Contre « l’hydre islamiste », Macron veut une « société de vigilance », le parquet va-t-il ouvrir une enquête ?


Contre « l’hydre islamiste », Macron veut une « société de vigilance », le parquet va-t-il ouvrir une enquête ?

.

De la com, encore de la com et toujours de la com ! Ce président brasse du vent comme jamais et ne manque pas d’air !

.

Alors comme ça, pour lutter contre l’islamisme, Emmanuel Macron préconise de « savoir repérer à l’école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement d’avec les lois et valeurs de la République » car « les institutions seules ne suffiront pas venir à bout de l’hydre islamiste ». Il faudra donc bâtir « une société de vigilance. »

.

Cela paraît tellement évident ! Eric Zemmour, Georges Bensoussan, Pierre Cassen ou Christine Tasin applaudiront… eux qui n’ont de cesse d’avertir de l’islamisation de la société française et de se retrouver, pour cela, inquiétés par le Parquet ou sur les bancs de la 17e Chambre correctionnelle de Paris.

 

« Ce qui se joue est le combat de toute une nation contre ceux qui veulent menotter la liberté, les femmes, la civilité, ceux qui veulent diviser, séparer, manipuler… Alors, faisons bloc (…) contre l’islamisme, contre ces idéologies mortifères qui ne reconnaissent ni nos droits, ni nos lois, ni notre façon de vivre. » rajoute notre nouveau Choupinet identitaire et très vigilant…

.

Pour avoir dit la même chose, c’est-à-dire que « dans d’innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » se jouait une « lutte pour islamiser un territoire », « un djihad », Eric Zemmour se voyait définitivement condamné à 5 000 euros d’amende pour « provocation à la haine religieuse ». Pour avoir dénoncé, entre autres, « l’islamisation de la rue », le même se voit inquiété par le Parquet (donc Belloubet, donc Macron) qui ouvre une enquête pour « injures publiques » et « provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence. »

.

Vigilant, donc, le Choupinet. Mais avec nuance car « le soupçon  n’est pas la vigilance », les islamistes ne sont pas des musulmans, l’islamisme n’est pas l’islam et « ce n’est, en aucun cas, un combat contre une religion ».

Vous avez compris ? Moi non plus.

 

Tuerie à la préfecture de police : Macron appelle à se mobiliser face à « l’hydre islamiste »

Emmanuel Macron a promis qu’un « combat sans relâche » serait mené « face au terrorisme islamiste ». Il a loué « l’irréductible esprit français de résistance ».

Lors de l’hommage aux quatre fonctionnaires tués dans l’attaque à la préfecture de police de Paris, Emmanuel Macron a appelé les Français à « faire bloc » pour mener « un combat sans relâche (…) face au terrorisme islamiste » et construire « une société de vigilance ».

« Vos collègues sont tombés sous les coups d’un islam dévoyé et porteur de mort qu’il nous revient d’éradiquer », a lancé le chef de l’État, dans son discours le plus martial contre l’islamisme en France.

Durant une quinzaine de minutes et devant de nombreux responsables politiques, le président a appelé « la nation tout entière » à « se mobiliser » face à « l’hydre islamiste », en louant « l’irréductible esprit français de résistance ». « Les institutions seules ne suffiront pas » à « venir à bout de l’hydre islamiste », a-t-il lancé.

« C’est la nation tout entière qui doit s’unir, se mobiliser pour agir », a-t-il ajouté, demandant à tous les Français de se rassembler pour ce combat, « quelles que soient leur confession, leurs convictions ».

.

« Une société de vigilance, voilà ce qui nous revient de bâtir ; la vigilance et non le soupçon qui corrode, la vigilance, l’écoute attentive de l’autre, l’éveil raisonnable des consciences », a poursuivi Emmanuel Macron, en appelant à « savoir repérer à l’école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement d’avec les lois et valeurs de la République ».

.

« En aucun cas un combat contre une religion »

« Nous mènerons le combat, nous mènerons toujours le combat et à la fin nous l’emporterons, nous le faisons pour nos morts, pour nos enfants, au nom de la Nation », s’est-il écrié. « Ce qui se joue est le combat de toute une nation contre ceux qui veulent menotter la liberté, les femmes, la civilité, ceux qui veulent diviser, séparer, manipuler… Alors, faisons bloc (…) contre l’islamisme, contre ces idéologies mortifères qui ne reconnaissent ni nos droits, ni nos lois, ni notre façon de vivre. »

« Trop souvent, nous avons pleuré, parlé, pris des lois, puis sommes revenus au quotidien, comme si de rien n’était, comme si ce quotidien ne pouvait être habité par le pire. Or, c’est ce qui est advenu, ici même », a-t-il regretté dans la cour de la préfecture de police, après s’être incliné devant les cercueils des quatre victimes.

