Trahison du gouvernement : mise à mort de notre industrie lourde, l’exemple de Saint-Gobain

Photo : ouvrier de haut-fourneau de Pont-à-Mousson – Saint-Gobain PAM®

.

A Pont-à-Mousson, les habitants s’inquiètent de l’arrivée d’investisseurs étrangers chez Saint-Gobain…avec à la clé une fermeture pure et simple une fois les brevets empochés.

Le fabricant de canalisations Pont-à-Mousson va-t-il sortir du giron de Saint-Gobain ?

.

L’entreprise est célèbre grâce à ses plaques d’égout en fonte fabriquées dans cette ville de Meurthe-et-Moselle. 

.

Près de 2000 salariés sont employés chez Saint-Gobain en Lorraine, sur plusieurs sites dont celui de Pont-à-Mousson.

A Pont-à-Mousson, une grande partie des habitants, ici,

ont un lien, une histoire avec cette usine :

« Mes parents, mes grands-parents bossaient là.

J’ai vécu un peu en Guyane, j’ai vu des plaques Pont-à-Mousson.

Ça fait chaud au cœur. »

.

Pont-à-Mousson c’est un symbole, le dernier haut-fourneau lorrain.

Daniel est pessimiste :

« Franchement, je suis inquiet pour eux. C’est triste.

Ce serait une usine encore en moins. Dans le secteur, c’est la plus grosse.

Bientôt, il ne va plus rien rester. »

.

Xinxing, le leader mondial du secteur est intéressé pour reprendre 60 % du capital de Saint-Gobain PAM, tout comme un fonds d’investissement américain.

.

Mais Pierre, un mussipontain, ne souhaite ni l’un, ni l’autre :

« Quand les Chinois auront les brevets, ils partiront. Et puis, vous faites quoi quand vous avez 50 ans ? Rien.

C’est impossible de retrouver du travail ici.

Sinon, vous partez au Luxembourg. C’est triste.« 

.

A Pont-à-Mousson, le maire Henry Lemoine, n’est sait pas plus sur l’avenir de l’entreprise. Ce qu’il craint, c’est l’arrivée d’un grand groupe étranger :

« Notre préférence à nous, quand on voit ce qui s’est passé à Blanquefort avec Ford, ce qui s’est passé à Hambach, on préfère que ce soit une solution franco-française, ou au moins européenne. »

 

.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire déclarait en avril devant l’hémicycle:

« C’est un effondrement, une division par deux des commandes de canalisations réalisées par Saint-Gobain PAM depuis la crise de 2008. C’est l’émergence de nouveaux concurrents chinois et indiens notamment sur les marchés du Golfe qui ont fait perdre beaucoup de marchés au groupe dans ce secteur. »

« Saint-Gobain a besoin de partenariats. Il y a une proposition avec un industriel chinois, ce n’est pas la seule, il y a également l’investissement possible d’un fonds américain, il faut l’examiner également, et il peut y avoir d’autres possibilités. »

 .

Le coup de poignard du gouvernement

Informations de l’Est Républicain, 1er octobre 2019

Saint-Gobain PAM : tous vent debout contre le rapport commandé par la Région !

.

Le rapport d’un cabinet d’études, faisant état d’un rachat Chinois, conjointement à une fermeture programmée de Saint-Gobain PAM a fait bondir dirigeants, syndicats et élus, tous à l’unisson sur le sujet. Pour une fois.

Le rapport de l’ADIT, ce cabinet d’intelligence économique parisien (!), commandé par la Région Grand Est a fait l’effet d’une bombe dans le Bassin Mussipontain.

Particulièrement le volet évoquant les objectifs du groupe Chinois Xin Xing, principal challenger dans la course pour l’entrée au capital de Saint-Gobain PAM.

Le rapport conclut à l’élimination d’un rival, l’acquisition de brevets, et in fine, la fermeture pure et simple de l’usine de Pont-à-Mousson.

.

Le premier, Ludovic Weber, directeur général de Saint-Gobain PAM, dégaine un communiqué.

« La direction réaffirme que le projet de partenariat, s’il voit le jour, et quel que soit le partenaire potentiel choisi, vise à renforcer le positionnement de PAM, donc à consolider ses emplois ».

De regretter « ce défaut de dialogue, qui porte préjudice au climat de concertation et de confiance […] et qui déstabilise aujourd’hui nos équipes », glisse le patron de la branche canalisation.

.

On décide à Paris.

.

De son côté, le bouillonnant maire de Blénod Bernard Bertelle est lui aussi sorti de ses gonds.

Il s’étonne tout d’abord de la fuite de l’étude de ce cabinet parisien.

