Espagne, le 28 avril, la réplique du « terremoto » andalou du 2 décembre 2018

Publié le 29 avril 2019 - par - 2 commentaires

Illustration : photo après l’entrée de VOX dans le parlement andalou.

Vous connaissez le résultat global des élections des députés en Espagne.
VOX obtient 24 sièges sur 350 et se trouve être un des vainqueurs de ces élections.

En avoir une vue globale sur  El Pais, nationalement et provincialement.
Le PSOE  arrive en tête avec 123 sièges (85 en 2016), 28,7% (22,7%), le grand gagnant.
Le PP (Partido Popular = LR) 66 sièges (137), 16,7% (33,0%), le grand perdant. Conséquence d’un scandale politique et de positions fort peu populaires contrairement à sa prétention.
Ciudadanos ou Cs (Centre droit = UDI) 57 sièges (32), 15,9% (13,1%), autre gagnant.
UP (Podemos = extrême gauche) 42 sièges (71), 14,3% (21,1%), autre grand perdant.
VOX 24 sièges (0), 10,3% (0,2%), gagnant et surtout grand gagnant politique par son entrée au parlement.
ERC (Indépendantistes catalans de gauche) 15 sièges (9).
JUNTS (Indépendantistes catalans de droite) 7 sièges (8)
Les indépendantistes basques 10 sièges (7).
Autres 5 sièges.
Globalement, l’intégrité de l’Espagne est loin d’être garantie par la montée des indépendantistes…

Des élections au sénat, 208 sièges à pourvoir (4 par circonscription), VOX n’en récupère aucun… Il lui faut attendre le 26 mai avec le renouvellement des parlements provinciaux pour qu’il en espère quelques uns.
Pourquoi une telle différence ? L’effet circonscription qui malgré la proportionnelle favorise la (les) listes au(x) meilleure(s)  score(s), à plus forte raison pour le Sénat où moins de sièges sont à répartir dans une modalité complexe.

S’ajoute à ces élections les anticipées de la province de Valence (3 circonscriptions : Castellon-Valencia-Alicante).
PSOE : 27 sièges (23,9%) – PP 20 sièges (18,9%) – Cs  18 sièges (17,4%) – Compromis : parti valencien 16 sièges (16,4%) – VOX 10 sièges (10,4%) – Podemos 8 sièges (8,0%)…

Depuis le 2 décembre, VOX a poursuivi son développement, même s’il paraît plus lent.
Ainsi en Andalousie, il est passé de 11,0% à 13,4%…
VOX va donc devoir se battre pour abattre l’image du passé franquiste que lui mettent sur le dos les autres partis et la presse qui est dans leurs mains, ou dans celles du politiquement correct, comme c’est le cas en France.

Sur le territoire, bien sûr la répartition des voix de VOX est inégale, 18,6% dans la province de Murcia mais en Catalogne c’est 3,6% et 2,2% au Pays basque, ce qui était prévisible.

En conclusion, VOX peut être satisfait, il poursuit sa progression, bien sûr cela sera plus difficile à l’avenir…
L’Andalousie paraît finalement être représentative de l’Espagne hors Pays basque et Catalogne.

Print Friendly, PDF & Email

2 réponses à “Espagne, le 28 avril, la réplique du « terremoto » andalou du 2 décembre 2018”

  1. Avatar vendéenne dit :

    Un peu déçue quand même.
    Pourquoi les Espagnols , un peu comme nous ont-t-ils tant de mal à se débarrasser de la gauche .
    Je sais pour eux, il y a eu le Franquisme. Mais depuis , l’immigration de masse dévastatrice qui leur fait autant de mal qu’à nous ne semble pas les avoir changé … ?
    C’est presque partout pareil en Europe de l’ouest, quand on voit la Suède, le Danemark, l’Allemagne, la Belgique, la Hollande, la Grande Bretagne (avec un bémol) .
    A part, l’Italie et l’Autriche à l’ouest, et les pays de l’est de l’Europe, il semble que l’Ouest est perdu.
    C’est en tout cas mon sentiment.
    Je me sens aujourd’hui très pessimiste quand à notre avenir à nous les Européens de l’Ouest et à nous Français.
    Les nazislamosocialistes ont un bel avenir devant eux .
    En France, je suis quasi persuadée que ça ne changera pas d’ici un certain temps. Je dirais même un temps certain.
    Contrairement à Zemmour, je ne crois pas à une guerre ethnico religieuse en France mais bien plutôt à un accommodement toujours plus grand avec ceux qui sont destinés à nous remplacer.
    Nous sommes probablement à la fin d’une ère mais à part une minorité personne n’a envie de la savoir.

  2. Avatar vieux bidasse. dit :

    Je suis entièrement en phase:
    Il faut dire qu’en France, plus personne ne monterait à Verdun- peut-être le dégoût du résultat avec nos voisins? A moins qu’il ne s’agisse tout simplement de lâcheté.
    Mais les quelques visionnaires ont toujours une solution: se munir de crayons de couleur avant de louer une grotte.

Lire Aussi