« Les Pays-Bas deviennent un narco-État », prévient le ministre néerlandais de la Justice


« Les Pays-Bas deviennent un narco-État », prévient le ministre néerlandais de la Justice

.

Après la publication d’un rapport sur la criminalité organisée à Amsterdam, Ferd Grapperhaus, le ministre de la Justice et de la Sécurité du pays, a déclaré qu’il fallait s’attaquer à la criminalité liée à la drogue sous peine de voir les Pays-Bas devenir un « narco-État ».

Selon un rapport de l’Algemeen Dagblad, l’économie de la drogue à Amsterdam, qui sert de centre pour le commerce européen de la cocaïne, dont le chiffre d’affaires est de plusieurs milliards, est devenue totalement ingérable. Les policiers s’inquiètent du fait que la bataille contre le monde du crime organisé lié à la drogue a été perdue.

Bien que les Pays-Bas ne disposent pas des ressources publiques nécessaires pour renforcer les forces de police, M. Grapperhaus a déclaré qu’il cherchait actuellement des moyens d’allouer des fonds pour lutter contre ce problème, car si rien n’est fait, le pays risque de se transformer rapidement en narco-État, selon De Telegraaf.

« Il y aurait alors un ministre avec des lunettes de soleil et non plus quelqu’un qui assure la responsabilité démocratique », a déclaré le ministre Grapperhaus.

.

« J’ai déjà débloqué 100 millions d’euros pour lutter contre ce problème », a-t-il ajouté.

Selon Grapperhaus, il faut mettre un terme au genre de crime où se rencontrent les intérêts du monde supérieur et du monde souterrain.

« C’est agréable de regarder Scarface avec une bière et un bol de pop-corn, mais ce n’est pas agréable de vivre cela dans sa propre ville, » dit-il.

.

Malgré la nature répandue du problème, Grapperhaus ne croit pas qu’il soit insoluble. « Peu importe à quel point c’est désagréable… J’ai toute confiance dans le conseil municipal d’Amsterdam », a-t-il dit.

« En collaboration avec le ministre des Finances, j’ai élaboré une approche pour retirer l’argent des criminels, des investissements supplémentaires ont déjà été faits dans la police et d’autres investissements doivent être faits dans un proche avenir. On peut vraiment faire quelques petits coups », a poursuivi le ministre…

En parlant du problème de la drogue dans le pays, la mairesse d’Amsterdam, Femke Halsema, a déclaré : « La lutte contre l’économie de la drogue et la criminalité qui l’accompagne exige endurance, dévouement commun et efforts à long terme ».

Source : Voice of Europe, 29 août 2019.

Traduction pour Résistance républicaine par Julien Martel

Note du traducteur : Un problème technique fait apparaître de manière aléatoire des images françaises. Si vous aussi êtes affecté par ce problème, il ne sert à rien de remettre votre ordinateur En Marche. Les ingénieurs prévoient que ce dérèglement durera jusqu’en 2022.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


5 thoughts on “« Les Pays-Bas deviennent un narco-État », prévient le ministre néerlandais de la Justice

  1. AvatarJoël

    Lol ! Le gars découvre l’eau chaude ou quoi ? Ça fait belle lurette qu’on sait que la Hollande est une plaque tournante de la drogue et que toute l’Europe va s’y ravitailler comme on va au marché.

  2. Avatarmoustache et trotinette.

    Ils étaient trop cons pour le prévoir?
    Il était certain que permettre le cannabis n’était qu’un début, et que les traficoteurs allaient passer à plus.

  3. AvatarChristian Jour

    Moi pas surpris, vu la virulence des trafiquants qui ne sont pas ou très peu condamner.Lois bafouées par les juges eux même et condamnation des patriotes qui osent le dénoncer (Tomy Robinson), faut pas s’étonner du résultat.
    La drogue est en expansion tout simplement parce que la justice vendu et lâche ferme les yeux.
    Et il n’y a pas qu’aux pays bas, chez nous c’est pareil, faire son marché de cames dans les cités, rien de plus facile.

  4. frejusienfrejusien

    La preuve la plus flagrante que la libéralisation du cannabis, n’apporte aucune solution au problème, elle l’ AGGRAVE ,

    Gardons bien ça en mémoire pour le moment où un Hamon proposera cette solution pour soi-disant enrayer la vente et le trafic de drogue avec des arguments qui paraissent sains au premier abord, mais qui ne résistent pas, ni à l’analyse, ni à l’expérience

Comments are closed.