/1692/les-noms-interdits-et-les-noms-reprouves
https://www.ajib.fr/prenoms-interdits-islam/

___

Si l’on fait le bilan :

1. Les musulmans se doivent de porter des prénoms recommandés par l’islam, et s’interdire ceux interdits ou réprouvés, en particulier ceux « réservés aux infidèles »
2. Les non-musulmans ont interdiction de porter des prénoms spécifiquement musulmans, les seuls autorisés étant ceux des prophètes juifs (judaïques ou chrétiens) « partagés » avec l’islam (et on a vu qu’il était imposé d’avoir une forme distinctive…)

En particulier, il est absolument proscrit d’appeler un enfant de kouffar « Mohammed » ou « Abdallah »

Si les mots ont un sens, je ne vois pas comment on peut nier comme Schiappa la réalité de la notion de « prénom islamique ». Autant dire que la Terre est plate alors qu’on l’a sous les yeux dans la station orbitale, ou que le whisky que je sirote est en réalité un délicieux cheeseburger.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “La gourde Schiappa ignorait donc qu’il existe bien des prénoms islamiques… réservés aux musulmans

  1. ConanConan

    Oui, il y a la question des prénoms -extrêmement importante pour l’intégration, comme le soulignait notre petit juif pied-noir adoré – mais ce débat a aussi révélé que cette femme est archi nulle dans tous les domaines !
    Et c’est néanmoins à partir des lubies absolument ineptes de ce genre de personnage que dépendra l’avenir de nos enfants ???!!!….
    Qu’elle réserve donc sa science à l’élaboration d’un traité sur les turluttes à travers les âges, ainsi qu’à travers le monde, et qu’elle nous fiche la paix…
    En tout cas, le constat est sans appel : il n’y a en face ni personne de qualité, ni arguments sérieux susceptibles de nous faire changer d’avis sur la nullité et la dangerosité du système macronien.

  2. Avatarclairement

    Très intéressant .
    J’en apprends tous les jours mais c’est pas encore gagné.
    J’en pensé découper ce bel article et l’afficher là où il sera forcément bien à la vue….

    Bonne journée

  3. Avatarjoelle thion

    chouan
    Mahomet a dit qu’ après la mort, le défunt était appelé verbalement à haute voix, par Allah par son prénom ……arabe ! car Allah ne parlerait que cette langue ….! Donc si vous donnez un prénom occidental comme Frédéric par ex, il ne sera jamais appelé puisque langue et prénom inconnus par leur dieu de la lune ….et le défunt n’ aura pas ses actes ( par un oiseau sur chaque épaule) comptés et donc pas la possibilité d’ aller dans son paradis…Il va direct en enfer
    D’ ou les listes de prénoms autorisés par l’ islam…….

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Que serait Allah l’Omniscient (celui qui sait tout sur tout, et bien plus encore) et le Tout-Puissant, sans l’aide de l’humble Mahomet?

      Heureusement pour lui que Mahomet parlait l’arabe, la langue d’Allah! Sinon ce pauvre vieux n’aurait jamais pu se faire comprendre, perdu dans le monde des hommes comme un arabe monolingue chez les Anglais.

      Mais comment un être humain au cerveau normalement constitué, doué d’un minimum d’intelligence (pas besoin d’être Einstein) peut croire de telles âneries?

      Si ce Allah est omniscient et tout-puissant, il parle toutes les langues, connues et inconnues. Et celle des plantes des animaux, même des pierres. Il n’a certainement pas besoin d’un chamelier vicieux pour parler à tous les hommes, il est en mesure de s’adresser à chacun d’entre eux personnellement.

      Donc déjà cette idée de prénoms arabes pour être appelé par Allah est absurde.

      Par ailleurs, cela n’explique pas tout : n’importe quel nom arabe devrait être autorisé, ce qui n’est pas le cas, et surtout pourquoi seraient-ils interdits aux non-musulmans?

      Cette justification ressemble plutôt à un rajout postérieur, une pseudo-rationalisation des musulmans actuels pour justifier de prendre des noms « arabes » (ça c’est ce qu’ils disent par taqiya aux kouffars pour les enfumer) alors qu’il s’agit en réalité de noms MUSULMANS pour opérer une distinction, et en vrai un APARTHEID entre musulmans et non-musulmans et une ségrégation de ces derniers.

