Polanski : volte-face de la gourdasse Nadine Trintignant, qu’est-ce qu’elle risque, à 85 balais ?


Polanski : volte-face de la gourdasse Nadine Trintignant, qu’est-ce qu’elle risque, à 85 balais ?

.

La lâcheté et la peur du qu’en-dira-t-on de ceux qui n’ont rien à perdre me sidère, me désole, me révolte.

Non mais quels cons, quels cons, quels cons !

.

Il y a quelques jours, Nadine Trintignant soutenait Polansky pour son  dernier chef-d’oeuvre et s’insurgeait, avec raison, contre les accès de bile amère des pseudo-féministes à propos d’un viol qui aurait été commis il y a 44 ans et sur lequel la victime a depuis longtemps passé l’éponge.

.

La meute des bien pensants a commencé à la déchirer à belles dents. Comment, elle, la Trintignant, avec son nom, alors qu’elle est une femme, elle ferait désordre dans la meute des moutons du show-biz (ou quand le mouton devient loup, c’est les pires) ? Sus, sus ! 

Et la gourdasse de céder, de bafouiller qu’on ne l’aurait pas comprise… etc.

Elle a peur de quoi ? De ne plus être aimée, visitée… par ses frères, enfants, petits-enfants ? 

Quelle gourde. On peut avoir des désaccords intellectuels, politiques, avec sa famille, mais cela n’empêche ni n’interdit l’amour. Pas de rapport, quand on est intelligent. Faut-il considérer que la famille de Nadine Trintignant est constituée d’ânes bâtés ou bien qu’elle est d’une sottise confondante, par peur de ce que l’on pense d’elle ?

Six jours après avoir pris la défense de Roman Polanski sur le plateau de BFMTV, Nadine Trintignant s’est dit  » profondément blessée par l’interprétation » de ses propos dans un communiqué adressé à l’AFP.

« Nadine Trintignant, profondément blessée par l’interprétation des propos qu’elle a tenus à l’occasion de la sortie du film de Roman Polanski, tient à réaffirmer qu’elle reste, comme elle l’a toujours été, aux côtés de celles qui, courageusement, aujourd’hui comme hier, luttent contre les violences faites aux femmes », précise le communiqué.

Mercredi dernier, en direct sur BFMTV, Nadine Trintignant prenait la défense du réalisateur Roman Polanski, accusé d’agressions sexuelles sur mineurs par plusieurs femmes. « Je trouve très grave de l’embêter en ce moment, où il y a une remontée de l’antisémitisme en Europe, le jour de la sortie de son film sur Dreyfus », avait-elle indiqué en ajoutant que pour elle, Roman Polanski est « un immense metteur en scène ».

Et d’ajouter : « Il a fait une chose grave il y a 44 ans. En 44 ans, il y a eu des milliers de femmes violées et on ne connaît pas le nom des hommes qui ont fait cette mauvaise action. On les laisse tranquille parce qu’ils s’appellent Dupont, Durant ».

Ce week-end, dans une lettre ouverte accordée à Gala, Vincent Trintignant et Roman Kolinka, frère et fils de Marie Trintignant, se sont désolidarisés des propos de leur mère et grand-mère, Nadine Trintignant qui avait exprimé son soutien à Roman Polanski:

« Nous soutenons de tout cœur ces femmes dignes, courageuses, qui osent dénoncer leurs bourreaux et témoigner des ignobles violences qu’ils leur ont fait subir. Votre prise de parole est précieuse et nécessaire. Un artiste, même qualifié d’immense, est avant tout un être humain. Il doit être confronté à la justice pour les douleurs qu’il a infligées. Nous vous croyons chères Adèle, Valentine, et toutes vos sœurs qui osez briser le silence. Vos récits sont poignants, bouleversants. Nous demandons que justice soit faite. Quelle leçon ! Merci ! Plus jamais le silence ! Stop à la violence faite aux femmes » ont écrit Vincent Trintignant et son neveu Roman.

https://www.jeanmarcmorandini.com/article-408466-nadine-trintignant-regrette-d-avoir-soutenu-roman-polanski-sur-bfmtv-apres-le-desaveu-de-sa-famille.html

.

Pfff ! Elle n’a pas assez donné, assez souffert, assez vu d’horreurs, assez gagné d’argent pour être libre et indépendante et avoir le droit de penser par elle-même ? 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Polanski : volte-face de la gourdasse Nadine Trintignant, qu’est-ce qu’elle risque, à 85 balais ?

  1. AvatarGAVIVA

    c’est très simple, ces gonzos se croient éternels, immortels, intouchables, infaillibles dans un sens où dans l’autre. Quant tout en étant pas dans le besoin on chie un bouquin sur le cadavre de sa fille, c’est qu’on se nourrit d’ATTENTION, bonne ou mauvaise tout fait LARD chez les ZARTISTES ( avec un Z comme ZERO)

