J’ai vu l’intolérance du camp du bien après la Convention de la droite


J’ai vu l’intolérance du camp du bien après la Convention de la droite

J’ai vu l’intolérance du camp du bien… Fabrice Haccoun revient sur sa participation à la Convention de la droite

 

L’entrepreneur du numérique assume son intervention à la Convention de la droite le 28 septembre. Explications.

 

J’ai vu le vrai visage de l’intolérance…

… et il ne ressemble pas à ce que j’imaginais. Depuis ma participation à la Convention de la Droite le 28 septembre dernier, je suis souvent questionné, de temps en temps critiqué et parfois même invectivé. J’ai tenté de répondre individuellement à chacun jusqu’à ce qu’un ami que je connais depuis vingt-cinq ans refuse de me serrer la main lors de la célébration religieuse du nouvel an Juif, au cri de « retourne chez Le Pen ». J’ai instantanément compris l’ampleur du lavage de cerveau qu’avaient subi nos concitoyens ces trente dernières années mais aussi l’hypocrisie dans laquelle certains se complaisaient. J’ai finalement décidé de répondre plus globalement à l’ensemble de mes détracteurs au travers de cas néanmoins personnels.

.

Je commencerais par toi, mon ami, celui que j’appelle souvent mon frère. Tu n’as pas hésité à qualifier l’événement de phase préparatoire au 4ème Reich, rien de moins. Toi qui nous a abreuvés pendant des jours sur Facebook de ton pèlerinage à la Mecque, tu avais l’air de nager dans le bonheur en Arabie Saoudite. En même temps, on te comprend car, nos concitoyens de confession chrétienne comme les juifs comme moi, nous n’avons pas le droit de mettre un pied dans ce qui semble être un très joli lieu chargé d’histoire. Où est la cohérence dans tout cela ? Tu aurais souhaité que je boycotte un événement politique majeur au motif que s’y trouvaient quelques personnes que tu qualifies arbitrairement de racistes mais dans le même temps, tu foules le sol d’un pays qui me considère à moi, ton frère humain, comme un singe parce que juif. Tu as le droit d’être en colère mon ami, mais dans ce cas, viens te rendre compte par toi-même et t’exprimer à la tribune comme ont pu le faire Raphaël Enthoven ou Elisabeth Levy peu soupçonnables de cautionner une réunion de fascistes.

.

Tu as préféré condamner avec beaucoup de véhémence et aussi un peu d’approximation une manifestation à laquelle tu n’as assisté qu’au travers de BFMTV ou de LCI, ces chaînes que tu accuses par ailleurs régulièrement de désinformation quand ellent traitent des sujets ayant trait à l’islam. Ta colère était telle que tu as d’ailleurs manqué à la plus élémentaire des prudences en appelant sur facebook, je cite, tes : « amis juifs et Franc-Maçons qui se reconnaîtront » à ne pas cautionner par leur présence un tel événement. N’importe quelle personne capable de résoudre une équation à une inconnue (niveau CM2) aura vite fait de comprendre de qui tu parlais.

.

