Marwan Muhammad refuse la Marseillaise, notre drapeau, le 11 novembre.. mais il parle de nation !


Marwan Muhammad refuse la Marseillaise, notre drapeau, le 11 novembre.. mais il parle de nation !

.

Merci à Jean Messiha qui a exhumé ce tweet de 2013 qui révèle toute la duplicité de Muhammad

.

Bref, tout ce qui constitue une nation, qui donne envie d’aller ensemble, en sus d’une langue commune, d’un passé commun, de valeurs communes, c’est le drapeau français. Refusé par Muhammad. C’est la Marseillaise. Refusée par Muhammad. La célébration de nos victoires, de nos armistices, de la fin des guerres ? Refusée par Muhammad.

Les choses sont simples. Il n’aime rien de la France. Rien. Sa haine du Français, de notre histoire, de notre drapeau devrait, en toute logique, l’amener à aller vivre ailleurs…

Eh bien non. Il nous déteste et, parce qu’il nous déteste il veut nous imposer la charia, qui est l’anti-France, pour nous soumettre, simplement. 

C’est une déclaration de guerre d’un islamiste.

.

Et pourtant, celui qui est/fut ? président et porte-parole du CCIF  n’a pas d’états d’âme à  parler de nation…

https://resistancerepublicaine.com/2019/11/12/apres-medine-au-bataclan-lislamiste-marwan-muhammad-a-magnanville-revoltez-vous/

.

Aux dernières nouvelles, le Maire de Magnanville, interpellé, en appelle au Préfet et au sous-Préfet. Ni Macron ni Castaner ne pourront dire qu’ils ne savaient pas…

.

Ah ! Marvan Muhammad… on en découvre des choses pas bien ragoûtantes quand on surfe sur les réseaux sociaux…

On exhume ses vantardises anti-France de 2013 mais aussi son oraison funèbre après Charlie Hebdo :

.

Sans commentaires.

Si le préfet n’interdit pas la signature de Muhammad à Magnanville, ça voudra dire que Macron approuve cet islamiste, ses mensonges, ses revendications, ses mensonges. A suivre.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


20 thoughts on “Marwan Muhammad refuse la Marseillaise, notre drapeau, le 11 novembre.. mais il parle de nation !

  1. AvatarJoël

    Père égyptien, mère algérienne, né en France.
    En clair, c’est un droit du sol, un loi jospin, un fils de CAF.
    Jamais il ne sera Français.

  2. AvatarUN GAULOIS

    « c’est le drapeau français. ….. C’est la Marseillaise. »

    Les symboles pour lesquels un militaire ou patriote donneront leur vie.
    Les rejeter, c’est rejeter la FRANCE et la nation française. Ne pas y faire allégeance, devrait engendrer l’expulsion immédiate de notre pays.

  3. Avatarcaiusbonus

    Ce pourri est assez con pour ne pas savoir ce que signifient les termes « sang impur » de notre hymne national. Ce n’est pas le sang des ennemis qui est dit impur mais, à l’époque, il s’agissait du sang des soldats du « peuple », par définition non nobles et donc pas de sang pur comme les nobles.
    Le sang impur qui coule dans nos sillons est donc celui des hommes du peuple qui se sont sacrifiés pour la patrie.
    Il faudrait éduquer correctement cette bande d’idiots ignares.

    1. AvatarJean Charles du maroni

      Se minable sous développé ne sera jamais français, pour l’ Être faut le mériter, et ces barbares sont et resteront des dégénérés sauvages , disciples d’une sectaire idéologie qui a lâchement assassiné nos parents et amis. . si on veut être français faut respecter nos lois. Nos valeurs et nos traditions et non pas imposer ces barbares coutumes de sauvages.

    2. Avatardenise

      c’est ce que j’allais écrire , il ne sait pas pour la Marseillaise ! quand à cette façon de dire  » Nous fêtons  » , encore une fois , avec son petit esprit étriqué , je ne crois pas que  » l’on fête  » , on commémore , ce qui n’est pas du tout pareil , on rend hommage à tous ces morts , qui , et là on doit se référer à l’Histoire, aux analyses , sont morts en bien trop grand nombre et parfois, inutilement !!

