Le piège que Macron a tendu à Netanyahou et aux Israéliens !

Publié le 22 janvier 2020 - par - 18 commentaires

.

Macron est arrivé en Israël et comme à son habitude a fait usage de double-langage, notion que les naïfs d’Israéliens ne peuvent comprendre.

Macron a ainsi assimilé « antisionisme » à « antisémitisme » (chose absurde en soi), et voilà que Netanyahou se pâme et que les Israéliens tressent des couronnes de lauriers au « grand ami d’Israël » que serait Macron !

.

Mais ce que ne sait ni Netanyahou et encore moins le public israélien – peu rôdé à la langue fourchue macronienne -, est que pour Macron les « Arabes » – et leur fer de lance palestiniste -, sont aussi des « sémites ». Et donc, être « antisémite » c’est aussi être « anti-arabe », donc « anti-palestinien » ! Pire ! Pour Macron, le cobra sans lunettes, « être anti-musulman » est aussi « être antisémite » ! Et le tour est joué ! La quadrature du cercle macroniste s’est mise en place et s’est refermée !

Note : sur les sémites, voir mon article paru sur Résistance républicaine il y a un an.

Non, les Arabes ne sont pas des sémites, les Juifs non plus d’ailleurs, ce sont deux ethnies différentes

.

Et lorsque j’explique cela à mes compatriotes israéliens, ils n’en croient pas leurs yeux, clos par leur bêtise incommensurable.

Même lorsque je leur donne comme exemple de ce double-langage, le fait que Macron persécute et fait emprisonner tout patriote français qui ose critiquer le panarabisme musulman et l’islam tout court. 

.

Mais l’on sait depuis longtemps que l’Etat d’Israël est en pleine déconfiture et qu’il ne sait plus lutter – tout comme la République française -, contre l’hydre panarabiste islamique qui le dévore ! 

Bientôt, le résultat des élections israéliennes nous le prouvera. A moins d’un sursaut de la dernière heure ! 

Print Friendly, PDF & Email

18 réponses à “Le piège que Macron a tendu à Netanyahou et aux Israéliens !”

  1. Amélie Poulain Amélie Poulain dit :

    Ils aiment bien Macron pourtant il a fait une esclandre lors de son voyage en Israël (quand on est Président, on a des vacances gratuites, c’est bien…) et leur a bien rappelé qu’ils avaient annexé leur territoire…

    Bref, il leur a bien fait comprendre de quel côté il est.

    « « Everybody knows the rules ! » : Emmanuel Macron se fâche à Jérusalem »

    Menu
    Le Point International International
    Couverture du Point N° 2474

    Politique International Économie Tech & Net Culture Débats Sciences Santé Sports Lifestyle Afrique Podcasts Abonnés

    Actualité International
    « Everybody knows the rules ! » : Emmanuel Macron se fâche à Jérusalem
    VIDÉO. Comme Jacques Chirac en 1996, le président s’est emporté en anglais contre des agents israéliens qui voulaient pénétrer dans une basilique française. Par Armin Arefi
    Modifié le 22/01/2020 à 19:07 – Publié le 22/01/2020 à 17:11 |

    La colère du président rappelle celle de Jacques Chirac en octobre 1996. Vingt-quatre ans après, le président de la République Emmanuel Macron s’emporte à son tour contre des forces de sécurité israéliennes à Jérusalem. Invité en Israël pour célébrer le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d’Auschwitz, le chef de l’État a décidé mercredi de faire une entorse à son programme en déambulant dans plusieurs quartiers de la vieille ville, en plus de sa visite prévue de la basilique Sainte-Anne, propriété de la France.

    Coup de colère de #Macron contre la police israélienne à Jérusalem. Dans les pas de Chirac en 1996 pic.twitter.com/DKP5ICThTK
    — Ava Djamshidi (@AvaDjamshidi) January 22, 2020

    Lire aussi « This is not a method » : les dessous de la vidéo de Chirac à Jérusalem

    Enchaînant les poignées de main et les « selfies », le président improvise un bain de foule à la manière de son prédécesseur, décédé le 26 décembre dernier à l’âge de 87 ans. « Ce que j’ai voulu faire d’abord, c’est marcher librement dans la vieille ville et passer à travers tous les lieux qui font aussi l’histoire de cette ville et ses symboles », déclare-t-il aux journalistes qui l’accompagnent, selon l’Agence France-Presse. « Je pense que réconcilier l’ensemble de ces grandes religions dans cette ville qui les porte, qui en est l’épicentre, où elles cohabitent, est important. »

    Ambiance tendue entre service d’ordre Français et Israélien, qui ont failli en venir aux mains à Jérusalem. En attendant l’arrivée d’E.Macron à Sainte-Anne, des agents Israéliens ont voulu y entrer. Ce à quoi se sont opposés les Français arguant qu’il s’agit d’un domaine national
    — Arthur Berdah (@arthurberdah) January 22, 2020

    Après avoir visité plusieurs lieux saints dans la vieille ville, le président de la République se rend à la basilique Sainte-Anne, l’un des quatre territoires français de la ville sainte, avec le Tombeau des rois, l’église du Pater Noster et l’abbaye Sainte-Marie de la Résurrection d’Abu Gosh. Sainte-Anne a été construite par les croisés au XIIe siècle et offerte  »
    […]

    https://www.lepoint.fr/monde/everybody-knows-the-rules-emmanuel-macron-se-fache-a-jerusalem-22-01-2020-2359199_24.php

  2. Sarisse Sarisse dit :

    Après l’incident de l’église Sainte-Anne à Jérusalem, Macron a joué aussi à son petit Chirac, et allez hop, ue petite oeillade en direction des pays arabes à l’extérieur et une autre au si précieux électorat musulman à l’intérieur, en France.
    Cet affreux petit bonhomme ne fait rien sans prendre sa calculette.