Je poursuivrai avec toi ma cousine. Toi qui ne parles jamais de politique, dimanche, tu étais sous le choc. De Tel Aviv, où tu viens de voter Benjamin Netanyahou, tu m’as sermonné pour ma présence dans la même salle que Marion Maréchal. A l’instar de l’ami cité précédemment, tu as condamné sans rien savoir de ce qu’était cette convention ni pourquoi j’y étais. Tu ne m’as pas questionné, tu m’as jugé sans chercher à comprendre tout comme l’idiot qui a refusé de me serrer la main. Oui, en fait, pour être précis, tu as suivi l’événement via les médias, ceux que tu vilipendes à longueur de temps pour la partialité dont ils font preuve lorsqu’ils traitent du conflit israélo-palestinien. Je ne me focalise pas sur toi ma cousine, mais je m’adresse à travers toi à certains de nos concitoyens dont le motif principal de leur Alya a été l’islamisation supposée de la France. C’est marrant mais j’ai déjà entendu ça quelque part, ah oui précisément dans la bouche de ceux qu’on me reproche d’avoir côtoyé l’espace d’un après-midi. Vous, mes amis français d’Israël, vous encensez Trump et Bolsonaro à longueur de posts, vous votez Netanyahou en hurlant aux orfraies quand la presse française le qualifie d’extrême droite mais perdez soudain toute forme de rigueur intellectuelle quand il s’agit de politique française. En France aussi, il existe comme chez vous maintenant, des gens qui souhaitent défendre leur territoire, leurs valeurs et leur identité pluriséculaire, cela ne vous rappelle rien ? Ils veulent défendre, certes parfois maladroitement, ce beau pays que vous avez choisi de quitter quand moi j’ai décidé de rester pour continuer à y construire. Je n’ai pas jugé votre choix, ne jugez pas le mien. Il est temps de remettre un peu de sérieux, de raison et de cohérence dans tout ça.

.

Alors pourquoi j’y étais ? Afin d’être didactique, je répondrai, vous me le pardonnerez, de manière un peu mécanique :

1 J’ai accepté l’invitation car j’appelle depuis des années de mes vœux à l’unité de la droite républicaine, du centre libéral à la droite nationale. Une droite décomplexée et assumée. Je dénonce depuis toujours l’hypocrisie et le cynisme que représente l’ostracisation du Front National par les autres partis politiques. Ce parti que j’ai toujours combattu par les idées a clairement été instrumentalisé, ce qui était facile au regard de la personnalité de son fondateur. Jamais je n’ai envisagé de le rejoindre, mais jamais non plus je n’ai adhéré à cet hypocrite cordon sanitaire.« Mettez-vous à la place du Français qui gagne avec son épouse quinze mille francs, qui habite à la goutte d’or où j’étais il y a quelques jours avec Alain Juppé et qui a en face de chez lui une famille africaine…., si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur »  Je vous épargne la totalité de la citation car vous l’aurez reconnu. Elle vient de celui qui a décidé de ce cordon sanitaire… Feu Jacques Chirac !Ces derniers jours, le Président Macron a lui-même repris la quasi-intégralité des thématiques développées depuis des années par la FN devenu RN, sentant que le sujet de l’immigration devenait plus que prégnant. Je citerais volontiers aussi François Hollande qui dans le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, « Un Président ne devrait pas dire ça », livre une vision de l’immigration, de l’islam et de l’identité que Le Pen père et grand-père ne renierait pas. Je cite : « …il y a des choses qui les (les Français) taraudent, ils arrivent dans un train, ils voient des barbus, des gens qui lisent le Coran, des femme voilées… » Il y parle aussi de « l’insécurité culturelle » qu’il affirme être une réalité. Il ajoute : « Je pense qu’il y a trop d’arrivées, d’immigration qui ne devrait pas être là » etc… Un chapitre entier de propos pour lesquels un Le Pen ou un Hortefeux aurait été largement condamné.Alors oui je l’affirme, ce cordon sanitaire est une hypocrisie qui a morcelé la droite (c’était l’objectif et le piège) et radicalisé tous ceux qui, tout en étant sensibles aux thèses de la droite nationale, n’avaient aucune affinité avec le fascisme, le racisme et l’antisémitisme revendiqués et assumés de Jean-Marie Le Pen. Le vote FN a longtemps exprimé une souffrance qui, même si elle saute aux yeux de tous aujourd’hui, continue à être niée. Ce cordon sanitaire associé à un mode de scrutin brutal a été un pur déni de démocratie. A tel point que les communistes qui n’ont rien renié de l’idéologie aux cent millions de morts, celle de Mao, Staline et Pol Pot, ont eu pendant longtemps bien plus d’élus que le FN alors qu’ils ne représentaient plus rien électoralement. Ostracisés mais néanmoins jamais interdits, preuve si c’était nécessaire de l’immense hypocrisie qu’a représentée pendant des décennies cette politique à laquelle il est temps de mettre fin.

