Ménard réélu dès le premier tour, avec 61% des intentions de vote ? Quelle claque pour Macron et les gauchos !

Publié le 6 février 2020 - par - 7 commentaires

.

En voilà un sondage qui fait plaisir !

On croise les doigts, même si on n’est pas superstitieux, ce serait tellement bien. Et pour Béziers et pour Robert Ménard. Et pour le clan patriote qui ferait ici la preuve éclatante de son savoir-faire ! Et il y en aura d’autres je n’en doute pas un instant.

Cerise sur le gâteau, nos ennemis, qui sont aussi les adversaires de Robert Ménard, seraient littéralement la-mi-nés. 

15% pour les Insoumis, 8% pour PS-PC, 7% pour LREM… Absolument grandiose.

.

 

.

Bien sûr, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué et on sait que les instituts de sondage sont relativement peu indépendants des politiques… Il ne faut pas négliger la possibilité qu’il s’agisse d’une manoeuvre ultime afin d’éviter la mobilisation des habituels abstentionnistes, s’ils étaient assurés que leur champion serait de toutes manières élu.

.

En attendant Christian Jacob serre les fesses ils sont de plus en plus nombreux à quitter LR pour rejoindre le RN… 

Henri Gas à Béziers, Christophe Rolland à Nîmes, Patricia Fourquet à Perpignan, sept d’un coup à Lunel, Vauvert, Bagnols… Pas une semaine ne passe en Languedoc et en Roussillon sans l’annonce d’un départ d’un membre des majorités municipales sortantes de droite ou d’un cadre local des Républicains, vers les listes portées par le rassemblement national (RN).

Si les digues semblent céder, c’est l’œuvre de Robert Ménard. Elu il y a six ans à Béziers avec le soutien du RN (FN à l’époque), le fondateur de Reporters sans Frontières est persuadé que la victoire de ses idées ne peut passer que par « l’union des droites ». Des listes communes des Républicains avec le RN. « Depuis des années, je plaide pour que cette droite comprenne que sans unité, rien n’est possible », répète-t-il à l’envi. Comme il l’a fait mercredi soir encore, lors du meeting de soutien à Sébastien Pacull, sa plus belle « prise » : le candidat à Sète, ex-premier adjoint de François Commeinhes (ex-LR, aujourd’hui sans étiquette, mais soutenu par LR et LREM) était le patron des Républicains dans l’Hérault.

https://www.20minutes.fr/municipales/2703203-20200125-municipales-2020-languedoc-union-droites-robert-menard-fera-ceder-digues

Il est évident que ni le PS ni LR n’ont d’avenir, vidés de leurs collabos par Macron, ceux qui restent pédalent dans la choucroute en attendant d’être débauchés par Macron ou par Marine… 

Certains prennent les devants. Le vent tourne. L’affrontement idéologique est clair. Les Macroniens contre les patriotes. Il n’y a pas de place au milieu, sauf celle que sont en train d’essayer de se faire les écolos, surfant sur la ligne mondialiste Greta… le PS, l’extrême-gauche et LR louchent sur eux, espérant des alliances… forcément contre-nature pour l’essentiel, mais Paris vaut bien une messe.

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Ménard réélu dès le premier tour, avec 61% des intentions de vote ? Quelle claque pour Macron et les gauchos !”

  1. Avatar Machinchose dit :

    sublime

  2. Avatar Durandal dit :

    Bien sûr réjouissons-nous mais les ralliements qui s’opèrent peu à peu ne sont que partiellement « dus » à R. Ménard…
    N’oublions pas l’action efficace de S. Chenu, H. Mariani, Garraud et bien d’autres… Avec Marine, en 1ère ligne, qui a su (hors clivages D/G) donner l’impulsion, changer et faire évoluer le FN.

    … Faire renaître l’espoir.

  3. Avatar d dit :

    attention aussi à l’entourloupe de Castaner, via son mentor , « il avait décidé que les communes en dessous de 9000 habitants , ne devaient pas annoncer leur couleur politique .. devant le tollé et une plainte déposée par les LR , Castaner beau joueur ( il n’est pas beau mais très « joueur » ) , accepte de diviser par deux , c’est à dire que se seront les communes de moins 3500 habitants qui ne devront pas annoncer leur couleur !!! dit comme cela , il semble faire un cadeau sauf que ce procédé n’existait pas avant ( merci de me confirmer ici ) , et donc il « induit » bien des communes de 3500 h qui ne devront pas annoncer leur couleur politique ! malin , très malin le monsieur !

  4. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    À mon humble avis, Castaner a voulu jouer un coup de bluff, sachant très probablement qu’il allait provoquer un tel tollé et ainsi qu’il l’avait calculé il a tout de même réussi à diviser par deux le chiffre annoncé, très probablement son intention première, c’est-à-dire 3 500 habitants et le Conseil d’État – que j’espère sincère – a plongé dans le piège et donné ainsi satisfaction à lrem et Castaner doit se frotter les mains en ricanant.

    Je vous rejoins sur ce point @ d. Quant à savoir si cette façon de procéder il me semble que oui, depuis, je crois, hollande. Mais à confirmer.

    Mais rien n’empêche les locaux (habitants) de diffuser EN MASSE via la Toile les résultats par carte politique, une fois les municipales passées.

  5. Avatar Fomalo dit :

    Je doute fort, pour ma part que M. Ménard dépasse à Béziers les 53% des voix, même avec celles de ses pseudos copains musulmans. L’article de cette semaine de Valeurs actuelles me rappelle l’émission bidouillée de France (2 ?) il y a deux à trois ans.La vitrine est le centre ville, mais l’islamisme urbain gagne de manière exponentielle. Il semblerait que l’ex Sebli (« Viaterra »?depuis trois ans environ) et leurs entreprises de BTP affidées soient simultanément devenues le fer de lance de la spéculation urbaine immobilière pro domo et pro Maghreb du couple fusionnel maire-députée. Beaucoup de Biterrois dits de souche, exilés dans leurs ilots de plus en plus restreints commencent à s’en rendre compte. On verra aux résultats.

  6. Avatar Jeanne78 dit :

    Merci Madame pour cette bonne nouvelle. Même s’il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs ! Dans ma commune, ce sera soit la LREM soit l’ancien élu LR qui se représente mais sans étiquette. Alors pour moi, ce sera vote blanc. Mais je croise les doigts pour que le RN « cartonne » à ces municipales. Je me demande souvent ce qui fait peur aux français en donnant leur voix au RN. Nous avons essayé tous les partis et le résultat est médiocre. Et ces mêmes français devraient davantage avoir peur des musulmans et de tout ce qui va avec plutôt que du RN.

Lire Aussi