« Le livreur de journaux, agressé en 2018, n’a pas survécu »


« Le livreur de journaux, agressé en 2018, n’a pas survécu »

.

C’est en feuilletant la presse quotidienne régionale que l’on découvre avec stupéfaction le nombre effarant de délits, d’agressions sauvages et de meurtres « gratuits ».

Et quand les grands médias nous pompent l’air des mois avec l’ « agression islamophobe » d’une dérisoire Fatima E. , la mort d’un livreur de journaux de 70 ans, massacré deux ans auparavant par un « jeune », fait 4 lignes dans une feuille de chou franc-comtoise.

Et pour une Fatima E. au « traumatisme » surjoué, accompagnée d’avocats du CCIF, combien de Michel Montrichard au long calvaire indescriptible ?

Et ce « jeune » de Besançon, qui était-il ?

Impossible de le savoir deux ans après, même en remontant à la source. Le quotidien l’Est Républicain s’en tenant à la novlangue traditionnelle du journalisme français : une « rixe qui dégénère », « l’agresseur présumé », un « bisontin », un « individu de 23 ans, déjà connu pour des faits similaires »…

Un épisode « France Orange mécanique » se terminant, fatalement, à la rubrique nécrologie.

.

Le livreur de journaux, agressé en 2018, n’a pas survécu

Le porteur de L’Est Républicain passé à tabac rue Marulaz, il y a deux ans à Besançon, n’a pas survécu à ses lourdes séquelles. Il est décédé d’une complication pulmonaire ce jeudi.

« Ce n’était plus une vie pour lui », confie son épouse, Yolande, qui a désormais hâte que justice soit rendue.

Son agression, extrêmement violente, avait suscité beaucoup d’émotions. Après deux années de lutte, Michel Montrichard s’est éteint ce jeudi à l’âge de 70 ans, des suites de ses lourdes blessures.

Livreur de journaux de L’Est Républicain depuis peu, Michel a croisé le chemin d’un individu très mal intentionné, au petit matin du 23 janvier 2018, en plein centre-ville de Besançon. Son agresseur s’était mis en tête de lui voler sa voiture. La situation avait alors dégénéré dans d’invraisemblables proportions. Michel Montrichard avait été retrouvé gisant au sol, après avoir essuyé une pluie de coups au visage.

« Mon mari était un combattant »

Son visage et sa boîte crânienne ont été massacrés par une pluie de coups de pied. « Il présente de multiples fractures. Son état est tel, que les médecins n’ont pas encore pu établir l’étendue de ses séquelles » (L’Est Républicain – 23/01/2018)

Face à l’étendue du traumatisme, les médecins n’avaient eu d’autres choix que de placer la victime en coma artificiel durant un mois. Beaucoup de ses lésions étaient irréversibles. Tétraplégique, Michel Montrichard avait également de lourdes séquelles neurologiques. Il est décédé ce jeudi d’une énième complication pulmonaire, liée à son mode d’alimentation par sonde.

« À sa sortie d’hôpital, l’équipe médicale m’avait dit qu’il n’avait pas plus de six mois à vivre. Finalement, il a tenu deux ans. Mon mari était un combattant, mais souffrir comme il a souffert… Ce n’était pas une vie pour lui », témoigne son épouse, Yolande.

Un procès à venir

Son agresseur présumé, 23 ans à l’époque, avait été interpellé quelques minutes après l’agression par les policiers bisontins. Incarcéré à titre provisoire, le suspect sera renvoyé devant une cour d’assises. Il encourt une peine de trente ans au maximum.

« On commence à trouver le temps long », confie Yolande. « Personnellement, j’appréhende ce procès, mais on a hâte qu’il arrive. On sait que c’est nécessaire. »

Par Willy GRAFF

https://www.estrepublicain.fr/actualite/2020/01/21/le-livreur-de-journaux-agresse-en-2018-n-a-pas-survecu

.

Michel Montrichard n’est plus

Michel Montrichard est né le 7 août 1949 à Besançon. Il est allé à l’école communale de Palente puis a obtenu un CAP de mécanique générale à Montjoux. Il a travaillé quelques années dans une entreprise à Trépillot puis il a pris un emploi à la CTB jusqu’en 1982. Il est devenu chauffeur livreur chez un distributeur de colis jusqu’à sa retraite.

Il s’est marié le 28 juillet 1979 avec Yollande et aura quatre enfants : Angélique, Alexandre, Yoann et Magalie. Quatre petits-enfants et une arrière-petite-fille ont agrandi la famille.