« Ce n’est en aucun cas un combat contre une religion », a-t-il continué, « mais contre son dévoiement qui conduit au terrorisme ».

Le chef de l’État avait déjà dénoncé à plusieurs reprises l’islamisme en France, y compris devant les responsables de l’islam en France. Il avait ainsi appelé ces derniers en 2017 à prendre leur part dans le « combat » contre les « prédicateurs de haine » et le « repli identitaire », lors d’un dîner de rupture du jeûne du ramadan.

Lors de sa conférence de presse d’avril dernier après la crise des Gilets jaunes, il avait dénoncé le « communautarisme qui s’est installé dans certains quartiers de la République » et annoncé qu’il serait « intraitable » face à l’« islam politique qui veut faire sécession avec notre République », en plaidant notamment pour contrôler les financements étrangers*.

Des termes repris lundi par le Premier ministre Édouard Philippe en ouverture du débat sur l’immigration au Parlement, qui a fustigé une « sécession insidieuse » et dit que le gouvernement était « prêt » à ouvrir le débat sur ce sujet.

https://www.lepoint.fr/faits-divers/tuerie-a-la-prefecture-de-police-hommage-national-aux-victimes-08-10-2019-2339944_2627.php

.

*A propos de financement étranger, Le Figaro nous apprend que l’Institut du monde arabe, institution publique chère à Jack Lang, organise une exposition intitulée « AlUla, merveille d’Arabie ». Financée par l’Arabie saoudite, cette exposition raye… Israël de la région. Mais cela n’a sans doute rien à voir avec l’islam, l’islamisme ou les musulmans. Soyons vigilants, donc… mais pas trop.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Contre « l’hydre islamiste », Macron veut une « société de vigilance », le parquet va-t-il ouvrir une enquête ?

  1. AvatarCeltillos

    être vigilant, il est mignon l’imposteur mais sait il que dès que l’on dénonce ou démontre une islamisation ou une radicalisation on se fait mal voir, on se fait traiter de nazi, on est mis au ban de la société des bien pensants, vigilant cela fait des années que nous le sommes, cela fait des années que l’on sonne le tocsin, et résultat c’est nous les pestiférés, les vilains pas gentils, les affreux racistes!

    alors pauvre cloche on fait quoi, on fait comment maintenant?

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Macron semble loucher sur le policier « racisé » en pensant « mhhh, tu sais que tu me plais, toi ? » Non, c’est pas ça ?

      Castaner, lui, préfère regarder par terre…

  2. AvatarJoël

    « une société de vigilance » ?
    Heu…pour mieux ficher les délateurs et lanceurs d’alerte ?
    De toutes façons, à quoi cela servirait-il puisque l’on sait très bien que la justice ne suivra pas.
    Qu’il commence donc par nettoyer ses écuries.
    L’imam de la mosquée fréquentée par le terroriste de la Préfecture devait être expulsé mais : « il a été décidé de lui accorder un titre valable parce qu’il a un enfant et qu’il s’est marié »

    http://www.fdesouche.com/1274693-limam-de-la-mosquee-frequentee-par-le-terroriste-de-la-prefecture-devait-etre-expulse-mais-il-a-ete-decide-de-lui-accorder-un-titre-valable-parce-quil-a-un-enfant-et-quil-sest-marie

    Ben oui, si on accorde la priorité au social avant le terrorisme, c’est pas prêt de s’arranger.

  3. AvatarChristian

    On les paie à quoi faire ceux qui sont sensés nous protéger ? En leur sein ils ne voient pas l’hydre islamiste alors imaginez ce qui peut se passer dans les quartiers, les associations pseudos culturelles, sportives, dans les familles, les mosquées, les boucheries halal, les locaux syndicaux de la RATP, Air France, les facs, les écoles, les hôpitaux… j’en passe et des meilleures…en fait si on fait à grande échelle, ce que RR fait tous les jours dénoncer les évidences, on retrouvera surement un jour nos noms et adresses sur une clé USB qui ira on se sait où et qui servira à nous éradiquer le jour où le grand remplacement sera enfin finalisé par ces ordures qui en rêvent jour et nuit ALORS prudence

  4. Avatarclaude t.a.l

     » Macron veut une « société de vigilance », le parquet va-t-il ouvrir une enquête ?  » …..

    Quand on lit une partie du texte de son hommage aux policiers tués par une ordure islamique

     » l’«hydre islamiste». Le président de la République en a appelé à «la nation toute entière qui doit s’unir, se mobiliser, agir». «Nous ne l’emporterons que si notre pays se lève ….  »
    ( c’est dans le figaro : https://www.lefigaro.fr/politique/attaque-a-la-prefecture-macron-appelle-la-nation-a-se-mobiliser-face-a-l-hydre-islamiste-20191008 )

    on s’aperçoit que des juges pourraient alors le condamner pour :

    – appel à l’insurrection ( il faut que  » notre pays se lève )
    – incitation à la guerre civile (  » c’est la nation tout entière qui doit …. agir  » )

    – voire même une incitation à la création d’  » escadrons de la mort  » !