  4. AvatarMachinchose

    «  » » » » » » » » » » » »e Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), principal initiateur de l’appel à manifester le 10 novembre 2019 contre « l’islamophobie », fait mine de s’offusquer face aux accusations qui le définissent comme « islamiste proche des Frères musulmans ». Des « accusations jamais prouvées » selon lui. Vraiment ?

    Comme nombre de Frères musulmans, le CCIF joue sur les mots. Il n’y a pas de lien officiel entre la confrérie et le CCIF. L’appartenance n’est pas formelle. Elle est idéologique. Les Frères musulmans, c’est d’abord une idéologie qu’on considère être l’islam tout court.
    Cette idéologie a une interprétation rétrograde, sexiste, politique et totalitaire de l’islam. Les références du CCIF, sa vision de la femme musulmane, son obsession pour favoriser son voilement, sa stratégie politique, ses soutiens religieux extrémistes l’inscrivent dans la ligne des Frères musulmans. » » » »

    mon pote Karim, frère Musulman discret, (je dis ça parce que dans sa boutique de fruits et légumes, il y a en permanence un mec , jamais le même, et qui lui ressemble comme lui a la belle au bois dormant, qu il me présente comme  » mon frère, Untel  »
    bien sur le/les mecs avec un accent et des mots d’ arabe, plus lybien, voire algérien que Tunisien -nationalité de Karim-

    grace a lui, j’ ai compris la perfidie du sigle C CIF

    on peut trés vite comprendre : C’est çif

    je traduis : « c’est le sabre »

    le sabre des compagnons de Momo qu on retrouve si joliment sur le torche cul , la serpillière verdatre de l’ Arabie Sodomite

    merci Karim 😆

  5. AvatarSun

    Ce type est dangereux ,il ne fait que critiquer la France et les français, mais qu’il parte en Algérie ou en Egypte, pays de ses parents,on ne changera rien ,ni notre hymne ,ni nos commémorations, ni nos coutumes,façons de vivre etc ,

  6. AvatarMachinchose

    cet individu n’ est ni français ni européens
    c’est une bouillie d’ egyptien et d’ algérienne, né pour raison de misère dans ce pays qui a accueilli ses geniteurs qui lui ont si bien insufflé cet amour de la France -dont il ne fera JAMAIS – partie et il le sait !!

    et ce n’ est pas parce qu un âne ou un brêle, nait dans une écurie qu on en fera un cheval de course, même en lui coupant les oreilles

    ça restera a vie une brêle !! et surtout apatride!

    bien sur! il a un morceau de plastique bleu dans la poche, ce qui lui fera croire qu il est Français

    crevard lâche! vas donc au Caire et proclame ta haine de l’ hymne egyptien

    «  »Biladi, Biladi, Biladi (Ma patrie, ma patrie, ma patrie) est l’hymne national de la République arabe d’Égypte

    ce qui est la vérité, pourtant…. tu seras decoupé en tranches dans l’ heure qui suit

    et ce sera kif kif si a Alger, tu en faisais autant a propos de « Fachadou Fachadou » l’ hymne national de la grande nation algérienne, qui aprés avoir « vaincu » la Fronce, y envoie tous ses crasseux, qui ,sinon crèveraient vraiment la dalle dans le belle Algérie, leur marâtre adorée…….

    marouane / tu ne feras jamais partie de notre nation !!

    la haine que tu affiches impudemment pour la France t’ a classé definitivement et le jour ou un autre régime dirigera la France, tu degageras ( en Uber, of course) vers la Meditérannée pour rejoindre l’ une de tes deux vraies patries

    et comme tu n’ as surement pas été l’ élève d’ un/e prof de lettres latines, apprends que le mot Patrie, c’est la Terra Patris, la Terre des Peres……..

