Quand la voilée mise en cause par Julien Odoul jette le masque en allant chouiner au CCIF…

.

Bien entendu  la voilée mise en cause par Julien Odoul est une militante islamiste.

.

Elle s’est, en effet, empressée d’aller chouiner auprès du CCIF, qui est une organisation des « Frères musulmans », dont le chef proclame sa volonté d’asservir la France à la secte mahométane.

La « maman humiliée » sur lesquels pleurent tous nos médias, n’est, donc, qu’une garce de militante  islamiste.

Et elle parvient, l’infâme, à faire oublier la douleur des enfants orphelins, victimes du tueur musulman Harpon derrière ses simagrées de « victime ».

Voici le texte crapuleux  mis en scène par  ces crapules du CCIF qui n’ont JAMAIS un simple mot pour les victimes des égorgeurs musulmans :

 

ENTRETIEN EXCLUSIF AVEC FATIMA E. : « JE NE VOULAIS PAS CRAQUER DEVANT LES ENFANTS »

Depuis l’agression verbale qu’elle a subie devant son fils le vendredi 11 octobre au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, madame Fatima E. ne répond plus trop au téléphone, et souhaite préserver son anonymat tout en prenant du recul quant à cette affaire. Elle ne peut s’empêcher pourtant de constater que son image circule partout, et que celle-ci est devenue un symbole : la part visible d’une douleur souvent enfouie et étouffée, mais aussi l’image troublante d’une parole confisquée. Du sourire à la détermination, en passant par la douleur et l’inquiétude, Fatima nous rappelle une seule chose : que l’enjeu majeur, au-delà des considérations politiques autour du foulard, est de préserver l’amour et la confiance chez les enfants. Rencontre.

.

NOUS AVONS LU ET ENTENDU PLUSIEURS VERSIONS DES FAITS QUI SE SONT DÉROULÉS. POUVEZ-VOUS NOUS RACONTER COMMENT VOUS AVEZ VÉCU CETTE AGRESSION ?

.

D’abord, il faut savoir qu’au départ, il n’était pas prévu que je participe à cette sortie. Parce que je suis en plein déménagement, et que j’ai une petite de quatre ans. Ça demandait que je m’organise, que je fasse garder ma fille, et que je tienne compte du trajet entre Dijon et Belfort. Mon fils a insisté pour que je vienne, et m’a dit que tous ses copains attendaient ma venue, car il est vrai que je participe régulièrement aux sorties scolaires. D’ailleurs la veille, la maîtresse m’a laissé un mot dans le carnet pour me demander d’y participer, car aucune autre maman n’était disponible. À la dernière minute, je change d’avis, et je décide d’y aller.

Le matin on a fait une visite au musée, et ensuite on est arrivés au conseil régional, où il était prévu qu’on y reste une dizaine de minutes, pour regarder comment ça se passe. On était dans un coin ; je pensais même que personne ne pouvait nous voir. Et là j’entends quelqu’un dire « Au nom de la laïcité », puis j’entends des personnes qui commencent à crier, s’énerver. Franchement, j’étais là sans être là. La seule chose que j’ai vue, c’était la détresse des enfants. Ils étaient vraiment choqués et traumatisés. Et on le voit bien dans la vidéo : ils n’arrêtent pas de bouger et de se retourner vers moi. Ils me disaient : « Mais c’est contre toi ! C’est à toi qu’ils disent d’enlever ton voile ?! ».

Et puis moi, je souriais. Ce n’était pas pour narguer, comme j’ai pu entendre certains le dire. Je souriais d’abord à sa bêtise. Et il ne fallait pas que je cède : si moi je panique, les enfants auraient été encore plus traumatisés. Donc j’ai essayé de les rassurer, en leur disant que les élus n’étaient pas d’accord. Il y a des choses qui ont été dites et que je n’ai entendues que dans la vidéo, car sur le moment, je vous le dis : j’étais là sans être là, j’étais concentrée sur les enfants.

