Un ennemi de la France fait la campagne présidentielle des Comores… en France, à Mayotte !

Oui, Macron doit interdire toute campagne électorale d’un pays étranger sur notre sol ! On a déjà les Algériens, les « Palestiniens », les Egyptiens, les Turcs… qui viennent manifester chez nous, faire campagne chez nous, même Erdogan est venu dire en France que les musulmans ne devaient pas s’assimiler.

Stop ! La France poubelle du monde, à tous les niveaux.

Il est bien que le RN nous alerte sur ce scandale, il est bon que l’on soit nombreux à demander la fin de la double nationalité et la possibilité pour des gens qui sont nos ennemis de venir manifester chez nous.

Les Algériens se préparent aussi… parce que les Algériens qui sont chez nous ont en majorité la double nationalité et votent aussi en Algérie. On va avoir droit aux réunions, aux tracts, aux manifestations… aux bagarres. Avant le grand déferlement, en nombre des Algériens fuyant un pays exsangue dans un pays qu’ils détestent, le nôtre.

Christine Tasin

 

Communiqué de presse du Rassemblement National

27 février 2019

La Cour suprême de Moroni a définitivement validé la liste des candidats à l’élection présidentielle anticipée de l’Union des Comores du 24 mars prochain. Parmi ces candidats, Fahmi Said Ibrahim, ex-ministre des Affaires étrangères. Ce dernier s’est notamment fait connaître en 2008, en s’opposant aux reconduites à la frontière des Comoriens en situation irrégulière expulsés de Mayotte, créant ainsi de vives tensions diplomatiques entre la France et les Comores. Or, celui qui s’est toujours posé en opposant de l’appartenance de Mayotte à la France, n’a pas hésité à se rendre dans le 101ème département français pour rencontrer la communauté comorienne et y mener campagne.

Cette campagne sur le territoire français, en plus d’être une première dans l’histoire de Mayotte, est un affront choquant au choix des Mahorais de rester Français, et cela d’autant plus que celui qui défend l’immigration clandestine à Mayotte au travers d’un discours réfutant la souveraineté française sur l’île, dispose de la double nationalité franco-comorienne. Et donc d’un passeport français, lui permettant de se déplacer librement et sans visa à Mayotte.

Cette situation est profondément alarmante. Aussi, le Rassemblement National, s’insurge qu’un candidat à l’élection présidentielle d’un État étranger, puisse faire campagne sur le territoire national précisément au motif de nier l’unité et l’indivisibilité de la République française. Son discours représente une menace à l’ordre public, et impose que des mesures soient prises pour interdire toute prise de parole sur le territoire français, d’un candidat dont le discours est susceptible de troubler le calme précaire qui règne à Mayotte, sachant le degré d’exaspération des mahorais depuis plusieurs mois, et pour lequel, cet homme porte une large responsabilité.

De plus, il demande solennellement à Monsieur Said Ibrahim d’assumer ses positions et de renoncer à sa nationalité française.

Il est en effet inacceptable de bénéficier des facilités accordées par cette nationalité, tout en proférant des propos nuisant à l’intérêt national.

https://rassemblementnational.fr/communiques/communique-de-presse-du-rassemblement-national-7/

 96 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. les autorités comoriennes y compris les candidats à la présidentielle 2019 sont des vrais piromanes qui crient au feu. ils savent très bien Que la population comorienne vit en situation irrégulière à Mayotte. ils leur demandent d’aller voter sachant qu’ils vont prendre des risques, le fait de traverser l’océan à bord d’un cwassa mais quand le drame arrivera ils se laveront les mains et vont accuser la France. merci de leurs rappeler que Mayotte est Française et c’est le choix des Mahorais de rester Français.

  2. stopper de toute urgence la loi du droit du sol à Mayotte en priorité

  3. A défaut de retirer la double nationalité, il faudrait au minimum l’assortir d’obligations de ne pas s’immiscer dans la politique du second pays.
    Le plus simple, c’est quand même de leur retirer leur second passeport !!

  4. Cette incursion est absolument inadmissible MAIS elle démontre jusqu’à quel point cet îlot est un territoire français. On notera également que les Mahorais n’ont pas beaucoup manifesté contre cet étranger venu semer le trouble sur leur île… En tout état de cause, il faut mettre fin sans délai au scandale de la double nationalité

    • c’est impensable , et qui s’insurge ? dans quelques années , certains diront ; on ne savait pas !! aussi , prenez le temps d’informer vos députés , changez quelques termes de l’article afin de ne pas « froisser les susceptibilités  » ceux qui ne seraient pas RN , mais envoyez à l’Assemblée Nationale , vous aurez les coordonnées de vos députés ..

Les commentaires sont fermés.