« Le bidonville de la honte » : là où vivent nos « futures bombes »


« Le bidonville de la honte » : là où vivent nos « futures bombes »

Illustration : Baptiste Giroudon

.

Pour les journalistes de Paris-Match, c’est « le bidonville de la honte ».

Mais la honte de quoi ? La honte pour qui ?

C’est de notre faute si des milliers de migrants s’entassent dans cette « poubelle géante, bidonville indigne à 3 kilomètres du Sacré-Cœur » (et pourquoi pas la mosquée du coin ?), dans « un flot d’indifférence » ?

Il faudrait, en plus les plaindre, ces Afghans, Soudanais, Erythréens, Somaliens, Iraniens, Koweïtiens venus sans autorisation poser leur cabanes en tôle et contreplaqué (offerts par les Roms !) « aménagées avec un soin émouvant » ?

Et bien sûr, dans des camps où vivent, à 90%, des hommes musulmans, les journalistes sont tombés sur le seul chrétien du coin et deux Afghans athées.

Mais bon, il paraît que la crise migratoire est terminée. Raison de plus pour offrir un logement social décent, des sous et la nationalité française à ces gentils migrants venus payer nos retraites.

Sinon, et c’est France terre d’asile qui l’affirme, ils se transformeront, peut-être, « en futures bombes » !

 

Extraits

Porte d’Aubervilliers, au ras du périphérique, 2 000 migrants survivent dans un flot d’indifférence

 

 

Environ 2 000 migrants survivent dans cette poubelle géante, bidonville indigne à 3 kilomètres du Sacré-Cœur. Afghans, Soudanais, Erythréens, Somaliens et, depuis peu, Iraniens et Koweïtiens.

Les cabanes, minuscules, bricolées avec des morceaux de tôle et de contreplaqué offerts par les Roms, s’alignent sur la partie haute du camp. On en compte une soixantaine, la plupart aménagées avec un soin émouvant.

Ishaq, 30 ans, a quitté l’Érythrée depuis que l’État a entrepris de fermer une à une les églises et les écoles. Il a transformé sa cabane en chapelle. Sur sa porte en bois blanc, Ishaq a inscrit au feutre le psaume 23 de l’Ancien Testament : « L’Éternel est mon berger, je ne manquerai de rien »…

Amir et Asmata, deux Afghans de 23 ans […] ont décidé de fuir leur pays en juin 2018, après avoir professé leur athéisme sur les réseaux sociaux. [Ils] font partie des rares nouveaux venus en Occident.

 

 

« Depuis la grande vague de 2015, le nombre de demandeurs d’asile est retombé au niveau normal et gérable de 2014 : 600 000 pour l’UE, constate Pierre Henry, directeur de France terre d’asile. Mais ces camps alimentent le fantasme de l’envahissement »…

Devant leur grande tente recouverte d’une épaisse bâche imperméable bleue – un luxe, ici –, huit copains afghans partagent un poulet aux oignons, cuit sur un brasero […] Ils font partie des « réfugiés statutaires » qui possèdent des autorisations de séjour variant de un à cinq ans.

L’Europe est incapable de se mettre autour d’une table pour intégrer ces 0,03 % de sa population. Ça n’est pas une crise migratoire, c’est une crise d’accueil ! »

 

 

L’Italie et l’Espagne n’enregistrent quasiment plus d’empreintes. Ils considèrent avoir pris leur part, comme l’Allemagne, qui a reçu en 2015 890 000 réfugiés, en majorité syriens. La France supprime des aides aux migrants enregistrés dans un autre pays membre.

Résultat : on fabrique des sans-papiers, des déçus qui deviennent délinquants de droit commun. Et peut-être même de futures bombes.

Hanaë El Bakkali, psychothérapeute […] voit désormais apparaître des états dépressifs. « Cette errance engendre la perte d’espoir et surtout d’identité, témoigne-t-elle. Mes interlocuteurs se sentent déshumanisés, rejetés. Leur désillusion se traduit par de la honte, mais aussi par beaucoup de colère. »

A 300 mètres du camp d’Aubervilliers, une dizaine de bénévoles de l’Armée du Salut servent chaque matin, en plein air, 700 petits déjeuners financés par la Ville de Paris.