Michel était devenu distributeur de L’Est Républicain le matin. Victime d’une agression, la vie n’était plus la même.

Michel avait joué du clairon dans la fanfare des sapeurs-pompiers. Ce bon vivant aimait la marche, les fleurs et entretenir son jardin de sa maison à Saint-Ferjeux. Il avait une licence de foot au Rosemont à 49 ans. Il passait son temps à faire les mots fléchés ou à jouer à la belote.

Un hommage lui sera rendu ce mardi 21 janvier, à 11 h 15, au crématorium d’Avanne.

Nos condoléances.

https://www.estrepublicain.fr/edition-besancon/2020/01/20/michel-montrichard-n-est-plus

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




26 thoughts on “« Le livreur de journaux, agressé en 2018, n’a pas survécu »

  1. Avatarpalimola

    Et combien d’agressions et de meurtres de ce genre chaque jour en France ? ……………………….et ça bouge pas ………….;;;

  2. Jules FerryJules Ferry

    Bonjour,
    C’est partout le Far-West !
    Région parisienne : cette semaine, violente agression d’un livreur de colis de 54 ans. Il n’a pas été tué comme Michel de Besançon mais comment se remet-on de cela ?
    – Un livreur de colis violemment attaqué par de faux policiers, le mardi 21 janvier, tôt dans la matinée, abandonné sur le parking. Il avait été jeté dans le coffre de la voiture, avec une cagoule sur la tête, le temps du trajet. Les malfaiteurs ont ensuite incendié leur propre véhicule – probablement volé –et ont pris la fuite avec celui de la victime.

  3. pikachupikachu

    Très attristé par ce récit, on projette parfois ses proches dans ces descriptions de personnes âgées.
    Evidemment, l’absence de nom, ou simplement de prénom ne peut être traduite autrement que comme une signature. Faut pas stigmatiser étant le premier devoir des journalistes, la censure fonctionne pensant ainsi calmer le jeu alors qu’elle ne fait qu’augmenter les anxiétés : tout le monde se doute que cette tentative de vol de voiture suivie d’un massacre est typique : on imagine qu’un voleur roumain, par exemple, s’il ratait son coup, s’enfuirait assez vite, histoire de ne pas se faire prendre. Ici, c’est un « imbécile » qui s’est fait prendre, la rage, la violence et le plaisir de nuire étant chez lui plus forte que l’esprit pratique ou le simple instinct de conservation. Typique.

  4. AvatarChristian

    J’habite maintenant en Picardie et quand je lis les journaux du coin (le Réveil, le Bonhomme, le courrier Picard) dans les rubriques faits divers on a souvent l’article qui commence ainsi :
    Mohamed H… ou Youssef D…. multirécidiviste a violement frappé Monsieur Jean Dupont ou Madame Marie Dupuis ..après que celui-ci ou celle-ci l’ai regardé de travers ! Le juge sur les conseils des psychiatres à condamné Monsieur Mohamed H à une obligation de soin celui ci étant en plus d’un dealer connu un grand consommateur de cannabis. Et Monsieur Jean Dupont devra dédommagé Monsieur Mohamed H pour le préjudice subit car on baisse les yeux, tout le monde le sait, quand on croise un momo ou un Youcef

    Je caricature mais si on enlève les noms étrangers des faits divers on pourrait supprimer cette rubrique des journaux locaux.
    Un pensée pour le Monsieur décédé et pour sa famille qui doit avoir la haine

  5. François des GrouxFrançois des Groux Post author

    @Jules Ferry et @pikachu

    Pourtant, je ne suis pas friand de faits divers. Mais là, le récit m’a ému.

    Un monsieur de 70 ans livrant des journaux à 4 heures du matin et terminant sa vie après deux ans d’agonie, c’est horrible. Je me dis aussi que cela pourrait tomber sur moi, sur mon fils ou mon père.

    Et quand la justice réagit au quart de tour pour certaines affaires politiques, son épouse attend encore le procès du « jeune » qui « risque trente ans » (mais dans la réalité moins de 10 ans).

    Ha oui, un détail : il avait 2gr d’alcool dans le sang au moment de la « rixe »..

    Sera-t-il déclaré irresponsable pénalement comme Kobili Traoré ? Ou l’alcool a-t-il moins d’effet hallucinatoire que le cannabis ?

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Je rajouterai une chose : à 70 ans, livrer des journaux à 4h du matin avec sa voiture, j’imagine que c’est pour améliorer sa retraite. C’est très mal payé et plus encore quand le prix des carburants augmente.

