La double morale de l’UE : 1000 milliards pour le climat,rien pour le reste


La double morale de l’UE : 1000 milliards pour le climat,rien pour le reste

LA DOUBLE MORALE DE L’UNION EUROPEENNE : 1000 MILLIARDS POUR LE CLIMAT, RIEN POUR LES AUTRES POLITIQUES.

Federico Giuliani.  Le 13.01.2.020.
Sur la première page de La Stampa, on lit que l’Europe est prête à adopter un  » plan de 1.000 milliards  » d’euros . Quelque chose aurait changé dans les bureaux du pouvoir des institutions européennes ? De prime abord, on serait heureux de penser que Bruxelles aurait finalement décidé de mettre de côté le dogme de l’austérité en faveur d’une politique économique plus flexible et attentive aux exigences des peuples qui composent le continent.
.
La réalité est toutefois différente de l’imagination car les fameux 1.000 milliards composeront un budget dédié seulement et exclusivement au  » plan pour l’Europe verte « .
.
En d’autres termes, dans les dix prochaines années, il est prévu 1.000 milliards d’investissements dont au moins 100 seront destinés à la reconversion économique plus ou moins forcée de ces zones  » majoritairement dépendantes des industries polluantes par l’introduction d’un  » fonds pour une juste transition « .
.
En attendant de lire noir sur blanc la stratégie verte de l’U.E. on peut faire quelques considérations. La psychose verte a contaminé même Bruxelles.
D’abord voyons point par point les mesures prévues dans le « Plan d’investissement pour une U.E. durable ». Le projet de la Commission Européenne déjà défini Green Deal prévoit un assouplissement vis-à-vis des aides d’Etat pour les interventions publiques qui toucheront les secteurs dits  » éco durables « . Il est de plus prévu qu’au moins un quart du budget de Bruxelles soit destiné au  » Green Project  » .
Chaque année les différents gouvernements devront se coordonner pour mieux définir les interventions à apporter, toujours rigoureusement vertes. En somme, le minimum commun dénominateur aux nouveautés qui seront bientôt introduites par l’Europe c’est le vert. D’ailleurs, il y a quelques mois Ursula von der Leyen, dès qu’elle a obtenu le gouvernail de la Commission , a de suite déclaré que l’un de ses objectifs principaux serait la politique environnementaliste et éco durable.
.
L’objectif est de rejoindre le : zéro émission en 2.050.
Certains Etats ont fait la grimace devant ces proclamations, déclarant vouloir procéder à leur façon. C’est le cas de la Pologne qui, selon certaines estimations, devrait employer 500 milliards d’euros pour arriver à une transition énergétique correcte : une énormité pour les caisses d’un gouvernement qui voudrait investir son argent d’une autre façon et pour d’autres politiques.
.
CHANGEMENT DE REGISTRE.
La psychose sur le climat a fait changer les idées de Bruxelles qui à présent ne semble plus s’occuper de contrôler les comptes, de rappeler à l’ordre les gouvernements sur les aides d’Etat et de châtier les pays en déficit.
Ou mieux, elle continuera à harceler les membres de l’ U.E. mais leur laissera toute liberté dans les domaines environnemental et économique.
.
Pour tout le reste, des renflouements aux entreprises ou aux banques nationales jusqu’aux tentatives de dépasser les seuils de pourcentage imposées d’en haut , tout restera comme avant.
Donc, dépenser 1.000 milliards pour le climat lors de la prochaine décennie ne générera aucun shock aux comptes économiques et n’endommagera en aucune façon le système communautaire .
.
Pourquoi une catastrophe devrait-elle se produire si la même somme (mais la moitié serait suffisante ) devait être utilisée pour renforcer le Bien-être ou simplement être utilisée dans d’autres politiques ?
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “La double morale de l’UE : 1000 milliards pour le climat,rien pour le reste

  1. AvatarJoël

    Rien pour le reste ? Vous êtes sûr ?
    Combien pour l’immigration programmée en accord avec les pactes de Marrakech et de l’ONU ?

