Miriam Shaded en 2017: « Interdire l’islam, défendons-nous avant qu’il ne soit trop tard »

.

Miriam Shaded, la Polonaise au combat médiatique: « la seule solution, c’est la délégalisation »

« Interdire l’islam. Défendons-nous avant qu’il ne soit trop tard », Miriam Shaded, 2017

Lorsque j’étais petiot, mon professeur d’histoire me dit : « Il est facile d’aimer la patrie héroïque et sans faille de ton manuel d’Histoire de Belgique mais tout l’art est d’aimer son peuple imparfait ». Hélas, le gouvernement flandro-wallon de ce peuple imparfait est devenu lui-même à ce point imparfait qu’il paraît difficile de s’amouracher de la patrislam. J’aime le passé et suis donc adepte du plus-que-parfait conjugué au futur : Marine et Miriam.

Miriam Shaded est une entrepreneuse et activiste polonaise. Née en 1986 à Varsovie d’un père syrien catholique et d’une mère polonaise, elle prend rapidement conscience des pratiques malsaines de l’islam vis-à-vis des minorités chrétiennes du Proche-Orient. Contrairement à l’ISIS (Illuminée Suédoise Intellectuellement Siphonnée), elle attend sa majorité pour enclencher l’overdrive.

.

Lors de la crise migratoire de 2015, 52 familles syriennes chrétiennes sont accueillies en Pologne par l’intermédiaire de son ONG Estera au motto « Sauvons la vie des Chrétiens ». Tous les frais d’immigration et de logement momentané sont pris en charge par Estera, le gouvernement polak ayant dit NIET à l’accueil de réfugiés quand bien même seraient-ils catholiques. L’État polonais prétendument chrétien a donc une toute autre interprétation exégétique de la Bible, confiant le sens de l’accueil migratoire aux grosses cylindrées laïques européennes. La somme des hypocrisies du clergé polonais inféodé aux politiques est telle qu’elle userait rapidement ma plume, restons-en là. Pathétique…

 

En 2017, « Mir I’am » suggère la délégalisation pure et simple de l’islam en Pologne, se basant sur l’article 13 de la Constitution polonaise qui interdit sur son sol le fonctionnement d’organisations usant de violence, comprenez de toute organisation maffieuse où le traître apostat risque la mort, sans compter le traitement ultérieur du Juif et de l’athée. Cette revendication a fait d’objet de débats TV et d’articles dans la presse conservatrice et même la presse conversatrice de gauche. Quelques Szafran végètent en Pologne, à la différence que le socialisme y flirte par le bas avec le seuil d’éligibilité.

 

Le mainstream polonais interdit d’être de mèche avec un islam qui ne cesse de l’allumer au briquet halal. Là-bas, on sait comment prendre le taureau islamique par les cornes djihadistes. « Nul ne peut marchander l’honneur et la dignité de la Pologne » (Général Anders, 1945). Je remplace parfois « Pologne » par « France » puisque le rêve n’est pas encore censuré par Avia.

Délégaliser l’islam ne résoudra sans doute pas tous les problèmes mais permettra de l’affronter tel qu’il est et non comme nos constitutions nous imposent qu’il soit. D’ailleurs, nos valeureux constitutionnalistes « dix-huitards » n’avaient évidemment pas prévu, malgré certaines craintes Lumineuses, que deux siècles plus tard un système socio-politique totalitaire franchirait les douanes européennes sous tarif douanier RELIGION, exempté de droits (et de devoirs) d’entrée. On ne nous a rien promis (Alain, repris par Sartre)

L’activisme de Miriam est très sain et bénéficie du soutien de nombreux médias polonais. Ceci démontre une fois de plus à quel point le nord-ouest des Alpes est gangréné : le débat n’aura pas lieu. Pourtant, le peuple est en droit de se faire servir médiatiquement « ce qu’il pense tout bas ». En France, on préfère sensibiliser les citoyens aux nuisances du chant du coq incommodant les citadins fraichement installés en cambrousse. Bientôt, l’odeur quelque peu importune de la fumure et pourquoi pas du camembert sera incriminée. S’attaquer au chant du coq, c’est le chant du cygne de la République !

 

En 2019, Miriam remonte au front avec son interview « Un million de femmes mutilées sexuellement en Europe. L’Union européenne est muette, l’islam triomphe ». Pour ma part, toute atteinte à l’intégrité sexuelle féminine est un crime contre l’humanité, plus précisément contre l’européanité.

Si Miriam est d’une réelle perspicacité, Marianne est d’une générosité légendaire et confie son sein à toute la misère du monde. Elle en oublie que son lait nourricier peut tourner au lait battu.


Interview Miriam Shaded àpd 04:40 (English)
 


 
Restons dans le registre féminin : Depeche Mode en polka

 
 
 

 88 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Après la « crise » économique qui dure depuis 50 ans, suivie par la « crise » du chômage que l’on combat en délocalisant les entreprises à l’étranger, voilà la « crise » migratoire ! Comme si ça nous tombait dessus par le plus grand des hasard, comme si ce n’était pas fabriqué de toute pièce par une certaine élite, comme c’était une fatalité mystérieuse aux origines inconnues !

  2. Sous-titrage en anglais de la vidéo très précis.Miriam Shaded s’exprime aussi clairement sur l’islam que Christine Tasin en interview. Elle a la vue d’ensemble et dans le détail comme Résistance républicaine. Les hommes politiques polonais aussi voient clairement le développement vers la conquête violente de l’immigration.

Les commentaires sont fermés.