    Si c’était Zemmour qui avait prononcé ces mêmes propos, il y aurait eu droit, lui !

  5. Jules FerryJules Ferry

    Pris en flagrant délit après cet énième attentat qui aurait pu être évité avec des mesures simples, Choupinet ose récupérer l’expression  » ’irréductible esprit français de résistance  » !

    Il ne croit pas si bien dire : malgré toutes les entourloupes, les pressions, les coups fourrés, les manipulations politiques, médiatiques et rhétoriques de toutes sortes, les Résistants républicains sont justement plus décidés que jamais à résister à la secte du Bédouin et à dénoncer haut et fort tout ce qui ne tourne pas rond chez nous !

    « Ami entends tu… »

  6. Avatarhollender

    Ce pauvre Mohamerde Macron et l’abruti qui l’a précédé , plus quelques autres avant eux n’on rien vu venir alors que tout est écrit dans le coran.
    Leurs plans de conquête de l’Europe et du reste du monde sont dans le coran.
    Celui qui invite des racailles, pédés, en bas résille à l’Elysée a perdu sa dignité et ne mérite pas notre respect pour une minute de plus.
    Il veut tellement passer pour  » l’ami  » de tous qu’il ferait ……… et fait n’importe quoi, dirait n’importe quoi pourvu qu’on le regarde et qu’on l’écoute.
    Il voulait le poste de Président, il l’a. ………… et ne sait pas quoi faire avec.
    On dirait une poule qui a troué un cure dents………….
    Jetons ce malfaisant aux oubliettes avant qu’il termine le dépeçage des industries françaises et de son patrimoine.

    Une stratégie très simple à appliquer pour se débarrasser de cette secte maléfique serait de couper toutes les aides qu’ils reçoivent. Ils méprisent les Chrétiens, les Bouddhistes les Juifs….. alors cessons de nourrir la bête qui vit chez nous en lui coupant TOUTES les aides sociales.
    S’ils ont faim, qu’ils aillent sonner chez Bin Salade et Al Thani à Riyad et au Qatar.
    Autre solution, on cesse d’acheter leur gaz et leur pétrole en réduisant nos besoins et en cherchant d’autres sources que le Moyen Orient.
    Économisons en isolant nos demeures, en installant des pompes à chaleur et des panneaux très performants (pérovskites) qui convertissent 30% de la lumière en électricité. Une fois que nous serons très économes et indépendants, ils iront proposer leurs hydrocarbures aux Chinois et aux Indiens, avant que ceux ci ne passent aux énergies renouvelables.

  7. SarisseSarisse

    Ce minable fait semblant de donner des coups de menton alors que déjà une manifestation en faveur de l’auteur de la tuerie de la préfecture de police de Paris a été interdite de justesse, manifestation organisée à Gonesse par le « candidat des banlieues »Adama Traoré (sources , Le Pount, Europe 1 et le Figaro), le pauvre chou était « brimé » dans son travail ( un joli « travail » incluant le fichage sur un support USB de ses propres collègues policiers et agents administratifs , de travail).
    Nous avons déjà la la manifestation de la partition avérée du territoire national, à tel point que l’impunité et le culot deviennent une norme.
    Encore un « héros » des banlieues, comme Abdeslam.

  8. SarisseSarisse

    Nos amis de Boulevard Voltaire viennent de mettre en ligne sur Youtube un message menaçant adressé à un commissariat de police suite aux attentats de la PPP par le converti radicalisé.
    Il faudrai la mettre en ligne afin que l’on comprenne bien que ces individus qui ont infiltré une taupe comle on laisse unnpain de plastique à retardement n’ont plus peur de nous forces de sécurités si mal commandée et si mal soutenues.
    Certes je suis très fen colère après les lâchetés policières vis-à-vis des braves premiers gilets jaunes du 17 novembre, mais je n’oublions que sous les uniformes de la police nationale, de la gendarmerie nationale, douanes et armées, sans oublier les fonctionnaires de la pénitentiaires se sont nos compatriotes qui sont visés.
    Vidéo mise en ligne par Boulevard Voltaire, je n’ai pas eu le temps de mémoriser le lien, à sauvegarder avant qu’il ne soit censuré.
    Sans doute le fonctionnaire de police qui l’a mis en ligne s’expose-t-il à des sanctions.Mais vu déjà le mépris auquel ils sont exposés.

  9. Avatardenise

    Ben je crois savoir qu’il aime le théatre , et dans ses intonations nous y sommes ..quelle manipulation !

Comments are closed.