Prison avec sursis pour Christine Tasin : dernier avertissement !


Prison avec sursis pour Christine Tasin : dernier avertissement !

.

Commenter un fait de société peut coûter cher ! En expliquant que l’on pouvait comprendre comment la multiplication des attentats islamistes pouvait conduire des gens à « péter les plombs » et à commettre des attentats en retour, Christine Tasin s’est vue condamnée à de la prison, par la dixième chambre correctionnelle du tribunal de Paris.

         

Le délibéré est tombé ce mardi 4 février 2020 : Christine Tasin est reconnue coupable d’apologie du terrorisme et condamnée à quatre mois de prison avec sursis. L’avertissement solennel qui lui était destiné n’a pu être lu, compte tenu de l’absence de l’intéressée. Le tribunal a ajouté « avoir tenu compte du fait que l’article était resté très peu de temps sur le site internet ». Sous-entendu, la sentence aurait pu être plus sévère ! Rappelons que le procureur de la république avait demandé six mois de prison dont deux avec sursis, soit quatre mois fermes ! Petite consolation : le CCIF, partie civile, a été débouté de sa demande en dommages et intérêts et aucune amende n’a été prononcée.

L’audience avait marqué les esprits et plus particulièrement le réquisitoire très virulent du procureur de la République, aux ordres de Belloubet. Il ne s’était pas gêné pour caricaturer de manière outrancière les propos de Christine Tasin, l’accusant d’avoir fait l’éloge de l’attentat commis par Darren Osborne devant la mosquée londonienne de Finsbury Park, dans la nuit du 18-19 juin 2017.

Sauf que pour son avocat, maître Pichon, la qualification juridique des faits est abusive. « Comprendre » un acte terroriste ne signifie pas l’approuver : la France a déjà été condamnée à deux reprises par la Cour européenne des droits de l’homme pour avoir procédé à ce genre de raccourcis juridiques. Par contre il n’aura pas échappé à nos lecteurs « qu’inciter à tuer des bébés blancs » ne relève pas, pour les juges, de l’apologie du terrorisme, ni même de l’incitation au meurtre ! Les rappeurs bénéficieraient-ils d’une immunité judiciaire ?

https://ripostelaique.com/madame-tasin-ne-semble-pas-comprendre-il-faut-donc-la-mettre-en-prison.html#wc-comment-header

Après la politique pénale mise en place sous la présidence Hollande, et théorisée par Gilles Clavreul, le préfet sans portefeuille qui avait déclaré : « il faut frapper les leaders d’opinion de la toile au portefeuille », on monte d’un cran, avec des peines de prison de plus en plus fréquentes pour sanctionner des délits d’opinion. On vient de l’observer avec la condamnation de Renaud Camus à deux mois de prison avec sursis (suite à la demande du parquet) et 3 000 € d’amende pour avoir osé dire « qu’il préférait la guerre à la soumission ». À quand la mise en place de tribunaux d’exception pour museler les adversaires politiques ? Sommes-nous revenus « aux heures les plus sombres de notre histoire », à l’époque où la justice de Vichy condamnait à mort le général de Gaule pour apologie du terrorisme ?

         

https://ripostelaique.com/clavreul-nos-lois-antiracistes-sont-les-plus-repressives-du-monde-mais-cest-pas-assez.html

https://ripostelaique.com/renaud-camus-condamne-ses-juges-preferent-la-soumission-a-la-guerre.html

L’islam semble bénéficier de protections en haut lieu, comme aucune autre religion n’en connaît dans ce pays. Des églises sont saccagées dans l’indifférence générale, la police se permet d’entrer dans une église pour arrêter des Gilets jaunes, mais quand on monte sur le toit d’une mosquée en travaux, le couperet tombe !

https://www.lyoncapitale.fr/politique/Les-Identitaires-condamnes-pour-l-occupation-d-une-mosquee-a-Poitiers/

Les bien-pensants qui hier revendiquaient haut et fort le droit de critiquer les religions (« je suis Charlie ! ») sont devenus aujourd’hui les partisans de l’instauration d’un délit de blasphème. À commencer par la ministre de la Justice, qui dans l’affaire Mila, a déclaré : «  l’insulte à la religion est une atteinte à la liberté de conscience, c’est grave ! ». Ou encore Ségolène Royal qui charge Mila, en l’accusant d’avoir « manqué de respect ».

Quand Christine Tasin scande « Islam assassin » lors du rassemblement du Trocadéro, pour protester contre le meurtre de deux policiers de Magnanville le 13 juin 2016, commis au nom de l’État islamique, on l’accuse de s’en prendre à l’ensemble des musulmans, alors qu’elle ne faisait que s’attaquer à une religion. Et à nouveau dans ce procès, le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) lui a reproché à l’audience des « intentions islamophobes ».