      Voilà typiquement le genre de « gilet jaune » des premiers ronds-points de province que le pouvoir a fait passer comme « facho », « illibéral », « populiste » et qu’il a éborgné en priorité.

      En revanche, on ne verra jamais de LBD et de GLI-F4 à Planoise, cité de « non-droit » de Besançon…

    2. pikachupikachu

      @François des Groux

      Oui, vous avez bien fait de le poster, c’est aussi un hommage et un exemple d’inspiration pour nous tous : un homme âgé, mais qui continuait à travailler, vraisemblablement pour pouvoir prendre soin des siens. Qu’il repose en paix, j’ai aussi pensé à sa veuve, d’un côté soulagée parce que la vie de son mari était un calvaire de chaque instant, mais aussi triste de fnir sa vie seule. Parce qu’une racaille récidiviste qui aurait dû être sous les barreaux, lui a en levé son mari.
      Ces histoires sont presque toutes les mêmes, répétées à l’identique : les deux cousines marseillaise, égorgées par un clandestin relâché la veille alors qu’il aurait dû être expulsé. Sarah Halimi assassiné par une racaille au casier très étoffé, au point d’en être un press-book, ce monsieur Michel Montrichard, assassiné par un délinquant bien connu de la police.
      Encore et toujours le même scénario tragique qui se rejoue à l’infini.
      Pourtant, les solutions sont simples : construire des prisons (l’absence de places de prison expliquant aussi la mansuétude des juges), en finir avec une philosophie maternelle de la justice, qui inverse les priorités en faisant passer la réhabilitation du criminel avant la protection des citoyens.

    3. Avatarcalvo

      Etes-vous certain qu’il « risque » moins de dix ans?
      Que diriez-vous d’une pension à vie et des vacances aux frais des con-tribuables? C’est ce qu’il risque avec la justesse à trouduc.
      Quant à la victime, son décès est un drame: IL AURAIT DU ETRE EMPRISONNE.

  6. AvatarChristian Jour

    Mr Michel Montrichard était un homme heureux, un bon vivant, un type qui aimer la vie, sa famille, et puis ils sont arrivés, qui, les dégénérés, voulu par macron pour un vivre ensemble et un multiculturalisme impossible. des bêtes sauvages, venu de l’enfer qui tuent et volent, qui nous haïssent, mais que l’autre taré qui niche à l’Élysée, veut par tout les moyens nous imposer. A part vouloir nous détruire, je ne vois pas pourquoi il fait ça.

  7. AvatarMountain

    Pauvre homme qui ne demandait qu’à vivre sûrement avec sa femme ses enfants et petit enfants une vie tranquille et qui livrait des journaux pour compléter peut-être sa retraite.Le salopard qui l’a agressé mérite perpète. C’est de pire en pire ,dans quel monde de m….vivons nous .

  8. AvatarChristian Jour

    Non, le salopard ne mérite pas perpète, ou il passera pour un cador au club Med, pardon je voulais dire en prison, non, il mérite la corde.
    Il me font rire ceux qui disent il risque 20 ans, ou il risque 30 ans, et au final le juge lui colle 10 ans, ensuite au bout de 5 il est relâché pour bonne conduite. Non ce genre de pourriture mérite la corde après un jugement rapide, sommaire, et définitif. Point barre.C’est uniquement par ce moyen que la peur changera de camp, et puis ils veulent tous crever en martyre, faut pas les décevoir.

    1. Avatardurandurand

      Bonjour entièrement d’accord avec votre réflexion .soit la corde ou les balancés dans des eaux infestées de crocodiles .

    2. AvatarAardvark

      Trop de temps perdu pour cette démarche, j’ai déjà évoqué la « thérapie par le plomb » : 20 grammes de plomb qui arrivent à 600 mètres par seconde, et le patient est guéri, pas de récidive ! Imparable, ça c’est de la médecine d’urgence ! Merci qui ?…

  9. Avatardenise

    Nouvelle agression samedi 18, une porteuse de journal à Bethoncourt dans le Doubs , d’une femme qui livrait ce même journal
    Une femme de 48 ans QUI TRAVAILLE A 4H15 DU MATIN qui effectuait sa tournée a été sauvagement agressée par trois garçon dans un immeuble qui dissimulaient leur visage sous des capuches ; ils l’ont bousculée puis a reçu une volée de gifles .appuyées, des coups de pied dans les jambes avant qu’ils ne la jette à terre ; puis le trio prend la fuite ; Elle appelle les secours et sera hospitalisée, la gendarmerie a été saisie d’ une plainte ! Article de l’Est R.
    Règlement de compte à Sochaux : deux balles dans une jambe d’un jeune de 21 ans ….