2 Je m’y suis rendu car il n’est pas question que je laisse à des gens que je considère comme trop radicaux la main sur une telle initiative. Je ne crois pas du tout aux gesticulations verbales mais je pense que le meilleur moyen d’influencer un mouvement, c’est de l’intégrer. Oui cette convention était imparfaite car beaucoup trop orientée sur des thèmes identitaires et sur l’islam. Oui cette convention était imparfaite car Eric Zemmour aurait dû être déprogrammé après sa condamnation. C’eût été un beau signal envoyé aux Français. J’ai pour ma part boycotté l’intervention de celui que j’appelle désormais « le Dieudonné bis » tant son obsession de l’islam et des musulmans en devient maladive. D’autant plus dérangeante que s’il fait un constat par moment réaliste, il ne propose rien, aucune solution mis à part de nous promettre le chaos.
Mais il y a eu tout le reste. Dans une totale liberté, à peine hué et beaucoup applaudi, Raphael Enthoven a étrillé ceux qui l’invitaient. Imaginez seulement si une personne de droite avait osé une telle impertinence à la fête de l’Huma. Il n’en serait pas ressorti entier, Jean-Paul Delevoye qui y a évoqué la réforme des retraites pourrait en témoigner.
Je vous demande donc : de quel côté est l’intolérance ? Elisabeth Lévy, remarquable dans sa harangue contre les amalgames, Laurent Alexandre, Laurent Obertone et quelques autres encore, dont moi-même, sommes venus pour parler librement et avons pu le faire. Nous avons tous néanmoins un point commun. Nous avons perdu des amis de ce fait. Enthoven a même commencé son intervention en expliquant cela.  Alors je vous le demande une deuxième fois : dans quel camp est l’intolérance ?

3 J’y suis allé ensuite car je crois profondément au dialogue et que je souhaitais me rendre compte par moi-même de ce qu’était cette Convention. La thématique sur laquelle je suis intervenu, « fiscalité française : un enfer pavé de bonnes intentions » était importante à porter. Je ne regrette rien. L’auditoire d’un excellent niveau a su apprécier la variété des intervenants. La presse a focalisé sur Zemmour occultant totalement tout le reste y compris les débats d’excellente facture.

4 Et enfin car sur un plan plus philosophique, je pense que le refus des amalgames doit s’appliquer à tous. Un jour, pour condamner les odieux amalgames dont faisaient l’objet les musulmans, j’ai publié une tribune dans le nouvelobs.fr. Elle s’intitulait « pour sauver la République, cette focalisation sur l’islam doit cesser ». J’y ai écrit : « je refuse de condamner un homme pour les fautes d’un autre, fût-il son frère ». Eh bien de la même manière, je refuserai toujours de condamner une femme, pour les fautes d’un autre, fût-il son grand-père. Lors de cette convention, je suis arrivé volontairement tard pour ne pas assister à l’erreur de casting que représentait la présence d’Eric Zemmour, tout juste et légitimement condamné pour incitation à la haine religieuse. Mais concernant Marion Marechal, et même si je suis loin de partager toutes ses idées, au nom de quoi, la condamnerais-je ? Nos désaccords ? Quand on n’est pas d’accord, on ne condamne pas, on dialogue, certains semblent l’avoir largement oublié. J’ai pour ma part, très peu de respect et de considération pour ce que le regretté Pierre Desproges appelait « le petit tribunal du peuple ».
« Quand l’homme montre la lune, l’imbécile regarde le doigt ». Depuis près de quarante ans, les dirigeants successifs de ce pays l’ont laissé sombrer. Malgré un taux de prélèvements obligatoires parmi les plus hauts au monde, un taux confiscatoire, spoliateur, dissuasif et punitif, aucune des missions de l’Etat n’est correctement menée. Education Nationale en berne, hôpital public au bord de l’explosion, Défense Nationale incapable de mener correctement ses missions, Police et Justice dans un état misérable (dixit Corinne Lepage). Tout cela dans un climat sécuritaire et social délétère. Chômage de masse structurels, déficits des comptes publics, déficit des comptes sociaux, explosion de la pauvreté, je pourrais continuer cette liste presque à l’infini. Alors pour se dédouaner et plutôt que d’avoir enfin le courage politique d’agir, les gouvernements qui se sont succédés ont préféré stigmatiser ceux des Français qui souffraient le plus et le parti qui tente de les fédérer. Voilà pourquoi le FN a été pendant des années le chiffon rouge de l’incurie politique française.
Alors oui, il y a en France une montée du racisme et de toutes les formes de rejet mais à qui la faute sinon à ceux qui ont mis par carriérisme, électoralisme et parfois incompétence le pays dans cet état ? Ils ont distribué sans compter des milliards d’argent public en menant une politique sociale de redistribution improductive. N’importe quel étudiant en première année d’économie aurait pu leur dire que mener une politique de soutien à la consommation quand on ne produit quasiment plus rien, c’est suicidaire. Suicidaire mais démagogique. Et ensuite ils osent accuser les autres de populistes. Mais ce sont eux les populistes.
Aujourd’hui, la convention de la droite a vocation à se poursuivre comme un espace libre de dialogue à droite et demain peut-être un instrument de reconquête du pouvoir, une alternative destinée à permettre de remplacer les dogmatiques – populistes au pouvoir depuis des décennies par des réalistes – pragmatiques.
Quant à l’intolérance donc nous sommes accusés, de quel camp vient-elle en réalité, je vous le demande encore ?

