Les Gilets Jaunes, ça me fait penser à l’épidémie de danse de 1518… qui s’est mal terminée !

Illustration : Gravure de Hendrik Hondius I montrant trois femmes affectées par la peste dansante.

“L’épidémie dansante de 1518”

L’épidémie débuta en juillet 1518 lorsqu’une femme, se mit à danser avec ferveur dans une rue de Strasbourg. En une semaine, 34 autres personnes s’étaient mises à danser, et en un mois, elles furent aux alentours de 400. ”

L’épidémie débuta en juillet 1518 lorsqu’une femme, Frau Troffea, se mit à danser avec ferveur dans une rue de Strasbourg1. Cela dura entre quatre et six jours. En une semaine, 34 autres personnes s’étaient mises à danser, et en un mois, elles furent aux alentours de 400. Certaines finirent par mourir de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou d’épuisement1, bien que aucun auteur contemporain aux faits n’évoque de décès liés à cette épidémie de manie dansante2.

Les documents historiques de l’époque, incluant des « notes des médecins, des sermons de la cathédrale, des chroniques locales et régionales, et même les billets émis par le conseil municipal de Strasbourg » indiquent clairement que les victimes dansaient. On ignore encore aujourd’hui pourquoi ces personnes se sont mises à danser jusqu’à ce que mort s’ensuive1.

Wikipedia

 

Et, pour reprendre en main ……

Comme l’épidémie s’aggravait, les autorités encouragèrent les danseurs en construisant une scène en bois.

Pour améliorer l’efficacité du traitement, les autorités embauchèrent même des musiciens “.

 

Comme l’épidémie s’aggravait, des nobles inquiets demandèrent l’avis des médecins locaux. Ces derniers rejetèrent les causes astrologiques et surnaturelles, annonçant qu’il s’agissait d’une « maladie naturelle », causée par un « sang trop chaud ». Néanmoins, au lieu de prescrire des saignées comme il était d’usage, les autorités encouragèrent les danseurs en établissant un marché aux grains et en construisant une scène en bois. Ils pensaient en effet que les malades ne s’arrêteraient de danser que s’ils pouvaient le faire sans interruption jour et nuit jusqu’à épuisement. Pour améliorer l’efficacité du traitement, les autorités embauchèrent même des musiciens pour maintenir la danse des malades3.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pid%C3%A9mie_dansante_de_1518

___________________________

Je ne sais pas vous, mais moi, ça me fait furieusement penser au mouvement des Gilets Jaunes,

et à la réponse du gouvernement :

– ” les autorités encouragèrent les danseurs ” = grand débat
– ” en construisant une scène en bois ” = les one man show de Macron , les spectacles de Schiappa, et autres
– ” les autorités embauchèrent même des musiciens ” = les explications des ” experts “, le financement d’une liste gilets jaunes, …….

Aucun rapport ?

 255 total views

image_pdf

11 Commentaires

  1. Cette liste Gilets Jaunes contre laquelle une pétition circule pour faire retirer le nom est illégitime, cette Levavasseur et ses complices n’ayant en aucune façon consulté les vrais GJ pour les représenter, eux qui revendiquent le RIC s’arrogent le droit de parler en leur nom, c’est assez risible !

    En outre, il ne faut pas oublier que Philippot avait l’intention de créer aussi une liste “Gilets Jaunes” ; je ne sais pas ce qu’il en est actuellement de son intention mais il semble que certains prennent la liberté de s’en approprier avec beaucoup de désinvolture.

    • exact je suis contre toute récupération politique d’un mouvement populaire quels qu’il soit . ni de Mélenchon , ni de le Pen , ni de Philippot , ni de Pouotou ou autres ……… trop de différence entre les riches et les pauvres , marre d’être représenté , par qui que ce soit . je ne crois plus en aucuns politiques! tous alliés du capital et ne croyez pas que les le Pen et autres Philipot feront quoique ce soit contre l’immigration et l’islam une fois au pouvoir . c’est comme les cons qui ont crus en 81 que Mitterrand allez installer le socialisme , nous avons eu droit a la social démocratie libérale (les fameuses années frics et années chics). les représentant ont toujours trahie le peuple , souvenez de Robespierre installant la bourgeoisie et la terreur , lors de la révolution française ,qui n’était qu’une révolution orchestré par les bourgeois , voulant prendre la place des nobles .une fois les pourritures des nobles chassaient, c’est les pourritures bourgeoises qui s’installeront (faut dire que la place est bonne) ! la France au peuple Français , ne plus jamais se faire spolier par qui que se soit !

  2. Cela me rappelle la fameuse histoire du “bal des ardents” avec Charles VI, le roi fou,qui faillit mourir brûlé. Ces danses étaient provoquées suite à l’intoxication d’un alcaloïde apporté par un champignon parasite des céréales, l’ergot de seigle.

  3. Pour ma part, je pense, en tout cas j’espere, que la grande majorité des GJ auront assez de bon sens pour ne pas tomber dans le piège du débat bidon et des récupérations politiques diverses.
    De toutes manières, quoiqu’il arrive, ils verront bien à la fin des manœuvres que le compte n’y sera pas.

    • Ne soyons pas si pessimistes @La moutarde! Le bon sens ne reviendra, c’est certain, qu’après la fin du projet de GDN (Grande défaite nationaliste), mais mi-mars c’est bientôt. D’ici là on verra les feuilles de paie, les retraités amputés jusqu’à l’os et juillet d’une CSG, juste avant les expulsions, les coupure d’EDF, de gaz, des allocs, apl et autres. Mais pour Pâques (et avant la Trinité!), les GJ réveillés seront capables de rebondir, hors des nasses de Tapie ou de Meluche. C’est vrai qu’il faut qu’ils sortent de l’intox hivernale, Mais l’Espérance (aidée..) est une vertu cardinale. Alors espérons en action.

  4. EXCELLENT ! C’est tout à fait ça . Dans tous les cas c’est traité comme une Hystérie collective avec toute la condescendance qui cractérise la bande à macron . Et macron lui-même hystérisé à mort car pour parler 7 heures d’affilée sans pisser et sans boire ,faut être complètement hystérique .
    Comme quoi ,le moyen âge n’est jamais très loin .

  5. Très jolie comparaison. La différence sera la fin, les GJ continueront jusqu’à épuisement ou alors ça se transformera en vraie révolution ?

  6. Moi pas comprendre…?
    Moi penser que ces femmes sont atteintes de la même maladie que les “me-too”: une commence à accuser un homme, puis les autres l’imitent et ainsi de suite, les hystériques dansent, les hystériques actuelles entrent toutes dans la danse de la délation pour faire comme les autres. Et les médias leurs fournissent les musiciens, c’est-à-dire les journalistes qui les applaudissent !

Les commentaires sont fermés.