Hommage à Roger Holeindre : « Nous étions au fond de l’Afrique, Gardiens jaloux de nos couleurs »….


Hommage à Roger Holeindre : « Nous étions au fond de l’Afrique, Gardiens jaloux de nos couleurs »….

.

Voici  une courte vidéo des obsèques, ainsi qu’une autre pour le Chant des Africains chanté par les amis et camarades de Roger Holeindre, chant que les anciens d’Afrique, de moins en moins nombreux, chantent encore quand ils en ont l’occasion.

Que j’ai aimé, avec nostalgie, ce Chant des Africains par tous ces anciens paras, à la sortie de l’église…
Les Africains, j’en connaissais une partie, de mon temps en Algérie…
Bref, un chant que bientôt personne ne reconnaîtra plus
Adieu à Roger Holeindre

Les obsèques de Roger Holeindre, cofondateur du Front national, ont eu lieu ce 6 février, en l’église Saint-Roch à Paris.
Une foule d’anonymes et de personnalités politiques lui ont rendu un dernier hommage, parmi eux Jean-Marie Le Pen, Marion Maréchal, Nicolas Bay et Bruno Gollnisch, mais également Jean-Yves Le Gallou, le général Piquemal et de nombreux anciens frères d’armes.


.

Le cercueil a quitté l’église au son du « Chant des Africains ».

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n'obtiendront, ni ne méritent, ni l'une ni l'autre » Benjamin Franklin


4 thoughts on “Hommage à Roger Holeindre : « Nous étions au fond de l’Afrique, Gardiens jaloux de nos couleurs »….

  1. AvatarMachinchose

    « chant que les anciens d’Afrique, de moins en moins nombreux, chantent encore quand ils en ont l’occasion. »

    dans moins de dix ans, ce sera fini, plus personne ne saura ni l’ air ni les paroles

    « ils » ne reviendront plus « deloin » mais seront tous partis au trés loin

    1. ConanConan

      Hélas oui ….
      Et ne comptons pas sur la clique au pouvoir pour la faire apprendre en classe alors que ce chant vaut pourtant modèle de « vivre ensemble » …
      Hé oui, combien de pieds noirs sous la chéchia des tirailleurs algériens en 40 et 44 …
      Merci pour cet article Jack !

  2. AvatarAlexcendre 62

    Nous sommes très nombreux et tristes et dans le silence a voir partir ce patriotes hors normes et qu’en d’autres temps la république en aurait fait un peu plus pour saluer son départ et le citer en exemple a notre jeunesse . Hélas la machine a faire des hommes est cassée les nouveaux maitres ne savent même plus que cela a existé ,dans quelques temps si rien ne change nous ne seront plus qu’une poignée a nous en souvenir . Au revoir Roger et merci de ce qui tu a fait de tas vie au service de tas fidélité pour la France et de l’exemple que tu nous laisse !

Comments are closed.