Je reprendrai en conclusion cette citation de Roberto Benigni : « Pour le fanatique, il y a toujours deux opinions possibles, la sienne et la mauvaise, ceci est le point de vue du fanatique ». Après les réactions des « progressistes » suite à la Convention de la droite, je sais désormais qui sont les fanatiques, et ce ne sont pas ceux qu’on imagine.

https://www.opinion-internationale.com/2019/10/02/jai-vu-le-vrai-visage-de-lintolerance-fabrice-haccoun-revient-sur-sa-participation-a-la-convention-de-la-droite_66954.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


22 thoughts on “J’ai vu l’intolérance du camp du bien après la Convention de la droite

  1. AvatarCeltillos

    il est gentil le monsieur, mais il fait fausse route en tapant sur
    monsieur Zemmour, jamais on ne parlera assez du danger que représente l’islam, cela devrait être même notre priorité absolue, en effet comment construire un pays s’il ne nous appartient plus, comment ne pas avoir honte de léguer un pays envahis et détruit a nos enfants, bien sur l’islam ne doit pas être le seul sujet, mais il doit être pour le moment le principal sujet car le plus préoccupant!

  2. AvatarDurandal

    L’analyse est intéressante mais ne fera pas avancer le « schmilblick » !
    JYLG y va aussi de sa chanson portant haut la bannière anti Marine (il en a l’habitude) et du coup, là non plus je ne vois pas l’espoir de faire avancer la France et reculer nos « ennemis » !
    Quelle tristesse ! Nous n’en sortirons donc jamais de ce piège infernal ?
    Ce matin je ressens une profonde amertume, une profonde désillusion mais certainement pas de résignation, ni de découragement !
    Certes, la France semble bel et bien vouée à disparaître mais je ne mettrai pas genou à terre. Debout, avec le seul étendard de ma fierté française, avec les gueux qui partagent cet amour de la France, je me battrai encore même si les renforts n’arrivent pas, même si les « petits ducs » palabrent en marge de la bataille, refusant clairvoyance (courage ?) dans l’intérêt supérieur qui hurle à notre encontre : Rassemblez-vous !

  3. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    L »article aurait pu être excellent.

    Malheureusement vous faites ce que vous reprochez à certains autres, vous ostracisez Zemmour que vous qualifiez de « Dieudonné Bis », comparaison inappropriée outrancière peu s »en faut.