Pour les repas du midi et du soir, les Restos du Cœur et la Fondation de l’Armée du Salut disposent aussi d’un vaste local où passent quotidiennement 200 migrants. Ils bénéficient également de consultations médicales et juridiques.

Et rechargent leur portable, jouent aux cartes ou aux dominos, roupillent sur les quatre grands canapés.

 

 

Certains vêtements sont bouillis : la gale sévit dans le camp.

Durant leurs maraudes, France terre d’asile, Utopia 56 et Médecins du monde proposent également les services de personnel médical, d’interprètes, de psys et de juristes […] Enfin, les diverses associations gèrent un « réseau citoyen » de 600 hébergeurs.

Priorité aux femmes et aux enfants, à qui on évite de demeurer dans le camp. Les prises de territoire provoquent, çà et là, entre communautés, de violentes disputes, voire des rixes plus viriles à couteaux tirés.

Jeudi 16 janvier, des fonctionnaires du ministère de la Justice, portant des gants de protection, sont venus distribuer des kits d’hygiène et des provisions. Suivait une rutilante berline de l’ambassade des Émirats arabes unis, porteuse de 70 plateaux-repas.

.

Vendredi 17 janvier, 15 h 30. Une poignée de riverains manifestent devant l’école maternelle Charles-Hermite pour protester contre « les migrants consommateurs de crack ». Le squat de la « colline du crack » […] est peuplé en majorité de ressortissants… français.

.

Samedi 18 janvier, 17 heures […] Une poignée de jeunes filles et de garçons de l’Ile-Saint-Denis (93) pénètrent gaiement dans le camp, chargés de sacs remplis de vêtements, collectés grâce aux réseaux sociaux […] Des têtes d’enfants apparaissent, qui sourient. Les mères restent au fond de la tente. Elles ont souvent honte. Sur le muret de la bretelle du périphérique, Hussein et Oussman, deux gamins, regardent passer les voitures. Leurs rêves d’avenir ?

A des années-lumière de nos soucis de retraite

Arnaud Bizot

https://www.parismatch.com/Actu/Societe/A-Paris-le-camp-de-la-honte-1670296

.

Commentaire de Machinchose

Paris : évacuation du vaste camp de migrants et toxicomanes porte d’Aubervilliers – Le Parisien

Et voilà le tour de passe-passe ! Des envahisseurs, des clandestins, des indésirables, des individus en situation d’expulsion, sont dorénavant des « migrants » ou mieux encore des « exilés » . Des exilés de leur plein gré, à qui jamais personne n’a offert la valise ou le cercueil, mais qui se passent le mot chez eux par millions.

Il existe un continent et un pays dit la FRONCE où, dès que tu arrives, on t’offre une case en dur, des sous pour manger, t’ habiller, t’ amuser, une carte ou tu peux te faire soigner à l’œil, le corps, la vue, la surdité, les dents, l’ accouchement, plus tu as d’ enfants et plus tu es riche ! Et tout ça sans JAMAIS TRAVAILLER.

Et en prime y a plein d’ autres avantages ! Tu peux voler, tuer, violer les blanches, on t’excusera, tu n’as pas les codes ou tu es bourré, ou tu es drogué !

La punition des Français à ce viol du bon sens et de la nature humaine sera très chère a payer… parce que la « remigration », ça ne veut rien dire, le mot exact c’est expulsion manu militari de tous ces « derniers arrivés » par millions depuis 7 ans ! Tout en faisant le nécessaire pour une remigration des plus anciens, devenus Français de la braguette, vers les pays d’origine de leurs parents

Comme le million et demi de ces européens, non musulmans d’Afrique française du nord, un jour des Zarabes nous ont dit: « dégage sinon c’est couic ! ». Tous, nous avons compris et sommes partis de ces pays ou nos ancêtres sont enterrés depuis des générations.