J’avais les larmes qui commençaient à monter. À ce moment j’ai regardé Nisrine Zaibi, et c’est là qu’elle m’a dit : « Reste, on est tous avec toi. Tu es à ta place ». Beaucoup d’autres conseillers m’ont également souri, m’ont rassurée et m’ont demandé de ne surtout pas sortir, pour ne pas donner raison à Julien Odoul. Pendant ce moment où on m’encourage à rester, mon fils s’approche de moi et me saute dessus en pleurant. Et là aussi, je lui souris. Mais quand j’ai vu mon fils en train de craquer, je leur ai dit que je ne pourrai plus rester. J’avais aussi besoin de me retrouver toute seule. Je tremblais de la tête aux pieds et je me sentais en train de tomber. Je ne voulais pas craquer devant les enfants, donc je suis sortie.

Je prends les escaliers, je descends et je tombe face à Karine Champy [ndlr. élue qui était auparavant au FN]. Et là elle commence à m’attaquer : « Vous êtes contente ?! Vous avez réussi votre coup ? » Et elle commence à monter les escaliers en criant. Je lui dis que si elle veut parler, qu’elle me parle convenablement. Là elle redescend, très énervée, et s’approche de moi : « Vous allez voir, on va gagner. Les Russes vont arriver ! ». Je vous avoue que je n’ai pas du tout compris pourquoi elle m’a dit ça… Elle gesticulait beaucoup, et était à la limite de me bousculer. En y réfléchissant, je suis sûre qu’elle voulait me provoquer physiquement pour que je réagisse. J’ai gardé mon calme et je n’ai pas répondu à sa provocation. Ça ne l’a pas empêchée de continuer : « Tu veux que je te pousse, c’est ça ? Tu veux que je te pousse ?! ». Je vous assure, elle avait un regard… Quand je ferme les yeux, je le vois. Cette image, elle me hante. Jacqueline Ferrari, qui est également une élue, a assisté à la scène et a demandé à Karine Champy de se calmer. Il y avait aussi un vigile qui est intervenu, et qui m’a rassurée.

ET MAINTENANT, COMMENT VOUS ALLEZ ?

Comment je vais… Fatiguée, j’ai peur de tout. Parfois le visage de cette dame me revient, j’ai des frissons et je tremble. Sincèrement, ils ont détruit ma vie… Moi je suis une adulte, je peux encore encaisser tout ça. Devant mes enfants, je fais comme si tout allait bien. Je suis obligée de rire avec mon fils de cette histoire. On regarde la photo, et je le taquine en lui disant qu’il est devenu une star. Je veux qu’il passe à autre chose. Mais moi, la première nuit, je me suis réveillée une dizaine de fois, avec une boule au ventre. J’étais en train de réaliser ce qui s’était passé. Je reprenais conscience, en fait.

VOTRE FILS, COMMENT A-T-IL VÉCU CE QUI S’EST PASSÉ ?

Une psychologue du CCIF est en train de le suivre. Elle lui a déjà parlé. La première nuit, il a fait des cauchemars. Ce qu’il m’a dit, quand il a pleuré, c’est qu’il avait l’impression que tout le monde était contre moi. Il va mieux, mais lui aussi, par moments, il est là sans être là. Il fixe un point, et c’est comme si son esprit partait. Depuis vendredi, il le fait souvent… Ses nuits aussi sont très agitées. Il se réveille souvent.

QUELLE EST LA SUITE DE CETTE AFFAIRE ?

Même si par moments je me dis « stop, j’ai juste envie de reprendre ma vie tranquille et de souffler », j’ai quand même l’intention de ne pas laisser faire. Mais je vous avoue que je comprends maintenant pourquoi les autres mamans voilées ne participent pas aux sorties scolaires. À un moment, quand j’ai entendu tout le monde réagir, je me suis dis : « Qu’est-ce que tu fais là ? Excuse-toi et sors ». J’ai senti un rejet que je n’avais pas senti avant. Et cela va avoir des conséquences.

