Balle perdue à Ollioules : le hasard, vraiment ?

Publié le 31 juillet 2019 - par - 4 commentaires

.

Les vrais responsables de la fusillade mortelle d’Ollioules (Var) dimanche dernier sont les tireurs bien sûr, probables dealers et criminels multirécidivistes, mais aussi certains politiciens, certains maires, certains journalistes, certains juges, certains profs. Les premiers ne sont pas pour l’instant identifiés, les suivants sont déjà plus faciles à « loger », sachant que tous contribuent au tassement durable du savoir vivre … ensemble.

.

Est-il vraiment nécessaire d’incriminer le hasard quand tous ces acteurs concourent à occulter un certain déterminisme, violent et décomplexé ? Est-ce un hasard si l’origine ethnique des tireurs à la Kalachnikov est tellement immanquablement acquise qu’elle fait maintenant partie des non-dits !

.

Et maintenant, justement, que va-t-il se passer ? Maintenant que, pour la première fois, les victimes collatérales font partie du « système » (NDLR  : cadre, chef d’entreprise-juge consulaire- mais peut-être votaient-ils RN ?), va-t-on enfin voir un semblant de solidarité entre ces « gens de biens » ?

Que vont faire les vrais responsables de ce mauvais « hasard », que vont faire ceux du camp du « Bien » ?

Ces journalistes minables vont-ils profiter du désarroi du malheureux mari pour lui intimer l’ordre, jamais prononcé, de ne pas céder à la haine ? Ou bien vont-ils le dénigrer si d’aventure il se prenait à suivre l’exemple du bouleversant Patrick Jardin ?

Et cet éditorialiste du Var-Matin (30/07/2019) qui consacre deux pages aux victimes collatérales, sans parler de l’identité des victimes ciblées et « bien connues des services de police » : acte manqué ou oubli révélateur ?

.

Ces juges du Syndicat de la Magistrature vont-ils continuer à se contenter de sermonner les « petits sauvageons » des cités ? Pour une fois que la victime collatérale était un juge, auront-ils un tressaillement, un doute dans leur lâche rituel démagogique et paternaliste ?

Ou bien au contraire continueront-ils à inculquer à ce type de délinquants … le sentiment d’impunité pour leurs actes ?

Ces barbares allogènes qui ont tiré, viendront-ils s’excuser de ces balles perdues ou bien au contraires seront-ils assurés, là aussi, de « ne pas avoir la haine » du mari, ni des enfants de Catherine Santos ?  La haine serait-elle excusable quand elle vient des cités et haïssable quand elle vient de la France périphérique ?

.

Ces profs gauchistes vont-ils surenchérir dans la victimisation des immigrés et descendants d’immigrés, afin de mieux les dédouaner de toute culpabilité ? Continueront-ils ainsi à inculquer à ce type de délinquants … l’assentimentpour leurs actes ?

.

Ces politiciens corrompus auront-ils un jour d’autres réflexes que de demander des renforts de police, qu’ils se refusent pourtant à financer dès lors qu’ils en ont le pouvoir ?

Et continueront-ils à inculquer à ce type de délinquants … la légitimité de leurs actes en invoquant « le crime contre l’humanité » dû aux méchants colonisateurs français ?

.

Ces maires inconséquents, auront-ils un jour d’autres réflexes que de demander de nouvelles subventions afin de continuer leur désastreuse et coûteuse politique de la ville ? Continueront-ils ainsi à inculquer à ce type de délinquants … la rentabilité de leurs actes ?

.

Et ce maire de Vesoul(*), qui « demande solennellement aux forces de l’ordre de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour interpeller ces assassins et faire toute la lumière sur ce drame » ! Est-ce dans les habitudes des policiers du Var d’aller à la plage ou de faire leurs courses lorsqu’ils sont chargés d’une enquête criminelle de cette gravité ?

.

Il ne reste plus de place au hasard dès lors que certains notables et certains délinquants collaborent à la mise en place d’un nombre croissant de zones dangereuses où la notion de non droit relève de la certitude.

* :Alain Chrétien (maire de Vesoul), est un proche du Premier ministre Edouard Philippe et l’un des fondateurs du parti de droite pro-Macron « Agir »

 

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Balle perdue à Ollioules : le hasard, vraiment ?”

  1. Avatar Machinchose dit :

    la photo de la meute de racailles m’ a immédiatement inspiré cet article

    https://hitek.fr/actualite/lance-flammes-xm42-vente-etats-unis_5309

    pur bonheur! vive les etats unis !!

  2. Olivia Blanche Olivia Blanche dit :

    En lisant le titre, j’ai cru à une autre hypothèse… En effet, je me suis demandée – et je me demande encore – si cette malheureuse a été une « victime collatérale » ou une victime ciblée ?

    En effet, rien ne nous interdit de penser que, dans le feu de l’action, ces racailles ont voulu éliminer 2 koufars en + du simple règlement de compte, faisant ainsi d’une pierre deux coups…

    Rien ne nous interdit de penser qu’il s’agit d’un crime crapuleux doublé d’un attentat islamiste.

  3. Avatar bm77 dit :

    Ce qui est sûr c’est qu’ils n’hésitent pas à tirer même lorsqu’il y a des gens à proximité ce qui en dit long sur le respect de l’être humain de ces gens et la considération qu’ils ont pour les Français .surtout lorsqu’il s’agit de « kouffars » comme vous le soulignez,là ils n’ont plus aucun état d’âme!!!

Lire Aussi