Chacun son tour.

Et ces millions de derniers chrétiens, dits d’Orient, couverts d’horions et de persécutions ? Qui devraient être reçus en Europe avec respect… Qui s’ en soucie ?

Paris : évacuation du vaste camp de migrants et toxicomanes porte d’Aubervilliers

L’importante opération d’évacuation du campement de migrants de la porte d’Aubervilliers à Paris (XIXe arrondissement), où vivaient plusieurs centaines de personnes, s’est terminée en milieu de matinée ce mardi.

Encadrés par un important dispositif policier, des migrants qui avaient planté des tentes ou monté des baraquements de fortune dans ce bidonville au bord du périphérique ont été acheminés vers des bus à destination de gymnases ou des 17 centres d’accueil franciliens.

Cette opération était organisée conjointement par la préfecture de police de Paris et de la préfecture de la région Ile-de-France.

Un peu avant 9 heures, 1 436 personnes (dont 93 enfants) avaient été évacuées et les autorités ont terminé par les toxicomanes regroupés dans ce campement : 34 personnes (25 hommes et neuf femmes) ont été pris en charge.

Ces toxicomanes qui devraient à terme bénéficier de 74 places d’accompagnement gérées par l’association Assore, doivent transiter par une salle de repos porte de La Chapelle où ils seront encadrés par une équipe médicale renforcée.

Anne Hidalgo, la maire de Paris présente sur place, s’est félicitée de cette opération…

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-evacuation-d-un-important-camp-de-migrants-porte-d-aubervilliers-28-01-2020-8246022.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

19 thoughts on “« Le bidonville de la honte » : là où vivent nos « futures bombes »

  1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    « (..) on fabrique des sans-papiers, des déçus qui deviennent délinquants de droit commun. Et peut-être même de futures bombes. »

    En premier lieu on ne les a pas appelés.

    Secundo ils n’ont pas besoin d’être déçus pour se comporter en délinquants. Certains se droguent et avec quel argent ?

    Tertio, certains sont déjà des bombes en attente d’action, ils ne sont venus en Europe que dans ce but, sur ordre.

    Ils sont désoeuvrés ? Pourtant il y en a à faire, ne serait-ce que nettoyer les détritus qu’ils sèment ! Et il y a certainement d’autres travaux utiles à effectuer, à eux de se renseigner !

    Et s’ils sont déçus, il y a une solution : remigration, personne ne les retiendra, sauf les assoces qui vont perdre leurs subventions et qui se f…….. royalement de nos SDF.

  2. Avatarbetty

    qu’attendent t-ils pour repartir chez eux, au moins il y a le soleil la facilité de faire des jardins où pousseront sans problèmes légumes et fruits (encore faut-il qu’ils y travaillent.) Comment a t-on pu faire venir autant de gens quand on sait qu’il y a tant de SDF chez nous, vraiment du n’importe quoi.

  3. Avatarberger

     » a des années lumière de nos soucis de retraite » dit le média du régime, et bien non, du tout du tout, c’est au contraire extrêmement lié car tout le monde connait le trou de la « sécu » et celui-ci devient ingérable suite à l’immigration et ses facilités genre aide médicale et on le voit ici, le contribuable parisien offre des repas….

  4. François des GrouxFrançois des Groux Post author

    Autre chose : la communauté chinoise a annulé les festivités du nouvel an chinois par principe de précaution face au coronavirus. Hidalgo s’en félicitait.

    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/coronavirus-prevu-ce-dimanche-le-defile-parisien-du-nouvel-an-chinois-est-annule_2116379.html

    Pourquoi n’applique-t-on pas le sacro-saint principe de précaution à l’encontre de ces populations migrantes ramenant des maladies du Moyen âge sans parler du terrorisme à venir ?

    Et puis, on apprend, dans cet article, que les Restos du cœur et l’Armée du Salut offrent des repas aux migrants (+foyer, services de personnel médical, interprètes, psys, juristes, plateaux-repas halal des assos).

    Qu’ils ne comptent plus sur moi à la prochaine quête !