AVEC LE RECUL, COMMENT INTERPRÉTEZ-VOUS CE QUI S’EST PASSÉ ?

Aujourd’hui, j’ai une opinion négative de ce qu’on appelle la République. Et je trouve que le ministre de l’Éducation a dit quelque chose de honteux, lorsqu’il a parlé du voile. J’ai parlé avec la maman d’un autre enfant qui participait à cette sortie scolaire, et elle m’a parlé de son fils en disant que depuis ce weekend, il a la rage et la haine. Je lui ai répondu que c’est exactement ce que veut l’élu du RN. Il vient de détruire tout un travail que je faisais indirectement auprès de cette classe, dont les élèves d’origine immigrée étaient parfois dans une attitude de penser que la France était contre eux et qu’ils sont rejetés. Et moi j’ai toujours argumenté contre ce discours. J’essayais tout le temps de les rassurer. Quand on est sortis du conseil régional, ils sont venus vers moi pour me dire : « Tu vois, on te l’avait dit ! Ils ne nous aiment pas ! ». Et là, je ne pouvais même plus parler. Les enfants sont venus là pour apprendre : qu’ont-ils appris ?

Oui, nous sommes en pleine abjection.

Alors que la France pleure les assassinés de la Préfecture de  Police, le CCIF met en scène ce spectacle indécent de la chouineuse …

On nous parle d’interdiction du voile dans l’espace public, mais il est bien d’autres questions à se poser.

L’une d’entre elles est la dissolution du CCIF (les motifs ne manquent pas : intelligence avec une puissance étrangère).

La déchéance suivi de l’expulsion de tous les militants du CCIF, Marwan Muhammad en tête,  hors de notre France  devrait suivre immédiatement …

 123 total views,  1 views today

image_pdf

39 Commentaires

  1. Tout arrive. Les Français n’en peuvent plus et la France est au bord de la crise de nerfs. Depuis le temps que les lanceurs d’alertes de Résistance et Ripostes laïques le disent haut et fort sous les sarcasmes des naïfs des bobos des idiots utiles des islamo-gauchos des bateleurs d’estrades et de foires. ILS ONT BONNE MINE !

  2. On n’arrête pas de nous rebattre les oreilles avec cette « affaire » et j’ai même reçu une pétition de « change.org » à signer en soutien de cette maman…
    « Halte à l’islamophobie » (on rêve !)
    La liste des signataires est particulièrement intéressante…

    Le harcèlement des mahométans est incessant et les incidents ne vont pas arrêter de se multiplier. La recette est simple : « on » profite de la société « démocratique » dans laquelle on se trouve pour multiplier les plaintes devant les juridictions à la moindre contrariété…Les mécréants et autres français de souche finiront par se coucher et ils se couchent déjà en grand nombre.

  3. Elle a raison on ne les aime pas, devinez à qui la faute…..endoctrinés par la bien-pensance on y a cru longtemps, malgré nos ressentis, malgré les faits, et bien souvent jusqu’aux premiers attentats de masse. Mais désormais un nouveau cap est franchi depuis l’attentat de la Préfecture de Police et malgré les nombreux collabos qui continuent à sévir, les langues se délient, les positions se dévoilent. Beaucoup de patriotes je pense n’ont pas envie de la guerre, mais ne reculeront plus. Accentuons la pression, elle sert de révélateur. Collomb avait raison, Hollande peut-être, Macron évoque le pire. Haut les coeurs, bienvenu en territoire inconnu.

  4. Coup monté par le CCIF. Sissi, le président égyptien, a fait en sorte de chasser les frères musulmans. macron les installe en France…

  5. Je viens de lire sur FdeS que cette pôoôvre traumatisée va porter plainte contre Julien Odoul pour violence contre elle et son fils ainsi que contre une femme qui l’aurait agressé verbalement dans les escaliers!
    Que l’on ne vienne pas nous dire après tout ce cirque que ce n’est pas un coup monté pour se faire du fric sur le dos des patriotes .