« Je ne peux que me révolter du peu de respect que ces grands décideurs montrent vis-à-vis des salariés de Saint-Gobain, déjà bien inquiets de leur situation et qui ont dû avoir des sueurs froides en lisant, comment à Paris, se jouait leur avenir et celui de leurs familles ! ».

.

L’édile rappelle que l’entreprise représente, à l’échelle locale, 2.000 emplois.

« On a le devoir de protéger ce patrimoine et non de le laisser être sacrifié au nom de la finance ».

D’en appeler au soutien des maires des communes voisines, afin de mettre en place « les actions qui s’imposent ».

Une motion de soutien avait déjà été signée par le conseil municipal de Blénod en octobre 2017. Puis par la communauté de communes du Bassin de Pont-à-Mousson.

De son côté, la CGT, majoritaire à PAM, ne décolère pas non plus.

« Nous dénonçons la parution d’un rapport partiel et partial par une officine extérieure, commandité en dehors de l’entreprise ».

Rapport dont la CGT n’a pas été destinataire à ce jour. Reste que le syndicat prévient et montre des dents :

« Si le futur partenaire vient avec de funestes desseins, il trouvera face à lui, une CGT combative et offensive ».

 .

La mise à mort est engagée 

Pour FO, la messe serait déjà dite. Dans un tract, le syndicat redoute que le « train soit en marche.

Saint-Gobain peut maintenant nous livrer à l’ennemi en toute impunité. Cette vente, appelée hypocritement partenariat, va débuter et la mise à mort est engagée ».

D’en appeler au maintien de « l’indépendance et de la protection de l’environnement en France, comme en Europe ».

Mise à jour/complément: suite à la fuite du rapport dans la presse, la direction réaffirme qu’elle fera « tout ce qui est possible pour éviter une fermeture ». Qui vivra verra…On a vu ce que ce genre de promesse donnait dans des cas similaires. En jeu : 2000 salariés, une histoire, un savoir-faire et 1500 brevets (qui eux vont bien partir en Chine, on en donnerait notre main à couper…).

A Pont-à-Mousson également : un jugement a été rendu mardi matin 1er octobre, par le tribunal de commerce de Nancy. L’entreprise Dr Fischer Europe vient d’être placée en redressement judiciaire, avec une période d’observation de six mois.

Le groupe, qui a racheté cette antenne de l’usine Philips Éclairage, en 2010 est spécialisé dans la fabrication de lampes de haute technologie : modules UV, lampes halogènes et solutions led. Après Saint-Gobain PAM, c’est un autre pilier mussipontain en difficulté.

L’entreprise comptait en 2018, 180 employés, tous détenteurs d’un savoir-faire dans la fabrication de lampes spéciales…

Les entreprises françaises sont mises à mort à cause de la mondialisation mais une des explications à ne pas négliger , c’est la planche à billets américaine (main dans la main avec les Chinois du reste).

Pierre Jovanovic l’explique en long et en large depuis des années sur son blog et dans des vidéos, exemples à l’appui.

https://www.jovanovic.com/blog126.htm

LA PLANCHE A BILLETS RACHETE TOUT Y COMPRIS LE FOOTBALL

du 25 au 28 février 2019 : Les Etats-Unis ont décidé de chauffer la planche à billets. En ce moment, des entreprises européennes sont rachetées par des entreprises ou hedge funds américains. C’est vrai qu’avec la photocopieuse vous pouvez racheter le monde entier.

Par exemple, le fonds US Elliot a carrément racheté le club de football de Milan, le Milan AC avec 50 millions d’euros au précédent investisseur chinois (!??!) Li Yonghong qui n’a pas payé une dette à ce même fonds Elliot ( !!! LoL).

« La vision d’Elliott pour le Milan AC est simple: créer de la stabilité financière et établir un management solide … et mener un modèle opérationnel durable qui respecte les régulations de fair play financier de l’UEFA« .

Dans la même logique, les hedge funds Bain et Carlyle veulent prendre le contrôle des ampoules industrielles et auto allemandes Osram, lire ici Reuters.

Enfin dans le médical, la planche à billets US vend à la planche à billets Yen: « BMS va vendre Upsa à Taisho pour 1,4 milliard d’euros … Le groupe américain Bristol-Myers-Squibb (BMS), qui est encore pour quelques mois le propriétaire des établissements agenais, avait mis sur la table la bagatelle de 74 milliards de dollars afin d’acquérir le laboratoire Celgene, spécialiste du cancer du sang.

