Clémenceau : on vous a dit, pauvres fous, que tous les hommes étaient frères…

Publié le 5 décembre 2019 - par - 5 commentaires

.

Le gouvernement a pour mission de faire que les bons citoyens soient tranquilles, que les mauvais ne le soient pas

Ainsi s’exprimait G. Clemenceau.

Je dois confesser une certaine admiration pour cet homme qui n’a eu à mes yeux qu’un seul travers, c’est d’avoir été farouchement anticolonialiste. Mais nul n’est parfait…

.

Clemenceau fait partie de ces rares visionnaires qui, de tout temps, ont su mesurer les périls menaçant leur civilisation.
Tout le monde se souvient du Delenda Carthago de Caton l’Ancien. Il avait été écouté et les Romains, après un siège de quatre ans avaient soumis et rasé la ville. C’était une époque où on savait encore régler les problèmes sans demi-mesures : le vaincu devait être anéanti.

.

Clemenceau, lui, n’a pas été écouté.
Il faut relire ses « discours de guerre » pour comprendre que ceux-ci n’ont pas pris une ride. En mai 1913, il lançait :

« Ce que trop de gens encore ne veulent pas comprendre chez nous c’est que l’Allemagne organisée toute entière pour le violence, ne pourrait échapper si elle le voulait -et elle ne paraît certainement pas le vouloir- à la fatalité de nouveaux développements de violence. »…

« Car il faut être volontairement aveugle pour ne pas voir que sa fureur d’hégémonie dont l’explosion ébranlera tout le continent européen un jour la voue contre la France à une politique d’extermination » …

« On vous a dit, pauvres fous, que tous les hommes étaient frères et qu’il n’y avait pas de frontières dans la nature ».

.

Remplacez l’Allemagne de 1913 par l’islam d’aujourd’hui et les pacifistes irresponsables d’hier par nos élites et vous comprendrez que l’histoire se répète.

.

Et on trouve hélas beaucoup plus de Jaurès, de Blum, de Daladier et de Macron que de Clemenceau ou de de Gaulle.

Alors, je reviens sur cette petite phrase de Clemenceau sur la mission du gouvernement. Si le pauvre homme revenait parmi nous, il ne serait effaré de la situation.

Quand certains dénoncent les immenses dangers menaçant notre civilisation, les gouvernement tient des propos rigoureusement inverses. Sa mission c’est de faire taire et si possible d’embastiller les visionnaires, avec la complicité veule d’une magistrature totalement asservie.
En témoigne la longue liste des victimes de harcèlement judiciaire, Philippe Ménard, Éric Zemmour, Renaud Camus et tout dernièrement Christine Tasin contre laquelle on requiert de l’emprisonnement ferme…

.

Inversement, cette même « Justice ( ?)» fait preuve d’une infinie bienveillance envers ceux mêmes qui lancent des appels au meurtre.

.

On fait donc en sorte que les mauvais citoyens soient tranquilles et que les bons ne le soient pas : c’est ubuesque.

.

 

Je voudrais mettre en garde les apprentis-sorciers en col blanc qui nous dirigent. À force d’aller contre la volonté des Français (qui, je le rappelle rejettent l’islam à 61% en dépit du matraquage frénétique des médias complices), à force de vouloir faire leur bien contre leur avis en leur expliquant qu’il faut plus d’Europe, plus d’islam, plus d’immigration, plus de mondialisation, ceux-ci vont réaliser un peu tard que nos vaillants ancêtres avaient déjà pris position.

 

Relisez l’article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793 :

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

.

Messieurs les gouvernants, vous voici prévenus… Les Gilets Jaunes n’étaient qu’un répétition gentillette de ce qui vous attend.

Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “Clémenceau : on vous a dit, pauvres fous, que tous les hommes étaient frères…”

  1. Avatar Alexcendre62 dit :

    Nous ne verrons plus jamais ce genre d’homme ! déjà de son temps ils n’étaient pas si nombreux ,sa chance fut que devant lui il y avait une majorité de brasseurs d’air et une victoire a construire sur une guerre très meurtrière avec l’ Allemagne .Le drame de la France est qu’elle ne sait plus faire de Clémenceau mais en ce qui concerne les brasseurs d’air la France a triplé ses performances ce qui donné 1940 et la plus grande course a pieds de son histoire et quatre ans d’occupation par la revanche de la dite Allemagne .Concernant notre époque je suis désolé il n’existe plus aucune valeurs correspondant au patriotisme de 14/18 et nous commençons a entrevoir le prix que nous allons payer et je ne vois aucun huitième de Clémenceau se pointer a l’ horizon , notre drame final ! si notre pays ne sait pas enfanter encore une fois un homme ou une femme d’exception .

  2. frejusien frejusien dit :

    @Raoul Girodet,
    je suis en train de lire votre livre, OBJECTIF LA MECQUE
    très intéressant, vivant, bien écrit et aventures passionnantes,

    je le conseille à tous,

  3. Avatar zipô dit :

    Tout pays doit comprendre que les richesses qu’il a créées sont enviées par ceux qui ont fait du leur un champ de ruine et il en est ainsi depuis la nuit des temps ?Car certains partent du principe que travailler est fatiguant alors que s’accaparer les richesses de ceux qui travaillent l’est moins surtout quand leurs lois sont laxistes !!!!! »In pace bellum » est toujours d’actualité Mr Poutine lui a rasé la tchétchénie Aussi l’on n’attaque pas les navires Russes pour demander une rançon Mr poutine ne perd pas de temps ni d’argent a juger ces individus!
    Alors nous la France avons encore une Armée et vu les tension actuelles il faudrait penser a la renforcer l’envahisseur est a nos portes et s’infiltre dans tous nos rouages et est devenu de plus en plus sournois,Le Français ne sont pas dupes !!

  4. Avatar bm77 dit :

    Un grand homme de la trempe d’un de Gaulle ou d’un Churchill!

Lire Aussi