Retour d’Intervilles : oui, mais avec Nagui et sans vachettes


Retour d’Intervilles : oui, mais avec Nagui et sans vachettes

.

Enfants des années 80, Macron et moi regardions Récré A2, les jeux de 20 heures et Intervilles. Ah les vachettes noires encornant le c… des participants !

Quarante ans après, que reste-t-il de nos amours télévisuels ?

Rien sauf Intervilles mais avec Nagui et sans vachettes.

Or, Intervilles sans bêtes-à-cornes, c’est Dorothée sans Jacky, Ariane (†), Corbier (†), Cabu (†) et Simpson-Jones. Des jeux de 20 heures sans Maître Capelovici (†), Maurice Favières (†) ou Jean-Pierre Descombes.

Et Intervilles sans vachettes des Landes, Guy Lux (†), Simone Garnier et Léon Zitrone (†) aveuglé par des cacahouètes dans le match Carcassonne-Dax, ce n’est plus Intervilles.

Un peu  comme Taratata sans Nagui.

.

« Intervilles » : appels au boycott de l’émission, qui revient sans vachette

Alors que l’émission culte d’ « Intervilles » doit revenir à la télévision cet été, des appels au boycott ont été lancés car les vachettes ont été interdites.

Intervilles est bientôt de retour !

Mais Nagui, qui présentera l’émission culte à partir de cet été, ne dira jamais « top à la vachette » puisqu’il n’y aura tout simplement pas de vachette.

Et cette décision, prise au nom de la protection animale, a fait bondir les fans du jeu. Surtout dans le Gers et dans les Landes, où la course landaise est une institution…

Vincent Gouanelle, conseiller départemental du Bas-Armagnac (Gers), est lui aussi très remonté : « Jusqu’où peut aller la bien pensance bobo bio des urbains ? Et demain qu’est-ce qu’on va supprimer ? Les courses landaises ? Pourquoi pas les courses de chevaux ? », s’insurge-t-il.

Intervilles sans vachette, Vincent Gouanelle n’arrive même pas à le concevoir.

« Au nom d’une transition écologique où la place de l’animal devient prépondérante, on touche à la ruralité et aux traditions. On veut nous donner des leçons depuis Paris, ça c’est très pénible. »

https://www.rtl.fr/culture/medias-people/intervilles-appels-au-boycott-de-l-emission-qui-revient-sans-vachette-7799913463

.

Intervilles sans vaches = un cassoulet sans saucisses et sans confit

Quand va-t-on cesser dans ce pays de tenter de détruire les traditions profondes de jeu et de gastronomie, notamment en Occitanie ?

Intervilles revient cet été sur France 2, mais sans les vaches landaises !

Affronter ces bêtes est un jeu très ancien. Au Moyen Âge, elles étaient libérées sur la place du village et malgré les oppositions des officiels – notamment de l’évêché qui avait protesté car  la vache rentrait parfois dans l’église –  jamais les jeux avec les vaches ne cessèrent.

Par la suite, on fit des arènes pour permettre aux jeunes de jouer avec les vachettes, des arènes faites de bois et de fil de fer.

Le sport landais a sa fédération, la fédération française de course landaise au même titre que le football ou le rugby.

Les animalistes, notamment Monsieur Aymeric Caron, disent que ces vaches subissent des violences.

Les amateurs de course landaise peuvent témoigner du contraire ; les vaches repartent pimpantes, sans blessures si ce n’est parfois une corne cassée.

Ce sont elles qui châtient l’homme qui les « attaque ».

Monsieur Caron, si vous avez l’occasion de passer dans les Landes, arrêtez-vous devant un pré pour regarder les vaches qui paissent en toute liberté.

Les vaches de course landaise sont sélectionnées, elles sont vénérées, tous les aficionados connaissent leur nom et une fois par an, ils élisent la Corne d’Or, c’est-à-dire la plus belle vache.

Monsieur François Mitterrand était venu dans le Gers, à Estang, voir une course landaise ; il était ressorti enchanté du spectacle et était revenu voir par la suite d’autres course landaises.

Intervilles, ce sont toutes sortes de jeux comme le tir à la corde ou les parcours d’obstacles glissants mais le public commence à vibrer quand sort la vache des loges. On sait qu’il va y avoir des tumades comme dans le jeu du dormeur brutalement tiré de son lit non par le réveil mais par les cornes des vaches.

Si on enlève les vaches d’Intervilles, les éleveurs enverront les vaches à l’abattoir.

On va tuer les fêtes des petits villages où les habitants ont parfois fabriqué, de leurs propres mains, une arène en bois dans laquelle se retrouvent les bérets noirs (les anciens) et les jeunes.

En supprimant les vaches d’Interville, c’est un folklore très enraciné dans les Landes et le Gers que l’on met à mal.

Remettez les vaches dans les loges et lâchez-les dans l’arène : le public sera là.

En revanche, s’il s’agit de voir des hommes courir sur un tapis ou porter un seau d’eau d’un endroit à l’autre sans vachette pour pimenter le jeu, le public risque fort de bouder le spectacle.

Alors Monsieur Nagui, pas d’Intervilles sans vachettes !

