Belle pub du Huffington post pour RR qui aurait contrarié la programmation de la daube coranique « Soumaya »


Belle pub du Huffington post pour RR qui aurait  contrarié la programmation de la daube coranique « Soumaya »

.

Soumaya... nous avons déjà consacré trois articles à cette daube coranique destinée à faire pleurer une fois de plus dans les chaumières sur les « pauvres musulmans » (7 fois moins d’actes anti-musulmans que d‘actes anti-chrétiens en notre pays …). Soumaya,  gigantesque manipulation montée avec la complicité active du CCIF

.

Nous devons à Paco le premier article, sur le sujet,  en février 2019 qui révélait à nos lecteurs cette nouvelle tentative de manipuler des foules.

Se cachent sous la foi, derrière la piété,

des enjeux sans prénom et sans notoriété !

Sans traces, sans bruit, le combat…

De l’iSSlam qui nous veut à bas !

Et qui de notre sang, le veut à satiété…

Les dessous de Soumaya, film du CCIF…

.

Le deuxième, en août de la même année, se demandait comment  Oumma-com et le CCIF osaient encore s’insurger parce que, en période de terrorisme islamique, une voilée pouvait être écartée des pistes d’un aéroport…

Avec « Soumaya », daube coranique, ça chouine de plus belle sur Oumma.com !

.

Le troisième, en septembre 2019, nous apprenait que le Grand Rex avait déprogrammé la projection prévue et que le réalisateur et ses copains en imputaient la responsabilité à F de Souche et Résistance républicaine… C’est très flatteur, bien que nous n’ayons pas les habitudes du CCIF du harcèlement et des menaces… mais ça nous fait rire de les voir se plaindre, eux qui ne cessent de manier menaces  pour pousser au licenciement de ceux qui n’aiment pas l’islam et le disent… 

Grâce à Résistance républicaine, la daube « Soumaya » interdite de projection au « Grand Rex » ! Champagne !

[…]

En mars dernier, c’est le Grand Rex qui annule leur avant-première, pourtant prévue depuis décembre 2018. « On avait payé l’acompte. Il nous manquait une dernière confirmation. » Mais sur les réseaux sociaux, la fachosphère – dont notamment Résistance républicaine et FdeSouche – s’empare du sujet. « Un coup de pression », selon les réalisateurs. Ils reçoivent dans la foulée un appel de la salle de ciné parisienne, qui leur annonce leur déprogrammation. « Nous ne passons pas ce genre de film », leur explique le Grand Rex.

« C’était pour d’autres raisons. J’étais extrêmement choquée que l’affaire ne fasse pas plus de bruit », se souvient, amer, Soraya Hachoumi, l’actrice principale. Les réalisateurs décident d’aller jusqu’aux tribunaux. Les avocats de la salle finissent par lâcher le morceau : 

« Le Grand Rex est un cinéma commercial et familial. Il n’a pas pour vocation de diffuser des films politiques ou confessionnels. » 

[…]

« Le blocage est toujours le même : la religion. ( Note de C. Tasin : un peu, mon colon, on ne veut pas en entendre parler, de votre religion, on est en France ici, la religion c’est privé !). Et c’est pareil pour les médias mainstream, que notre film n’a jamais intéressé », clarifie Ubaydah Abu-Usayd. Même s’il souffre de quelques défauts liés au manque de moyens, ce n’est pas, selon le réalisateur, le souci : « Ils ne l’ont pas vu… »

[…]

Les liens qu’auraient des réalisateurs avec le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) reviennent, aussi, régulièrement sur les réseaux sociaux. Ubaydah Abu-Usayd n’y voit aucun problème : « C’est un organisme qui a aidé beaucoup de familles musulmanes pendant l’état d’urgence. » Le CCIF leur a mis à disposition les dossiers des différentes personnes qu’ils suivent dans leurs démarches juridiques. C’est par l’intermédiaire du collectif que le réalisateur rencontre la maman voilée qui se cache derrière le personnage de Soumaya. 

[…]

« Le but n’est pas de parler de l’Islam, mais de donner le point de vue de la communauté musulmane », ( Note de C. Tasin  ben justement, la communauté musulmane on s’en tape le coquillart, la République ne reconnaît que des citoyens, indépendamment de leur sexe, couleur de peau, origine, religion…) explique le réal.

[…]

.

Et voici donc la fin de la saga, la daube va quand même sortir en salle (enfin dans une ou 2 petite salles qui n’avaient sans doute pas grand-chose à se mettre sous la dent)! Histoire de remonter encore contre la France et les Français les spectateurs musulmans qui vont aller la voir… 

Et le Huffington post qui ne loupe pas une occasion de lécher les babouches en fait un récit attendrissant, sans oublier de cibler les méchants de la « fachosphère », F de Souche et Résistance républicaine.  On le remercie au passage de la pub qu’il nous fait…

Merci à Laurent P qui nous a signalé l’article ci-dessous dont nous citons quelques extraits.

 

Derrière « Soumaya », le parcours du combattant des réalisateurs pour enfin sortir leur film

Le long-métrage de Waheed Khan et Ubaydah Abu-Usayd, sur l’histoire vraie d’une femme musulmane licenciée du jour au lendemain, a été victime d’une campagne islamophobe.

