Qui est Taha Bouhafs, interpellé suite au harcèlement de Macron aux Bouffes du Nord ?


Qui est Taha Bouhafs, interpellé  suite au harcèlement de Macron aux Bouffes du Nord ?

.

Taha Bouhafs a participé à l’envahissement des locaux de la CFDT et au harcélement de Macron aux « Bouffes du Nord ».

C’est l’une des nombreuses petites frappes dont nous a gratifié l’immigration musulmane  et qui gravitent dans les milieux islamo-gauchistes.

Comme Youssef Brakni, Messaoud Messaoudène etc, etc

Il a été arrêté suite aux évènements d’hier soir aux « Bouffes du Nord », contre Macron.

Macron victime des petites frappes qu’il impose par centaines de milliers aux Français par sa politique d’immigration : justice immanente !

Toute la Gauche islamo-gauchiste  encense Taha Bohafs depuis qu’il est entre les mains de la Police :

Voici un portrait de cet aimable personnage :

 

Taha Bouhafs, le melenchoniste du jour qui fait de l’humour avec les juifs et les « petits fours »

 

 

Le 17 janvier 2020, Taha Bouhafs signale via Twitter la présence d’Emmanuel Macron au théâtre des Bouffes du Nord dans le 10e arrondissement de Paris, où le président de la République assiste à une représentation.

Quelques minutes plus tard, des dizaines d’activistes se rassemblent en une manifestation spontanée devant le théâtre et tentent d’en forcer l’entrée. Le président est exfiltré vers 22 heures.
Taha Bouhafs est alors arrêté et placé en garde à vue pour « participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations ».

Comme le remarquent plusieurs médias, il n’est pourtant pas le premier à signaler la présence d’Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux, même si son premier message s’accompagne de commentaires plus menaçants :

« Je suis actuellement […] trois rangées derrière le président de la République. Des militants sont quelque part dans le coin et appellent tout le monde à rappliquer. Quelque chose se prépare… La soirée risque d’être mouvementée »,

écrit-il, avant de plaisanter en parlant d’Emmanuel Macron :

« Je lui fais une George Bush avec ma Air Force One ? »,

probable référence au lancer de chaussures d’un journaliste irakien sur l’ex-président américain, en 2008.

Plusieurs élus insoumis dont Alexis Corbière, Eric Coquerel et Clémentine Autain, ainsi que l’association Attac, lui ont exprimé leur solidarité et réclamé sa libération immédiate.

Un rassemblement de soutien était prévu ce samedi midi.

Taha Bouhafs est également accusé d’antisémitisme par ses détracteurs, notamment à cause d’un échange de tweets en février 2019 survenu après la prise à partie d’Alain Finkielkraut, traité de « sale sioniste », par des « gilets jaunes ».

Alors que Benoît Hamon réagit en écrivant que « sale sioniste » est synonyme de « sale juif », Taha Bouhafs lui répond : « C’est bientôt le dîner du CRIF [Conseil représentatif des institutions juives de France, NDLR], et t’as pas envie d’être privé de petits fours. » Rapprochant les « petits fours » des fours crématoires des camps d’extermination nazis, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) réagit alors avec véhémence.

 

Il a également régulièrement attaqué « Charlie Hebdo » et ses couvertures régulièrement blasphématoires, notamment dans ce tweet, effacé depuis :

 

Il soutient le terroriste arabe Salah Hamouri:

 

Taha Bouhafs, né le 29 avril 1997 à Aïn Beïda en Algérie, est un journaliste et un militant antiraciste franco-algérien.

Il participe à différents mouvements protestataires à partir de 2016, notamment en tant que militant au sein du comité Adama. Il est un des déclencheurs de l’affaire Benalla — c’est lui qui filme la première vidéo publiée, place de la Contrescarpe à Paris — et un journaliste couvrant différents mouvements protestataires pour Là-bas si j’y suis.

Taha Bouhafs est cependant accusé par ses contradicteurs d’être communautariste, d’être un « journaliste militant » et d’avoir tenu des propos antisémites.

