Un rapport de la Fondapol sur 40 ans d’attentats islamistes dans le Monde

LES ATTENTATS ISLAMISTES DANS LE MONDE 1979-2019

Depuis l’invasion de l’Afghanistan par l’Armée rouge, en 1979, le monde est ébranlé par le terrorisme djihadiste.

En quarante ans, les attentats islamistes se sont multipliés, atteignant jusqu’au coeur des pays occidentaux, New York, Madrid, Londres, Paris, mais aussi Moscou, etc.

Installant des sentiments de peur et de méfiance, par la violence aveugle et sa répétition le terrorisme islamiste alimente ou renforce les demandes d’autoritarisme et de fermeture que l’on voit monter en puissance dans les démocraties.

Mais avons-nous mesuré la réalité de cette violence qui nous inquiète tant ?

Certes, nous savons que c’est aux États-Unis, le 11 septembre 2001, qu’a eu lieu la série d’attaques la plus meurtrière de l’histoire du terrorisme.

Nous savons peut-être aussi qu’en Europe la France est le pays le plus touché.

Nous devinons que la violence islamiste frappe plus souvent, plus durement encore, hors du monde occidental.

Mais on ne peut dire qu’ainsi nous savons évaluer la violence islamiste.

La Fondation pour l’innovation politique a voulu contribuer à cette évaluation. Depuis le printemps 2018, nous oeuvrons à la tâche de quantifier le terrorisme islamiste, de repérer les formes qu’il a pu prendre au fil de ces décennies, de recenser les actes qu’il a pu inspirer ou initier, d’estimer le nombre de ses victimes, d’identifier les organisations les plus meurtrières et les pays les plus meurtris.

Pour ce faire, nous avons collecté une très grande quantité d’informations, au point de construire une volumineuse base de données.

Elle est disponible en open data sur notre site data.fondapol.org.

Nous pensons que la masse d’information recueillie éclaire sous un jour nouveau le phénomène de la violence islamiste.

Elle permet de mieux la décrire, de mieux la comprendre, d’en documenter la gravité.

Ainsi, à titre d’illustration, nous pouvons établir qu’entre 1979 et 2019, au moins 33 769 attentats islamistes ont eu lieu dans le monde.

Ils ont provoqué la mort d’au moins 167 096 personnes.

Nous pouvons dire aussi que les attentats islamistes représentent 18,8 % de la totalité des attentats commis dans le monde, mais qu’ils sont responsables de 39,1 % des vies perdues à cause du terrorisme ; ou encore, qu’au cours des années étudiées, on note une intensification de cette violence et que la période la plus meurtrière est la plus récente : à partir de 2013, selon nous, l’islamisme est devenu la cause principale (63,4 %) des morts par terrorisme dans le monde.

Nous identifions et quantifions les modes opératoires, les cibles. La vision du phénomène s’améliore, l’image devient plus claire. Nous montrons ainsi que la plus grande partie des victimes du terrorisme islamiste sont des musulmans (91,2 %).

L’information réunie est inédite.

Nous espérons que son contenu et son utilisation contribueront à la connaissance et à la qualité du débat comme de la décision publique.

http://www.fondapol.org/etude/les-attentats-islamistes-dans-le-monde-1979-2019/

Le rapport est disponible  en accès libre à l’ adresse ci-dessus.

« France-Info » a évoqué ce rapport ce matin : j’ai beau chercher sur leur site un article à ce sujet je n’en trouve pas.

Comme par hasard …

D’autre part 1979, comme date de  début des attentats « islamistes »,  est vraiment arbitraire : les attentats pro-palestiniens, bien que commis   sous masque marxiste, baignaient déjà dans le djihad.

Et, avant, ceux du FLN, lors de la guerre d’Algérie, aussi …

De fil en aiguille, en remontant le temps,  on s’aperçoit que les agressions de l’Islam contre notre civilisation n’ont jamais cessé  depuis 622 …

 148 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. « …Ainsi, à titre d’illustration, nous pouvons établir qu’entre 1979 et 2019, au moins 33 769 attentats islamistes ont eu lieu dans le monde… » D’après le site THERELIGIONOFPEACE.COM il y a eu 35919 depuis le 11 septembre 2001. J’ai l’impression que FONDAPOL a manqué quelques épisodes du feuilleton musulmo terroriste

  2. « Depuis l’invasion de l’Afghanistan par l’Armée rouge » et « en même temps » et surtout depuis la naissance de la « république islamique d’Iran », cet odieux oxymore.

  3. Ce qui prouve que les fous de l’islam et ils le sont tous sans exception, sont des nuisibles sur la planète Terre. Et les nuisibles, c’est comme les virus, ils doivent être éradiqués partout où ils se trouvent. On ne peut plus laisser cette fausse religion perdurer. Notre siècle n’est pas le leur, ils ont tellement de retard sur la marche de l’humain qu’ils sont obsolètes, dangereux et comme les nazis, la lie de l’humanité.

  4. Un grand merci à Antiislam pour le lien envoyé sur la Fondapol. Je vous assure que ce ne sera pas en vain, et que je vais transmettre à tous les bénis-oui-oui , « ongïstes », associations gauchistes décadentes, voisins et connaissances « pasdamalgamistes » de mon entourage ce lien de rappel.Et en même temps les vidéos précédentes des méthodes pédagos de l’islam. Mais pour ça je devrai m’arranger pour faire des affichettes à distribuer subrepticement là où il faut, notamment à la cimade..

  5. Les Suisses ont leur petit livre:
    « le manuel du soldat », pour defendre leur pays.
    Les tarés de la secte islam ont le coran…….qu’ils prêtons pour un livre sacré alors que ce n’est qu’un torche cul écrit par une véritable ordure pédophile et utilisé pour asservir le genre humain.

    • D’après les historiens férus d’histoire de l’islam, le coran aurait été écrit, remanié,et encore remanié par une bonne trentaine de rédacteurs commandités par les différents califes, la rédaction de cette abjection s’étendant sur près de trois siècles.
      Quant au pseudo-prophète à l’oreille duquel la divinité lunaire Alat faisait ses confidences, a-t-il seulement existé ? Chose curieuse, il n’a aucune historicité, alors qu’on est là au VIIe siècle, et qu’il ne manque pas d’historiographes en face de la péninsule arabique, i.e. l’empire perse et l’empire byzantin , ainsi qu’en Judée-Samarie. Or personne n’en a écrit…

Les commentaires sont fermés.