Au Tyrol du Sud, les immigrés perturbent un défilé traditionnel et se font corriger par les diables


Au Tyrol du Sud, les immigrés perturbent un défilé traditionnel et se font corriger par les diables

.

Le traditionnel cortège de Krampus à Vipiteno, dans le Tyrol du Sud, s’est transformé cette année en riposte contre les immigrés extracommunautaires qui sont venus perturber son déroulement. Bref, le Père fouettard germanique a distribué des fessées et des corrections à ceux qui méprisent nos traditions.

Début décembre, à l’approche de la fête de saint Nicolas, dans de nombreux pays de culture germanique ont lieu les défilés de Krampus, du nom de cette créature, mi-humain, mi-démon et mi-chèvre, qui accompagne saint Nicolas, tel le Père fouettard.

.

Selon le schéma classique, le gentil saint Nicolas donne des cadeaux aux enfants sages, alors que Krampus, démoniaque et effrayant, distribue des avertissements et des punitions aux enfants pas sages.

Les costumes de Krampus se composent de masques en bois, de peaux de mouton, et de cornes. La fabrication des masques à la main représente un effort considérable.

.

Traditionnellement, les jeunes hommes se déguisent en Krampus durant les deux premières semaines de décembre, en particulier dans la soirée du 5 décembre, et parcourent les rues en effrayant les femmes et les enfants avec des chaînes et des cloches.

Mais, cette année, l’un des nombreux défilés de Krampus qui ont lieu un peu partout dans le Tyrol du Sud, en Italie, a pris une tournure peu habituelle.

.

En effet, il semble que certains immigrés, de plus en plus nombreux même dans les régions éloignées des grandes villes, sont venus provoquer les Krampus en se moquant et en essayant d’enlever les masques de certains d’entre eux.

Il n’en fallait pas plus aux jeunes Tyroliens pour les mettre en pétard. On ne touche pas impunément à leurs traditions séculaires!

Le cortège traditionnel s’est ainsi transformé en expédition punitive terminée par une course-poursuite dans les ruelles de la ville. Les immigrés africains, d’habitude si prompts à la violence envers les Européens, ont dû être très étonnés de la tournures des événements.

Le maire de Vipiteno, Fritz Messner, rappelle qu’il s’agit là d’une coutume séculaire, d’une violence indéniable mais nécessaire. Aucune plainte n’a été déposée.

Source: La Voce de Bolzano

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Paul Saint-Marc

Résistance républicaine Aquitaine J'adore la chouette, elle a de grands yeux pour mieux voir.

Articles du même thême

9 thoughts on “Au Tyrol du Sud, les immigrés perturbent un défilé traditionnel et se font corriger par les diables

  1. AvatarJoël

    Dommage que ce n’était pas de vrais manches de pelles.
    Car c’est ce qu’il faudrait pour l’exemple et leur faire comprendre une bonne fois pour toutes que ce n’est pas eux qui feront la loi chez nous.

  2. AvatarMonique

    Je suis très déçue, je m ‘attendais à un passage à tabac.Les migrants se comportent comme des enfants gâtés, des pachas qui exigent gîtes et couverts sans rien foutre pendant que les Français se cassent le cul au boulot pour subvenir à leurs besoins .Les africains se tiennent bien que dans les pays de l ‘Est et en Russie,en Asie car eux ne rigolent pas .

  3. AvatarFomalo

    Je pense que la France profonde va bientôt réagir comme ces Tyroliens. Une bonne branlée avec nos « populos » locaux déterminés nous permettra de voir que les soi-disant sans dents, ploucs, alcoolos, analphabètes..etc..ont une sacrée ressource de courage et de colère contre les envahisseurs qui pourrissent notre pays.

  4. AvatarGillic

    Bravo aux tyroliens pour cette méthode pédagogique !! Mais il aurait fallu employer des pelles US et des manches de pioche !!!

  5. AvatarDorylée

    La trique ! Ils ne comprennent que ça, c’est leur mode d’expression. Pour qu’ils comprennent, il faut parler leur langage : la trique ! Comme dit le proverbe chinois :  » Si la violence n’a pas réglé ton problème, c’est que tu n’as pas tapé assez fort ! « 

Comments are closed.