Pierre DUPOUY

https://lejournaldugers.fr/article/40071-intervilles-sans-vaches-un-cassoulet-sans-saucisses-et-sans-confit

Simone Garnier, ancienne animatrice a rappelé que les vachettes étaient les vedettes d’Intervilles depuis les débuts de l’émission: « Au premier coup de corne, tout le monde était fasciné et conquis. Les vachettes n’étaient pas maltraitées du tout » à son époque : « Elles ont toujours été respectées. Les responsables les soignaient très bien. On ne peut pas dire que les vachettes ont déjà souffert. Par contre, elles pouvaient maltraiter les concurrents, ça c’est sûr ! »

Jean-Marc Morandini.com

.

.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

12 thoughts on “Retour d’Intervilles : oui, mais avec Nagui et sans vachettes

  1. AvatarChristian Jour

    Ouais et les vaches aussi s’amuser bien. On passer une bonne soirée et chez nous il y avait de l’ambiance car même les voisins qui n’avaient pas la télé venaient chez nous voir les jeux avec Guy Lux, Léon Zitrone et Simone Garnier. Et même les voisins quand ils ont eu une télé, venaient quand même à la maison pour voir les jeux avec les vaches. C’était à coup sur une bonne soirée ou on rigoler bien.
    Sans vaches c’est impossible, débile, inconcevable et je ne me dérangerais même pas, pour aller les voir. Tous fou le camps, il n’y a en France que des interdiction parce que deux cons en on décider ainsi. Par contre bonjour l’overdose de pub, là il n’y a pas d’interdiction.

  2. Avatarjojo

    nagui
    je ne supporte pas ce donneur de lecon
    et ses remarques pro vegan contre ceux et celles qui apprecient la gastronomie, ses viands et ses poissons

    1. AvatarCIGALE

      D’accord avec vous sur ce « présentateur » imbuvable ! ne pas oublier tout de même qu’il n’y a pas longtemps qu’il est « vegan » …. il se met à la mode mais comme il aime parler et s’écouter (surtout) il avoue qu’il en a mangé des côtes de boeuf, etc…… Pauvre mec qui a pris le melon (pour répondre à un autre intervenant : je ne suis pas la seule à le dire !!).

  3. AvatarMountain

    Je croyais qu’ernotte ne voulait plus de mâles de plus de 50 ans sur la 2 ,Nagui et Drucker les ont largement dépassés, mais Tex et Patrick Sebastien en ont fait les frais .Cela dit intervilles oui mais sans les vachettes ,ça ne sera pas aussi bien .

  4. frejusienfrejusien

    Ces parigots qui veulent à tout prix imposer leurs idées et leurs goûts, avec en arrière pensée, détruire les traditions provinciales et lisser tout le monde à l’aune de la bien pensance, vont finir par faire détester le pouvoir central,

    on retrouve sans cesse le même écueil, une minorité qui veut étouffer la majorité

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Il y en a marre de tous ces gens qui nous font une morale à deux balles et tirent la France par le bas avec pour ce qui, dans leur tête, serait immoral.

  6. Avatarnelly

    Le Nagui est devenu incontournable sur France Télévisions.
    Il est insupportable et c’est un faux-cul de première. Il milite pour la cause animale soit ! Mais quand je l’entends dans TLMVPSP le midi faire la leçon à ceux qui consomment de la viande, du veau notamment (il répète à l’envi que le veau est abattu à l’âge de 3 mois), je regrette que personne ne le mette face à son hypocrisie. Nagui et sa femme ne portent que des chaussures de la fameuse marque de luxe aux semelles rouges (Louboutin pour ne pas la nommer). Sachant que dans le luxe on utilise beaucoup le veau retourné, je suis allée sur le site vérifier en quoi étaient faits les beaux escarpin de madame : bingo… en cuir de veau !
    Bravo Nagui : faites ce que je dis, pas ce que je fais !

  7. AvatarDorylée

    Intervilles sans vachettes c’est complètement idiots. Par quoi va-t-on les remplacer pour perturber les candidats dans leurs épreuves ? Des black Blocks ? Des antifas ? Plutôt que de supprimer les vachettes d’Intervilles, si on supprimait de la télé les donneurs de leçons, les commissaires politiques et autres directeurs de la pensée conforme …

  8. AvatarBaribal

    La cause animale n’est qu’un prétexte. Je pense que France 2 et Nagui méprisent les Français des champs et que ces vachettes sont le symbole de la « télé de papa » qui plaît tant aux quinquagénaires blancs hétéros (hommes et femmes).

    Aux yeux des bobos médiatiques, ces vachettes ont des relents nauséabonds d’un certain « c’était mieux avant » que ces mêmes progressistes savent utiliser à leur profit quand il s’agit de ressortir une émission vieille de 58 ans…

    Alors, selon la fameuse méthode macroniste du « et en même temps », on vampirise un concept d’un passé abhorré, on le met à la sauce 2020 en castrant sa partie virile pour emm…les Blancos des champs, on la joue ami-des-bêtes et on encaisse le pognon dans la joie et l’allégresse !

    Je prie pour que cette émission frelatée se plante royalement. Nagui n’est qu’un con prétentieux et antipathique. Que la France profonde lui mette une bonne baffe en le boycottant !

Comments are closed.