L’abject Edouard Philippe distribue en toute illégalité nos trésors de guerre au Sénégal !


L’abject Edouard Philippe distribue en toute illégalité nos trésors de guerre au Sénégal !

.

Chaque jour une abjection de plus…

.

Edouard Philippe se trouve actuellement au Sénégal, où il va

 » En visite à Dakar, Édouard Philippe, le Premier ministre français restitue ce dimanche au président Macky Sall le sabre d’un marabout et résistant sénégalais du XIXe siècle, jusqu’ici exposé au musée des Invalides à Paris.
En 2017, Emmanuel Macron s’était engagé à rendre les œuvres spoliées par la France à ses anciennes colonies. « 

La lame et le fourreau du sabre d’El Hadj Omar Tall, chef religieux vaincu par les Français en 1893, sont déjà dans les réserves du Musée des civilisations noires de Dakar. Hamady Bocoum, le directeur du musée contemple le sabre, nouveau joyau brillant sous les projecteurs de sa future salle d’exposition : « Le sabre d’El Hadj Omar, cela fait la troisième fois qu’on nous le prête. C’est la troisième fois que la France nous prête ce qui nous appartient, souligne-t-il. Et dans le rapport de Felwine Sarr et de Bénédicte Savoy, il était dit que le sabre d’El Hadj Omar faisait partie des objets qu’il fallait restituer tout de suite. Bien évidemment, on est content cette fois que ce soit un voyage sans retour. »

► À lire aussi : Rapport Sarr-Savoy : « Restituer le patrimoine, c’est restituer une histoire, une fierté »

L’objet est mythique. Un symbole de la lutte contre la colonisation française qui ramené en 1894 par le colonel Louis Archinard lors d’une campagne menée contre le fils du combattant. « En termes de résistance, c’est quelqu’un qui représente beaucoup, rappelle Aimé Kantoussan, directeur de la recherche du musée. Et je pense que, quand les jeunes viennent au musée et qu’ils voient le sabre d’El Hadj Omar exposé, c’est déjà une fierté. Sachant que l’histoire d’El Hadj Omar est beaucoup enseignée dans nos établissements. »

Flou juridique

« C’est le symbole d’une unité retrouvée qui fait que la réconciliation sur le plan culturel entre la France et les États concernés va se consolider davantage, explique El Hadji Ibrahima Ndao, professeur et historien. Parce qu’aller au musée du Louvre ou aller au musée du Quai Branly et voir là-bas des objets qui visiblement ne viennent pas de la France, mais de nos sociétés ou de nos pays, cela crée un certain malaise, même si on ne le dit pas. »

Mais autour de cette restitution historique demeure un flou juridique : il s’agit pour l’instant d’un prêt de cinq ans consenti au Sénégal. Pour rendre définitivement le sabre, le dernier mot revient aux députés français qui devront voter une loi.

http://www.rfi.fr/afrique/20191117-edouard-philippe-senegal-restituer-sabre-el-hadj-omar-tall  

.

C’est totalement illégal, bien sûr, les œuvres appartenant à NOS musées étant légalement inaliénables. 

C’est à NOUS !

.

La Tribune de l’ Art :

«  Édouard Philippe s’apprête à violer la loi sur l’inaliénabilité des œuvres des musées « 

14/11/19 – « Restitutions » – Paris, Musée de l’Armée – On pensait que le coup viendrait du Bénin, avec la « restitution » des sculptures d’Abomey promises – mais pour l’instant toujours illégales – par Emmanuel Macron. C’est à Dakar que le Premier ministre Édouard Philippe s’apprête, en toute impunité, à violer la loi en « restituant » au Sénégal le sabre d’Omar Saïdou Tall, dit El Hadj Omar, saisi par les troupes françaises en avril 1893 lors d’un combat les opposants au fils d’El Hadj Omar [1].

L’œuvre, selon la base des collections du Musée de l’Armée auquel elle appartient, « comporte une lame française, de sabre d’officier d’infanterie modèle 1821, dite « à la Montmorency ». Sur le dos sont gravées les inscriptions « Manufacture de Klingenthal » ainsi que « Coulaux et Cie ». La poignée est en cuivre ciselé, munie d’une croisière simple et massive. Le pommeau est en forme de bec d’oiseau, terminé par un petit anneau. La fusée est garnie d’un filigrane en fil de fer. Le fourreau est en cuir et comporte des garnitures en laiton ». Elle avait été prêtée, à la demande de l’Élysée, par le musée de l’Armée au Musée des Civilisations Noires à l’occasion de son inauguration, et y était déposée exceptionnellement pour un an, le prêt devant se terminer début décembre.

