Fier que sa mère ait porté les valises du FLN, le rat qui se prend pour un chat


Fier que sa mère ait porté les valises du FLN, le rat qui se prend pour un chat

.

Le rat qui se prend pour un chat !

.

Le chef des écolos, ce moral-avorton,

à tête de bobo mâtiné cureton,

de sa daronne se dit fier !!

Elle qui pas plus tard qu’hier,

aidait le FLN à faire un gros carton…

 

PACO. Etc…Et ceterat…

04/12/2019.

https://www.bvoltaire.fr/avoir-porte-les-valises-du-fln-est-donc-a-eelv-un-exemple-et-un-motif-de-fierte/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Paco

C'est jamais que des mots tournés en écheveaux, des embrouillaminis parcourant le cerveau ! Mais c'est vrai ça vaut pas tripette, ces mots tirés à l'escopette, ce n'est pas du Verlaine et pas du Marivaux... PACO 2016.


6 thoughts on “Fier que sa mère ait porté les valises du FLN, le rat qui se prend pour un chat

  1. AvatarBubu

    il n’y a vraiment qu’en France, et à notre époque, que l’on peut voir des choses pareilles
    les morts doivent se retourner dans leur tombe

  2. AvatarAndré Piscione

    Deux guerres avant et cette merde aurait eu droit au peloton Pauvre France nos petites merdes te chie sur la gueule

  3. frejusienfrejusien

    c’est bien ça la gauche , et c’est bien ça les faux écolos que je dénonce depuis longtemps,

    ils n’ont pas honte de ce qu’ils sont, et toujours prêts à recommencer,

    de ceux qui donnent un coup de couteau dans le dos, pires que des muz,
    de ceux qui manifestent avec les alla au bar,

    dommage que sa mère soit passée à travers les mailles du filet, ça nous aurait évité son avorton

  4. Avatarbm77

    Les mêmes qui fustigent l’horrible OAS se vantent d’avoir portés les valises d’explosifs avec lesquels le FLN faisait des massacres de civils dans les bars les salles cinéma les rues contre des civils . Ce sont des salauds qui se sont en plus donnés bonne conscience !! L’OAS n’a été qu’une réponse tardive à ce répugnant soutient de ces gens qui faisant cela dans leur petits confort Parisien.
    avec le soutient intellectuel des germanopratins du café de flore .
    La réalité brute sur le terrain était les soldats appelés du contingent que l’on émasculait et le milk bar ou le Casino de la corniche à la Pointe Pescade que l’on faisait sauter grâce aux explosifs des porteurs de valise.
    Ils ont défilé entre autre contre l’OAS lorsque celle ci est venue les chercher jusqu’en métropole. Ils commençaient à c..r dans leurs bottes parce la réalité les rattrapait jusque dans la capitale . Si on peut comprendre qu’une partie de la population soit pour un arrêt du conflit ,on ne peut cautionner ces porteurs de valise qui se vantent aujourd’hui, d’autant plus que l’immigration algérienne n’a fait que croitre pour refaire l’histoire, jusque dans les manuels scolaires,pour y insérer leur propagande qui était à l’époque du conflit que tout mensonge était permis si cela servait la cause !

Comments are closed.