En février 2019, Taha Bouhafs est au centre d’une polémique, qui éclate sur Twitter.

Après l’altercation d’Alain Finkielkraut lors d’une manifestation de Gilets jaunes, où l’homme de lettres est accusé d’être un « sale sioniste », l’homme politique Benoît Hamon tweete que « « sale sioniste » voulait dire « sale juif » », ce à quoi le jeune journaliste répond : « C’est bientôt le dîner du CRIF [Conseil représentatif des institutions juives de France], et t’as pas envie d’être privé de petits fours. » Le rapprochement entre « petits fours » et les fours crématoires des camps d’extermination nazis est fait par la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, la Licra, qui accuse Bouhafs d’antisémitisme. Ce dernier se défend et accuse à son tour la Licra de l’avoir « jeté en pâture » à une campagne d’insultes racistes et de menaces de mort.

 

 

Selon Marianne, Taha Bouhafs s’illustre régulièrement par des propos agressifs envers les « Blancs » et une « ligne communautariste ».

 

Un ancien militant de LFI ayant signé une tribune dans le même média le considère par ailleurs comme représentatif de la dérive « communautariste » du mouvement : selon lui, il n’hésite pas « à traiter de “collabeurs” les Français d’origine maghrébine ayant le tort de critiquer la religion musulmane » ou à partager des publications d’Al-kanz.org, lequel « revendique un islam rigoriste, contestant la laïcité ».

 

https://www.liguedefensejuive.com/taha-bouhafs-le-melenchoniste-du-jour-qui-fait-de-lhumour-avec-les-juifs-et-les-petits-fours-2020-01-18.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “Qui est Taha Bouhafs, interpellé suite au harcèlement de Macron aux Bouffes du Nord ?

  1. AvatarMachinchose

    mossieur Bouhafs est un « journaliste »

    si ses parents étaient restés a Ain Beida (quel coincidence! ça veut dire la source blanche) il aurait été a 21 ans un « journalier », comme des milliers d’ algéchiens de son âge, qui sont eux chômeurs, sans aucun espoir de travail

    Meussieur Bouhafs devrait mettre son talent, sa verve verbeuse , son savoir au service de ses compatriotes qui n’ ont pas eu la chance de pour emigrer aprés la victorieuse indépendance qui les mettra dans ce marasme politique et economique qui n’ en finit plus depuis 60 ans !! illustration de ces peuples incapables de s’ auto gouverner et auxquels seule la colonisation a pu apporter un peu de confort
    bien disparu depuis
    c’est ainsi! y a des peuples colonisateurs, y a des peuples colonisés et y a des peuples plus sages qui font prospérer leur nation, en laissant ces dizaines de pays se demerder, ce sont les moins cons !!

    saluons donc Meussieur Bouhafssa

    pour rigoler sachez que bou hafs en rebeu designe un « lionceau »

    le petit lionceau ira pas trés loin , lui, parce que les (vrais) Français qui lui ont permis , comme a sa famille, de ne pas crever la dalle dans ses Aurès natals, les Français, ils en ont plein le cul de tous ces ingrats et trublions qui espèrent qu un jour la France , ruinée, devienne un autre Algéchie

    et ce n’ est pas parce que des trublions comme lui, qui forment la majorité des gueuleurs des CGT et autres Insoumis se font entendre , que les millions de Français sont endormis

    et a part de se prétendre « journaliste » , ils fait quoi Meussieur Lionceau ? quelles études, quels diplomes, quel cursus ?
    a son âge a part diplomé en « soucis au logis » je ne vois pas…son grand père était obstétricien quand il disait « j’ y nique au logis et au gourbi »

    comment que notre Pays qui a donné au cours des siècles un Cujas ou un Montaigne, comme un admirable Daumesnil a pu tomber dans cette fange
    oui! comment!

