Moi, je suis une vraie femme détruite… la faute à Hidalgo et à Mărăcineanu


Moi, je suis une vraie femme détruite… la faute à Hidalgo et à Mărăcineanu

.

Sans aucun rapport, bien entendu, avec la situation actuelle, aujourd’hui je vais parler de deux éminentes personnalités.

L’une est Maire de Paris, l’autre est Ministre des sports.

_________

Commençons par le Ministre des Sports.

Elle s’appelle Roxana Mărăcineanu.
Elle est championne de natation et maintenant ministre. Elle est arrivée en France en 1984, avec ses parents, réfugiés politiques roumains.

.

Plutôt sympa, non ?

Eh bien, figurez-vous que, il y a peu, dans une photo prise dans un « club de boxe » de Mulhouse, elle figurait, tout sourire, au milieu de jeunes filles voilées.

Ne serait-ce pas le même que celui de la « maman humiliée », « détruite », etc ?

Étonnant, non ? Dirait Desproges.

__________

Passons maintenant à la Maire de ( j’ai failli écrire : « merde » ! ) Paris.
Inutile de la présenter, tout le monde connaît. ( l’hydre Algo ? )

Eh bien, figurez-vous que, hier, sur les berges de la Seine, elle a inauguré un monument « en hommage aux victimes algériennes de la répression sanglante du 17 octobre 1961″.

Tout y était :
– la stèle recouverte d’un drapeau algérien avant l’inauguration
– le drapeau algérien brandi par un invité
– les chants et la musique ( ? ) arabe

Tout, je vous dis !

C’est dans Ouest France, y compris la vidéo :

La maire de Paris Anne Hidalgo a inauguré jeudi une stèle commémorative « pour mieux rendre hommage » aux victimes de la répression sanglante de la manifestation d’Algériens le 17 octobre 1961, a constaté un journaliste de l’AFP.

Ce jour-là, plus de 20 000 Algériens défient, à l’appel du Front de libération nationale (FLN), le couvre-feu qui leur a été imposé dans la capitale. La situation dégénère et des manifestants – de quelques dizaines à plus de 200 selon les sources -, sont tués par balle, à coups de pioche ou de crosse de fusil, et jetés dans la Seine par les forces de l’ordre.

« C’est l’histoire de Paris, notre histoire, celle d’une ville qui n’accepte pas ce type de répression, qu’on puisse tuer des femmes et des hommes parce qu’ils manifestaient pacifiquement pour une cause », a déclaré Anne Hidalgo, après une brève cérémonie, en présente de quelques dizaines d’invités et d’autant de spectateurs, dont plusieurs brandissaient des drapeaux algériens.


https://www.ouest-france.fr/ile-de-france/paris-75000/paris-inaugure-une-stele-en-hommage-aux-victimes-algeriennes-de-la-repression-du-17-octobre-1961-6569414  

__________

J’ai comme l’impression que ça ne va pas bien du tout en France.

Des coups à être « détruit », et « en pleurs ».

Réellement, cette fois !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Moi, je suis une vraie femme détruite… la faute à Hidalgo et à Mărăcineanu

  1. Avatarcrina

     » Elle est arrivée en France en 1984, avec ses parents, réfugiés politiques roumains. »
    J’invite l’auteur de cet article d’être plus précis. La famille est arrivée en France via Constantin, où ses parents ont travaillé comme professeurs quelques années avant 1984. Mme Maracineanu l’a dit dans son discours d’investiture au ministère.
    Eh bien en 1984 et avant, en Roumanie il y avait le dictateur ( Ceausescu). La question que je veux adresser à l’auteur de l’article est: Qui pouvait sortir de Roumanie pour des voyages à l’étranger, ou pire encore travailler à l’étranger? QUE CES QUI MONTRAIENT ADHÉSION SANS FAILLE AU DICTATEUR ET A SON SYSTÈME COMMUNISTE!

    1. SarisseSarisse

      Juste, et comme on dit en roumain « e adevărat! » c’edt vrai!
      Quitter la Roumanie suite à une disgrâce ce n’est pas la même chosecque la quitter par dissudence affichée.
      Voilà qui mériterait un petit grattage.