  6. Pendant des années, les médias français torturaient Israël avec les insupportables souffrances des Palestiniens. Aujourd’hui, ils s’infligent à eux-mêmes cette « souffrance » des musulmans, le pathos larmoyant des fausses victimes.
    J’ai l’impression que la pleurnicherie « solidaire » des arabes a contaminé la France au point qu’elle soit devenue une seconde nature : seul l’objet a changé, les arabo-musulmans de France prennent la place, dans ce rituel, des Palestiniens. La figure de la fausse victime qu’on se complait à « soutenir » a migré de Gaza ou Ramallah, à Saint-Denis ou Grigny.

    Les larmes sont précieuses et il ne faut jamais utiliser sa pitié à tort et à travers. C’est une perversion. Il faut avoir pitié des gens capables d’éprouver de la pitié et il est interdit d’avoir pitié des cruels. Quel que soit leur sort.

  7. Les 90 ont lancé une pétition sur change.org,

    la plus grosse partie des pétitionnaires, sont des africains, l’autre grosse partie des musulmans, et là se perdent qq extrême-gauche et bizarroïde, des juifs qui se sont trompés de combat,
    les nakache qui prennent le parti de ceux qui veulent les éradiquer, quelle idiotie !
    https://www.change.org/p/emmanuelmacron-jusqu-où-laisserons-nous-passer-la-haine-des-musulmans/sign?cs_tk=AkHeEfo1-uOYM3osq10AAXicyyvNyQEABF8BvHKnraxhEQ5-nvIfbTEcDaM%3D&utm_campaign=56686e6204da4b1b8097801568cba456&utm_medium=email&utm_source=aa_sign_ask&utm_term=cs

    • tous ceux qui bouffent à la gamelle et qui s’enrichissent sur le dos des GJ, marre de marre

  8. Donc ce sont les musulmans qui dictent et imposent leurs lois de merde au peuple Français. On marche sur la tête.

  9. Du dégoût c,est tout ce que je ressens ils auront ce qu’,ils veulent nous prendrons les armes contre eux ces chiens de l,enfer haineux et hypocrites aucune morale aucune dignité

  10. Ceux-là et les autres, ainsi que leur famille en insistant sur les enfants devenus orphelins par la main des musulpleureurs.e.es. et qui en plus ont assisté à l’horrible scène de mise à mort de leur parent.
    :::: https://uploads.disquscdn.com/images/60863110cdf625f58a693231ce794d2fb3db9b00434e0a1d910af5af4ce4c511.jpg

    Ils dénaturent tout même les propos les plus banaux : « ils ont détruit ma vie  » : ils en perdent toute crédibilité.
    _________________________________________
    André Bercoff : « Qu’est-ce que ça veut dire ‘ils ont détruit ma vie’ ? Des gens ont perdu, eux, leur vie dans des attentats. »
    :::: http://www.fdesouche.com/1278967-andre-bercoff-quest-ce-que-ca-veut-dire-ils-ont-detruit-ma-vie-des-gens-ont-perdu-eux-leur-vie-dans-des-attentats

    « Qu’est-ce que ça veut dire ‘ils ont détruit ma vie’ ?
    Je rappelle que :
    ?? des personnes ont perdu, eux, leur vie dans des attentats
    ?? la vie des familles est également détruite
    ?? une policière a été assassinée à la préfecture de police, elle avait 2 enfants » – @andrebercoff pic.twitter.com/PpwBpc4XTO

    • Dans ce terrible diaporama des victimes, je remarque que la plupart sont beaux, jeunes et occidentaux…

  11. Cette jihadiste voilée n ´ a aucune compassion des morts que sa religion de merde cause chaque année en France .Plus de 200 morts au nom de leur putride islam.

  12. Ils nous aiment pas ? 😭😭😭😭Faux.Des patriotes comme Zeneb oui, aucun problème .Je déteste les islamistes couineues 😉( n’est -ce pas @Michel) hypocrites et incapables de remettre en question sa religion qui tue des innocents . C ´ est des gens comme cette MÈRE ( et non maman pour attendrir les débiles) que je déteste ,qui me répugne et se complaisent dans la victimisation à outrance .

