Selon nos députés, Ségolène, notre ambassadeur des Pôles, n’aurait rien branlé !


Selon nos députés, Ségolène, notre ambassadeur des Pôles, n’aurait rien branlé !

.

Au secours, elle voudrait revenir ! Heureusement l’Assemblée veille.

Dans le très riche catalogue des salopards, traîtres, menteurs, manipulateurs, pédants dédaigneux, egos surdimensionnés… (liste non exhaustive) mais surtout incapables, qui ont eu l’effronterie de vouloir accéder au plus haut poste pour gouverner la France… il ne faudrait pas s’en tenir uniquement à ceux qui ont « réussi », et portent donc une énorme responsabilité dans la ruine actuelle du pays, tous domaines confondus…

Il serait effectivement injuste de ne pas s’intéresser également de très près à tous ceux qui, sans trêve, ont essayé et essayent encore (soupir), jamais satisfaits des placards dorés dans lesquels leurs amis et faux-ennemis au pouvoir ont réussi à les caser, en attendant mieux.

Ne jamais oublier que toutes et tous (j’ai bon, là, Marlène ?) partagent avec les « lauréats » élus grâce à de fallacieuses promesses, n’engageant que ceux qui les croient (mais certains n’ont toujours pas compris !) le sang de tous les crimes commis, sur notre sol, par l’ennemi qu’eux-mêmes invitent à nous envahir… les espérant plus aptes à voter docilement pour eux (je me marre, comme aurait dit feu Coluche !).

Et dans ce panier de crabes, où même entre eux ces déchets d’humanité sont capables de se trahir mutuellement, il en est une, particulièrement brillante dans la rubrique « c’est pas moi, c’est les autres ! », manifestement capable de tout pour sauver sa tête, quand elle se sent en danger…

La dinde du Poitou qu’on la surnomme !

Oui je sais, c’est particulièrement dégueulasse pour les dindes, mais est-ce vraiment pire que les engloutir tous les ans à Noël, la panse bourrée de farce aux marrons ? Je vous l’demande !

D’autres la disent « folle », mais ça c’est très méchant… quoique !

https://ripostelaique.com/vont-ils-nous-coller-la-folle-du-poitou-a-lecologie.html

Donc, celle à qui le patronyme « Royal » a donné des idées indéfectibles de grandeur, de pouvoir donnant accès à tous les privilèges, tous les caprices… enfin à tout ce dont sa pauvre cervelle égoïste peut rêver de réjouissant pour sa pomme (nettement moins pour les autres) fait preuve d’au moins autant d’énergie à batailler pour se maintenir, ou revenir, sur le devant de la scène du marigot politique, que pour trahir le populo qu’en bonne socialope elle méprise quand elle est aux manettes (dixit les Poitevins).

Jusqu’à ce jour, à l’ultime échelon national, nous avons été préservés de cette vipère, car une certaine poisse semble lui coller aux basques… mais nous ne sommes pourtant pas définitivement à l’abri d’un retour fracassant, auquel elle travaille assidûment.

Il faut dire qu’après ses gamelles successives, contre Sarkozy en 2007, contre Aubry en 2008, contre Falorni en 2012, et à la primaire socialiste en 2016, elle a su diaboliquement soutenir le « prince Macron » en 2017, espérant fermement en tirer un juteux profit… mais en est restée pour ses frais, avec juste le glorieux titre « d’ambassadrice des Pôles » qui depuis fait s’étouffer de rire les phoques et les ours blancs… même si on ne peut pas dire qu’elle leur rend souvent visite !

En plus elle n’a vraiment pas de bol puisque ayant divorcé du gros Hollande, celui-ci, finalement plus finaud qu’elle, a réussi en 2012 à ravir le poste à Sarko (démasqué) ; elle a donc raté aussi le poste de « première dame » et nous, on l’a échappé belle : un bouffon à la tête de l’État suffisait bien, pas besoin d’une félon-ne (je m’essaye à la nov’langue) en plus !

Aux dernières nouvelles, et à la demande de deux élus, le phénomène Ségo serait carrément sommé de venir expliquer devant l’Assemblée nationale les raisons de l’extrême laxisme dont elle ferait preuve dans son rôle d’ambassadrice des Pôles, ainsi que l’utilisation des moyens mis à sa disposition.

