A Bordeaux, les élus dépensent vos sous sans compter, Gilets Jaunes, révoltez-vous à


A Bordeaux, les élus dépensent vos sous sans compter, Gilets Jaunes, révoltez-vous à

Au dernier conseil, je suis intervenu sur le départ de Ford de Bordeaux Blanquefort.

La seule opposition.

Je suis seul élu RN-SIEL au Conseil de Bordeaux Métropole.

Au dernier conseil, je suis intervenu sur le départ de Ford de Bordeaux Blanquefort.
J’ai lu le communiqué du RN. Avec plaisir, même si je ne suis pas vraiment d’accord. J’ai ensuite parlé en mon nom et celui du SIEL… c’était franc et direct. Contrairement à ce que tous les autres ont dit, j’ai expliqué que le départ de Ford est de notre faute. Nos gouvernements successifs ont fait des conditions économiques invivables à l’industrie. Ce qui explique le départ de 40% de l’industrie française en 20 ans. Une véritable tragédie pour l’emploi, les revenus des français et l’indépendance du pays. J’ai expliqué que l’euro a fait disparaître l’industrie en France, Italie, Espagne.. au profit de l’Allemagne, mais que nous pouvions agir localement en particulier au niveau de nos collectivités locales: en baissant les dépenses pour que le poids des impôts, taxes et charges soit moins lourd. Exactement ce que demandent les gilets jaunes. Je n’ai pas pu finir, Juppé s’est énervé et m’a coupé; parler de baisser les dépense, c’est agiter un chiffon rouge… Je ne sais plus si j’ai pu placer ma chute sur les petites entreprises d’aujourd’hui qui seront les Ford de demain…
Je suis intervenu sur « l’économie sociale et solidaire » qui est une dépense inutile, sauf peut-être à quelques uns qui reçoivent les subventions. C’est incroyable que l’on donne de l’argent pris de force aux contribuables pour le distribuer à des coquins qui ont vendu le « déménagement à vélo » comme solution d’avenir à des fonctionnaires et des élus manifestement aux idées pas très claires… ou une « conciergerie associative » rue Saint Rémi à Bordeaux. Celle-ci reçoit 10000 € de subvention cette année pour mettre en relation des gens qui cherchent un service avec d’autres qui veulent le rendre. Je suis allé voir le site, et il ne fonctionne pas…  Incroyable, scandaleux. Je l’ai testé… mais il semble que je sois le seul à avoir vérifié… 44000€, en une séance, ont été distribués à des projets farfelus, et sans le moindre intérêt économique, ni social. J’ai été le seul à voter contre.
Je suis intervenu sur In Cité, la société d’économie mixte contrôlée par Bordeaux et Bordeaux Métropole et qui a si mauvaise réputation. D’abord sur la « bicycletterie » qu’IN Cité vend à Bordeaux Métropole. Il s’agit d’un  business déficitaire que Bordeaux Métropole achète 177000€. Les élus unanimes, sauf moi, décident de dépenser pour acheter un business qui sera une charge pour les années à venir, les recettes de location d’emplacement de parking de vélo ne couvrent même pas le coût du local, sans parler des frais de gestion… Mais la dépense, puis la charge annuelle, semblent justifiées aux yeux d’Alain Juppé parce que cela « favorise les déplacements doux ». Les contribuables vont payer des impôts pour subventionner les vélos des bobos… les déplacements ne seront pas plus doux, mais les impôts toujours plus durs..
Sur les errements d’In Cité, encore. Un local est mis en vente par IN Cité après avoir été acheté  (à l’amiable, mais nous savons bien ce que ce terme veut dire quand il s’agit d’In Cité qui a le droit de préemption et qui sait faire pression sur les propriétaires âgés ou fragiles…), et être resté vide pendant des années. In Cité l’avait acheté pour en faire un local poubelle et a finalement reculé devant l’opposition des habitants. Tellement sûrs d’eux, sûrs d’avoir raison contre la population, les architectes et les fonctionnaires, avaient oublié d’obtenir l’accord avant d’acheter. Bilan: un local commercial stérilisé pendant des années, et de l’argent de la collectivité perdu. Pas grave, n’est-ce pas, c’est de l’argent public.
Je suis intervenu sur le dossier de l’eau. Il s’agit du contrat avec Suez, et des factures d’eau. J’ai été le seul à prendre la parole. Curieusement, personne dans l’opposition n’est intervenu alors que la facture d’eau, dans Bordeaux et la Métropole, est anormalement élevée. J’ai demandé que les gains obtenus en renégociant le contrat bénéficient aux abonnés en diminuant la facture. En vain. J’ai demandé que le contrat soit renégocié parce que Suez se « gave » grâce aux conditions qui lui sont faites avec un taux de profitabilité de 15%, le triple de ce qui se pratique habituellement. Même les élus communistes ne trouvent rien à redire. Le pouvoir d’achat des habitants ne semble pas les intéresser. Encore une fois, bien seul, j’ai voté contre.
J’ai voté la délibération sur le « RER métropolitain ». par solidarité avec les élus RN de la région qui l’ont votée. Je ne suis pas intervenu. Ce qui m’inquiète, c’est le coût de ce projet. Il est censé répondre aux difficultés de circulation entre la Métropole et son environnement: Langon, Libourne, Blaye, Arcachon…
Je suis septique sur le rail pour répondre à ce problème. Le train, c’est cher, rigide, condamne aux transports collectifs… mais cette solution plaît beaucoup aux élus. D’abord, par orgueil, Bordeaux comme Paris aurait son RER, ensuite par une vision très « socialiste » de « transport en commun » qui seraient plus écologique (j’en doute)… et enfin par attachement au service public, qui est malheureusement, le plus souvent, l’habillage qui cache des chasses gardées pour des fonctionnaires.
Je pense qu’il n’est pas idiot de mieux utiliser les capacités existantes (les voies sur lesquelles ne circulent presque plus de trains), si cela ne nous coûte pas trop cher, mais je ne crois pas à l’avenir du rail. Les véhicules autonomes arrivent, connectés etc… nous allons vivre une nouvelle révolution des transports qui va donner une nouvelle vie à l’auto et aux petits cars automatiques. Les français aiment la voiture, moi aussi. Elle a beaucoup d’avenir.
En conclusion: je suis la seule opposition. Incroyable. Ils sont tous pour la dépense publique et donc tous pour taxer plus. Jamais personne ne soulève la question de la soutenabilité de toutes ces dépenses. Personne ne rappelle, jamais, la souffrance de beaucoup de nos concitoyens, qui n’arrivent plus à payer toutes ces taxes.
Les gilets jaunes ont raison de se révolter.Je leurs suis reconnaissant parce qu’ils me donnent du courage. Je suis fier de les défendre.
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “A Bordeaux, les élus dépensent vos sous sans compter, Gilets Jaunes, révoltez-vous à

