Le curé de ma paroisse refuse de parler de la Résistance de Sainte Geneviève contre les Huns !


Le curé de ma paroisse  refuse de parler de la  Résistance  de Sainte Geneviève contre les Huns !

.

Eglise de France, quand retrouveras-tu ta vocation résistante contre les Barbares ?

En ce début d’année, le 3 janvier,  nous fêtions Sainte Geneviève, c’est la patronne de Paris et aussi la patronne de mon diocèse, celui de Nanterre, où elle née.

Aussi notre curé lui a-t-il  consacré un  texte sur la feuille paroissiale.

En commençant sa lecture, j’ai été séduit.

Au début seulement !

Car patatras !

.

Le texte de mon curé passait, totalement, sous silence  les faits de Résistance de Sainte Geneviève.

.

Même à l’école communale laïque, les instituteurs  (et les manuels ) glorifiaient Geneviève, la Résistante, qui avait sauvé Paris  de la barbarie des Huns !

Mais pour mon curé, comme  pour toutes les élites françaises actuelles, préserver  « l’indépendance  nationale » de la barbarie étrangère, appeler à la Résistance contre elle,  sont, désormais,  des  crimes.

Donc, Geneviève contre les Huns, pas beau tout ça : à passer à la trappe !

Et mon curé reste donc muet sur ces faits capitaux !

L’heure, dans  une bonne partie de l’Eglise, est à l’ouverture tous azimut,  et protéger la France de 2020 de l’invasion est, totalement, comme disent les Gauchistes,  « nauséabond »  !

.

Sainte Geneviève 

Elle est née à Nanterre vers 420.

Alors qu’elle a sept ans, l’évêque saint Germain d’Auxerre, de passage, la remarque et la consacre à Dieu.

C’est dans le monde qu’elle mènera sa vie consacrée.

 

Selon la tradition, lors du siège de Paris en 451, grâce à sa force de caractère, Geneviève, qui n’a que 28 ans, convainc les habitants de Paris de ne pas abandonner leur cité aux Huns.

Elle encourage les Parisiens à résister à l’invasion par les paroles célèbres :

« Que les hommes fuient, s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre.

Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’Il entendra nos supplications. »

De fait, Attila évita Lutèce (Paris).

En effet Paris est épargné.

Puis ce sont les Francs qui viennent l’assiéger.

Geneviève s’échappe par la Seine et va quérir du ravitaillement jusqu’à Troyes.

Plus tard, elle jouit de la confiance des rois francs et obtient d’eux la grâce des condamnés.

Elle se lia d’amitié avec sainte Clotilde.

Sa réputation est telle qu’elle se répand jusqu’en Syrie où saint Syméon le Stylite, du haut de sa colonne, se recommande à ses prières.

Elle passera sa vie à secourir les pauvres et guérir les malades.

Elle est la patronne du diocèse de Nanterre où elle est née.
Femme forte, paisible et de grande autorité, femme qui sut rétablir l’ordre et la paix de la cité au cours des pires épreuves, Geneviève reste un repère et un exemple pour tous les gendarmes dans leur labeur, en même temps qu’elle intercède pour eux.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




8 thoughts on “Le curé de ma paroisse refuse de parler de la Résistance de Sainte Geneviève contre les Huns !

  1. AvatarMachinchose

    LES Huns, comme bientot « lézôtres » se feront niquer aux Champs Calauniques, leurs mères, comme disent « lézôtres »

  2. ConanConan

    Ce curé aspire à la même promotion que mohamed duval ….
    Les égorgeurs d’abord !…
    On vit une époque épatante !…

  3. AvatarGladius

    Je ne comprend pas la passivité de tous ces cathos (ceux qui ont encore suffisamment de foi pour aller la messe) qui ne réagissent pas à le trahison de leurs bergers et surtout de celle de leur pape « à la trogne mauvaise et au regard torve ».

    J’aimerais tellement qu’un jour, l’un d’entre eux, devenu enfin lucide et lassé par tant de traîtrise, se lève de son banc, apostrophe et invective le curé en sa chaire.

    J’aimerais être cet acteur mais comme je ne vais plus à la messe ni à communion depuis des décennies (par rejet en raison des dérives de cette Eglise), je ne peux que fantasmer.

    1. AvatarJim

      Je l’explique en un mot : lâcheté.
      Pour ma part, je vais aux messes de la tradition (fraternité saint Pie X) où il n’y a aucune des dérives que vous observez.

  4. Avatarbm77

    Anti islam vous notez bien que l’heure est à l’ouverture des frontières donc on évite de parler de certains sujets mais l’heure est à la fermeture des églises . C’est inversement proportionnel!!!

  5. AvatarGladius

    Jim, même si vous êtes un tradi : comment ne voyez vous pas ces dérives ? ou: peut-être que vous ne voulez pas les voir ?

    En outre, les dérives dont je vous parle, ne se manifestent pas à l’échelle d’une paroisse et de son curé. Elles sont au plus haut niveau : du dogme (tu aimeras ton « immigré comme toi-même » , de préférence à « ton prochain »), de la perte de la foi en l’universalisme du catholicisme (même chez le pape qui copine avec des muzz qui ne souhaitent que la disparition des mécréants)

    Et la cerise sur le gâteau, celle qui me révulse le plus : le scandale de la pédophilie et de l’homosexualité au sein des prêtres, avec l’auto-pardon qu’ils s’accordent en voulant faire croire qu’il s’agit d’un amour « sublimé » (tout juste avec la complicité d’un Christ complaisant !)

    :

Comments are closed.