      Pour situer l’importance de cette question, je rappelle que lorsqu’un un individu se convertit à l’islam, les musulmans lui font prendre un nom musulman. Inversement ceux qui quittent l’islam choisissent le plus souvent d’abandonner leur nom (comme Pascal Hilout)*

      1. Avatarchouan

        Chouan
        Adalbert les dogmes religieux, présentés comme paroles divines, rendent idiots beaucoup de personnes sensées et intelligentes….surtout si on leur apprend et répète plusieurs fois par jour depuis l enfance,
        Hadith du prophete « Vous serez appelé le Jour Final par vos prénoms et le prénom de vos parents, (c’est pourquoi) choisissez de beaux prénoms. »
        Les prénoms musulmans ont une signification = beau prénom / Le préfixe abd veut dire serviteur ( ex Abdallah ou Abdullah = serviteur de Dieu) Fayssal = juge, arbitre, Nasser vainqueur etc Le prénom toujours choisi par le père est important car il influencera la vie future du bébé Le prophète a dit : « Les plus beaux noms auprès d’Allah sont ‘Abdullah et ‘Abdurahman » il peut choisir un autre prénom, mais il doit choisir un beau prénom.Et il est interdit de le nommer par un nom de servitude pour autre qu’Allah, « et aussi « « Celui qui imite un peuple en fait partie. » / « ordres » des Imams en France : Quant aux noms étrangers, s’ils sont spécifiques aux mécréants, il est interdit de se prénommer avec, car c’est une des plus grandes formes de ressemblance, et si les musulmans choisissent leurs noms comme Georges ou ce qui y ressemble, ils leur donnent de l’importance.= c’ est ressembler aux associateurs ( chrétiens), les imiter Outre qu’ on sort culturellement de l’ identité musulmane, c’ est aussi servir une autre idole qu’ Allah ! L’ oumma, la communauté musulmane et ses lois, est au dessus des nations Il est interdit de s’ allier à des mécréants, inférieurs aux musulmans, ou de vivre comme eux, d ou l’ abandon aussi de la politesse française …

        1. AvatarAdalbert le Grand

          Georges veut dire en grec « agriculteur » (celui qui travaille la terre, gêo-ergein ; cf Géorgie, ou les Géorgiques). En quoi évoque-t-il le christianisme? En rien. Sauf dans l’esprit simplet du musulman qui raisonne par association infantile.

          Remarquons cependant que le musulman éprouve un profond mépris pour les agriculteurs, les « fellahs ». Pour beaucoup d’entre eux un fellah n’est pas un vrai ou un bon musulman (parce qu’esclave de la Terre?). « Es-tu musulman ou fellah? » était une interjection courante en Egypte.

          Nasser est interdit par l’Arabie Saoudite depuis 2014 (avec une cinquantaine d’autres qui se rajoutent à ceux déjà proscrits). Prénom trop prétentieux, et accessoirement évoque Gamal Abd-el-Nasser, dirigeant égyptien laïciste (bien qu’initialement membre des frères musulmans, mais il en fit exécuter le fondateur, grand-père des frères Ramadan).

          Pour une raison politique similaire, Benyamin est aussi proscrit, bien que nom d’un prophète. Mais ça évoque trop un certain premier ministre israëlien.

          https://www.saphirnews.com/Malek-Alice-Malika-les-50-prenoms-interdits-en-Arabie-Saoudite_a18566.html

  4. AvatarPUGNACITE

    Quand on voit la ville du Mans avec toutes ses incongruites dans tous les domaines et sa pauvreté à tous les cons de rues, Madame S n a pas à s honirer des actions qu elles a menées au plan municipal.
    Pourtant elle revendique des fonctionsqui lui ont été dévolues et qu elle accomplit plutôt que mal que bien

  5. frejusienfrejusien

    Très bel article, bien utile et très précis,

    la gourdasse a vraiment fait piètre figure avec son ignorance béante, et sa suffisance gauchiste, sa rhétorique tellement grossière, ses gros sabots idéologiques,
    c’est le niveau de ceux qui orbitent autour du maqueron, quel malheur pour la France !!

  6. SarisseSarisse

    Très belle mise au point.
    Le prénom pour détruire est à la mode , on se souvient du malin plaisir que les crétins gauchiste à sans arrêt rappeler à Jean Messiha sont deuxième prénom arabe (et non pas musulman mais mixtes comme chez nombre de chrétiens d’Orient obligé d’avoir également un prénom arabe pour qu’on leur fiche la paix).
    Jean est son nom de baptême, mais qu’est ce que ça peut signifier dans une France qui à travers une élite dégénérée oublie son propre baptême?
    Cette cruche de Marlène tellement sotte qu’elle ignore lême le sens se son propre prénom.

  7. AvatarDorylée

    Avec Schiappa on a beaucoup plus vite fait le tour de ce qu’elle connaît que de ce qu’elle ignore. Quand aux prénoms exclusivement réservés aux musulmans, n’ayez aucune inquiétude : il ne me serais pas venu d’appeler mon chien Bilal ou Ali….

Comments are closed.