    1. AvatarCAYSSIALS

      Et toi con de français,tu veut te faire soigner tu trouves pas de toubib ou si tu en trouve un il vaut pas grand choses.
      Par contre pour eux pas de soucis ils sont soignés choyé nourris gratos la vie est belle pour eux. Il y a des retraités français qui y arrivent plus.
      Je pense que ça ne peut que finir très mal.

    2. Avatardurandurand

      Il y a belle lurette que je ne donne rien à toutes ces assoces immigrationnistes , si les français avaient le courage de se rendre sur place incognito voir comment cela se passe dans les restos du cœur et autres assoces du même acabit ,il y a longtemps qu’elles n’existeraient plus , faute de dons . Je ne dis rien ,je laisse le soin aux citoyens de se rendent compte par eux-même , comme dit la maxime , les baisés comptés vous !

      1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

        Ha mais si, donnez-nous votre expérience (mais sans haine : c’est interdit).

        Parce que nous sommes nombreux à nous poser des questions sur ces associations à qui je donnais quelques victuailles sans arrière-pensée.

        Maintenant, les dons ne vont-ils pas en priorité aux migrants ? Et que font-ils des aliments contenant du porc (cassoulet ou choucroute en boîte), c’est poubelle ?

        Déjà, je ne vais plus à Emmaüs : par chez nous, des Africains pas aimables écoutant leur musique ont remplacé progressivement les Blancs…

        1. AvatarMichel

          Je suis allé voir de près comment ça se passe dans plusieurs villes. Ces assoc ne devraient plus exister. Il faut voir les pires des « pauvres » (les muzz), Iphone à la main, insulter les bénévoles, se servir avant les autres en bousculant d’autres pauvres (sdf). Ils faut voir ce qu’ils font de ce qu’ils ne veulent pas, c’est hallucinant. Ils prennent des denrées interdites par leur coran et vont jeter tout dans des poubelles à 200 m de là. Et je ne parle pas des agressions dont les bénévoles (idiots soumis et sans cervelle) font l’objet. Les muzz ne savent exister que dans les détritus et les mauvaises odeurs, sans parler de leurs coutumes de fous.

      2. AvatarFomalo

        Bien reçu, [email protected] J’ai fait le test plusieurs fois en fin de matinée depuis l’été dernier dans une épicerie sociale du centre de ma ville.Innombrables les voilées toutes couleurs et leurs chiards en poussette, munies de caddies pleins de tout en X exemplaires, convoyés par des copines qui les faisaient sortir pendant le passage en caisse d’une de leurs congénères.J’ai fait une rapide estimation. Pour un caddy compté à 15/17 euros (une semaine de vivres pour 4 ou 5, viande à congeler, douzaines d’oeufs, légumes, fruits,biscuits pains pâtes conserves yaourts crème et beurre) trois sortaient avec sur le dessus essuie-tout ou lessive de camouflage -non offerts sur place-
        Vu l’exiguité des locaux et la foule, impossible de contrôler. Je pense que les bénévoles de la « caisse » ne sont pas dupes, mais veulent éviter l’émeute. D’autant que des 4/4 de taille avec au volant des mecs bien patibulaires, sont garés devant..

  5. Avatarzoé

    Ils ne font rien de leur journée, ne peuvent -t-ils pas nettoyer leur bidonville, il y a des détritus partout mais là encore c’est trop fatigant ! Désespérant de se faire du souci pour ces gens-là qui glandent toute la journée à nos frais.