On a ainsi vu l’américain Procter & Gamble acheter les activités de santé grand public du laboratoire allemand Merck, en avril dernier, tandis que GlaxoSmithKline (GSK) a racheté au suisse Novartis sa participation dans leur coentreprise de santé grand public pour 13 milliards de dollars« , Lire ici Sud Ouest, merci à notre lectrice Ruth.

A ce rythme, en 2022 il ne restera aucune entreprise 100% french en France ce qui veut dire que TOUS les bénéfices partiront dans les poches des étrangers. Vive la mondialisation comme ils disent. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2019

 

 251 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. et la CGT a demandé à ses ouailles de voter contre la seule personne qui veut du protectionnisme en France,

    on a entendu les hurlement poussés sur les plateaux dès que Marine évoquait la possibilité d’une barrière douanière pour protéger nos industries,

    vous avez voulu la mondialisation, vous allez en manger jusqu’à plus soif !!

    vous vous retrouverez à un niveau au-dessous des migrants fraîchement débarqués, qui eux, reçoivent des formations, gratuites, des logements gratuits, de l’entretien et de l’argent gratuit, des transports gratuits,

    quant à vous, vous aurez une petite rente chômage, rapidement tarie,

    mais vous aurez suivi les consignes données par des gens qui gagnent plus de 30 000€ par mois, et qui sont là pour vous égarer dans la mauvaise direction, à leur profit personnel exclusivement

  2. encore
    ex Laden d ‘Amiens >>> Pologne

    https://www.agefi.com/home/entreprises/detail/edition/online/article/un-millier-dinterimaires-de-lusine-psa-de-mulhouse-vont-perdre-leur-emploi-en-raison-de-larret-de-la-fabrication-de-la-peugeot-2008-487375.html

    Peugeot >> Espagne

    Au Maroc , c ‘est Dacia qui inonde le Pays et l ‘Afrique
    la Clio c’est en Turquie
    Citroën du quai de Javel était à Aulnay S/bois , c ‘est finit depuis longtemps
    pourtant c ‘était immense

    etc …..

  3. et si le patriotisme passait par l’économie ?……au lieu de laisser brader TOUTES NOS ENTREPRISES mais pour celà il faut se débarrasser du MONDIALISME
    avéré donc changer de GVT….bon courage quel travail !!!!!!!

  4. L’autre trou duc de lemaire et le directeur de Saint-Gobain , manipule l’opinion publique , l’abruti de bruno lemaire qui joue le cake prétendant défendre les emplois , salopard qu’il est , combien de fermeture d’entreprises qui étaient des fleurons français dilapidés , vider de tout ? Et la cgt (cancer généralisé du travail) , qui sont de connivence avec le patronat , et arrêtez de croire bêtement que ces salopards vont défendre ce fleuron de l’industrie française, ,vous avez une cervelle de colibri si vous croyez ces bonimenteurs !

  5. la planche à billets fonctionne plein temps depuis la séparation de l’or de la monnaie qui est une monnaie de singe. Merci Nixon
    Toute notre économie fonctionne sur du leurre
    Il me semble qu’il faudrait sagement revenir au lestage de la monnaie sur le métal mais comment
    Tous ceux qui se présentent pour gouverner ne sont que des super expert comptables cupides…
    La politique c’est l’art de se faire élire pour dépenser l’argent des autres qui n’existe pas. De quoi devenir fou.

    • Bonjour Clairement : il faut chercher dans les programmes des candidats mais certains sont souverainistes aussi pour la monnaie (DLF entre autres).

      Après, le système étant global – au moins européen, vous avez raison : quelle est la véritable marge de manœuvre des politiques en France…

  6. Qu’est-ce qu’il faut aux Français pour voir et comprendre ce qui se passe et ce qui va leur arriver. La bien-pensance c’est très bien mais encore faut-il penser bien. Comment peuvent-ils encore et encore voter pour des individus et un système qui n’ont que le mensonge à la bouche, l’oppression à la main ?

    Il n’y a guère que les nouveaux franc-cités et les progressistes qui appuient cette oligarchie et ce régime qui se perpétue de mandant en mandat quel que soit le pantin de l’Élysée. Et comme, nous ne sommes pas en démocratie, que toutes les élections sont complètement pipées, manipulées, fraudées, cadenassées au niveau de l’État, même si cette engeance est minoritaire, le bon Peuple de France est piégé. Ce n’est pas possible autrement que ce Peuple accepte les malheurs, la destruction, la précarité, la mort que cet État pirate, pilleur et sauvage lui impose.

  7. Ils ne voudraient sûrement pas acheter les salopes qui bradent tout ce qui peut apporter des bulles de CO2 de luxe.

Les commentaires sont fermés.