CINÉMA – Tenir le bon bout. Après moult embûches et une haineuse campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux, “Soumaya”, un long-métrage réalisé par Waheed Khan et Ubaydah Abu-Usayd, arrive enfin sur grand écran ce mercredi 5 février. Et ce, à l’échelle nationale. 

[…]

Inspiré d’une histoire vraie, le film, qui revient notamment sur les dérives de l’état d’urgence et le climat islamophobe post-attentats, est projeté dans deux salles de cinéma en France

[…]

“Automatiquement, on est mis à l’écart”, concède le cinéaste. À l’inverse de la plupart des productions françaises, qui bénéficient généralement de plusieurs millions d’euros, c’est à lui et son équipe restreinte de démarcher les salles, mais aussi d’essuyer les refus.

Certains ne prennent pas la peine de répondre. D’autres évoquent des “défauts techniques”. Dans beaucoup de cas, Ubaydah Abu-Usayd est sceptique. Pour lui, ces arguments n’en sont pas. “Je pense surtout que c’est lié au fait que le film s’inscrive dans un contexte où les polémiques autour du foulard, de l’état d’urgence et de l’islamophobie continuent, explique ce dernier. Seul un établissement a été honnête, indiquant que le film était trop proche de l’actualité.”

[…]

Après avoir tenté en vain de débloquer la situation en passant par la justice, l’avocat du Grand Rex a donné in fine la raison réelle du refus: le sujet du film, qui ferait déjà polémique sur les réseaux sociaux”, ont fait savoir les équipes dans un communiqué. Plusieurs semaines avant la tenue de l’événement, des groupes de la fachosphère, dont FdeSouche et Résistance républicaine, se sont agité et ont fait pression sur le cinéma.

[…]

https://www.huffingtonpost.fr/entry/cible-dune-campagne-islamophobe-ce-film-sort-enfin-en-salles_fr_5e343be2c5b611ac94d39452

.

Et nous n’avions même pas lancé un appel à nos lecteurs pour qu’ils appellent le Grand Rex et protestent contre la diffusion de Soumaya… Sans doute que parler de la daube a créé un peu d’agitation sur les réseaux sociaux… Sans doute que la daube coranique n’a pas convaincu de son intérêt artistique, sans doute que l’islam fait peur, sujet à polémiques et menaces. L’affaire Mila en est le plus récent exemple.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Belle pub du Huffington post pour RR qui aurait contrarié la programmation de la daube coranique « Soumaya »

  1. AvatarChristian Jour

    Et ça chouine en pays musulman. Comment des Français osent contredire des muzzs, des adeptes de l’isslamm, des adeptes de momo le pédo, le sanguinaire. Comment les croyants du christ, la religion du pardon ose encore contredire la fausse religion de paix et d’amour, boycotter vos filmes à la mord moi le nœud, votre fausse propagande pour mieux nous envahir. C’est que vous avez encore rien vu connards de muzzs, adeptes de la soumission, de la décapitation, de la lapidation des coups de couteaux alla est au bar, croyez moi, vous n’avez encore rien vu., bientôt c’est vous qui raserez les murs avec la valise à la main, On attend patiemment le jour J et il viendra. Il viendra pour vous et pour les collabos et ce jour là ne comptez pas sur notre pardon car il sera temps de régler l’ardoise.

  2. Avatarcaiusbonus

    Encore du cinéma de ces chouineurs islamistes qui ne savent faire que ça en plus de violer, lapider, piller, tuer, précipiter les homos du haut des bâtiments, cuire des hommes au barbecue (si, si..) et réduire en esclavage.

  3. Jean-Paul SAINT-MARCJean-Paul SAINT-MARC

    Il y a longtemps que le Huff m’ interdit les coms sur son site !
    Trop argumentés…
    Trop difficiles à contrer…

    1. AvatarPhilip Wilson

      Et en plus ils coupent le clitoris de leurs femmes ! Quels sauvagerie et moi qui pensais enfant que cela se passait seulement chez les tribus d’Afrique !

  4. Avatard

    merci pour l’info .. tout est bon ( dans le cochon ), maintenant le cinéma ! je ne sais ce que devient le film du « réalisateur « , des cités , celui qui avait été condamné ?

  5. AvatarJolly Rodgers

     »ont attend ce film , depuis 30 ans  » signé Christophe , sur l’affiche . j’espère qu’il ne s’agit pas du chanteur Christophe ? parce que la , je serait déçu et vendrais les disques que j’ai de lui (si il s’agi de lui bien sur) , comme je l’ai fait pour Bauhaus, groupe post punk et cold wave du début des années 80’s , je me suis débarrassé de leurs disques , lorsque j’ai appris que le chanteur c’était converti a l’islam .
    heureusement qu’il y’a des Roger Daltré , Ozzy Osbourne , Morissey , feu : Fred Chichin … qui eux ont les couilles de s’opposer a cette secte !

  6. AvatarCaughnawaga

    Donner le point de vue de la communauté. Ils passent leur temps à donner leur point de vue, on n’entend qu’eux. Alors payer pour entendre ce qu’ils disent gratis. No way.

    Je veux faire un film sur le restaurateur qui a fermé boutique après le passage de 2 nikabées. Et sur la mort du père Hamel et sur la mort des 2 jeunes cousines dans une gare et bien d’autres, c pas les sujets qui manquent. Après tous ces films, je vous garantis qu’ils vont comprendre c quoi la véritable islamophobie.

Comments are closed.