    Zemmour ne dit que des vérités touchables du doigt et il parle de ce que chacun vit quotidiennement sous une forme ou une autre et ne peut préciser à chaque ponctuation qu’il y a toujours des exceptions pour confirmer les règles.

    Vous devriez pourtant être interpellé sur l’attitude de rejet de votre ami musulman à votre égard…

  4. pikachupikachu

    Très juste, moi aussi (Juif), j’en ai plus que marre du discours de certains Juifs qui ont fait un blocage sur le FN, Le Pen père a fait son temps, et il a été nettoyé. Tout n’est pas au top dans ce parti, mais il y a eu un vrai travail d’épuration.

    Je suis moi aussi aterré par la courte vue de ces Juifs qui voient dans le FN un nouvel Hitler alors qu’ils savent parfaitement que le nouvel antisémitisme est musulman.
    De plus, et je le dis souvent à mes détracteurs Juifs, il y a un élément nouveau dans la carte. La création d’Israel : il ne peut y avoir une deuxième shoah si le FN arrivait au pouvoir, et dans l’hypothèse qu’il choisisse d’exterminer les Juifs. Israël existe. Si Israel avait existé comme état souverain, pendant la seconde Guerre Mondiale, la Shoah n’aurait pas pu s’accomplir, parce que les Juifs auraient eu « où aller ». Donc, non, une Shoah bis ne pourra se répéter en Europe. Alors j’en ai marre d’entendre mes amis Juifs, cesser de réfléchir pour paniquer en entendant parler du FN (RN). Ceci étant dit, j’ai constaté qu’il y a de plus en plus en de Juifs absolument pas complexés par l’option FN, mais il reste un sacré paquet d’hypnotisés qui répètent comme un mantra : FN = Hitler.

    J’espère qu’ils ouvriront les yeux. La France n’est pas que le pays où ils vivent, c’est aussi et avant tout, le pays des Français, et il faut que les Français survivent : eux n’ont nulle part où aller et c’est la moindre des décences que de leur donner la possibilité de survivre.

    1. François des GrouxFrançois des Groux

      De la part des Français – mais est-ce de leur faute ? – je remarque une méconnaissance de l’histoire du judaïsme et de la communauté juive.

      En histoire, on fait potasser 3 semaines durant les collégiens sur « L’islam, le Coran et la civilisation arabo-islamique » avec contrôles des connaissances, visionnage de vidéos et bien sûr, interdiction de remettre en cause le message/programme de l’EN.

      En revanche, les collégiens de l’école publique ne sauront pratiquement rien de l’histoire de la France chrétienne ou du judaïsme.

      Chrétien de Troyes et Rachi de Troyes ont pourtant bien existé, m… alors !

  5. pikachupikachu

    Son propos sur Zemmour est incohérent : il donne dans le travers qu’il dénonce, à savoir l’intolérance du camp du bien. Sa condamnation de Zemmour se fonde sur une évidence. Zemmour est « évidemment », à le lire, une erreur de casting, un faiseur de haine, etc… Il n’y a pas débat sur la question pour lui. Il est donc tout autant pétri de certitudes que le camp du bien peut l’être. En outre, ce sont les mêmes certitudes concernant Zemmour.
    Bref, ce gars n’est pas cohérent.

    1. Avatarlevengeur

      Ce type est un faux intello qui raisonne comme un pot de chambre troué et Zemmour est un dieu comparé à lui, silence collabo tu es démasqué, l’erreur de casting c’est toi retourne chez le gaucho c’est ta vraie place, ordure

  6. François des GrouxFrançois des Groux

    Pourquoi avoir dénoncé l’ostracisation du FN tout en écrivant l’avoir toujours combattu ?

    Pourquoi visiter la Goutte d’Or avec Juppé, le chantre de l’identité heureuse ?

    Y-aurait’il une partition – comme dirait Hollande – dans la communauté juive ? Entre l’élite et les « sans-dents » ? Ou entre ceux qui vivent dans le déni et les autres ?