  1. AvatarMachinchose

    Juppé s’est énervé et m’a coupé;

    !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! quoi !! ça ne lui suffisait pas avec l’ autre « coupé » de Tarek Obrou !!

    Tin’ çe n’ est plus un maire! c’est un rabin !!

  2. Avatarpalimola

    C’est un véritable scandale ils font ce qu’ils veulent avec notre fric ! fric qui est dilapidé en conneries totalement inutiles mais qui remplissent les poches de certains amis , fric qui sert a arroser des associations pas toujours très claires et sans oublier la surfacturation de travaux ! Et cette mentalité de pourris se généralise malheureusement et se propage dans le privé , je connais plusieurs clubs de sport et loisirs dira-t-on dont les personnes composant le bureau se comportent de la même façon , ils sont les maitres absolus et font ce qu’ils veulent sans que les adhérents dont ils prennent le fric n’aient leur mot a dire . Quand les caisses sont vides a cause de leur fantasque gestion ils augmentent le montant de l’adhésion et on repart pour un tour .

  3. AvatarLANKOU DU

    Les « Bordelais  » ont renouvelé l’interdit de séjour , le « tricard ,? Pourquoi ?
    Dans 2 ans les élections pour un nouveau maire

  4. AvatarFomalo

    Merci François Jay de vos intéressants constats locaux.. Heureusement que je réside en »Occitanie »! Mais, pour rire un peu ensemble ce soir de Noël, essayez de retrouver les inénarrables imitations de Nicolas Canteloup sur Juppé versus G. D’estaing à l’Ehpad des Pâquerettes ( ou Myosotis??) à Bordeaux, avec leur inimitable standardiste! Joyeux Noël.

  5. AvatarThomas B

    Pour rire, regarder le budget gouvernemental : 2012 1,2 milliards d’euros versés à des associations ; dans le budget 2019, c’est plus de 5 milliards de prévus.

    Je me demande si c’est lié aux fameux emplois aidés de Hollande. En tout cas, X5 en 7 ans c’est de l’inflation !!!!!!!

    https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/plf-jaune-associations-subventionnees/

    https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/files/documents/jaunes-2019/jaune2019_associations_rapport.pdf

Comments are closed.