    VU TA SALE BOBINE JE NE CHERCHE PAS LONGTEMPS LE FACIES DE TES PERES

    ces fellahs de la vallée du Nil, survivants dans Boulak ou les faubourgs du Caire

    insignifiant crottin de chamelle ( Naga)

  7. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Avec tout ce qu’il dit penser de la France, je me demande ce qu’il fait dans ce pays. Serait-il maso ?

  8. Avatarjojo ( leplombier )

    Cet « innocent » mérite un bon coup de pied au cul. Qui le lui donnera ? Le ministre de l ‘ ‘intérieur ? Son secrétaire d’état ? Le préfet ? Les syndicats de policiers ? La nation des Français patriotes ces fils de P .. de colonisateurs, et de collaborateurs si l’on en croit ses élucubrations ?

  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Ils nous mènent en bateau et avec la complicité de certains intellos et politiques, notamment des frères eux-aussi comme l’est Mélenchon. En effet, tous ne sont pas des crétins et savent très bien quel est le fin fond de la réalité quant à l’islam dans notre pays Laïque.

    Une apparente bagarre, mais ils savent ces collabos éclairés que la bataille que le gouvernement SEMBLE vouloir mener pour la préservation de la laïcité n’est qu’un leurre ; sauf à interdire l’islam en tout cas dans toute la sphère publique et politique , interdire le prosélytisme, comme l’a dit un certain homme politique maghrébin dans les années 74? : par le ventre des femmes mais aussi AVEC NOS LOIS (soit, celles de la France) les musulmans l’emporteront.

    Et ils le savent les musulmans et ils en jouent et ils doivent se tordre de rire devant les contorsions de certains et les crises nationalistes identitaires des autres.

    Oui ! si le peuple de France ignore à peu près tout sur l’islam et les musulmans, leur volonté d’expansion et leurs stratégies et méthode ; beaucoup d’entre eux par contre sont au courant bercés d’espoir par la mise en pratique de ces stratégies et méthodes soutenues, défendues par les érudits, les docteurs de l’islam.

    Nous sommes dans un piège que seul le législateur par la volonté politique peut défaire.

    Il se trouve que la défense politico-juridique de l’islam, notre piège qui fait fi de tout discours, est que l’islam et la communauté musulmane ne sont pas un état ; et n’ont pas de hyérarchie religieuse, non plus d’Église et qu’ils se revendiquent donc comme LAÏQUES et défendent ne pas être un État dans l’État puisque il n’existe pas d’État musulman.

    Pour ma part, malgré tout ce discours savant, qui voudrait tenir dans des fers toute contradiction sur le sujet échappant de la ligne purement juridique ; je dirais tenons-nous en aux faits et en scrutant les faits, on voit bien que la réalité et exactement le contraire, de ce que la législation dont se prévalent les musulmans prétend.

    Et encore une fois, le législateur avec une volonté politique peut faire en sorte ‘enrayer cette odieuse manipulation. Et si « les musulmans laïques qui veulent transformer notre société selon leurs préceptes religieux » ne se conforment pas autorité, dehors, 57 pays les attendent.

  10. AvatarMachinchose

    Marouanou c’est le Benbassa musulman

    comme elle il a trois nationalités

    Franco-egypto – algérien

    français de papier Q

  11. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ====================================
    EXTRAIT (Traduit) de l’article :
     » DIX CLÉS POUR CONNAÎTRE La LOI ISLAMIQUE  »
    Auteur : Carlos PÉREZ VAQUERO

    J’en suis donc à la traduction de la huitième partie :  » 8. Las Constituciones (Dustur) de los Países Musulmanes  »

    Si l’ensemble de la traduction de l’article intéresse RR, qu’il me le fasse savoir, je la tiens à sa disposition.
    ________________________

    7.- RENCONTRE et REJET du DROIT OCCIDENTAL

    Au cours de l’ère moderne, la même civilisation musulmane qui nous avait légué l’algèbre, la géométrie analytique, la numération décimale, les logarithmes, les romans, la guitare, la chirurgie ou la rotation de la terre sur son axe, est soudain entrée dans un profond déclin alors que l’Europe occupe une place primordiale dans le monde.