Selon plusieurs sources concordantes, le Musée de l’Armée a appris par hasard il y a une dizaine de jours, que le Premier ministre, qui doit se rendre à Dakar pour une visite diplomatique, allait organiser une cérémonie de restitution de ce sabre au Sénégal. Cette information est d’ailleurs confirmée par un communiqué publié il y a quelques heures par l’agence Sénégal-France-Coopération.


Le ministère des Armées a rappelé au Premier ministre que la loi n’avait pas changé, et que cette restitution était parfaitement illégale. Le ministère de la Culture a également fait valoir la même position. Édouard Philippe a donc décidé de demander que le sabre soit déposé pour cinq ans, un dépôt en réalité parfaitement fictif puisqu’il va parallèlement expliquer à son interlocuteur, le président du Sénégal, que la France s’engageait dans un processus de restitution. C’est bien d’ailleurs d’une cérémonie de restitution dont il est question dans le communiqué de l’agence.

 

Il est désormais évident que tout cela était planifié depuis longtemps : l’Élysée, en demandant au musée de prêter le sabre pour un an, savait déjà qu’il allait le laisser à Dakar. Or, cet objet n’est même pas une œuvre que l’on pourrait considérer comme pillée. Comme on peut le lire dans la fiche qui lui est consacrée par le Musée de l’Armée, El Hadj Omar fut le créateur d’un empire qui s’est étendu pendant une cinquantaine d’années sur des territoires situés aujourd’hui au Sénégal, en Guinée et au Mali, menant la « guerre sainte » contre les territoires voisins et soumettant ainsi deux autres royaumes ! Il s’agit donc bien d’une prise de guerre, d’une bataille ayant opposé une armée contre une autre, comme les musées militaires du monde entier en sont remplies. On est ici bien au delà de la problématique de la « restitution » des œuvres africaines d’autant qu’il s’agit d’ailleurs d’une arme d’origine française, issue de la manufacture Coulaux & Cie.

Le Premier ministre, avec la complicité active de l’Élysée et du Ministère des Affaires Étrangères, a donc choisi de se mettre clairement hors la loi, en annonçant qu’il « restitue » ce qu’il n’a en aucune manière le droit de restituer. Même l’artifice du dépôt de cinq ans renouvelable (qu’avait, on s’en souvient, déjà utilisé Nicolas Sarkozy pour les manuscrits coréens) n’est pas recevable dans ce cas puisque le sabre doit revenir en France dès le 6 décembre. On est ici devant une véritable rapine commise par le gouvernement français dans les collections nationales.

https://www.latribunedelart.com/edouard-philippe-s-apprete-a-violer-la-loi-sur-l-inalienabilite-des-oeuvres-des-musees  

Et puis quoi encore ? 

 » Rendre  » les drapeaux pris à l’ennemi, qui sont aux Invalides ?
  » Rendre  » les trésors de nos musées à n’importe qui, comme ça ?
 » Rendre  » l’obélisque de la place de la Concorde ?

Le Edouard Philippe et le Macron savent que c’est totalement illégal mais ont pris certaines précautions.

Il prétendent que c’est seulement :
 »  il s’agit pour l’instant d’un prêt de cinq ans consenti au Sénégal. « 

Mais ,  » en même temps  » :
 »  Pour rendre définitivement le sabre, le dernier mot revient aux députés français qui devront voter une loi. « 

.

On peut s’attendre, très rapidement,  au vote d’une loi allant dans ce sens.

Ce sabre et tout le reste sont à NOUS.
Pas question de rendre quoi que ce soit.

.

Mais nous voulons bien – on est bon prince – faire des gestes amicaux envers ces pays :

La Sibeth, elle est Sénégalaise, on vous la rend sans problème.
La Maboula, on la rend à la Côte d’Ivoire sans rien demander en échange.
Les Benallah, les Bellatar, Marwan Chépakoi, et des milliers d’autres, allez hop, gratuitement même, retournez chez vous…
.et surtout :  » don’t you come back no more « 

Partez et ne revenez jamais !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




30 thoughts on “L’abject Edouard Philippe distribue en toute illégalité nos trésors de guerre au Sénégal !

