François, le pape progressiste, écolo et antifa


François, le pape progressiste, écolo et antifa

Illustration : Antoine Mekary | ALETEIA | I.Media

.

Avec Jorge Mario Bergoglio, il est loin le temps des Urbain II et autres Innocent III prêchant fougueusement la reconquête des lieux saints de la chrétienté face à l’emprise des Turcs seldjoukides.

.

Avec François, les chrétiens du monde entier découvrent, en 2013, un pape progressiste, écolo et antifa.

Quel choc après l’intermède réac du pape teuton Benoît XVI !

.

Pour ses vœux au corps des diplomates étrangers du Vatican, notre bon François continue sur sa lancée en  « espérant l’espérance » d’un nouveau monde sans haine, sans pollution et sans populisme. Et puis plein de migrants partout.

.

Soros, Macron, François : même combat ?

 

Face aux crises du monde, le message d’espérance du pape

Le pape François a prononcé jeudi matin 9 janvier son traditionnel discours de vœux au corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège. Dans un monde en crise, il a appelé à l’espérance et insisté sur le rôle des jeunes.

[Après un long blablabla sur les tensions au Moyen-Orient et la violence au Nigeria, François revient sur ses marottes – NDA]

François a aussi répété ses appels en faveur des migrants, contre le nucléaire et plaidé pour le dialogue interreligieux, notant l’importance du concept de citoyenneté relevé dans le document sur la fraternité humaine signé en février à Abou Dhabi.

« Cela exige le respect de la liberté religieuse et l’engagement à renoncer à l’usage discriminatoire du terme « minorités », qui porte avec lui les germes du sentiment d’isolement et d’infériorité et prépare le terrain aux hostilités et à la discorde, discriminant les citoyens à partir de l’appartenance religieuse » a-t-il martelé.

[En France, ne dites plus que les musulmans restent une minorité. Dites plutôt qu’ils seront bientôt la majorité. Ils se sentiront moins discriminés – NDA]

.

Il a par ailleurs redit l’intérêt du Saint-Siège pour la construction européenne.

« Un intérêt qui entend souligner une idée de construction inclusive, animée d’un esprit participatif et solidaire, capable de faire de l’Europe un exemple d’accueil et d’équité sociale… »

.

Sur l’écologie :

 » [les jeunes] nous rappellent à l’urgence d’une conversion écologique qui ne semble pas être acquise dans la politique internationale, dont la réponse aux problématiques posées par des questions globales comme celle des changements climatiques est encore très faible et source de fortes préoccupations ».

Il a aussi regretté que la COP25 de Madrid n’ait pas entraîné de « réponse collective capable de faire prévaloir le bien commun sur les intérêts particuliers ».

.

« Il faut donc, a-t-il plaidé, que les leaders politiques s’efforcent de rétablir urgemment une culture du dialogue pour le bien commun et pour renforcer les institutions démocratiques et promouvoir le respect de l’état de droit, afin de prévenir des dérives antidémocratiques, populistes et extrémistes. »

.

https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/Face-crises-monde-message-desperance-pape-2020-01-09-1201070739

(Article payant)

.

Une petite pensée pour Notre-Dame… malgré tout ! 

Extrait.

« L’incendie de Notre-Dame a réveillé les valeurs de l’Europe »

« Que l’Europe ne perde donc pas le sens de la solidarité qui, des siècles durant, l’a caractérisée […]

Qu’elle ne perde pas cet esprit qui s’enracine, entre autres, dans la pietas romaine et dans la caritas chrétienne…

L’incendie de la cathédrale Notre-Dame à Paris a montré combien il est fragile et facile de détruire même ce qui semble solide.

Les dégâts subis par un édifice cher non seulement aux catholiques, mais significatif pour toute la France et l’humanité […] ont réveillé le thème des valeurs historiques et culturelles de l’Europe et les racines sur laquelle elle se fonde… »

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “François, le pape progressiste, écolo et antifa

  1. MaximeMaxime

    Sur le plan sociétal, il n’est pas du tout progressiste, c’est d’ailleurs pourquoi il préfère l’islam au christianisme.

  2. Avatarkarr

    Sa Sainteté le pape Benoît XVI a tenté de restaurer l’Eglise catholique dans l’unité,nous pouvons regretter son abdication et y voir un manque de confiance en la divine Providence,quoi qu’il en soit il ne fut pas un pape réac et sa nationalité ne peut être un sujet de railleries!
    Depuis le concile Vatican II nous n’avons pas eu la chance d’être dirigés par un tel successeur de Saint-Pierre,en lieu et place de Paul VI il aurait redressé la barre alors qu’il était encore temps!
    Alors qu’il était encore enseignant à l’université de Fribourg en 1967 l’abbé Ratzinger a pris la mesure des graves déviances doctrinales de l’après concile.
    On ne peut à la fois critiquer François et condamner Benoît,la mission du Souverain Pontife est d’être garant de la doctrine catholique et d’assurer la liberté des catholiques dans le monde,le pape Benoît a été très critiqué après son discours de Ratisbonne dans lequel il remettait en place l’islam,d’autre part Benoît était un véritable intellectuel et savait être entendu par les hommes d’Etat,contrairement à l’actuel évêque de Rome!

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Cher Karr, ce ne sont pas des « railleries » mais du second degré. Comme dire que le pape François est « antifa » parce que l’extrême-droite le révulse… Mais je me le permets, n’étant pas ultramontain et plutôt agnostique.

      Après 7 années de pontificat franciscain, je regrette avec vous la droiture de Benoit XVI qui, justement, apparaissait trop « conservateur » (puisque vous ne semblez pas apprécier le terme « réactionnaire »). De plus, effectivement, il n’était pas complaisant envers l’islam.

      Mais où voyez-vous que je condamne Joseph Ratzinger ?

  3. frejusienfrejusien

    ouais ! un vrai regard de fou !

    on doit en rencontrer des tas comme ça dans les asiles, quartiers des fous pas dangereux si on n’essaie pas de leur serrer la main

  4. AvatarMichel

    Dans ce regard de fou, on voit le même regard que ceux des islamistes radicaux. Impossible de se tromper. Et en plus, il a prouvé qu’il est musulman car il a frappé une fidèle qui voulait lui témoigner son attachement et son respect.

Comments are closed.