    Bien que les cultures islamique et européenne (occidentale) aient entraîné des conflits depuis les Croisades, l’événement qui a laissé une marque indélébile sur le monde musulman, l’obligeant à des changements irréversibles, fut l’invasion de l’Egypte en 1798 par les troupes de Napoléon. Puis, les pays musulmans ont pris conscience du fait que  » même s’ils pensaient se sentir supérieurs à l’Europe, d’un point de vue moral « . son organisation politique était remarquablement inférieure.

    Comme l’a fait remarquer le juge Noel. Coulson,  » la structure des États musulmans et de la société est restée fondamentalement statique « . ce qui explique que la charia puisse s’adapter au temps qui passe ; mais, après l’invasion napoléonienne de la fin du XVIIIe siècle, de nombreux souverains musulmans « . qui voulait se débarrasser du contrôle otomaniaque féroce. » ont tenté de créer leurs propres États, suivant les modèles européens, mais ne l’ont pas fait pour deux raisons principales :

    D’une part, il leur manquait une structure de base pour construire une administration publique, élément essentiel pour organiser un État ; et,

    D’autre part, ils ne disposaient pas du budget nécessaire pour supporter toutes les dépenses liées à l’imitation de l’Europe, avec des coûts insupportables pour leurs coffres.

    Dans certains cas  » comme l’Empire ottoman lui-même  » les tentatives de mise en œuvre de ces réformes n’ont eu que l’effet contraire : affaiblir les structures économiques, politiques et administratives au point d’accélérer leur déclin. C’est ce qui s’est passé avec le Tanzimat, qui signifie en turc  » réglementation et organisation  » une politique de renouveau qu’il poursuit, entre 1839 et 1876, à tous les niveaux, dans le but de se moderniser sous la pression des puissances occidentales.

    Depuis le XIXe siècle, les contacts entre les deux civilisations sont devenus de plus en plus étroits, mais comme la culture occidentale reposait sur des institutions totalement étrangères aux coutumes et aux lois islamiques, les conflits étaient inévitables entre les normes traditionnelles de ces pays et les besoins des sociétés musulmanes qui essayaient de s’organiser conformément aux lois et valeurs occidentales.

    La solution qui semblait la plus appropriée était d’harmoniser les codes des métropoles avec les principes de leurs traditions, en remplaçant la loi islamique par d’autres normes d’un tribunal occidental. En conséquence, les droits des puissances coloniales européennes ont été transcrits dans les nouveaux systèmes d’Égypte, de Turquie, du Liban, de Syrie, de Libye ou d’Indonésie ; et, bien que « logiquement ». les gouvernements de Paris, de Berne, d’Amsterdam, de Berlin ou de Rome avaient rédigé ces règles pour leurs propres citoyens, et bon nombre de leurs préceptes ont trouvé facilement leur place dans cette codification naissante. Les exemples les plus évidents sont l’influence notable du Code civil français (ou Code Napoléon de 1804) sur son homologue égyptien ou la littéralité suisse complète, écrite par le juriste Eugen Huber en 1907, dans les articles du Code civil turc de 1926 (comme ce fut le cas précédemment avec ses Codes du commerce et Code pénal français) mais ils ne constituent pas deux cas isolés : s’est produite avec l’Italie dans le codage libyen ou avec la Hollande dans le codage indonésien ; et ouvrirait la voie à une deuxième génération de codes (en Jordanie, Tunisie, Liban) influencés à leur tour par des compilations égyptiennes et turques et « donc ». aussi, pour l’Europe.

    Lorsque les puissances coloniales ont commencé à reconnaître l’indépendance des Etats musulmans, elles avaient peu de tradition démocratique, elles ne connaissaient d’autre administration que le modèle hérité de la métropole et manquaient de ressources économiques, d’infrastructures et de moyens (humains ou techniques). Cette situation difficile a été aggravée par des affrontements hérités des frontières tracées par les rebelles des anciennes puissances ou par des conflits sous-jacents aux luttes ethniques ou religieuses.