  1. AvatarJoël

    Cela serait bien qu’il restitue aussi les milliers de citoyens sénégalais qui doivent tant manquer à l’économie du pays.

    Valable pour tous les pays soi-disant « indépendants ».
    On peut même leur rendre des députés, sénateurs et autres élus.
    Le top car ils sont déjà formés et peuvent être opérationnels immédiatement.

  2. AvatarChristian

    Apparemment Si bête est resté à Paris, car au Sénégal les femmes sont aux fourneaux alors qu’ici on ne peut pas se passer d’elle et de son intelligence crasse qui a osé dire en parlant de la mort de Simone Veil (surement en mangeant son kebab symbole de sa France) « la meuf est dead »
    Putain d’époque !!!

    1. AvatarFomalo

      Oui, restitution des « oeuvres africaines » en priorité à leur sol familial. La meuf y a toute sa place. Aux fourneaux ou aux hauts fourneaux .
      Comme l’écrivait Jacques BUGNICOURT:  » le mimétisme administratif en Afrique, obstacle majeur au développement » (Oui??) , fait mieux comprendre l’influence du mentor de la sibête Strauss Kahn, et son ralliement in extremis au maqueron pour son en-même temps.
      On parle là d’une époque que les moins de soixante-dix ans ne peuvent pas connaître..sinon par cursus. Amiens ou Sarcelles ou Strauss K., Lyon et Collomb, Montebourg et son miel! Double nationalité of course.

  3. AvatarLANKOU RU

    macron , castagner , nunez , lallemant, philippe et autres sbires « les raclures en marche  » mêmes vermines Et qu’est ce qu’on fait de la vermine ???

  4. AvatarChristian Jour

    Une preuve de plus que nos dirigeants sont des lèche-culs de muzzs et soumis à l’islam. Une honte, ces types sont sans honneur.

  5. Avatar917

    Qui dit lame française dit peut-être prélevée sur un soldat français mort, raison de plus pour qu’elle reste propriété française !

  6. Avatarjojo ( le plombier )

    Combien de français cette lame a t elle transpercé ? qu’ils rendent tout y compris l’obélisque de la place de la concorde . Qu’ils vident les musées. que les vieux patriotes crèvent , que les autres s’en aillent ou qu’ils se jettent à la mer . Qu’ils vendent tout aux pays du golfe et aux pays de l’Afrique. Qu’ils interdisent l’alcool au volant et dans la foulée qu’ils interdisent aussi le porc. qu’ils interdisent les animaux sauvage au cirque . Mais surtout qu’ils protègent les animaux sauvages qui peuplent nos villes et nos campagnes.

    1. AvatarIbrahim

      Bien normal de des français soient transpercés puisque qu’ils les ont attaqué … « Chez eux » en plus alors qu’ils n’ont rien demandé… Pour les asservir.. Mais vous vivez dans quel siècle? Vivement la fin de cette génération de fous !

  7. AvatarJean pierre F.

    Vous voulez un autre scoop de ces dégénérés qui nous gouverne, ? Le Plouc macron a pleuré en visionnant le film les misérables , il est choqué par la dure vie de ces minables racailles des citées, et pendant ce temps il a rien a foutre de nos pauvres retraites qui crève avec moins De 500€ mensuel, il voulait une guerre il A. qu’il s’etonne pas sue la France brule On va crever en combattant pour notre liberté comme l’ont fait nos héroïques parents en 45.:

  8. frejusienfrejusien

    A gouvernement voyou, procédés malhonnêtes correspondants

    le ministère de la guerre doit déposer une plainte, car la ruse est découverte donc l’action de récupération de l’objet soustrait malhonnêtement doit être entamée aussitôt,

    une prise de guerre reste une prise de guerre, pas question de leur faire ce cadeau, car ce n’est pas une restitution, on ne va pas dépouiller nos musées pour leur pomme , et toujours des cadeaux sans contrepartie,

    que le Sénégal récupère ses ressortissants, on les leur rend gratuitement,
    là pour le coup, c’est une restitution de ce qui lui appartient sans contexte

  9. AvatarKarnyx

    He bien moi je suis pour la restitution dans la mesure ou c’est une œuvre spoliée.
    Mais que les choses soient claires.
    Je n’ai rien à voir avec le colonialisme ou avec l’esclavage.
    Aucun de mes ancêtres n’y a participé.
    Tu reprends tes breloques et tu disparais.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      ce n’est pas une oeuvre spoliée il s’agit d’une prise de guerre ! Depuis le début de l’humanité le vainqueur hérite des armes du vaincu

