Remplaçant de Juncker : Macron a décidé de ne pas tenir compte du résultat des élections…

Publié le 28 mai 2019 - par - 14 commentaires

.

Qui pour diriger l’UE ?

.

Alors que les résultats des élections européennes sont maintenant fixés, les tractations commencent pour les plus hauts postes de l’UE.

A Paris, le Premier ministre espagnol dîne avec Emmanuel Macron

Sánchez et Macron ouvrent le bal des négociations @EURACTIV_FR https://t.co/LwwkU9X3zX
— Aline Robert (@AlineRobert_) May 27, 2019

Négociations à 28

Les chefs d’État et de gouvernement des 28 se réunissent pour un dîner à Bruxelles, afin de lancer le processus de nomination pour les hauts postes de l’UE. Il s’agira de choisir les nouveaux présidents de la Commission, du Parlement et du Conseil, entre autres.

Selon les traités, les dirigeants sont censés « tenir compte » du résultat des élections européennes, mais plusieurs d’entre eux, dont Emmanuel Macron, ont indiqué ne pas vouloir respecter le processus des Spitzenkandidaten, selon lequel la présidence de la Commission revient à la tête de liste du premier parti européen.

Le processus « devra respecter l’équilibre géographique de l’Union et sa démographie, de telle sorte que les grands comme les petits pays soient représentés aux plus hautes fonctions de l’UE », a rappelé Donald Tusk, président du Conseil européen.

Deuxième débat pour les Spitzenkandidaten @EU_Commission @SkaKeller @guyverhofstadt https://t.co/sokXUSaFWU
— EURACTIV France (@EURACTIV_FR) May 3, 2019

https://www.euractiv.fr/section/elections/news/en-direct-qui-pour-diriger-lue/

.

Sánchez et Macron ouvrent le bal des négociations
.

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, rencontrera le président français, Emmanuel Macron, à Paris le 27 mai, dans le but de placer des socialistes et sociaux-démocrates aux postes clés de l’UE. Les négociations commencent.

Pedro Sánchez et Emmanuel Macron vont s’entretenir sur la répartition des hauts postes de l’UE au Palais de l’Élysée à 20h le 27 mai, selon un communiqué français.

Le parti socialiste espagnol (PSOE) de Pedro Sánchez a fini premier en Espagne lors des élections européennes. En France, c’est Marine Le Pen qui a remporté la mise, mais l’écart avec le parti du président est serré.

Les chefs d’État et de gouvernement européens se retrouvent mardi 28 mai pour une discussion sur la distribution des hauts postes de l’UE, c’est-à-dire la présidence de la Commission, celle du Conseil, du Parlement européen, la vice-présidence de l’exécutif et la présidence de la Banque centrale.

L’Espagne propose une candidature solide pour le poste de vice-président de la Commission, en charge de l’économie et de l’euro, en la personne de Josep Borrell, actuellement ministre des Affaires étrangères dans le cabinet de Sánchez. Josep Borrell est un homme politique socialiste respecté et a été président du Parlement européen de 2004 à 2007.

Pedro Sánchez devrait aussi tâter le terrain pour que le Spitzenkandidat du PSE (parti socialiste européen), Frans Timmermans, devienne le prochain président de la Commission européenne. Dans le cas d’une coalition progressiste au prochain Parlement européen, les chances du Néerlandais sont encore plus élevées. Emmanuel Macron a toutefois précisé qu’il n’était pas prêt à suivre le système de Spitzenkandidaten. Les hypothèses sur le candidat soutenu par le président Macron ont nombreuse. Le nom du français Michel Barnier, actuel négociateur du Brexit, a circulé, ainsi que celui de la commissaire à la concurrence, la Danoise Margrethe Vestager, et, plus surprenant, celui de l’ancien ministre de l’Économie de Nicolas Sarkozy et actuelle directive générale du FMI, Christine Lagarde.