    Que signifiait la simple transcription des normes occidentales dans les pays musulmans ? Qu’il n’est logiquement pas possible d’essayer de mettre en place un système  » avec les institutions correspondantes (cours et tribunaux, Parlement démocratiquement élu, Gouvernement, Cour constitutionnelle, Ombudsman, partis politiques, etc.) si, en même temps, les principes et les valeurs qui ont inspiré cet ensemble de lois, avec toutes leurs conséquences, ne sont pas acceptés : la souveraineté nationale, la division des pouvoirs, la liberté religieuse, l’égalité entre les hommes et les femmes, le droit à la vie et à l’intégrité physique ou morale, la séparation Église-État…. Des éléments qui ne correspondaient pas à la loi islamique.

    Dans les années 1970, le processus d’occidentalisation des pays musulmans pendant la période coloniale a cédé la place à une autre phase d’islamisation d’une société qui ne concevait pas l’islam uniquement comme une religion mais comme un système politique et gouvernemental qui, après avoir essayé d’imiter les valeurs européennes, s’écartait des institutions et normes qui lui étaient étrangères, revenant à ses traditions et coutumes, comme un modèle de son ordre social et moral.

    Ce retour aux origines a été aggravé par d’autres événements historiques encore récents et non guéris : La création de l’État d’Israël, en 1948 ; les défaites retentissantes subies par l’Egypte, la Syrie, la Jordanie, l’Irak et le Liban lors des guerres arabo-israéliennes successives (Suez, Six jours, Yom Kippour, etc.) ; l’enracinement du conflit palestinien et, enfin, les deux guerres du Golfe  » l’Iran contre l’Irak et l’Irak envahissant le Koweït, avec l’occupation du territoire irakien par les alliés « . Tout cela a fini par saper, en particulier, le nationalisme arabe du Moyen-Orient, radicalisant la position de nombreux groupes qui ont commencé à chercher un retour à cette utopie de la communauté islamique appelée Umma.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      C’est très intéressant, mais c’est trop long pour être publié en article sur le site.

      D’autre part, la géométrie analytique est une invention de Descartes (XVIIème)

      Le logarithme est une invention de Neper (XVIIème)

      La rotation de la Terre sur elle-même est une découverte de Copernic (XVIème).

      Les derniers feux de la pensée, dans l’actuelle aire islamique, étouffés par le Coran, avaient cessé de briller depuis longtemps …

      (Le modérateur).

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonsoir @Antiislam ;

        Oui j’ai été assez étonnée par le discours de l’auteur et son speech sur les « illuminati » musulmans auxquels à l’en croire on devrait toutes les connaissances. S’rait p’t-être un brin converti que ça ne m’étonnerait pas. Du reste voyez son profil professionnel.

        L’AUTEUR :
        Carlos Pérez Vaquero
        Escritor y jurista
        Doctorando en Integración Europea (Universidad de Valladolid)
        [email protected] | http://cpvaquero.blogspot.com

  12. AvatarChristian

    ce pourris ne chante pas la marseillaise mais chante surement l’hymne algérien qui je vous rappelle dit clairement je cite ;

    Yâ firansâ qad madhâ waqt ul-ʿitâb
    Ô France ! le temps des palabres est révolu
    Wa tawaynâhu kamâ yutwa l-kitâb
    Nous l’avons clos comme on ferme un livre
    Yâ firansâ inna dhâ yawm ul-hisâb
    Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
    fa-staʿiddî wa khudhî minnâ l-jawâb
    Prépare toi ! voici notre réponse
    Inna fî thawratinâ fasl al-khitâb
    Le verdict, Notre révolution le rendra
    Wa ʿaqadnâ l-ʿazma ʾan tahya l-jazâʾir.
    Car nous avons décidé que l’Algérie vivra
    Fa-šhadû ! Fa-šhadû ! Fa-šhadû !
    Témoignez ! Témoignez ! Témoignez !

    j’espère que nos hommes politiques quittent les endroits ou cet hymne est chanté lors de rencontres bilatérales? Mais j’en doute sérieusement

Comments are closed.