    1. Avatarberetvert

      Non dans la communauté juive il y a de tout mais moi qui suis officier supérieur
      dans la marine je suis français de confession juive et ne pas confondre avec la communauté étrangère musulmane arabe qui infiltre la police et l’armée il faut les chasser ils ne seront jamais français

      1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

        @ beretvert
        Aucun risque de confondre la communauté étrangère musulmane arabe avec la communauté française de confession juive.
        Ceci étant dit, il existe un nombre certain de gens qui se disent français – qu’ils soient de souche ou pas – de confession juive qui oeuvrent pour la destruction de la France et qui, malheureusement, ont voix au chapitre pour déverser leur haine et leur venin envers la Patrie.
        Certes, c’est une minorité mais une minorité agissante et qui a, malheureusement, quelque influence néfaste, je dirais même toxique et qu’elle ne s’en cache même pas, la honte et le déshonneur étant des notions qui ne les effleurent en aucune façon.

  7. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Je pense que le fond de sa pensée et sa position sont résumés dans ce passage :

    – » 2 Je m’y suis rendu car il n’est pas question que je laisse à des gens que je considère comme trop radicaux la main sur une telle initiative. Je ne crois pas du tout aux gesticulations verbales mais je pense que le meilleur moyen d’influencer un mouvement, c’est de l’intégrer. Oui cette convention était imparfaite car beaucoup trop orientée sur des thèmes identitaires et sur l’islam. Oui cette convention était imparfaite car Eric Zemmour aurait dû être déprogrammé après sa condamnation. C’eût été un beau signal envoyé aux Français. »-

    Par ailleurs, pour revenir sur « l’épuration » du parti RN ; il me semble que dans ce parti il y a des cadres de confession juive, et c’est pour cela que certains reprochent à Marine Le Pen de s’être vendue ; donc le parti est attaqué de toute façon de toutes parts : pro-juive ; nazie ; pro-musulmane ; xénophobe, anti-islam, raciste ; …. Pourtant, malgré la présence de membres de la communauté juive dans le FN/RBM/RN ; l’an dernier il me semble, le parti a subi l’affront et la mise sous-tutelle en quelque sorte d’une frange juive qui a créé à l’intérieur du parti un cadre de surveillance contre l’antisémitisme….. Que faut-il de plus à ce monsieur et à tous ceux qui s’acharnent sur Marine Le Pen et le RN dans une lutte d’épuration puissance 10 ? On ne s’en sortira pas. Que veulent-ils exactement, prendre le parti d’assaut ? Alors il faut le dire franchement. Parce que les haineux, les anti-juifs, ne sont pas dans ce parti ils sont ailleurs et ces autres partis-là, on les laisse vivre, prospérer, agir, détruire la France, emmerder les Français bien tranquillement sans être importunés.

    1. pikachupikachu

      @Marcher sur des oeufs,
      quand je discute avec des Juifs qui sont sympathisants RN, mais qui malgré tout ne votent pas FN, je constate qu’un point les dérange profondément concernant le RN : le fond du programme social ou économique du RN, c’est une sorte de philosophie de gauche, voire de gauche-extrême et c’est de bonne guerre. C’est ce qui permet de rallier son électorat naturel, celui des « Gilets Jaunes », qui autrement seraient tentés par l’option France Insoumise.
      Cette critique est justifiée. Je me souviens du programme de sortie de l’Euro de Marine Le Pen, avant qu’elle ne fasse un virage à 180° sur la question suite à l’alliance avec Dupont-Aignan. C’était pour moi typique de l’amateurisme du FN sur des questions graves. Evidemment qu’il faut recouvrer notre souveraineté, et que cela passe par la sortie de l’Euro, mais il est de simple bon sens que cette sortie ne peut se faire qu’après avoir consolidé notre économie et avoir remboursé nos dettes, autrement, ce serait la faillite de notre pays.

      Il faudrait peut-être au FN, l’équivalent d’un Trump : un chef d’entreprise compétent qui viendrait pragmatiquement, sans idéologie, apporter sa compétence au mouvement.

