Louvain : pour accueillir le sultan d’Oman et sa suite, l’hôtel The Fourth met dehors ses autres hôtes

.

The Fourth Leuven

La santé du sultan d’Oman apprécie beaucoup celle des Flandres…

.

L’hôtel The Fourth à Louvain – flamboyante cité flamande à 25 km à l’est de Bruxelles – est situé sur sa magnifique Grand-Place gothique. Il ferme ses portes jusqu’à fin janvier 2020. Le motif ? Le sultan Qabus ibn Saïd y résidera deux mois pour un traitement de longue durée au Gasthuisberg UZ Leuven, l’un des meilleurs centres hospitaliers au monde.

Le hic, c’est que toutes les chambres étaient déjà réservées de longue date. En effet, Flamands et Européens aiment franchir le solstice d’hiver en ce lieu féérique. Mais les clients devront faire une croix sur leur projet : priorité à la santé du sultan et à sa suite en promenade de santé. Bon nombre de « personnalités » du Moyen-Orient viennent d’ailleurs se faire soigner au Gasthuisberg.

 .

On peut évidemment comprendre qu’un tel hôte soit une référence premium pour les tenanciers de ce bijou. Ce sultan logera dans la capitale belge de la bière (sic). Le protocole international est ce qu’il est mais l’intendance omanaise ne pouvait ignorer les règles de savoir-vivre vis-à-vis des titulaires des réservations.

 .

Lot de consolation : les malheureux « réservistes » seront aiguillés vers d’autres hôtels « similaires » et « à proximité du The Fourth ». Mince alors, j’en connais tout de même qui ont pété un câble en néerlandais ! Je connais quelques jurons flamands comme « dikkenek » ou « labbekak », c’est pas triste…

 .

Qui est Qabus ibn Saïd ?

Âgé de 79 ans, monarque et Premier ministre d’Oman, petite monarchie absolue et absolument pétrolière de 4 millions d’âmes.

 

France-Soir à son sujet : Qabus ibn Saïd ne fait rien comme ses homologues des pays du Golfe. Divorcé, sans enfants, presque ouvertement gay, il laisse à son peuple la liberté de culte et ne réprime que très peu l’adultère et l’homosexualité, bien que ceux-ci soient encore considérés officiellement comme des délits.

Oman vit sous l’ibadisme, un courant ultra-minoritaire de l’islam. Les Ibadites sont les descendants du kharijisme, un mouvement dissident n’ayant rejoint ni le sunnisme ni le chiisme après la mort du « Prof » en 632. L’ibadisme est présenté comme pacifique, aimable et tolérant, un constat validé au bénéfice du doute. À savoir tout de même : la totalité de la communauté juive a quitté le pays avant 1960, sait-on jamais…

La nuit et le jour

Nuit : repos intensif avec vue sur la Grand-Place de Louvain

Jour : soins intensifs au Gasthuisberg, campus universitaire de Louvain

Visiblement les soins intensifs du Détroit d’Or•Muzz sont moins attractifs

 

Médecine : la nuit Allah et le jour À la flamande

 

Le jour, c’est la médecine flamande. La nuit, l’obscurantisme thérapeutique propre à l’héritage des conquêtes mahométanes. Et l’on pourrait multiplier à l’infini les exemples de l’hégémonie scientifique européenne, une raison supplémentaire des combats identitaires. Sait-on seulement combien l’exploitation gazière qatarie doit à la technicité française ? Et la belle Alger, d’où sont donc issus ses magnifiques édifices ?

 

Je ne sais ce que pensent les lecteurs RL & RR de tout cela mais il est tout de même étonnant qu’un sultan richissime prônant un islam ibadite « tolérant » perturbe de la sorte les projets festifs de fin d’année de simples citoyens européens alors que le centre hospitalier UZ Leuven est un 5 étoiles en soi(e) ! De plus, que peut-on encore espérer à près de 80 ans si ce n’est la voie royale avec suite vers le Paradis ? Classé sans suite.   

 

Les Gilets Jaunes éborgnés ne peuvent que rêver de tant de bienveillance hospitalière.

 

Richard Mil

Louvain en feu, 1914 • Deutsche Marsch annuelle

Louvain en fête, 2014 • Marktrock annuel

 39 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Le sultan d’Oman est une insulte à l’humanité. Donc, il doit être dignement accueilli en Europe.

  2. « Sultan », dans les années ’70, c’était le nom du chien de mon oncle… Un tout simple bâtard de couleur noire? Souvenirs… Il est inadmissible que tous ces rois, princes et autres aient droit à un traitement particulier, c’est indécent ! Mais leur fric arrange tout !…Mieux vaut être « chauffeur de chameau » que simple citoyen…

  3. Il faut corriger le titre car le terme  »hote » signifie  »une personne (…) qui reçoit des invités » et non l’inverse !

    • @ JeanVal… Larousse. Hôte: client d’un hôtel, d’une auberge. Ce terme a plusieurs acceptions.

    • Désolé, c’est « hôte » (pas « hotte ». Les Français abandonnent leur propre langue. Ex. confondre pâtes et pattes. Si vous ne mettez pas d’accent circonflexe sur « hôte », c’est que vous le prononcez comme la hotte du Père Noël.
      Je vous ferais par ailleurs remarquer que, (mais toujours en FRANCAIS, en Anglais non, en Serbo Croate je ne sais pas), que l’hôte est celui qui accueille, mais AUSSI celui qui est accueilli: un hôtelier est l’hôte des hôtes qu’il héberge, on dit bien du reste qu’un particulier qui loue des chambres accueille des « hôtes payants ».
      Vous voyez qu’il faut réfléchir avant de parler.

  4. Un jour, je l’espère très proche, on pourra virer tous ces sultans à coups de pieds au cul, ainsi que les collabos qui leur lèchent le cul.

  5. J’ai eu l’occasion d’être invité à la commémoration de la fête national d’Oman au Pré Catelan et c’est vrai que ce petit sultanat fait tâche dans la région.
    Le sultan est gay et il veut ouvrir son pays au touristes bref c’est un peu l’anti thèse des autres pays musulmans de ce coin du monde. Cela n’empêche pas que ‘chassez le naturel, il revient au galop’. Et avec l’argent du pétrole ils peuvent se payer tout ce qu’ils veulent car nous sommes faibles et si les patrons de ce palace Belge avait refusé les exigences de ces bédouins ils auraient ouvert la voie à tous les vendus au Qatar notamment parmi nos « zelites »

Les commentaires sont fermés.