Le drapeau britannique quitte Bruxelles – Le Brexit vous salue bien


Le drapeau britannique quitte Bruxelles – Le Brexit vous salue bien

31 janvier 2020 Jack Montgomery

Dans le bâtiment du Conseil européen à Bruxelles, l’emblématique drapeau britannique flottant à l’Union européenne a été cérémonieusement enlevé, plié et emporté, peu avant le Brexit à 23 heures, le 31 janvier.

La vidéo du moment historique montre une atmosphère sombre alors que deux fonctionnaires de l’UE enlèvent le drapeau de ce qui avait été l’une des principales puissances économiques et militaires du bloc, des images puissantes symbolisant la nation insulaire se présentant à nouveau comme une démocratie autonome et la diminution de ce qui est maintenant une confédération de 27 membres.

 

Cependant, la Grande-Bretagne ne sera pas vraiment libérée des structures de gouvernance de l’Union européenne pendant près d’un an, car elle entre maintenant dans une période dite de « transition » au cours de laquelle elle reste soumise aux lois de l’UE, aux juges de l’UE et aux règles de migration de l’UE, mais perd sa représentation au Conseil européen, à la Commission européenne et au Parlement européen.

Cette « transition » est conçue comme une période permettant des négociations entre l’UE et son ancien État membre au cours desquelles un futur partenariat peut être convenu , ou non, ce qui signifierait soit une prolongation de la transition, soit un soi-disant « pas d’accord » sur le Brexit.

Cela pourrait impliquer que l’UE revendique un contrôle important sur la province britannique d’Irlande du Nord en vertu de l’accord de retrait que le Premier ministre Boris Johnson a négocié avec le bloc.

Traduit par Jack pour « Résistance Républicaine ».

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n'obtiendront, ni ne méritent, ni l'une ni l'autre » Benjamin Franklin


6 thoughts on “Le drapeau britannique quitte Bruxelles – Le Brexit vous salue bien

    1. AvatarBen

      Ils n’ont plus besoin de la permission de UE pour défendre les siens…….
      faut qu’ils se rapprochent de l’oncle DONALD.et ses partisans..

  1. AvatarPseudo

    Soros et ses semblables ne veulent pas les lâcher..! Cette UE est une véritable saloperie. D’ailleurs,nous en faisons nous même partie,malgré notre refus,voté au référundum de 2005. Ils sont frustrés de ne plus pouvoir imposer la destruction du peuple Anglais,par métissage forcé. Sales ordures.

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Brexit: Johnson entend menacer l’UE de contrôles aux frontières – Royaume-Uni – Journal Chrétien
    :::: https://www.chretiens.info/monde/europe/royaume-uni-angleterre-ecosse-pays-de-galles-irlande-du-nord/brexit-johnson-entend-menacer-lue-de-controles-aux-frontieres-2/2020/02/01/21/30/
    REUTERS

    1 février 2020

    Boris Johnson prévoit d’annoncer le rétablissement de contrôles douaniers aux frontières pour tous les biens importés en Grande-Bretagne à compter de l’année prochaine, dans le but de faire pression sur l’Union européenne en vue des négociations commerciales à venir, rapporte samedi le Daily Telegraph.

    « Nous prévoyons d’imposer des contrôles complets sur toutes les importations de l’UE – déclaration en douane d’exportation, déclaration de sûreté, certificat sanitaire pour les animaux et passage de tous les biens vendus en supermarché par les services d’inspection aux frontières », a dit au journal un responsable gouvernemental.

    Un tel degré de contrôle aux frontières n’avait même pas été envisagé par les gouvernements britanniques successifs lors des préparatifs en vue d’un Brexit « dur », avant que Boris Johnson ne parvienne finalement à faire adopter par le Parlement l’accord qu’il est parvenu à renégocier avec Bruxelles.

    Mais les négociateurs britanniques espèrent qu’une telle menace leur permettra d’aborder en position de force la période de transition de onze mois pendant laquelle Boris Johnson espère arracher à l’UE un accord de libre-échange similaire à celui qu’elle a conclu avec le Canada, et poussera les Européens à faire des concessions, explique le Telegraph.

    Interrogée samedi à ce sujet, une porte-parole de Boris Johnson a déclaré que des changements étaient « inévitables ». « Nous quittons l’union douanière et le marché unique. Cela signifie qu’il va falloir se préparer à vivre en dehors », a-t-elle répondu à Reuters.

    Le rétablissement même limité de contrôles aux frontières et de droits de douane inquiète les milieux d’affaires britanniques et la Banque d’Angleterre, qui a prévenu la semaine dernière que cela aurait des conséquences pour le commerce et la croissance économique à partir de l’an prochain.

    La Chambre de commerce britannique a de son côté appelé le gouvernement à privilégier la libre circulation des biens à la fin de la période de transition, en mettant notamment en garde contre le coût de mesures de contrôle supplémentaires et le risque de pénurie de certains biens.

  3. SarisseSarisse

    La Norvège et la Suisse vivent très bien sans l’UE et commercent avec le reste de la planète, l’Islande a renoncé à y entrer.
    L’UE est comme l’URSS une prisons des peuples, l’UE est une anti -Europe, qui est avant tout une civilisation, l’UE provoque l’anémie des peuples en aliénant leur souveraineté.
    Un pacte de civilisation est mille fois préférable à une confédération d’états confisqués par des politiciens tricheurs et menteurs.
    J’y ai cru un temps , je le reconnais, un peu, jusqu’au referenda français et néerlandais trahis , jusqu’au vote populaire irlandais également méprisé.
    En 2005, tout était devenu clair, l’UE était un projet orwellien malfaisant et mégalomane, un projet qui n’a d’ailleurs jamais protégé nos peuples mais au contraire les a encore plus exposés, à la perte d’identité et à la pression migratoire.
    La Grande-Bretagne a bien fait de quitter cette planche pourrie.

  4. AvatarDorylée

    Le Kingdomistan quitte donc l’UE. Cette colonie pakistanaise va pouvoir reprendre la gestion de ses frontières chez elle, nous n’avons plus de raison de gérer le flux de LEURS migrants

Comments are closed.