  2. AvatarMachinchose

    un début de réponse chezl’ abberation a propos du « journalier »

    «  » » »Sa formation ? A 22 ans, Taha Bouhafs indique ne pas avoir le bac. . Logiquement, Bouhafs n’a pas fait d’école de journalisme reconnue par la profession. Ce qui n’a rien d’exceptionnel » » » » » » » »

    il y a comme ça des rêves, des souhaits, des ambitions dont le sort est de se perdre au premier gros flop!

    allez, lionceau! retourne dans ta cage et mise plutot sur la « riligion », t’ auras plus de sucçés, c’ est la petite bête qui monte………

    d’ ailleurs ton prénom (Taha) est coranique

    voir sourate N° 2O, elle commence par ton joli prénom « Ta Ha » et elle commence par ce sage conseil (je traduis)

    « ce n’ est pas pour que tu sois malheureux que nous avons fait descendre le Coran sur toi …………. »

    alors! abandonne ces billevesées de kafir! consacre toi a ton vrai destin!! porte un qamiss, une jupe, un turban, laisse pousser ta barbe , marie toi a une fille du pays, fais des petits mizilmons, beaucoup, tu pourras ainsi te faire reconnaitre ………fi nour el hidaya !! (dans la lumière de la bien guidance)

    et ne lèche pas le cul de ces femmes impudiques comme la Mandarine ou la juive Rachel

    1. PacoPaco

      Merci Machinchose pour tes éclaircissements sémantiques, toujours bien épicés d’un humour que nous sommes nombreux j’en suis sur à apprécier.

      1. AvatarMachinchose

        salut Paco

        qui aurait cru , surtout pas moi, que ces années d’arabe en première langue aux lycée carnot et de Carthage me serviraient un jour……..SOIXANTE ANS PLUS TARD !!

        1. PacoPaco

          Bonsoir Machinchose.
          En fait, ça m’arrangerait bien de savoir parler l’arabe. Mais trop tard pour m’y mettre !

    2. AvatarCIGALE

      Merci Machin Chose pour votre post ! je n’aurais, hélas, pas fait mieux (et de loin…) tout en pensant exactement la même chose ! Ah qu’en termes galants ces choses-là sont dites ….

  3. AvatarChristian Jour

    quand nous on le dit que les adeptes de cette secte satanique comme les nazis haissent les juifs, on se trompe pas.

  4. Amélie PoulainAmélie Poulain

    « Toute la Gauche islamo-gauchiste encense Taha Bohafs depuis qu’il est entre les mains de la Police »

    Eh oui…. ils ont tellement besoin de « prouver » qu’ils sont humanistes… Ils ont aussi une préférence pour les déviants à ce que l’on peut constater.

    Il est vrai que ces derniers sont aisément manipulables si on les mène dans le sens qui les intéresse et apparemment, dans la gauchitude, on aime ça mais vu l’image »propre » que l’on veut donner il vaut mieux déléguer…

    De l’instrumentalisation de part et d’autre, match nul !

  5. Avatarclaude t.a.l

    La pièce de théâtre à laquelle assistaient macron et bouhafs s’appelle :
     » la mouche « ….

    Voilà un bien curieux retournement de situation :

    Habituellement, ce sont les mouches qui se groupent autour de la merde.
    Là, c’était le contraire. La merde s’était groupée autour de la mouche.

  6. Avatarjacotte

    Il est urgent de supprimer la double nationalité et de rendre ces gens à leur pays premier . Ils sont des milliers.

  7. Avatardmarie

    Qu’est-ce qu’il fait en France ce trouduku ? Il ferait mieux de s’occuper de la merde de son pays au lieu de venir semer la sienne chez nous !
    Ras-le -bol d’avoir à supporter tous ces khons étrangers qui ne viennent que pour imposer leurs coutumes de barbares incultes et sanguinaires.
    Ici il ne risque rien ! Dans son pays il serait déjà en taule et pas sûr d’en sortir vivant ! C’est bien pour ça qu’il vient fanfaronner chez nous.
    Il y a des moments où on regrette d’être trop civilisés !

  8. Avatarsly

    ben mac ron les aime bien et ce sont eux qui vont lui couper la tête …

    toujours les mêmes : l’extrême gauche mais au fait que fait la droite pour la france et son peuple ?

    ha faut attendre 2022 …

Comments are closed.