    2. Avatarclaude t.a.l

      Salut Crina,

      Bien sûr que je sais tout ça.

      Il arrivait, dans les pays communistes, que certains aient ( coopération ou autre ) l’autorisation de se rendre à l’étranger.

      Mais, jamais avec leur famille !

      Je n’avais pas voulu m’étendre sur le sujet.
      Je voulais simplement montrer comment on peut construire une image positive de quelqu’un dans un but précis.

      Et Macron sait très bien utiliser ça.

      Je pensais que le ton de mon article et mes remarques ironiques :  » plutôt sympa, non ?  » et  » étonnant, non ?  » montraient ce que j’en pensais.

      Je suis désolé de ne pas avoir été assez précis.

      J’espère avoir répondu à la question que vous me posez.

      Amicalement
      claude t.a.l

      1. Avatarcrina

        « Je suis désolé de ne pas avoir été assez précis. »
        Ce n’est pas grave , vous vous êtes ratrappé et vous êtes tout pardonné! Amin si Doamne ajuta !

    3. AvatarPays de fous

      En étant roumain, j’ai honte pour cette pouffiasse… Meme si suis pas du genre…
      Quand mon oncle se faisait chasser comme une bete sauvage pendant la révolution (il était photographe/caméraman), il a du se cacher sous le lit d’hopital de ma mère enceinte. Et ces connards osent se faire passer pour des « réfugiés politiques »? Elle sait meme pas ce que c’est, cette sous-merde communiste, on devrait l’envoyer en Chine/Vénézuela/Cuba/autre shithole communiste, voir ce que c’est, la vraie oppression…

  2. Avatarbm77

    Je ne sais pas si il y a une stèle pour les victimes des attentats, et de quelle façon on a rédigé l’épitaphe , mais c’est un peu énervant qu’une femme venant d’Espagne et ayant bénéficié à fond de la République Française et donc ce qui a fait le pays, en bien et parfois en moins bien, pour accéder à un poste de maire de Paris, puisse « chier » à la gueule de notre pays, comme cela ,en prenant délibérément fait et cause pour un pays étranger hostile encore aujourd’hui à la France . Faut-il rappeler éternellement les contextes de l’époque ? Le fait que l’on envoyait nos jeunes qui souvent mourraient , là bas, pour conserver ce qui était encore un département Français qui voulait faire partition comme on dirait aujourd’hui parce qu’à l’époque on avait encore l’intérêt de la France en tête avant celui des étrangers. C’est pourtant le be a ba de l’historien,sinon c’est l’instrumentalisation de celle-ci à des fin de politique démagogique et clientéliste actuelle et cette femme à ce titre réagit bien comme nombre d’étrangers qui profitent de tout ce que la France offre pour mieux la salir après!

    1. frejusienfrejusien

      une qui a bien profité jusqu’au pouvoir suprême de maire de la capitale, et une qui crache sur les Français,
      un peu comme ces ignobles rappeurs qui viennent se faire du flouz en France et crachent et insultent les Français,
      on va finir par les détester tous et leur demander de faire leurs valises pour dégager l’horizon,

      la bistre dingo, retour en Espagne, comme le valls !!

  3. Avatardmarie

    bm77, vous avez raison : ce qui est grave pour la France c’est qu’elle regorge d’hidalgo qui n’hésiteront pas à la trahir après avoir bien profité d’elle.
    On se demande ce que ces gens si capables font ici ! Ils devraient rentrer dans leur pays d’origine pour y étaler leur science ! On ne s’en porterait que mieux.

  4. AvatarAnton

    Valls est rentré chez lui mais reviendra sûrement chez nous au vu de son fiasco total en Catalogne malgré le fric de sa femme (maîtresse ?) du moment. Quand on pense que ce genre de type a été aux commandes de la France durant quatre années…Les Français sont consternants: ils donnent le pouvoir à des étrangers chaque jour un peu plus et certainement jusqu’à leur extinction totale. Macron (ou un autre de la même espèce)sera là en 2022 et en 2027 et en 2032 et ad vitam æternam….

Comments are closed.