  13. Cette connasse voilée ne pense en aucun cas aux victimes d attentats de sa merde de religion.Moi c’ est ta religion de merde que je vois de façon négative .Casse -toi en terre d ‘ islam

  14. L’organisation dans la pleurnicherie de ces gens est absolument effrayante, on imagine sans peine que si c’était une femme blanche qui aurait arboré de manière à peine visible une croix tout le monde aurait applaudi son éjection et son enfant aurait pu pleurer toutes les larmes de son corps ça n’aurait rien changé, mais là attention il s’agit d’une musulmane fortement traumatisée parce qu’on lui a demandé de retirer son voile, traumatisée à vie elle ne trouve plus désormais le sommeil que grâce aux somnifères, son enfants cauchemarde à n’en plus finir, il se voit probablement poursuivi par des monstres blancs évidemment portant l’insigne immonde du RN, si si c’est possible, avec les musulmans tout est possible même l’impossible, ces comédiens sont capables de faire pleurer un rocher.

  15. – » « JE NE VOULAIS PAS CRAQUER DEVANT LES ENFANTS » « –

    Mennnnteuuuse ! elle se tenait les tripes tellement elle se marrait !

  16. Moi, je remarque une chose ; c’est que Julien Odoul ne s’est jamais adressé au voile ambulant assis à l’assemblée. Il s’est adressé à la présidente du conseil pour demander le respect de la République, dont un de ses pendants est la laîcité. Il n’a fait qu’interpeller le Conseil pour demander le strict respect de la République Française qui se trouve être laïque.

    Mais quoi ! Ne nous dit-on pas que les musulmans sont républicains eux ; et que les nationalistes ne le sont pas.

    On en revient à ce que je dis tout le temps : « les musulmans sont bien républicains, oui ! mais républicains de la Oumma ; ce sont des républicains de la république islamique installée au sein de la république française. C’est un ver(t).

    Alors, souvenez-vous dorénavant, lorsque les RN, les nationalistes se feront écraser par toute cette bien bienpensance qui donne le ton de ce qui est acceptable ou pas et pas forcément en permanence, prétextant qu’ils ne sont pas républicains ; alors souvenez-vous bien de cette leçon de républicanisme que Julien Odoul a donné dans cette assemblée, car, non seulement il a parlé de notre code républicain, pour justifier son intervention, mais en plus il a fourni les pièces justificatives, dont certaines, mes semble-t-il lui ont été apportées par un adjoint. De plus, vous remarquerez que le ton n’est jamais monté contrairement à ce que les gochos ont l’habitude de faire ; Julien Odoul est toujours resté très calme.

    Quant à la Lolo Ferrari ; comment a-telle eu l’audace de s’attaquer à Julien Odoul par cette phrase à vomir :  » alors, vous êtes fier de ce que vous avez fait ? » « Oui ! est-ce que vous êtes fier ; mais est-ce que vous vous rendez-compte » ; -(dans ce goût-là)- à garder dans les archives pour lui mettre sous le nez, le moment venu, la démonstration de ce que sont ses valeurs. C’est tout simplement ignoble, insupportable. mais pour qui se prennent ces petits maîtres gestapistes, inquisiteurs ? Oui ! qui sont-ils ces insignifiants qui jouissent momentanément d’une gloriole de caniveau qui leur fait croire à leur hypothétique puissance ?

    Ce jour-là, le seul grand républicain dans cette assemblée, c’était Julien Odoul.

  17. incroyable son  » discours  »
    les enfants égorgés
    les enfants des égorgés ne sont pas traumatisés , EUX ?

    suceuse d ‘allocs & pourriture à virer du territoire !!!

