L’ancien préfet Michel Auboin : « au moindre incident, systématiquement, c’est la banlieue qui a raison »


L’ancien préfet Michel Auboin : « au moindre incident, systématiquement, c’est la banlieue qui a raison »

.

Excellente interview de 6 minutes qui n’apprendra rien, hélas à nos lecteurs, puisqu’ils savent tout cela depuis longtemps. Mais qu’un ancien Préfet fasse du Résistance républicaine, ça interpelle. Oui, pour qu’il en arrive là, il faut qu’il y ait le feu au lac !

Et il insiste lourdement sur le fait que politiques, hauts-fonctionnaires et magistrats  se refusent à jouer les censeurs… Oui, le laxisme prévaut dans les 1500 quartiers vivant quasi en autarcie qu’il dépeint.

.

L’immense difficulté ? « A chaque fois qu’une opération se déroule un peu mal, au moindre incident, systématiquement c’est la banlieue qui a raison. Et tant que une partie de l’opinion,  une partie des medias ou une partie de ceux qui font l’opinion, y compris dans l’Université, penseront que les habitants de ces quartiers ont systématiquement raison contre l’ensemble de l’institution, il sera toujours difficile de faire des choses intelligentes dans ces quartiers.

 

Merci à Marchersurdesoeufs qui nous a indiqué la video.

.

Tant que… 

La seule question est : comment faire en sorte de changer medias, université, opinion, magistrats, sauf à ce qu’advienne une révolution qui remette tout à l’endroit ? 

.

Michel Auboin se penche depuis fort longtemps sur les banlieues, il sait de quoi il parle ! Mais les politiques ont toujours refusé de l’écouter…

https://www.marianne.net/societe/exclusif-banlieues-le-livre-sans-tabou-d-un-ancien-prefet

.

Complément de F de souche : interviewJ-C Michea  de en 1972, c’était un privilège de vivre en banlieue !  

[…]

« […]Pensez qu’en 1972, l’image de la banlieue c’était encore « c’est là qu’on vit bien » parce que dans notre HLM les salles de bain, les douches, n’existaient pas. Se laver c’était dans l’évier de la cuisine. Et on savait qu’en banlieue il y avait des douches. Et Yves Lacoste l’a démontré que si…
-Le géographe.
-Le géographe. Si à un moment donné la population a changé c’est que la banlieue est devenue tellement demandée, loin d’être un ghetto comme l’a pensé Paris VIII [qui] le laisse entendre de nos jours, c’était tellement demandé qu’à partir d’un moment il a fallu réguler la possibilité de s’installer en banlieue. Et on a pris comme critère les familles nombreuses. Du coup le taux de fécondité des familles d’origine maghrébine et africaine étant plus élevé, les banlieues sont progressivement devenues maghrébines et sub-sahariennes. Mais c’était pas du tout, Yves Lacoste le rappelle, dans le cadre d’une politique de ghetto, de relégation. C’était le contraire. Puisque c’était un privilège de vivre en banlieue avec des espaces plus grands, des équipements culturels qu’on avait pas dans les quartiers ouvriers de Paris, et bien le biais des familles nombreuses a fait que ça a changé de composition culturelle. Mais c’était pas du tout une zone de ghetto. »

[…]

http://www.fdesouche.com/1142777-j-c-michea-en-1972-cetait-un-privilege-de-vivre-en-banlieue-cetait-pas-du-tout-une-politique-de-ghetto-de-relegation-cetait-le-contraire

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “L’ancien préfet Michel Auboin : « au moindre incident, systématiquement, c’est la banlieue qui a raison »

  1. AvatarChristian Jour

    Nous à RR nous connaissons la solution, mais aucun de nos élus, corrompus et vendus pour des raisons clientélistes politique, et électorales, ne voudra l’appliquer. C’est votez pour moi et vous aurez une mosquée.

    1. AvatarMichel

      Donc, la bonne décision que le peuple doit prendre, c’est de couper la tête du serpent ! Il n’y a pas d’autre solution.

    1. MaximeMaxime

      C’est has been à force ces concours. C’était utile pour alerter l’opinion publique à une certaine époque sans doute…
      Cela peut donner l’impression de jeter de l’huile sur le feu. D’autant plus que ce serait plus efficace si toutes les personnalités religieuses étaient caricaturées en même temps pour comparer les réactions.

  2. AvatarPUGNACITE

    Préfet émissaire du pouvoir qui semble occulter les Français de souche et de coeur patriotes et qui privilégient une fille de rébellion anti Franczuse …?

  3. Avatarbm77

    Effectivement on a mis toujours les critères de familles nombreuses pour l’attribution des logements si bien qu’à ce jeu là ce sont les familles immigrés maghrébines et Africaines qui ont été logés en priorité dans ces logement. Parallèlement on a supprimé petit à petit les logements intermédiaires où les Français modestes qui ne bénéficiaient pas d’aides sociales pouvaient trouver à se loger pas trop cher pour les destiner exclusivement aux immigrés tellement la demande était forte par l’effet de l’immigration de masse . Peut être aussi avaient ils peur que l’on fasse la comparaison de l’état dans lequel se trouvaient pour des bâtiments comparables ceux occupés essentiellement par des immigrés et ceux qui l’étaient par des Français ou assimilés . Donc le discours mensonger de la discrimination subie soit disant par les populations entrantes ne tient pas . C’était ,déjà, au contraire de la discrimination positive dans le cadre des millions versés à pertes par l’intermédiaires des différentes politiques de la ville depuis 40 ans . Ceux qui ont été les grands oubliés ceux que l’on cachait sous le tapis étaient les Français modestes qui en plus souvent étaient les seuls qui travaillaient dans ces cités et en plus étaient e…dés par ceux qui étaient sous assistanat complet et se levaient à pas d »heures. Au passage je rend hommage à ces Français se l’ombres qui ont surmonté les difficultés dans un contexte aussi délictueux de délinquance et de trafics de bruits et d’incivilités les plus diverses et nombreuses dans un et qui malgré tout cela ont gardé leur self contrôle . Hommage à ces héros de l’ombre et j’en connais beaucoup! Honte aux politiques locaux faiblards et clientélistes .
    Je me souviens à l’époque dans les années 90 de ces campagne contre le marchands de sommeil souvent maghrébins par ailleurs qui logeaient dans des conditions déplorables les familles africaine entrées récemment sur le territoire tout cela pour faire pleurer margot gauchiste dans les chaumières, ce que l’on oubliait c’était de dire aussi en parallèle le nombre de logements HLM neufs ou dans un parfait état de confort complètement saccagés parleur occupants immigrés . Si bien que parfois les bailleurs étaient obligés de les reloger ailleurs pour qu’ils saccagent un peu plus loin le temps de refaire le logement en question . Ce n’est pas pour rien que des bailleurs et des mairies ont préféré détruire des logements plutôt que de les restaurer en continuant avec les mêmes occupants!!!. affaires vécus !!! Et je ne vais pas parler des familles « discriminées » qui s’inscrivent dans plusieurs villes et qui ont plusieurs logement HLM !!!!! Si on savait tout!!!

Comments are closed.