Le 1er ministre suédois : aucun lien entre migrations massives et augmentation de la violence des gangs !

.

Les commentaires de Löfven ont été diffusés ce week-end à la télévision suédoise. Le Premier ministre suédois a fait valoir que le problème de la violence des gangs – dont il admet que le gouvernement  » n’a peut-être pas vu venir  » – est bien réel, mais qu’il s’agit d’un problème d’un genre différent de celui qui a été vu auparavant, rapporte Nyheter Idag.

.

Quand l’animateur de l’émission lui a demandé s’il y avait un lien entre le grand nombre d’étrangers qui affluaient dans le pays ces derniers temps et la violence croissante des gangs, Löfven a rapidement rejeté cette idée, arguant plutôt que la pauvreté et le chômage en étaient la cause première.

« La ségrégation est due à un taux d’emploi trop faible et à un taux de chômage trop élevé dans ces régions. Mais cela aurait été la même chose, peu importe qui y avait vécu. Si l’on mettait les personnes nées en Suède dans les mêmes conditions, on obtiendrait le même résultat », a déclaré M. Löfven.

.

Le Premier ministre social-démocrate a ensuite été encore plus loin, affirmant que même sans la crise des migrants de 2015, la Suède serait confrontée au même problème.

« En raison des différences économiques, les injustices sociales auraient été les mêmes ».

.

La réalité est complètement différente de la propagande émise honteusement par le premier ministre suédois : les crimes sont massivement commis par des étrangers ou des personnes issues de l’immigration, afro-musulmane en particulier.

La montée de la violence des gangs est devenue un tel problème en Suède que le Danemark, son voisin scandinave, au sud du pays, a récemment introduit des contrôles aux frontières avec la Suède.

.

En septembre, le journal suédois Sydsvenskan a publié une enquête révélant que l’écrasante majorité des suspects dans des affaires de fusillade à Malmö, en Suède, ont des origines migrantes.

Les résultats de l’enquête de Sydsvenskan reflètent les résultats statistiques d’une enquête similaire publiée par SVT en 2018, qui a révélé que des hommes étrangers avaient commis environ 85 % des viols en Suède.

Source : Voice of Europe, le 21 novembre 2019.

 79 total views,  1 views today

image_pdf

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.