    2. Avatarjojo ( le plombier )

      Bonsoir. Dynamiter tout ce que la France a construit dans les  » colonies » pourrait être aussi envisageable. « Tu dynamites et tu disparais » en quelque sorte quoi ! Une sorte de remise à zéro du compteur de la colonisation et chacun reprend ses billes. Solution gagnant / gagnant comme y disent les gens que y on fée désuétude comme monsieur Macron i en a fée et qui le dit en marchand passe qui réfléchit en marchand Lui epa nous passe que nous on peu pas c’é trop complexe à se qui disent les harem

  10. frejusienfrejusien

    Ce serait bien également d’évaluer tout ce qui a été construit par la France et les Français, et leur montrer leurs dettes qui doivent être abyssales, et auprès desquelles cette épée ne vaut pas grand chose,,

    Néanmoins le symbole ne doit pas être foulé aux pieds, c’est le symbole de la Victoire de la France sur ce chef musulman et bien sûr un tel symbole ne se brade pas, sinon c’est comme si on organisait notre défaite,

    alors on s’essuie les pieds sur les combattants de cette époque qui ont remporté la victoire ??? c’est tout à fait dans l’air du temps des zélites actuelles qui cherchent sans cesse à se faire pardonner, mais quoi donc , bande d’imbéciles ??

    1. AvatarFomalo

      Ils ne cherchent pas à se faire pardonner, [email protected]: ils transposent leur culpabilité actuelle de vautours stipendiés sur l' »AVANT ». C’est pas nous, ce sont les autres les arrières arrières grands parents!
      Exemple: tu m’importes l’islam crasseux et aboyeur que nous avons muselé il y a un siècle et demi ? Moi je t’en remets aujourd’hui – pour mettre dans ton musée moisi- un symbole passé, sous forme de la lisse lame d’un de vos célébrés vaincus. Ha, l’amulette magique!! Restez cocus autant que nos cons- servateurs de nos musées nationaux, en vous croyant restitué le trésor symbolique de vos tribus décaties. Hugh!

      1. frejusienfrejusien

        un moyen de se désolidariser de son passé, donc de couper ses racines, c’est encore plus crétin, tu ne crois pas ??
        mais c’est aussi crédible venant de ces gens là qui n’ont plus ni honneur ni vertu

  11. AvatarPh.West

    « Quand les jeunes viennent au musée »…
    Je doute fort que beaucoup de jeunes sénégalais passent leur apres midi dans les musées ! La culture, même la leur, ça ne doit pas trop les concerner. Le peu d’éducation qu’ils reçoivent doit suffire à leur donner une vision tronquée de la société et des rapports avec l’occident.

    1. AvatarJean pierre S

      Et ce n’est pas le seul trésor qui sera restitué ,j’ai lu ce jour dans un quotidien qu’il y a un projet de loi a assemblée en cours examen. Pour instaurer un article , pour la restitution totale de tous les biens approprié en temps de guerre ou colonisation. Notre pays non seulement est envahi par nos ennemis mais ont leurs rendra tous nos trésors de guerre , j’ai la haine ‘pas seulement pour ces trésors de guerres ,mais aussi pour outrage de la mémoire de nos valeureux soldats qui sont morts lors de ces conflits .soyons réaliste notre dictateur après avoir spolié le modeste peuple il spolie notre patrimoine ,pour faciliter instauration de la république islamique de France si chère a ces proches amis islamisés.

  12. AvatarDurandal

    A propos de l’obélisque (Paris) :
    L’obélisque de Louksor, dressé place de la Concorde, a été offert à la France…
    A l’origine, il s’agissait des deux obélisques du Sanctuaire d’Amon mais un seul fut amené en France, le deuxième restant en Egypte…
    Une éventuelle restitution ne peut donc être envisageable, sa possession étant parfaitement légale.
    On ne rend pas un cadeau !…

  13. AvatarDorylée

    La FRANCE a été dépouillée de son industrie par les pourris qui nous dirigent depuis 50 ans. Ils sont en passe de vendre nos aéroports, nos barrages et nos ports. Et maintenant, c’est le tour de nos trésors de guerre. Le gros Hollandouille avait déjà pensé à la Consulaire ( https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Consulaire ) Micron et ses affidés ne devraient pas tarder à y repenser…

  14. AvatarClaude

    En 2017, Emmanuel Macron s’était engagé à rendre les œuvres spoliées par la France à ses anciennes colonies. «

    Sans blague ! alors Macron , pourquoi vous permettez vous de garder en votre possession , ce qui n’est pas une œuvre d’art, j’en conviens, mais une partie entière d’un pays , qui fut colonie jadis , à qui vous avez donné l’indépendance, en « oubliant  » d’en rendre une bonne partie !