Dans le cas où le poste de Haut-Représentant ou de président de la Commission revient à un autre groupe que celui de socialistes, Pedro Sánchez souhaiterait que la présidence du Conseil revienne au Premier ministre portugais, Antonio Costa. Donald Tusk, dont le second mandat de 2,5 ans termine à la fin de l’année, devrait remplacer Joseph Daul au poste de président du Parti populaire européen.

Les socialistes ne verraient probablement pas d’inconvénients à voir Manfred Weber, Spitzenkandidat du PPE, obtenir le poste de président du Parlement européen.

S’ils arrivent à placer Frans Timmermans à la tête de la Commission, ils ne s’opposeraient pas non plus à voir Kristalina Georgieva, l’ancienne vice-présidente bulgare de la Commission devenir la Haute-Représentante, ont indiqué des sources diplomatiques.

https://www.euractiv.fr/section/elections/news/sanchez-and-macron-open-the-top-eu-jobs-talk/

Print Friendly, PDF & Email

14 réponses à “Remplaçant de Juncker : Macron a décidé de ne pas tenir compte du résultat des élections…”

  1. Avatar calvo dit :

    Donc, en 2017, nous avons eu le choix entre:
    -Une dictature promise par certains;
    – une dictature cachée sous divers artifices, qui chaque jour nous en crée une nouvelle.
    N’en doutez pas, il va se venger, et ceux qui ont voté contre lui paieront comme ceux qui étaient pour.

  2. Avatar J dit :

    Je poste ceci ici juste pour vous démontrer les ravages que l’immigration massive a engendré et l’UE en est la cause : https://twitter.com/gemmaod1/status/1133052791990235137
    Pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, une Irlandaise indique un article expliquant que dans quelques années, les Irlandais seront minoritaires dans les grandes villes de leur pays. Les réactions sont plus qu’affligeantes : « Je ne vois que des enfants », « J’adore, on apprend tellement des autres », « la diversité est source de richesse », « Qu’Est-ce que ça peut faire si les Irlandais sont minoritaires? », « Tu es raciste », « ça démontre comment les classes irlandaises deviennent rapidement et merveilleusement diverses et multiculturelles »…
    Mais… Purée mais, greffez un cerveau à ces pauvres cons gauchistes.

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      Merci pour ce lien.

      Mais quelle maladie frappe l’ Europe ?

      Ce sont de véritables dingues.

  3. Avatar Joël dit :

    Ils font comme hollande a fait avant la fin de son mandat, ils placent leurs pions pour être sûr d’avoir un poste-clé à Bruxelles à la fin du leur.
    Je l’ai déjà dit, macron s’en fout de la France, pour lui ce n’est qu’un tremplin pour assouvir son ambition et sa soif de pouvoir sur toute l’Europe.
    Europareich, c’est pour bientôt.

  4. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    – » Macron a décidé de ne pas tenir compte du résultat des élections… « –

    En a-t-il seulement tenu compte après s’être imposé de façon illégale et illégitime dès 2017 par un score à peine supérieur à celui-ci.

    Nous savons à RR que cet homme est un usurpateur et qu’en réalité il occupe le poste de président que par un coup d’État qui ne dit pas son nom et sous la couverture du scrutin électoral en 2017.

    Coup d’Etat ou pas alors, magouilles de mafieux ou pas, cet homme s’est assis à l’Élysée illégitimement déjà du fait de son score qui ne reflétait que son entourage immédiat et ceux qui avaient intérêt à cette main mise sur notre pays.

    En effet quel est l’être « humain », qui, « républicain et démocrate » qui plus est prenrait-il les commandes de la présidence d’un pays en n’ayant qu’à peine, au maximum 36% d’adhésion ? PERSONNE ! sauf à n’être qu’un dictateur ; un golpiste.

    Il n’empêche que le monsieur en question qui gouverne la France, NOTRE pays pas le sien, d’une main de fer dans un gant de béton, depuis ces élections présidentielles fatidiques de 2017 en profite pour la mettre à genoux depuis et pense la coucher dans ce qui lui reste de mandat fort qu’il se sent d’avoir encore réussi son coup « MAFIEUX » de rester à la tête de la France par un sacre inférieur à celui de 2017. En effet si le despote qui siège à l’Élysée s’y est assis en 2017 avec plus ou moins 36% de votes, il conforte son despotisme désapprouvé en 2019 par un score encore plus faible puisqu’il est descendu à 22%.