  2. Avatarpier

    4 cancers nous rongent :
    l ‘escrologie
    l ‘invasion du sud
    la mondialisation
    les politicards qui s ‘en foutent plein les fouilles et nous dirigent dans l ‘abime
    tout ça bien aidé par les bobos et les grosses fortunes qui savent s ‘évader fiscalement

    la Chine
    l ‘inde et d ‘autres doivent bien se marrer

  3. AvatarRinocero

    Ces mots français qui disparaissent. Exemple le verbe consacrer comme dans: « Ce budget de 1000 milliards »consacré à la lutte contre le réchauffement climatique ». Le verbe consacrer est de moins en moins utilisé et remplacé systématiquement par le verbe dédier. Dommage car il est spécifiquement français. On peut bien sûr employer aussi le verbe « dédier » mais veillons à ne pas appauvrir le vocabulaire de notre langue . N’hésite donc pas à emlployer sur les réseaux sociaux et les forums de discussion le verbe consacrer, suivi de la préposition « a ».

    1. AvatarJoël

      En attendant, il y a des sacrés cons qui nous pourrissent la vie.
      Contrepèterie facile évidemment, qui ne vous vise en rien (je précise parce qu’aujourd’hui,il y a des tribunaux « dédiés » à tous les tordus qui ne rentrent pas dans le moule de la dictature pensant-bien pour les autres).

  4. AvatarVan Dunord

    Les milles milliards vont les imprimer. D’ailleurs ils impriment à tour de bras. Inondent le marché pour maintenir une expansion artificielle et l’argent n’a plus aucune valeur. L’inflation si on écoute ces clowns est à 0 %. Alors que les prix flambent. C’est tous ceux qui ont un patrimoine deviennent de plus en plus riches, ceux qui n’ont rien ou peu subissent cette baisse de la valeur de l’argent. Et l’écart entre les riches et les classes moyennes explose.
    Alors, travailler pour un smic ou 2, pour survivre uniquement tout en subissant la galère des transports en attendant la retraite.
    Et avec tout ça ils veulent qu’on fasse des enfants. Quel avenir pour les enfants en France ? Aucun. A moins de noircir et d’aller faire la queue à la Caf au milieu d’une armée d’étrangers. Pays doomed. L’europe aussi.

  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    =======================
    Nicolas Schmit : « Vers un Smic européen mais pas commun »
    :::: https://www.euractiv.fr/section/avenir-de-l-ue/news/nicolas-schmit-vers-un-smic-europeen-mais-pas-commun/
    15 janv. 2020

    Pas question d’imaginer un salaire minimum commun aux Vingt-Sept, mais plutôt un cadre garantissant des revenus décents aux travailleurs les plus pauvres, assure le commissaire européen à l’Emploi. Un article de notre partenaire Ouest-France.

    L’idée fait tiquer les pays nordiques, qui craignent un alignement des revenus vers le bas… La Commission européenne veut rassurer : la création d’un salaire minimum européen ne vise qu’à « créer un cadre » pour garantir aux travailleurs les plus pauvres un niveau de revenu décent. Elle doit adopter, ce mardi 14 janvier 2020, à Bruxelles, un texte sur lequel les partenaires sociaux auront six semaines pour plancher. Entretien avec Nicolas Schmit, commissaire européen à l’Emploi et aux droits sociaux.

    Que va proposer la Commission européenne, cette semaine, en matière de rémunération des travailleurs européens ?

    Ce mardi 14 janvier nous allons adopter un texte, qui servira à consulter les partenaires sociaux et les employeurs sur le projet d’établir un cadre légal pour les salaires minimums en Europe.

    […]

    §.- Faut-il craindre un alignement des salaires vers le bas ?
    §.- Plusieurs pays, notamment les Nordiques, n’y croient pas…
    §.- Y a-t-il trop de disparités pour envisager un salaire minimum commun ?
    §.-L’idée est-elle bien de fixer un cadre, avec un minimum à 60 % du salaire médian (la moitié des salaires se situant au-dessus, l’autre moitié en dessous) ?
    §.- Instaurer un salaire minimum européen suffira-t-il à les retenir ?
    §.- Instaurer un salaire minimum européen suffira-t-il à les retenir ?

  6. AvatarDorylée

    Les idéologues escrologistes mondialistes islamo compatibles sont aux manettes. Tant que les peuples ne les auront pas virés, nous devrons subir.

Comments are closed.