Dignité : dans le regard de Patrick, l’insondable tristesse de Monsieur Patrick Jardin…

.

D’ici Demain !

Dignité. Dans le regard de Patrick, l’insondable tristesse de Monsieur Patrick Jardin. La colère, la fureur dont il ne se cache pas, jamais. Et au beau milieu de ce fatras encore ensanglanté, que caresse les battements de ce cœur, dont il dit lui même qu’il ne sait pas pour quoi il vit encore, la Dignité ! Mélangée de sang et de larmes, la dignité de Patrick Jardin.

Débine. La poisse, la dèche, pendant que maman change toute la porcelaine du Palais… Pendant que le pain va commencer à manquer, maKron mange ses dernières tranches de brioche…

Dar el Harb. La « maison de la guerre » de l’iSSlam. NOTRE maison, LEUR guerre !

Demoiselle. Jeune personne excisée avec un lame de rasoir sale, par une vieille femme, puis échangée contre deux ânes et une chamelle par ses parents qui l’aiment.

Désert. Les juifs y font pousser des tomates et du persil. Les arabes y abandonnent leurs chaussures. Les touristes y font des selfies. Les bédouins, s’y torchent avec des pierres.

Drague. Hé salope, réponds moi. Hé !

Détenu. Comme le soldat inconnu ! Les statistiques ethniques sont interdites en France !

Défendre. Se défendre. Argument de l’iSSlam, avant toute attaque !

Djihad, Dhimmi, Décapiter ! Dans le désordre !

Dessous de table. Se dit aussi « De la main à la main » !

Douce. Douceur. Infinie ! Dlinara Alieva-Caccini. Ave Maria.

 

PACO. Nous avions une orange !

31/12/2019.

 204 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Islam, unique objet de mon ressentiment !

    Puissent tous ses voisins ensemble conjurés
    Saper ses fondements encor mal assurés !
    Et si ce n’est assez de tout l’Occident,
    Que les Indiens contre lui s’allient aux sans dents ;
    Que cent peuples unis des bouts de l’univers
    Passent pour le détruire et les monts et les mers !
    Que le courroux du Ciel allumé par mes vœux
    Fasse pleuvoir sur lui un déluge de feux !
    Puissé-je de mes yeux y voir tomber ce foudre,
    Voir ses versets en cendre, et ses mosquées en poudre,
    Voir le dernier ennemi à son dernier soupir,
    Moi seul en être cause et mourir de plaisir !

    Rajkoumar,

    piètre plagieur de Pierre Corneille
    Horace (1640)
    Acte 1V, 6, v. 1301-1318

Les commentaires sont fermés.