    Mais que croit-il qu’est la fonction de président ? Un président national d’une République Démocratique qui se respecte devrait reconnaître qu’un tel score qui reflète la désapprobation de 78% de la Nation Le REND ILLÉGITIME, 78% du peuple qui ne LE RECONNAÏT PAS, ne l’accepte pas comme chef mais le DÉCLARE INDIGNEPOUR LA GOUVERNANCE – (Et encore 22% nous savons que ce n’est pas la réalité tenant en compte toutes les manœuvres déloyales dont son « Pouvoir » a fait usage pour l’atteindre).

  5. Avatar Michel dit :

    Remplacer un abruti alcoolique dégénéré par un autre bandit débile sans foi ni loi… Heureusement que les partis orientés contre ces tarés commencent à se rejoindre. Il n’y aurait aucune surprise à voir le macro abandonner la présidence pour un job plus lucratif vers la mi-juin (mais pas à Bruxelles)…

  6. Avatar Vent d'Est,Vent d'Ouest dit :

    Quoi d’étonnant ? Cela ne fait que confirmer ce que nous savions déjà de cet individu.

  7. Avatar Joël dit :

    « Macron a décidé de ne pas tenir compte du résultat des élections… »
    Ça ne vous rappelle pas un autre président qui a fait la même chose en 2005 ?

  8. Avatar pier dit :

    quoi ils faut qu’il bouffent et pas dans 1 routier
    on payera le gas oil plus cher pour qu’ils picolent

    Les chefs d’État et de gouvernement des 28 se réunissent pour un dîner à Bruxelles

    s’ils pouvaient s ‘étouffer …..!!!

  9. Avatar Machinchose dit :

    l’ EUROPE…………………………… jEAN mONET

    L EUROPE ;;; gens de monnaie

  10. Amélie Poulain Amélie Poulain dit :

    J’espère qu’ils déclarent tous ces repas gratis et copieux sur leur feuille d’impôts comme « avantages en nature ». C’est ce que doit faire le salarié lambda non ?

  11. Avatar clairement dit :

    Il faut faire la pression sur ces deux petits cons et pour ce qui nous concerne il s’agit de Macron car si il y a des règles qui ont été fixées avant lui, il faut led faire les faire respecter.

    Il ne faut jamais oublier et lui rappeler que ce mec n’a qu’un mandat et que c’est nous qui le nourrissons !

  12. Avatar pauledesbaux dit :

    le president de la REPUBLIQUE FRANCAISE ayant erdu les élections sur son propre terrain (LA HONTE!) il ose parler encore et ce pour imposer ces conneries, il devrait se cacher dans un trou de souris (à défaut d’un autre trou….)
    j’espère que l’ UE n’écoutera pas ses sornettes ou lui rappellera que MARINE DOIT PARLER A SA PLACE – il ne faudrait pas oublier qu’elle est la victorieuse
    gagnante qu’elle a non seulement le droit de parler au nom des électeurs MAIS LE DEVOIR DE LES DEFENDRE contre ce que voudrait faire croire et adopter le président perdant qui devrait faire comme degaulle (qu’il cite très souvent mais ne arrive pas à la cheville tant physiquement que moralement)
    PARTIR DIGNEMENT……(bien que comme chacun le sait : LA DIGNITE CHEZ MACRON NE PESE PAS LOURD pour ne pas dire du tout…..)

  13. Avatar Dorylée dit :

    Ceux qui avaient encore des doutes sur l’aspect démocratique de l’UE sont fixés : les mêmes ordures d’hier vont combiner entre eux pour continuer à se partager notre argent et notre pays puisque les électeurs n’ont pas compris qu’il fallait voter massivement PATRIOTE. Le naufrage va continuer, vigoureusement encouragé par beaucoup de futurs noyés…

Lire Aussi