  3. Avatar lucien dit :

    Faut entendre les films que se font les journalistes sur l’accent frenchy du Micron-Président. Le mec n’est pas capable de prononcer correctement un texte qu’il n’a pas au préalable travaillé, mais les collabos se pâment devant une supposée tactique machiavélique de marquage de territoire.

  4. Amélie Poulain Amélie Poulain dit :

    Ceci dit, je croyais, mais je dois me tromper, que les Hébreux étaient les Juifs…

  5. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Il y a près de 50 ans, à la sortie de mon lycée, les pro-palestiniens prenaient un air suave pour m’expliquer :

    « Tu comprends les Arabes ne peuvent pas être antisémites puisque ils sont , eux aussi, des Sémites ».

    Des milliers de crimes musulmans plus tard, nous en sommes toujours au même point …

  6. Avatar Van Dunord dit :

    Je me souvient des israéliens qui étaient en extase devant l’élection de Macron.
    Tellement naïfs mais mal informés qu’ils me disaient que nous avions élu un président super et beau, ils étaient vraiment enchantés et contents. J »avais beau à leur expliquer qu’il était pire que Hollande et ça ira encore plus mal en France, je me faisais traiter d’ignorant, c’était impossible de leur faire comprendre.

    • François des Groux François des Groux dit :

      Pas que les Israéliens. Tout le monde le trouvait si beau et sympathique. Et tellement plus présentable que Tout mou 1er et son sourire niais.
      Même les mémés en France se pâmaient devant Jupiter (blague à part, les retraités ont été nombreux à voter pour lui).

  7. Avatar Malou30 dit :

    Non François des Groux tous les retraités ne sont ni sourds ni aveugles pour avoir votés pour cet énergumène…certains de mes amis et amies ont votés comme moi .

  8. Avatar Hervé dit :

    Le piège que Macron a tendu a Netanyahou…Ha Ha Ha Oui,sûrement;et BHL va sauver les crhétiens du Nigéria. Ces gens sont en réalité des comédiens,et personne ne veut le comprendre. Il n’y a que le jour où « Résistance Républicaine »,ainsi que tous les sites qui se battent contre l’invasion et la destruction de l’Europe,auront totalement disparus d’internet,que les gens comprendront peut être que ce sont eux,qui organisent notre destruction. Ce jour là,il ne faudra pas venir vous plaindre. Ces éternelles victimes,sont en réalité notre malheur;et seule,leur malignité et leur esprit pervers,leur permettra de nous vaincre. Ce sont des traîtres de la pire espèce,capables d’inventer n’importe quel scénario,en se servant des médias,pour nuire à toute l’humanité. Je ne souhaite le mal à personne,mais ce qui se passe,est trop grave,pour ne pas être dénoncé.

  9. Avatar bm77 dit :

    Certains des vieux ont oublié de mettre à jour leur système de pensée ils en sont restés à l’époque baba cool . « The time they are a- changin’ « comme chantait Bob Dylan mais les temps ont changé aussi depuis cette époque, les loups sont dans la bergerie et eux sont restés plantés dans leur logiciel el d’autres sont bêtes à manger du foin . Ils ont voté pour le côté conseiller financier de banque de macron.

  10. Edmond Richter Edmond Richter dit :

    A trop vouloir être malin , David Belhassen finit par faire comme ses compatriotes israéliens, qui dit-ils  » n’en croient pas leurs yeux, clos par leur bêtise incommensurable ».
    1) assimiler antisionisme à antisémitisme N’EST PAS ABSURDE EN SOI car l’antisionisme est la feuille de vigne de l’antisémitisme!
    2) Un arabe sémite ne va pas se mettre à protester contre l’antisionisme!!! Dans votre version lorsqu’il hurle sa haine contre le sionisme il hurlerait contre lui-même. Belle demonstration par l’absurde!!!

    • David Belhassen David Belhassen dit :

      A Edmond Richter. 1. Antisionisme n’a aucun rapport avec « antisémitisme » (notion totalement absurde en elle-même; il faudrait dire « anti-judéité »).2. Cela n’existe pas « arabe sémite ». Vous êtes vous-aussi tombé dans le piège des propagandistes panarabistes-palestinistes..
      Il n’y a pas pire que celui qui croit défendre une cause ( la cause israélienne) et le fait de manière si maladroite, en donnant le bâton à l’ennemi pour se faire battre ! Vous en êtes l’exemple typique.

      • Christine Tasin Christine Tasin dit :

        Bon, je crois qu’il y a une divergence fondamentale qui tient à ce que vous n’utilisez pas les mêmes mots. C’est ainsi, il faut en prendre son parti et continuer de lutter de conserve contre l’islam sans s’arrêter à ces divergences; chacun a présenté son point de vue, c’est bien.

        • David Belhassen David Belhassen dit :

          Bonsoir Christine. Je suis entièrement d’accord qu’il est important que des personnes venant d’horizons idéologiques différents, s’allient contre l’hydre panarabiste-islamique. Mais encore faut-il se comprendre et comprendre l’argumentaire de chaque horizon idéologique.
          Or là, j’ai l’impression (douloureuse) qu’avec Mr Edmond Richter, ce n’est pas le cas. .

          • Christine Tasin Christine Tasin dit :

            ce n’est pas grave, on n’est pas obligé d’être d’accord sur tout avec celui qui court à côté de soi pour remporter la bataille. Inutile de chercher à convaincre l’autre…

Lire Aussi