    1. ConanConan

      Oui et bien pour polanski c’est du même tonneau !
      Quel budget pour son dernier film ? Ah bon ?…ben voyons, ça peut être beau et bien joué …
      Oui, très juste, c’est bien de rappeler la connerie de l’anti-sémitisme haineux des français du début du siècle dernier, mais c’est dans nos banlieues-casbahs qu’il faudrait projeter ce film, et ce, gratuitement !!!….
      Mais non, c’est à l’Ecole Militaire que l’ex dirlo de la sncf à 500K€/mois est allée en faire la promo !!…
      Accusé à tort aux US, alors qu’il s’agissait d’un Génie d’Holiwood …. Curieux non ? Et cela n’aurait pas d’importance vu son oeuvre …J’ai bien le droit de rester très réservé, et, rien que pour cette promo d’une ministresse dont la fonction n’a rien à voir avec la réussite commerciale d’un producteur de cinéma, je n’irai pas voir ce film !
      Par contre je vous recommande : « Donne-moi des ailes » une sorte d’Indiana Jones français, en plus intelligent que les films américains, avec autant de spectaculaire et l’émerveillement en plus …
      Pardon Christine, ce n’est que mon avis …Et je le partage …(à la façon de l’inénarrable de Jojo Marchais) …

  2. AvatarRinocero

    Il y a un faisceau d’accusations qui tendent à laisser penser que Polanski, n’ait pas bleu blanc bleu, selon l’expression. Son talent de cinéaste n’excuse pas son comportement si celui-ci est avéré. En restant prudent face à la culture de dénonciations actuelles il faut quand même rappeler que les mises en cause le concernant ne datent pas des années •metoo.

  3. AvatarAlexandre

    Petite déclaration de RP:
    En 1979, Polanski donne une interview controversée avec le romancier Martin Amis dans laquelle, discutant de sa condamnation, il dit : « Si j’avais tué quelqu’un, cela n’aurait pas eu autant d’écho dans la presse, vous voyez ? Mais… baiser, tu vois, et les jeunes filles. Les juges veulent baiser des jeunes filles. Les jurés veulent baiser des jeunes filles. Tout le monde veut baiser des jeunes filles !
    https://www.goodreads.com/author_blog_posts/2722570-martin-amis-interviews-roman-polanski
    On peut en penser ce qu’on veut mais lui au moins ne fait pas dans la repentance

    Samantha Geimer(celle par qui le scandale est arrivé), aurait conclu un accord « hors cour »que RP n’aurait pas respecté et en en 1993 l’affaire a été réglée de nouveau « hors cour ». Après que Polanski a manqué la date limite de paiement d’octobre 1995, Geimer a déposé des documents auprès du tribunal, tentant de percevoir au moins 500 000 $ US. Le tribunal a statué que Polanski lui devait toujours plus de 600 000 $, mais il n’était pas clair en 2009 si cette somme avait été payée depuis.
    Pas très clair non plus.

    Donc je crois qu’il faudrait s’en tenir au principe général : la loi doit être la même pour tous.
    Il y a eu aussi trois autres plaintes très tardives donc…

    Ce n’est pas une raison pour ne pas aller voir le film ni pour le plaindre de ses ennuis avec la justice.

  4. AvatarFomalo

    Je trouve sinistre que Christine batte le rappel sur RR d’une annonce du sieur J.M.Morandini , à propos d’une pression opportunément exercée par les »ayant-droits ».Nadine serait_elle une Laeticia bis???? C’est digne de Galas et de Closed!
    Madame Trintignant est une dame très âgée. Il est possible qu’elle soit déjantée, outre que sa fille Marie a été tapée à mort par le « cantat » il y a plus de vingt-six ans. Mais l’impressionnabilité d’une femme de cet âge devrait être prise en considération, par une femme de 20 ans de moins, pas plus « féministe » qu’elle..
    La loyauté aux amis créateurs ne se marchande pas. La marche arrière signe soit un instinct de survie, accompagné de peur, soit un chantage.

  5. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Quelle grosse naze cette femme, dans la droite ligne de l’artiste bobo gaucho qui fait des leçons aux autres tout en restant bien a l’abri de toutes ces vicissitudes dans sa tour d’ivoire. Je te la foutrais à poil dans un camp de migrants et je la récupèrerais le lendemain après que toute la horde des ces CPF lui ait fait subir les derniers outrages, on verrait après si elle reste aussi « tolérante en compréhensive » vis a vis de ces salopards de violeurs pour lesquels elle fait montre de tant de magnanimité.

  6. AvatarKarnyx

    D’un autre côté, il n’y a pas de quoi faire une polémique, quand on sait ce qu’elle a vécu.
    Je serais d’avis qu’on respecte et qu’on laisse tranquille cette brave dame.

  7. AvatarGillic

    Décidément, ces artistes gauchos bobos me font gerber !! Combien de femmes ont couché avec Polanski pour essayer de démarrer une carrière d’ artiste ou de pute de luxe (souvent cela va de pair) !! Idem pour celles qui posaient à poil ou presque pour David Hamilton et qui crièrent au scandale bien longtemps après être passées à la casserole !!
    NB: je ne suis pas un fan de Polanski loin de là, mais il y en a ras le bol de ces féministes de pacotille! On verra si elles seront aussi virulentes quand les muz seront au pouvoir !!! J’ en doute……..

  8. AvatarPAUL MASSIS

    Tenir compte de l’âge des gens avant de les juger et de les critiquer.Le cerveau d’une personne de cet âge n’est pas celui de quelqu’un de 70 ans ou moins.
    J’ai fréquenté un grand nombre de personnes âgées chez elles et je peux dire qu’entre 85 et 87 ans il y a souvent une perte énorme de capacités intellectuelles.
    Bien sûr il y a des centenaires avec toute leur tête mais c’est l’exception qui confirme la règle.

Comments are closed.