Les députés veulent entendre ses explications sur « son absence à l’ensemble des réunions officielles au Conseil de l’Arctique qui se sont tenues depuis sa nomination » et « ses interventions médiatiques quasiment hebdomadaires sur la politique nationale ».

Demander des comptes à madame Royal ? Mais quelle outrecuidance !

Si l’on en croit les informations « officielles », Mâme Royal ne serait pas rémunérée à proprement parler… ce sont seulement les frais afférents à sa fonction qui seraient pris en compte… on comprend donc son peu d’empressement à remplir celle-ci, d’autant plus que bien d’autres, pouvant mieux servir son futur, l’occuperaient à plein temps.

L’ennui c’est qu’il est de notoriété publique que comme tout bon socialiste en général, Ségolène Royal en particulier affiche un net pendant à confondre les finances publiques avec les siennes ; et ce n’est pas les malheureux citoyens du Poitou-Charentes, dont la Région a été littéralement ruinée par cette sangsue lorsqu’elle la présidait, qui s’inscriront en faux !

De là donc à confondre sa mission aux Pôles avec les frais de ses nombreux déplacements, en France et à l’étranger pour les inaugurations, les séances de dédicace de son livre « ce que je peux enfin vous dire » (dont on se fout « royalement » !), les activités de sa fondation « Désirs d’avenir pour la planète »(les siens surtout !), le pas est à coup sûr franchi par la donzelle sans la moindre limite.

https://www.europe1.fr/politique/pas-de-poursuites-contre-segolene-royal-pour-sa-gestion-de-la-region-poitou-charentes-3408356

Elle y a de même laissé un souvenir impérissable quant à sa conception très personnelle du respect de l’autre, qu’il soit ou non de son bord politique… refusant ainsi de donner la parole à l’un de ses vice-présidents, comme en témoigne la désormais célèbre vidéo qui suit :

https://www.youtube.com/watch?v=I177Kfv7R-w&feature=youtu.be

En 2009, cette grande dame du socialisme était condamnée à verser des salaires à deux ex-parlementaires qu’elle avait refusé de payer et qui avaient porté plainte ; compte tenu de ses aptitudes à « faire suer les autres » (dans tous les sens du terme), on se doute que les deux femmes n’avaient guère eu le temps de regarder les mouches voler, pendant que « madame » faisait la belle devant micros et caméras…

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/royal-condamnee-a-indemniser-deux-ex-collaboratrices_755227.html

Ceux qui comme moi déteste cette péronnelle se prenant pour le nombril du monde se régaleront de l’opinion qu’avait d’elle Claude Allègre, du temps où, ministre de l’Éducation nationale de Lionel Jospin, il l’avait étourdiment proposée comme « ministre déléguée à l’enseignement scolaire », ce dont il n’avait pas fini de se mordre les doigts :

Claude Allègre considère que la candidate socialiste a « une hypertrophie formidable de son ego » ayant pour « moteur principal dans la vie son ambition ». Pour lui, Ségolène a pour seul centre d’intérêt « la politique, les médias et ce qu’on y dit d’elle ». Pour Claude Allègre, Ségolène Royal « n’a pas de pensée politique construite ».

https://www.paslesroyal.com/spip.php?article119

Il dira d’elle « Officiellement, elle était à l’époque chargée des ZEP : elle n’a pratiquement rien fait, si ce n’est créer inutilement beaucoup de postes. Et elle n’a participé en rien à la mise en place des emplois jeunes.

http://www.leparisien.fr/archives/malheureusement-elle-est-sincere-06-06-2006-200704 9076.php 

D’après ceux qui l’ont vue à l’œuvre, il semblerait donc que Ségolène Royal affiche davantage une nette propension à « monter des coups pour se faire mousser » qu’à réaliser les tâches qui lui incombent…

Par exemple, n’hésitant pas à récupérer pour son compte des manifestations organisées par d’autres, ce qui lui vaut quelques inimitiés dans le petit monde polaire, c’est en toute modestie qu’en février 2018 elle tweete :

Réponse cinglante d’un organisateur du colloque sur les réseaux sociaux :

« Je tiens à signaler que madame Royal n’a rien à voir avec ce colloque, hormis sa présence pendant deux heures. (…) Aucune récupération n’est possible, ni souhaitée, ni souhaitable. »

Et toc ! Bien mouchée la Ségo !

