Au Parisien, les nouveaux héros français se prénomment Mamoudou, Abdelkader ou Demba


Au Parisien, les nouveaux héros français se prénomment Mamoudou, Abdelkader ou Demba

.

Bien sûr, il y a Anne-Claire, Damian ou Jean-Charles mais pour le Parisien, il y a surtout Mamoudou, Abdelkader, Ismaïla, Mohamed, Edinho, Abdellah, Demba ou Ousmane.

Bien sûr, il faudrait être le pire des populistes xénophobes d’extrême droite pour ne pas applaudir aux exploits des nouveaux héros français mais tout de même… cette xénophilie constante des médias subventionnés apparaît quelque fois… répétitive et lassante.

.

Ces héros si discrets : ils ont risqué leur vie pour en sauver d’autres

LE PARISIEN WEEK-END. Des hommes et des femmes, citoyens ordinaires, de tous âges et de toutes origines, ont risqué leur vie pour sauver des victimes d’incendie, de noyade ou d’agression. Nous les avons rencontrés.

La scène, époustouflante, a fait le tour du monde. Le 26 mai 2018, le Malien Mamoudou Gassama, 22 ans, escaladait quatre étages pour sauver un enfant de 4 ans, agrippé à son balcon, dans le 18e arrondissement de la capitale. Félicité par Emmanuel Macron à l’Elysée, il a été naturalisé français et invité en stage par les sapeurs-pompiers de Paris.

Quand les autres passants, face au danger, sont restés impuissants, le jeune homme, lui, s’est élancé.

[…]

Un regard franc, le sens du contact et un large sourire. C’est avec ces seules armes qu’ Abdelkader B., 46 ans, accompagné de deux autres chauffeurs de bus des transports en commun lyonnais (TCL), est parvenu à maîtriser l’homme qui a poignardé des passants, le 31 août, à la gare routière Laurent-Bonnevay de Villeurbanne, dans le Rhône. Sans leur courage et leur sang-froid, le bilan, un mort et huit blessés, aurait été beaucoup plus lourd…

Un réfugié afghan, toxicomane en crise, frappe au hasard dans la foule. Quand il comprend ce qui se passe, Abdelkader se lance à sa poursuite. « Il est où? » demande-t-il. On lui indique l’entrée du métro. « Je n’avais qu’une idée en tête, le neutraliser pour l’empêcher de descendre et de faire un massacre », se souvient Abdelkader. Avec Ismaïla, ils courent vers la bouche du métro, alors que le déséquilibré, couteau en main, s’apprête à attaquer un homme. « Stop! » crie Abdelkader.

L’agresseur s’arrête net. Un autre conducteur, Mohamed, bloque la descente des escaliers. L’assaillant, encerclé, montre son bras et, en anglais, répète : « Injection, injection ! » Pendant de longues minutes, Abdelkader tente de le raisonner et de le convaincre de se rendre, sans jamais le toucher.

« J’ai compris que c’était un drogué et qu’il fallait le calmer », confie-t-il.

Quand le criminel, acculé, pose enfin ses lames, la foule qui s’est agglutinée menace de le lyncher. Les trois conducteurs font rempart. « On n’est pas des animaux, on ne va agir comme lui, c’est à la justice de s’occuper de lui », plaide Abdelkader…

[…]

D’une nature discrète, Eric Kern, 19 ans, n’est pas du genre à se vanter. Pas même après avoir sauvé une vie. En avril 2019, ce jeune homme originaire du Kazakhstan, qui pratique l’aviron depuis cinq ans au sein de la Société nautique troyenne, dans l’Aube, est en train de ramer quand il entend un appel à l’aide…

[…]

La Viennoiserie de la gare de Comines (Nord) est réputée pour ses croissants et la bravoure du boulanger. Le 10 janvier, Abdellah Haitouf, 36 ans, tient la boutique, quand sa voisine l’appelle à l’aide : sa maison sent le brûlé […] Il frappe à la porte. A l’intérieur, déjà enfumé, une maman dort avec son bébé. Elle ne s’est aperçue de rien. A force de tambouriner, Abdellah la réveille. Elle ouvre enfin, s’échappe avec l’enfant, et trouve refuge chez des riverains…

[…]