  6. Avataryvank

    C’est la pays des chances pour la France bientôt le radeau de la méduse. Macron a le culot d’affirmer que le chômage est en baisse Il utilise sans doute la même tactique envisagée au prochaines municipales.
    Et comme « Le chômage peut être défini comme l’état d’une personne souhaitant travailler et qui est à la recherche d’un emploi » (Wikipédia) les millions d’immigrés ne sont pas des chômeurs

  7. ConanConan

    Devant une telle invasion, le repli sur soi et la fermeture des frontières ne peuvent plus être considérés comme une solution qui n’intéresserait que des gens aigris, rassis, haineux etc…selon la dialectique des terra-« novateurs »
    Non, c’est au contraire très avant-gardiste cette idée de retour au concept de Nation/Patrie (le dernier bien de celui qui a tout perdu…)
    Même l’Algérie se prémunit des invasions et raccompagne chez eux, de gré ou de force, les maliens, libyens, nigériens etc.. qui s’immiscent chez elle, et, pas en autocars climatisés …ceci, sans susciter la moindre réaction de la LDH !!…
    Pas question de vivre comme en Corée du nord, mais souvenons-nous, pour les plus « anciens », des années 60/70, lorsque la France vivait principalement sur son petit marché intérieur, qu’elle fabriquait pratiquement tout ce nous avions besoin, qu’elle n’avait plus à supporter le boulet algérien (hé oui, je le reconnais malgré ma nostalgérie…), que la dette publique était à l’étiage, tous les français avaient espoir d’améliorer leur sort…
    Des logement sociaux spacieux et confortables étaient offerts aux plus démunis. Les autres se rendant plus facilement propriétaires en raison du plein emploi et de la tendance inflationniste qui finissait par alléger l’endettement..
    C’était une époque où ça fleurait bon la savonnette, le matin, dans les trains de banlieue -à vapeur- où les gens se souriaient …Aujourd’hui, bonjour le stress dans ces transports !
    On connait bien les données du problème qui résulte essentiellement de leur « open society » qui nous amène à accepter l’arrivée de nouveaux allocataires à flot continu et à importer en même temps des biens vendus en dessous de leur coût de revient grâce à l’économie soviétoïde et esclavagiste des chinois et d’autres pays négriers où investissent nos clubs de milliardaires….
    Ce n’est pas en poursuivant cette politique que nous viendrons en aide à nos gilets jaunes…Les vrais, pas ceux de la cgt qui réclament encore plus d’immigrés !!!!…..
    L’explosion démographique non maîtrisée, voire même encouragée par leur « guerre des ventres » n’est pas notre problème !
    Oui au repli sur soi ! Au contrôle des frontières ! Au raccompagnement , par nos garde-côtes, jusqu’à un port de leur pays de départ de toutes les embarcations entrant dans nos eaux territoriales ! A la révision drastique du code de la nationalité ! A l’expulsion de tous les indésirables et mise en place de sanction financières vis à vis des pays d’origine récalcitrants !
    Ce n’est quand même pas si compliqué !

  8. TEMPLIERTEMPLIER

    bonjour les amis….
    je suis d accord avec tous les commentaires cités…bon après midi je retourne au taf…

  9. AvatarJoël

    Ah bon ! C’est un bidonville ?
    Moi, je croyais que c’était la norme parisienne vu que je voyais déjà ça depuis la fenêtre de mon train dans les années 2000.

  10. AvatarLangevin

    Quand on vote pour des pervers qui haïssent le peuple de France;quoi de surprenant.?! Bientôt,tous ces individus vont voter,et les associations de gauche,leur fourniront les bons conseils,afin de ne pas se tromper de bulletin de vote. C’est comme ça,qu’un peuple évolué,disparaît,pour laisser sa place à la misère. Le gauchisme est le furoncle de l’humanité.

  11. Avatarsitting bull

    si jamais une jolie blanche avait le malheur de passer par la ; elle subirait une tournante sous les rires de ces barbares !

  12. AvatarDorylée

    « …Amir et Asmata, deux Afghans de 23 ans […] ont décidé de fuir leur pays en juin 2018, après avoir professé leur athéisme sur les réseaux sociaux… » Ah les cons ! Au lieu d’arriver avec une barbe hirsute, une chemise de nuit, un coran sous le bras et un grand couteau de cuisine à la ceinture en gueulant  » allahakbar je veux des sous ou j’égorge tout le monde !  » ils se disent athées. Dans 2 semaines, ils sont dans l’avion. Ils ignorent que dans les poubelles, on n’accepte que les saloperies ?…

Comments are closed.