Mais bien évidemment, selon la principale intéressée, tout ceci n’est qu’un horrible complot de ceux qui veulent lui nuire et l’empêcher de devenir présidente de la République : « ils ne savent plus quoi inventer pour me faire taire » dit-elle avec aplomb.

Celle qui justifiait son absence à chacune des quatre réunions annuelles par sa volonté de faire « attention au coût de ses déplacements [et] au bilan carbone », pensait sans doute clore la polémique, en confiant son agenda… Sauf que prenant ses interlocuteurs pour des crétins, comme à son habitude, le fameux agenda qu’elle a fourni recèle quelques surprises :

On y trouve des rendez-vous auxquels l’ex-ministre ne s’est pas rendue, comme la réunion du Conseil de l’Arctique en Finlande, à Oulu (lien vers un document PDF). C’est le cas également d’un colloque organisé par le Comité national français de recherches arctiques et antarctiques en avril 2018, à Strasbourg (lien vers un document PDF). Les organisateurs nous ont expliqué que l’ambassadrice avait annulé sa venue au dernier moment « pour cause de grève de la SNCF ».L’agenda annonce également qu’elle va se rendre au Conseil euro-arctique de la mer de Barents en octobre 2019. Elle n’y est finalement pas allée.

https://www.francetvinfo.fr/politique/segolene-royal-ambassadrice-des-poles-a-temps-partiel_3703049.html

Elle a pourtant crânement affirmé :

Je ne suis pas dupe des arrière-pensées politiciennes mais puisque des députés s’intéressent enfin à ce sujet des pôles si important pour le climat (…) je suis toute disposée à venir pour une audition devant la réunion conjointe des Affaires étrangères et celle du développement durable car les deux sont concernées ».

Alors si « Madââme » est disposée à venir, j’ai vraiment hâte d’assister à la scène qui sera sans nul doute immortalisée par l’une ou l’autre de nos chaînes de « désinformation » officielles ; en espérant que c’est l’ensemble des députés (du moins les présents !!!) qui la mettront impitoyablement sur la sellette d’un tir continu de questions sans concession, et non seulement ceux qui sont à l’origine de cette opération.

Vivement l’épisode suivant.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Responsable, elle soigne son empreinte carbone, d’une part en visitant ses « contrées » actuelles le plus rarement possible, et d’autre part en snobant le scooter des neiges… pourtant très pratique pour aller chercher les croissants le matin… ou les harengs fumés !

 https://www.lci.fr/politique/ambassadrice-des-poles-convoquee-a-l-assemblee-segolene-royal-denonce-une-attaque-en-vue-de-2022-2141206.html

 https://www.bvoltaire.fr/pauvre-ambassadrice-des-poles-a-qui-lassemblee-nationale-veut-demander-des-comptes/?

 https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/voici-ce-qui-attend-ségolène-royal-lambassadrice-des-pôles-convoquée-à-lassemblée-nationale/ar-BBYmlLu?ocid=spartanntp

.

https://ripostelaique.com/selon-nos-deputes-segolene-notre-ambassadrice-des-poles-naurait-rien-branle.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Selon nos députés, Ségolène, notre ambassadeur des Pôles, n’aurait rien branlé !

    1. AvatarVictoire deTourtour

      Mais non, mais non On lui proposera un Secrétariat d’Etat à la Chaise Longue, ce qui lui conviendra parfaitement, pourvu que ce soit copieusement rémunéré..

  1. AvatarMachinchose

    « Selon nos députés, Ségolène, notre ambassadeur des Pôles, n’aurait branlé personne !  »

    rien a ajouter aux trois commentaires précedents!

    romanichelle de la politique

  2. Avatarexocet

    Le seul qui pouvait la faire taire c’était Strauss-Kahn, bon étant très respectueux et correct je n’irai pas plus loin sur le comment et la manière.

Comments are closed.