Mathieu Bourguignon, Demba Bamba et Ousmane Minte ont sauvé de nombreuses personnes. DR, LP/Olivier Corsan, Presse Sports/Luttiau

http://www.leparisien.fr/societe/ces-heros-si-discrets-ils-ont-risque-leur-vie-pour-en-sauver-d-autres-18-10-2019-8175312.php#xtor=AD-1481423552

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




3 thoughts on “Au Parisien, les nouveaux héros français se prénomment Mamoudou, Abdelkader ou Demba

  1. Avatarbm77

    Le même Parisien qui cache le nom des agresseurs dans les faits divers quand ceux ci sont à consonnance étrangère , tellement c’est devenu la règle.
    Je regrette, mais la délinquance de masse est arrivé avec l’immigration de masse , et les principaux problèmes ,aujourd’hui, que nous pouvons rencontrer en France, sont effectivement aggravés par celles ci ,quand ils ne sont pas causés par celle ci.
    Quand Macron évoque le risque de guerre civil, ce risque ne vient pas ,comme il le fait croire,des gens qui dénoncent les mécanismes qui pourraient amener à cette situation, mais bien des protagonistes eux mêmes. Et aujourd’hui quels sont ils ? Les Français qui travaillent au smic bouffés par leur problèmes quotidiens?? Le risque on ne l’a pas provoqué , il est venu tout seul comme un grand avec l’immigration de masse et les docteur Folamour politiques, qui l’ont, d’une part, facilité et en suite, ont nié son ampleur et les conséquences de celle-ci en terme de délinquance et de dette sociale. .Si il faut l’identifier ce risque , c’est facile , il nous saute au yeux tous les jours , c’est le trafic de drogue, qui a pris une ampleur jamais atteinte jusque là et l’économie souterraine qu’il génère, pouvant ,pour être blanchie, alimenter toutes sortes d’ investissement qui échappent à tout contrôle et le deuxième risque et pas le moindre ,c’est la religion musulmane qui veut s’imposer à la République Française .
    Macron a peur , je le comprend ,il ne fait qu’hériter d’une situation mais le problème c’est qu’il nie la gravité de celle ci tout en ne prenant pas les mesures qui s’imposent ou en retardant l’échéance. Je dirais qu’il est dans la posture, mais est incapable de prendre ses responsabilités, déjà en stoppant ce flux continuel . « Il a de la gueule mais il ne pisse pas loin », comme on disait avant. Il demande à la société de faire le dos rond et ne pas dénoncer ce qui se passe ne France ne pas heurter les sensibilités parce qu’il joue la carte du mandat qui fera qu’il ne sera plus là en 2022, comme disait le Chirac des nuls de canal + , « putain y’en a encore pour 2ans » et bien lui est dans le même cas de figure . Alors il faut censurer les alerteurs il faut empêcher les flics de faire leur boulots il faut mettre les médias au pas pour ne pas provoquer l’étincelle qui ne viendra pas des Français mais bien de musulmans dit modérés ou des Africains tellement bien intégrés mais toujours en train de parler de la fierté de leur origine tout en piétinant allègrement celle de leur pays d’accueil . C’est ça qui ne passe plus !. Et que les macron et gauchiasses de toutes sortes ne comptent pas sur les Français pour faire carpettes . Il sont gentils, mais faut pas les pousser,et là, je les sent bouillir!!
    Et les Français ce ne sont pas seulement les peoples toujours prêts à pétitionner quand il s’agit des immigrés et donc de leur clientèle potentielle et qui vivent à Los- Angelès tout en passant leur temps dans les médias à peaufiner leur image pour mieux se vendre mais ceux qui sont dans le dur de la réalité quotidienne de cette immigration qui est devenue leur principal problème.

  2. AvatarVictoire de Tourtour

    Ah que c’est émouvant ! J’ai failli sangloter .Que ferions-nous sans ces braves gars, si dévoués, si complaisants, si altruistes . Ce ne sont pas les Français de France, racistes, xénophobes, populistes, fascistes , affreux pour tout dire, qui feraient preuve d’un comportement aussi généreux, aussi…les mots me manquent, tant c’est beau et émouvant .
    Bon, je vais me moucher.

Comments are closed.