Comme les Grecs, manifestons contre l’immigration : « nous voulons récupérer nos vies »


Comme les Grecs, manifestons contre l’immigration : « nous voulons récupérer nos vies »

.

Il fallait bien que cela arrive. Et cela arrivera de plus en plus souvent, partout en Europe. 

Les Grecs des 3 îles égéennes les plus proches de la Turquie, Lesbos, Samos et Chios n’en peuvent plus. Depuis des années elles accueillent des milliers et des milliers de clandestins qui leur pourrissent la vie et qui font fuir les touristes, qui créaient emplois et revenus dans ces îles.

.

Les îliens se sont donc mis en grève générale 24 h et ont défilé aux cris de « nous voulons récupérer nos îles », « nous voulons récupérer nos vies ». Ils demandent le départ immédiat des clandestins.

Impressionnante masse humaine…

 

.

Même les communistes ont appelé à la grève. Il faut dire que la situation est également terrible pour leurs petits chéris, entassés dans des camps plus que surpeuplés.

Au bord de l’asphyxie, le camp de Moria sur l’île de Lesbos, dont les conditions sordides sont dénoncées par le Haut commissariat aux réfugiés de l’Onu (HCR), accueille plus de 19.000 demandeurs d’asile pour une capacité de 2.840 personnes.

A Samos, où 7 500 migrants vivent dans le camp de Vathy, d’une capacité de 650 personnes.

A Chios, le centre d’accueil et d’hébergement de Vial est prévu pour 1.000 personnes mais près de 5.000 demandeurs d’asile y vivent dans des conditions également insalubres.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/grece-les-iles-egeennes-se-mobilisent-contre-les-camps-de-migrants-20200122

.

Question de Béotienne :  ils attendent quoi pour repartir chez eux, ces envahisseurs ? Ils attendent que les Macron, Merkel et autres dhimmis les sortent de là pour les loger chez nous aux frais de la princesse… Et les Français, comme les Allemands, de dire béni-oui-oui…

.

Quand imiterons-nous  les Grecs de la mer Egée et que nous nous lèverons en masse pour qu’ils nous rendent nos vies, nos pays ? 

Quand les poules auront des dents ? 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Comme les Grecs, manifestons contre l’immigration : « nous voulons récupérer nos vies »

  1. Julien MartelJulien Martel

    Il semble que la Grèce annonce avec quelques années d’avance ce qui va se passer en France : crise financière, manif contre les migrants puis… reconquista ?

  2. AvatarHellen

    1- ça arrivera très certainement un jour…!

    2- Il faudrait déjà que les Français se libèrent de ce gouvernement et des Hommes et Femmes politiques qui empoisonnent la vie du Peuple, la vie de la Nation FRANCE…
    Je pense que le plus urgent, pour commencer, serait le 2è point, qui permettrait d’enclencher dans la foulée, le premier point…

    Il faut que le Peuple arrive à se libérer et à libérer son pays…
    Les Grecs marquent le pas…
    Bravo à ces Grecs, je leur souhaite, d’arriver très vite à la conclusion…
    Je pense que ça développerait dans tous les pays Européens, une envie de liberté… oubliée…!!!!

    1. AvatarHellen

      @ Christian Jour
      ça fait longtemps que une bonne partie des Français sont au courant de l’arnaque de la dette publique, s’il n’y avait que moi, il y a longtemps que la démocratie,serait en place,… mais la vraie démocratie, et pas ce semblant de cinéma fait depuis des siècles, au moins depuis 1789, depuis que les Banquiers ont pris le Pouvoir…
      Ce qui explique, par ailleurs et entre autre, l’arnaque de la dette publique…!!!!

  3. SarisseSarisse

    Celle là est pire que celle des perses.
    Et pas de Thémistocle , ni d’Alcibiade ni de Miltiade à l’horizon.
    Reste à savoir si la première présidente de l’histoire grecque moderne ceindra le casque d’Athéna, le bouclier et la lance!