  10. Avatardenise

    j’ai mis un commentaire qui n’apparait pas , d’une nouvelle agression d’une femme cette fois, distributrice de journaux à 4 h du matin !!

    1. Avatardenise

      Une porteuse du journal l’Est Républicain qui effectuait sa tournée de distribution à 4h du matin , le 18 janvier à Bethoncourt dans le Doubs, a été sauvagement agréssée par trois garçons dissimulés sous des capuches ! Cette femme de 48 ans était dans un immeuble lorsqu’elle a été bousculée sans ménagement, puis a reçu une volée de gifles appuyées des coups de pied dans les jambes, puis jetée par terre ! le trio prend la fuite , cette femme est hospitalisée , et une plainte a été déposée, l’enquête est ouverte .. je ne vois pas aujourd’hui comment ces personnes peuvent travailler !! (Art de l’ER )

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonsoir @denise ;

        Oui ! c’est très triste et révoltant à plusieurs titres.

        Je ferai juste remarquer que dans le cas de ces deux personnes âgées sauvagement et lâchement assassinées ; que ces personnes étaient sans doute de ces retraités qui, « légalement » ont de petites activités par ailleurs pour pouvoir boucler les fins de mois. Des personnes qui normalement, si les choses politiques avaient été bien menées n’auraient pas dû se retrouver dans une situation de précarité. Mais les politiques ont pris un malin plaisir à dépouiller les français, les conduisant à une fin souvent malheureuse et tragique, violente ; pour « redistribuer la richesse », comme ils adorent dire aux étrangers extra-européens, à l’immigration, aux migrants, aux pays africains, aux banlieues, aux associations ; à l’islam et aux musulmans….

        C’est tout simplement inadmissible. Quand allons-nous, et quand aurons-nous le pouvoir démocratique de dire stop ! et nous vous accusons ?

        Les vrais criminels de ces actes sauvages sont les zélite, l’oligarchie politique, la presse, la justice.

  11. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    AGRESSIONS jusqu’en juin 2018
    :::: https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/agressions/

    ARABES : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/arabes/
    ALGERIENS : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/algeriens/
    ASSASSINAT : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/assassinat/
    ATTENTAT : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/attentats/
    BANDES : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/bandes/
    BANLIEUES : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/banlieue/
    CAMBRIOLAGES : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/cambriolages/
    CASSEURS : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/casseurs/
    CITÉ : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/cite/
    CLANDESTINS : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/clandestins/
    MIGRANTS : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/migrants/
    CLANDESTINS : https://faitdiversfrance.wordpress.com/tag/clandestins/
    …/…

  12. AvatarMachinchose

    je radote en répétant , manque ou pas de prisons,que la Loi du Talion est la plus juste

    ceux qui ont volé une vie, on leur enlève la leur!

    et de préférence par la corde (mort infamante en Islam) donc pas de guillotine, pas de fusillade, faut pas que le sang coule
    lui seul assure le paradis du déchet
    et sa dépouille soustraite a la famille et crématisée avec cendres au diable!

    un jour peut etre ces crapules de « juges rouges » se retrouveront par centaines, chacun avec ses exploits devant la Patrie qui les jugera

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Bonjour @Machinchose ;

      -« je radote en répétant , manque ou pas de prisons,que la Loi du Talion est la plus juste »-

      Oui ! Monsieur. J’adhère TO-TAL-MENT !

      Tout ce qui se passe est incompréhensible et encore plus incompréhensible l’acceptation des Français.

  13. frejusienfrejusien

    Toutes ces vies fauchées par les importés…..<<<<

    toutes ces vies de Français qui sortent de l'ombre, au détour d'un odieux fait divers,
    et cela nous permet de voir à quel point le Français a été négligé, appauvri, pressuré, pour faire de la place aux autres, une bonne place gratuite au chaud, dans les logements sociaux tout neufs où ils sont prioritaires,

    un migre de 70 ans n'a pas besoin de travailler, les services sociaux lui sont entièrement dévoués, et il ne manquera de rien,

    le calvaire de cet homme de 70 ans qui a travaillé toute sa vie, et n'avait pas une retraite suffisante devrait faire HONTE aux pourris immigrationnistes

  14. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Quelle honte et quelle tristesse. C’est insupportable de lire de tels récits.

    Pensées sincères pour cet homme et sa famille.

Comments are closed.