On comprend que ce pouvoir aux abois ne sache plus comment contrer la menace islamique. Alors, la peur de l’ennemi aboutit à développer une forme de complaisance à l’égard de l’islam, présenté comme une « religion comme les autres ». Partant de là, toute critique est bannie. C’est dans cette logique qu’il faut absolument faire taire Mme Tasin. Une sorte de « raison d’État » invite donc les tribunaux à faire preuve de la plus grande sévérité à l’égard de ceux qui critiquerait « la religion d’amour et de paix », de peur que le vase déjà trop plein ne déborde…

Mais notre accusée ne l’entend pas de cette façon et considère ce jugement comme une demi-mesure. Soit je suis une terroriste, nous dit-elle, et dans ce cas, la sentence est ridicule, soit je ne le suis pas et dans ce cas, je devrais être acquittée.

Tout nous porte à croire que, pour cette raison, elle fera appel de son jugement.

Hector Poupon

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Hector Poupon

Professeur.


8 thoughts on “Prison avec sursis pour Christine Tasin : dernier avertissement !

  1. AvatarJ

    De tout cœur avec Christine, évidemment. Mais ça me révolte de voir notre pays tomber aussi bas… Et de voir qu’il y a encore des Français aveugles qui se complaisent dans l’autoflagellation.

    1. AvatarBruno Marienat

      Le dire et le redire: il faudra bien un jour,que l’on doit espérer proche, que la France soit purgée de ces juges felons et des élites collabos💶🕌🕋💩😈🙏

  2. AvatarOrange

    Les tribunaux, juges et avocats condamnent:
    https://twitter.com/ChanclaUltime/status/1223165754268360706

    et soutiennent
    https://twitter.com/Haleksandrony/status/1223705807855984640

    Les tribunaux ne peuvent pas contredire la charia car ils ne contrarient rien de l’islam. La lapidation autorisée dans l’islam. Aïcha l’épouse de Mahomet affirme que la feuille sur laquelle est inscrite l’obligation de lapider a été détruite mais a existé. Les hadiths « véritables » affirment la lapidation.https://www.thereligionofpeace.com/pages/quran/adultery-stoning.aspx (traduction menu droit de la souris ou du pavé)

    Les tribunaux ouvrent une autoroute à l’islam infecte.

    C’est quoi la France à la fin? Une entité que les « nique la France » maltraitent impunément car ils le font selon la charia? Attaques contre les « infidèles » « tous azimuts » (expression d’origine arabe qui sied pour décrire le déchaînement des musulmans par le chemin le plus direct sur tout ce qui est civilisation occidentale pour le détruire). Les populations musulmanes ont des passe-droit par les tribunaux sur les lois des frontières, les lois civiles et criminelles, l’identité de l’Occident. Et que cherchent à imposer ces populations musulmanes? En plus d’enfreindre le sens des lois occidentales? Une théocratie imbécile, tyrannique et arriérée. On en a une idée quand on lit les fils Twitter musulmans: onomatopées incroyablement dépourvues de réflexion et très violentes, reflet de l’état arriéré des pays musulmans littéraux shitholes, même ceux plaqués or qui ne vivent que grâce à l’Occident qu’ils veulent détruire, exploiter jusqu’à l’éteindre par le harcèlement moral, judiciaire, criminel.
    https://twitter.com/sidounours/status/1224734922495217672
    https://twitter.com/sidounours/status/1224733400285831172
    Tous des petits Ladj Ly formés et encensés par l’islam.

    Les tribunaux devraient se consacrer à l’interdiction de l’islam qui clame en toutes lettres et en toutes prêches la violence et les abus intrinsèques à l’islam et manifestes partout sur la terre.https://www.thereligionofpeace.com/

  3. DiogèneDiogène

    Je suis de tout cœur avec Christine courageuse et déterminée pour dire la vérité sur les sombres desseins de la « secte » ce qui dérange les lâches…

    Tandis que les « rhinocéros » féroces se multiplient (mais n’oubliez pas que ce sont juste des « déséquilibrés »…) les « poules-mouillées », au sein du pouvoir et de la « justice » (de la parodie de justice), se multiplient et s’en prennent à grands coups de bec rageurs à ceux qui dénoncent et combattent, avec les mots de la vérité, l’avancée de la secte : « d’amour, de paix (de pets ?) et de tolérance…

    Triste monde, triste France…Vaste bordel.

  4. valkyrievalkyrie

    C’est à croire que les juges ont interverti une partie du dossier d’un terroriste avec le dossier de Madame Christine Tasin.

  5. AvatarFomalo

    « Apologie du terrorisme », rien que ça!!! Courage à Christine dont le simple prénom doit déjà défriser gravement les babouchards. Appel, bien sûr, car ça commence à frissonner dans le mouvement REM qui ne dispose plus que de deux ans au maximum pour se trouver des prébendes. Mais ils sont trop nombreux et nous avons le temps qu’il faut pour les suivre à la trace.

  6. AvatarAva

    La prochaine fois chère Christine dites-le en chanson, sur un morceau de rap qui écorche bien les oreilles, au nom de l’art et en écho à ces grands artistes auxquels tout est, à ce prétexte pardonné.

Comments are closed.