  8. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    @ Marcher sur les Oeufs
    À lire ce que vous avez relevé, merci de souligner tout le sens sous-adjacent de tous ces points qui m’a échappé bien que d’autres propos m’ont fait sérieusement tiquer car je les trouvais quelque peu incohérents. J’avoue n’avoir pas eu la vigilance nécessaire pour en percevoir in fine dans le texte un rien d’intolérance, de rejet, de déni, de partialité, de manque de réflexion approfondie de la part de cet auteur.
    Ce qui l’a trahi, dans une certaine mesure, et à mon avis personnel, c’est qu’il a osé, en toute indécence, comparer Zemmour à Dieudonné, attitude sui m’a déjà fait réagir par un commentaire à propos de son article que j’appelle à charge contre la Convention à laquelle il a assisté en taqya : ne dit-il pas que le meilleur moyen de combattre son adversaire est d’intégrer le groupe où il sévit, avec ses mots bien sûr ?
    Son problème est qu »il reconnaît mais « en même » temps combat.

    1. pikachupikachu

      Je pense, à postériori, que cette personne est confuse, il me semble qu’il voit la droite comme une option non pas d’abord « sociétale » (i.e. conservatrice, axée sur la civilisation française et son identité) mais d’abord, économique. Il est donc pour des principes économiques de droite et veut que Zemmour, qui est le versant « identitaire » passe au second plan, voire au dernier plan.
      Il ne comprend pas qu’il y a une urgence qui n’est pas qu’économique.
      Aujourd’hui, l’économie passe au second plan, face au problème de la démographie qui est celle d’une population en train d’être « remplacée ». Il semble comprendre le problème inversement : l’urgence serait économique et le « grand remplacement » un phénomène très exagéré.

      C’est un « imbécile intelligent » (, il me semble, ou alors comme je le fais moi-même bien trop souvent, il a écrit d’un jet, avant même que de mettre de l’ordre dans ses pensées.

  9. Avatarberger

    Selon moi la présence de Zemmour veut dire « vous me condamnez mais vous n’aurez pas ma volonté de vous combattre ». Si on doit éliminer politiquement tous les politiciens véreux, fautifs, repris de justice, criminels, délictueux inconscients en France, il va y avoir de la place dans les gouvernements !

  10. Avatarlaetitia

    Vous affichez un sorte de pacifisme qui semble picorer à tous les râteliers y compris la facile ruée moutonnante sur le courageux du moment, Zemmour.
    Le summum: vos propos sur lui, comme une demande de pardon à l’ami qui vient de cracher sur vous?

  11. frejusienfrejusien

    Il balaye Zemmour d’un revers de la main, alors que c’est l’intervention de Zemmour qui est la plus importante et de loin,
    ce type n’a rien compris, ne voit rien venir,
    je crois qu’il se ferait bien une place au RN , et qu’il aimerait bien en exclure Zemmour, c’est un idiot

  12. frejusienfrejusien

    dernière minute,
    à Melbourne, un lycéen musulman oblige un lycéen juif de 12 ans à s’agenouiller pour lui baiser les chaussures,
    un autre petit de cinq ans, poursuivi au cri de « cafard juif »,
    aucune réaction du collège, ni du ministère,
    la mère se dit très déçue de l’apathie,( je dirais de l’aplaventrisme) des Australiens, qui interdisaient , il n’y a pas si longtemps , les immigrés musulmans, et ils n’ont pas choisi les plus évolués,

    Hitler a fait des petits et ils sont partout, seulement pas grand monde n’est capable de les reconnaître ,

    normal quand on voit que certains ont l »habitude de faire passer les coupables pour des victimes et vice versa

  13. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    @ pikachu
    … sans aucun doute, il est affligé d’une « intelligence bête » comme le chantait le regretté Jean Ferrat dans une de ses chansons dont pour l’heure j »ai malheureusement oublié le titre. 😉

Comments are closed.