    Je veux parler des ILES EPARSES dans l’océan indien qui appartiennent à MADAGASCAR , et que malgré plusieurs Résolutions de l’ONU Macron s’entête à dire encore qu’elles appartiennent à la France , comme un sacré colon qu’il croit être encore !

    C’est une honte que ces pauvres gens , ces pauvres pécheurs qui n’ont rien pour nourrir leurs familles soient chassés de leur propres iles , menacés par des militaires armés , alors que ces eaux regorgent d’une merveilleuse et délicieuse faune sous marine .

    Heureusement les malgaches viennent une fois pour toutes de décider cette fois de reprendre leurs biens, il y a eu hier , une délégation française de personnages peu importants, même pas de ministre, et pas de juriste, juste des politiques qui ont cru peut-être encore que les malgaches seraient impressionnés par la supériorité de la France , manqueraient sans doute d’assez d’arguments et de dialogue pertinent , ils se sont plantés lamentablement, la délégation malgache s’est montrée à la hauteur , agrégé en droit et droit international, document et preuves à l’appui.

    ce qui fait que la proposition française a été une cogestion et pourquoi pas partenariat !! alors là, cela a particulièrement amusée la délégation malgache qui a rétorqué, et bien , vous venez de nous donner la preuve que ces iles ne vous appartiennent pas , et qu’elles sont bel et bien à nous. ce qui bien sûr, à été rejeté par les malgaches .

    Les malgaches attendent donc de récupérer leurs iles . et il doit y avoir une autre réunion d’ici quelque temps .

    Pour en finir , Macron avait demandé, comme à bien d’autres occasions d’ailleurs , prouvant bien qu’il joue au dictateur , de ne pas trop ébruiter la chose .

    Une honte .

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Vous allez un peu vite ! Si votre principe de proximité justifie la propriété, on va avoir de nombreux conflits. Les îles anglo-normandes alors sont aux Français, les îles Malouines aux Argentins, les îles grecques à proximité de la Turquie ne devraient pas être grecques (mais où est la limite ?) et Chypre, à qui doit-elle appartenir ? et entre la Chine et le Japon, où est la limite ? Et puis, le champ du voisin qui est enclavé dans les terres de ma ferme, pourquoi ne m’appartient-il pas ? Que la France possède ces petites îles ne gêne pas les Malgaches, leurs surfaces sont insignifiantes par rapport à celle de leur pays. Par contre, c’est utile pour la France d’avoir un point d’ancrage là-bas.

      1. AvatarClaude

        Armand Lanlignel

        Votre champ et le champ du voisin ! qu’est ce que ça vient faire la dedans voyons ! ce n’est pas une rigolade . Je vous parle de DROIT INTERNATIONAL

        Je dis que la France a donné l’Indépendance à un pays en gardant une partie pour elle , c’est tout .

        Monsieur , je ne parle pas en principe de proximité, je parle en DROIT INTERNATIONAL , ça vous dit quelque chose ? ce qui explique peut-être que l’ONU , a sorti des Résolutions qui n’ont jamais été respectées par la France , et que certains pays entre autres la Russie , par la voix de la ministre des Affaires Etrangères ont également demandé à la France de restituer ces iles éparses à leur propriétaire Madagascar.

        Houla comme vous y allez , « leurs surfaces sont insignifiantes » dites vous, mais cela vaut il la peine alors de se permettre de brûler les pirogues de ces pauvres pêcheurs qui n’ont rien que cela pour vivre, et de les menacer de leurs fusils ? et bien vous vous plantez , figurez vous que la surface ne reflète en rien ce qu’il y a dans leur profondeur , et je ne parle pas que des délices de la mer , je parle en particulier d’une de ces iles qui contient des tonnes de pétrole et de gaz , vous voyez ce que sont ces petites iles insignifiantes , non ? mais bien sûr que Macron ne veut absolument pas ébruiter la chose .