  18. « elle ne voulait pas craquer devant les enfants « ! j’imagine , je le pense, que ses enfants ont vu les derniers attentats , ceux de Nice peut être , ou du Bataclan , mais ils devaient être trop jeunes .. peut être ont ils vu ce jeune qui est mort de coup de couteau dans le dos , il y a dix jours !! alors ces enfants disent « ils ne nous aiment pas  » , peut être aimeraient ils eux qu’on assassine leur proche ? juste que dans leur pays d’origine , des français seraient immédiatement arrêté et seraient emprisonnés de longues années, pas comme en France ! Il serait bon qu’ils pleurent, en effet pour les causes justes au lieu de se penser victime à longueur de temps !! attention, vraiment , à ce qui peut arriver quand on met des citoyens à bout !

    • Quand je dis que je n’ai aucune confiance, plus aucune, dans le processus électoral….

  19. Peut on avoir une adresse courriel , pas de Twitter et autre FB , de M. Odoul ,
    Je voudrais lui envoyer un mot de soutien .

  20. Mon Dieu , mon Dieu M. Odoul vous avez traumatisé à vie une pôõôôoooovre et pieuse musulmane ! Choqués à vie elle est son fils ont besoin d’un psy !
    A f….tre hors de France 🇫🇷 elle et tous cette armée choqués ! La vie sera à nouveau paisible et heureuse pour nous tous !

  21. Pour une islamiste, on ne dit pas « chouiner » mais « couiner ». La preuve (mais en est-il besoin ?) que les couineurs et couineuses de l’islam doivent quitter la France avant les intempéries qui se préparent. Ce ne sera plus le temps de couiner, ce sera la tolérance zéro qu’ils ont tous bien cherché.

  22. Si au moins cette situation avait l’avantage de faire réfléchir ces femmes sur ce qu’elles provoquent comme ressentis violents autour d’elles quand elles se présentent ainsi vêtues ?

    Et au summum, « le comprendre ». Là elles auraient fait un pas…. vers l’évolution de ce qu’elles veulent vraiment :

    – vivre dans une culture qui refuse qu’une femme se couvre parce qu’elle est femme (quelles que soient les motivations),
    – ou avoir obstinément besoin du contraire, et donc pour vivre avec ce souhait et ces valeurs, choisir de rejoindre les pays qui leur correspondent.

    En tous les cas, qu’elles comprennent, ce n’est pas la France.

    J’espère que le psychologue en question, lui aura expliqué le malaise qu’elle a provoqué en bafouant les valeurs d’un pays qui ne sont pas les siennes.

    Voilà qui serait constructif pour l’amener à digérer ce qu’elle appelle un traumatisme et apaiser enfin son fils qui lui prend la défense de sa mère sans comprendre bien sûr, puisqu’il a été élevé dans cette logique.

    Visiblement, on ne lui a pas du tout appris les valeurs du pays dans lequel il vit non plus. Là, il serait temps pour éviter ce genre de situation et donc son bien être futur.

      • Juste une description de ce qui serait l’idéal….

        Mais parfois quand même, on a des surprises, je pourrais en témoigner…

        L’être humain est insondable et imprévisible…

  23. « Fatima E. ne répond plus trop au téléphone, et souhaite préserver son anonymat tout en prenant du recul quant à cette affaire. Elle ne peut s’empêcher pourtant de constater que son image circule partout, et que celle-ci est devenue un symbole : la part visible d’une douleur souvent enfouie et étouffée, mais aussi l’image troublante d’une parole confisquée »

    C’est EXACTEMENT ce que j’ai vécu, à la plage, avec de subtiles traces encore aujourd’hui (j’ai noté que, bizarrement, je ne vais plus à la plage depuis…) quand je me suis faite agressée avec « insultes grossières » devant tout le monde (ce que n’a pas vécu cette femme) parce que j’étais en maillot deux pièces dans un coin « discret » (à l’abri des regards, il fallait donc venir m’y trouver) ! Alors que je suis chez moi, dans ma Culture et dans « mon » pays avec nos valeurs donc que mon comportement était légitime (mais pas celui de cette vulgaire alpagueuse).