    1. AvatarEveil

      Ca me rappelle l’exortation lancée au Pirée alors que la population civile athénienne avait été transférée sur l’île de Salamine :

      « Nun, Uper Panton Agon » (mal calqué des caractères grecs)
      Maintenant, le combat est pour tous.

      Désespoir et grandeur européenne. J’entends encore mon professeur de grec nous expliquer la manoeuvre de la flotte perse que nous, potaches, essayons avec peine de traduire. Les formidables Perses, innombrables, et eux-mêmes d’origine européenne lointaine. J’entends encore grincer le bois des rames, entonner le Péan et me souviens encore du terme que mon camarade allait traduire : « Rotos », sa traduction en bas de page : « Bruissement en langue perse », et ma crise de fou rire communicative. J’espère que tu m’avez pardonné, Benoît et Grégoire…

      Et MORIA.. Que dire, à part l’imaginer dégorger des hordes d’orques…
      Tout cela a une caractère à la fois historique, mythologique et jungien.
      Ne désespérons pas, les Grecs ont vaincu.

      Ca ne veut surtout pas dire que nous devons rester là en spectateurs en espérant que d’autres règlent nos problèmes.

      1. AvatarEveil

        Et toutes mes excuses pour les fautes ridicules: exHortation, essayIons. J’en oublie ? Le clavier et l’analphabétisme numérique sont contagieux? La partie du cerveau reliée à ma main m’aurait fait éviter instinctivement de faire une faute? Pas du tapotage de clavier. Vous vous rappelez des dictées du temps où nous savions tous à peu près lire et écrire ? Il suffisait d’écrire sur un brouillon les deux orthographes pour « sentir » laquelle était la bonne. On ne convertit pas les CDI au numérique par hasard… Lire « La fabtrque du crétin numérique » du neuroscientifique Thierry Desmurget.

  4. AvatarMichel

    La zone rouge de l’Europe commence à prendre forme pour les traîtres. Elle grandit de plus en plus et sa montée ne peut qu’être exponentielle. La Grèce est à la fois la mèche et le feu. Les zotorités (donc les traîtres) vont devoir s’exposer et ils payeront le prix de leurs crimes. C’est maintenant inévitable pour eux et ils le savent très bien. Ils le savaient depuis longtemps mais ils n’y croyaient pas, s’imaginant au dessus de tout, comme macrotte le psychopathe et sa bande de criminels. Ca va changer radicalement.

  5. Avatarsitting bull

    moi j habite en Belgique et c est pas demain la veille que l on verra sa en Wallonie , vous pouvez me croire , la Wallonie hiberne , les médias vendu aux politiquement correct et aux gauchistes ont fait leur oeuvres , le cerveau des belges a été ramolli et sont en léthargie , les belges ne voient rien et dorme depuis de nombreuses années , chaque jour ils perdent leurs pays de plus en plus

  6. AvatarEveil

    Ca me rappelle l’exortation lancée au Pirée alors que la population civile athénienne avait été transférée sur l’île de Salamine :

    « Nun, Uper Panton Agon » (mal calqué des caractères grecs)
    Maintenant, le combat est pour tous.

    Désespoir et grandeur européenne. J’entends encore mon professeur de grec nous expliquer la manoeuvre de la flotte perse que nous, potaches, essayons avec peine de traduire. Les formidables Perses, innombrables, et eux-mêmes d’origine européenne lointaine. J’entends encore grincer le bois des rames, entonner le Péan et me souviens encore du terme que mon camarade allait traduire : « Rotos », sa traduction en bas de page : « Bruissement en langue perse », et ma crise de fou rire communicative. J’espère que tu m’avez pardonné, Benoît et Grégoire…

    Et MORIA.. Que dire, à part l’imaginer dégorger des hordes d’orques…
    Tout cela a une caractère à la fois historique, mythologique et jungien.
    Ne désespérons pas, les Grecs ont vaincu.

    Ca ne veut surtout pas dire que nous devons rester là en spectateurs en espérant que d’autres règlent nos problèmes.

Comments are closed.