        1. Christine TasinChristine Tasin

          Claude, non seulement je suis d’accord avec Armand, l’intérêt de la France devant être l’intérêt supérieur des Français, mais, en sus, j’ai supprimé de votre commentaire – trop long de toutes manières pour un commentaire- toutes les insultes et agressions de votre part à l’égard de Armand. ON peut être en désaccord et apporter des arguments au débat sans interdire à l’autre de prendre la parole et l’insulter. La prochaine fois c’est tout votre commentaire qui sera supprimé. Merci de rester courtois avec vos contradicteurs

          1. AvatarClaude

            les compagnies nigériane et américaine Sapetro et Marex petroleum avaient obtenu en 2008 un permis de prospection en 2008 à proximité de Juan de Nova, et qu’elles avaient déjà payé 75 millions d’euros à l’état français, la ministre française de l’Energie et de l’Ecologie Ségolène Royal opposait depuis deux ans un silence assourdissant à leur demande d’un permis d’exploitation, suite logique du premiers permis.

            La préfecture des Terres australes et antarctiques françaises étant basée à la Réunion, c’est le juge des référés de Saint-Denis qui a eu à se prononcer sur ce dossier le mois dernier. Et il a donné raison à Sapetro et Marex en condamnant l’Etat français à se prononcer sous un délai d’un mois. Faute de quoi, il pourrait être contraint à payer une astreinte de 5000€ journalière aux deux compagnies.

            Devant le risque financier, Ségolène Royal a finalement plié et s’est exécutée trois jours après le prononcé du jugement. Un arrêté du 21 septembre prolonge les droits des deux compagnies jusqu’au 30 décembre 2018. Ces dernières pourront donc rapidement forer pour vérifier l’existence d’une poche qui pourrait contenir des milliards de barils équivalent pétrole, soit près de dix années de consommation française. Elles ont prévu d’investir 54 millions d’euros supplémentaires

            Voilà le document , chère Christine , ces iles sont à présent entre les mains de la « reine des neiges » qui , nous le savons, aime se remplir les poches , elle empoche , mais « oublie  » de donner le permis en question !

            « L’intérêt de la France » et pas qu’un peu , ils n’ont pas perdu de temps !

            Pour des iles qui ne représentent pas grand chose !! et bien mazette

            quel peuple heureux pourrait être le peuple malgache !

            Et ce document est véridique

  15. AvatarClaude

    Je vois que vous avez bloqué mes commentaires qui n’étaient ni grossiers , ni discourtois .

    J’en suis désolée .

    Je vous appréciais beaucoup car il y a assez longtemps que je suis présente sur ce site, quelques petits accrochages, bah, ce n’était pas trop grave, ça s’est arrangé.

    Mais là j’avoue que je ne comprends pas , ce qui se passe.

    Peu importe , j’espère qu’ailleurs, l’on acceptera la liberté d’expression , qui vous paraissait si importante mais, que je ne sais pour quelle raison , vous m’interdisez, alors que je n’ai jamais été ni grossière, ni discourtoise, mais simplement je défends mon point de vue , car je suis fort bien placée pour en parler , et vous, vous le savez .

    1. Christine TasinChristine Tasin

      C’est moi qui suis désolée, nous n’avons pas bloqué vos commentaires du tout, j’ai juste censuré les passages agressifs et discourtois de l’un d’entre eux. D’ailleurs, la preuve que vous n’êtes pas censurée est que votre commentaire apparaît clairement..

  16. AvatarClaude

    Non Christine,vous avez bloqué les 2 derniers .juste avant le commentaire que vous me dites avoir , en effet, publié.

    Je suppose que vous avez oublié, ou peut-être n’avez vous pas eu le temps encore de les contrôler, ce qui est possible car je sais que vous êtes très prise.

    en tous cas , je suis heureuse de voir que je me suis trompée sur votre compte , car en effet, cela m’étonnait et me désolait de penser que ce soit justement vous, qui bloque la liberté de s’exprimer.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Claude je vous assure que je n’ai rien bloqué, ou alors c’est un des autres modérateurs, pour des raisons que j’ignore, ou encore le robot du site qui est parfois taquin

  17. AvatarClaude

    Christine,Merci en tous cas , j’en ai retrouvé un à propos de la Reine des neiges que vous connaissez aussi bien que moi et qui a si bien géré la région de POITOU CHARENTES .comme tout le monde le sait .

    un clin d’œil, au passage, à ce drôle de petit robot taquin !

Comments are closed.