    Cette femme s’en tire même elle très bien alors qu’elle sait ce que pouvait, si elle avait « une once » de sympathie pour la France et les Français, ce que cela pouvait représenter pour nous après les odieux attentats dont nous avions, encore en plus très récemment fait l’objet.

    Monsieur du CCIF, vous en dites quoi ?

    Vous en dites quoi aussi de cette situation il y a deux semaines d’un homme dans la rue qui a croisé une femme voilée avec son fils qui lui a dit, le croisant, que son fils le tuerait un jour ?

    Alors encore, vous en dites quoi ?

    Alors arrêtez vos simagrées elles n’ont aucun effet sur la réalité que nous vivons et que les Français « ne veulent absolument plus » accepter, et c’est tout à fait légitime.

    • Bonjour @Amélie Poulain.

      Vous avez raison ; c’est ce que je pense ; le peu de préoccupation que les musulmans ont de notre ressenti et donc de notre rejet naturel et légitime. Mais c’est qu’il semble que seuls les musulmans aient une sensibilité exacerbée. Et le plus triste dans tout çà c’est que ces hypersensibles mais extraordinaires guerriers, parviennent à retourner totalement notre oligarchie CONTRE nous ! C’est tout simplement aberrant !

      Le voile islamique est un étendard non seulement pour les musulmanes mais pour l’islam. Le voile fait partie de leur panoplie en matière d’armement pour la guerre islamique.

      • Que peut on attendre de ces chiens qui egorgent une pauvre brebis la laissant agoniser sans la moindre once de pitié ces chiens ne respectent rien ces chiens n,ont aucune humanité et rien d,étonnant que macron leur fasse la part belle il se retrouve en eux

      • Bonsoir @Marcher sur des Oeufs,

        La sensibilité exacerbée voire la susceptibilité… est généralement le fait de personnes complexées et mal individualisées car quand on est bien avec soi-même on sait qui on est, on n’est donc pas obsédé par le jugement des autres.

        « Extraordinaires guerriers » vous dites ? Je n’ai pas compris…..

    • Bonjour Amélie Poulain,
      J’ai lu votre réponse à mon commentaire hier. Les commentateurs sur ce site sont lucides; mais j’avais écrit « si vous pensez que j’exagère » à l’intention des éventuels visiteurs du site RR qui seraient plus sceptiques … si vous voyez ce que je veux dire..

      En effet, la compassion pour les victimes du terrorisme leur semble étrangère et c’est d’ailleurs quelque chose d’alarmant. Ils attirent simplement des « sauveurs » en se posant en victimes.

      Pour vous , on peut parler à juste titre d’une « douleur étouffée » et d’une « parole confisquée » ..
      Mais la « maman musulmane » est bien entourée et poursuit le film, cette production du CCIF (clin d’oeil à Machinchose s’il passe par ici).
      Le mot « symbole » qui est employé dans ce texte permet de comprendre les objectifs de ce coup monté : faire un remake de l’histoire de Rosa Park (Parks ? je ne sais plus) aux Etats-Unis, à l’époque de la ségrégation raciale.
      C’est honteux, choquant, de se faire passer pour des victimes alors qu’ils ne cessent de provoquer et de manipuler.
      Ca ne cessera pas tant qu’en face, il n’y aura pas de dirigeants politiques clairs pour défendre les principes et les lois de notre pays. Point. Ils peuvent aller dans un autre pays qui leur conviendra mieux. Je n’irais pas vivre dans un pays dont les valeurs me déplaisent, et je ne chercherais pas non plus à faire plier ce pays et ses habitants à mes volontés.
      Par ailleurs, un gouvernement, les élus (etc.) qui ne font pas respecter les lois doivent aussi songer à changer de métier. Ce sont des responsables politiques, ils doivent donc assumer leur fonction.
      Marre de ces pleutres ! ou de ces islamistes ..

      • Bonsoir @Conversations

        Je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire.

Les commentaires sont fermés.