Macron, prenez vos cliques et vos claques, et retournez chez Rothschild !


Macron, prenez vos cliques et vos claques, et retournez chez Rothschild !

Monsieur le Président,

J’essaie chaque jour de comprendre ce que vous dites, ce que vous faites et ce qui peut bien motiver vos actions ou vos absences d’action. Mais j’avoue que je n’ai pas votre niveau d’études (supposé) et peut-être donc pas la capacité de comprendre le cheminement de la pensée subtile d’un homme comme vous qui a été appelé (par qui ?) aux plus hautes fonctions de l’État.

Pour mieux vous comprendre, je me suis penché sur ce qui existe sur Internet comme données encore libres et accessibles, non censurées, vous concernant.

« Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, est un haut fonctionnaire et homme d’État français. Il est président de la République française depuis le 14 mai 2017.

Sorti de l’École nationale d’administration (ENA) en 2004, il est inspecteur des finances. En 2008, il rejoint la banque d’affaires Rothschild & Cie, dont il devient deux ans plus tard associé-gérant.

Après avoir milité au Mouvement des citoyens (MDC) de Jean-Pierre Chevènement, il est membre du Parti socialiste (PS) de 2006 à 2009. Il est nommé en 2012 secrétaire général adjoint au cabinet du président de la République, François Hollande, avec qui il a collaboré lors de sa campagne présidentielle. Alors encore inconnu du grand public, il devient en 2014 ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

En 2016, il fonde son propre mouvement politique, baptisé En marche, et démissionne du gouvernement. Il adopte un positionnement hostile au clivage gauche-droite et se présente à l’élection présidentielle de 2017. Il l’emporte au second tour face à la candidate du Front national, Marine Le Pen, avec 66,1 % des suffrages exprimés.

À 39 ans, il devient le plus jeune président français de l’Histoire et le plus jeune dirigeant du G20. Dans la foulée de son élection, son parti remporte les élections législatives de 2017. »

C’est largement suffisant pour se faire une idée.

Vous êtes donc un ch’timi. C’est bien. Comme notre ami Dany Boon. Mais vous êtes beaucoup moins drôle et vous ne savez pas jouer du carillon…

Haut fonctionnaire, un de plus parmi tant d’autres ! Il en faudrait beaucoup moins, mais plus efficaces…

Homme d’État… Il faut le dire vite.

Sorti de l’ENA… Si vous saviez le nombre de ratés et d’imbéciles avérés de la politique qui sont sortis de l’ENA…

Inspecteur des finances, il fallait bien que vous fissiez une fois dans votre vie un job quelconque pour justifier votre salaire.

Banque Rothschild, associé-gérant. La sinécure. Vous aviez sans doute quelques qualités remarquées par ces messieurs. Il faut le reconnaître. C’est assez mystérieux pour les Français, car en tant que président de la République, tout le monde cherche encore à vous trouver en vain une seule qualité…

Puis, de Rothschild vous passez direct au parti socialiste. Là, vous n’avez pas eu peur de l’incohérence et du bidouillage de carrière pour décoller dans la vie publique.

De l’empire de l’argent au parti du peuple et des pauvres gens, belle pirouette. Personne n’a rien vu.

Je pense qu’à ce moment-là, les puissances mondialistes vous avaient déjà recruté comme toutou à son maîmaître pour exécuter les sales besognes qu’on allait vous confier : détruire la France et détruire l’Europe.

Adjoint au cabinet de Hollande et ministre gauche-caviar, vous commenciez à peine à vous faire connaître, et pas en bien vus vos résultats lamentables aux finances.

Vous êtes hostile au clivage gauche-droite, mais vous n’avez rien apporté de mieux, car vous êtes un homme stérile.

Il est vrai que de passer sans transition de Rothschild au PS, ça craint… !

Vous avez gagné la présidentielle en trichant comme un malade grâce aux milliards de la finance mondiale, de Rothschild (à qui vous devez renvoyer l’ascenseur), du groupe Bilderberg, de Georges Soros qui joue à faire et à défaire les empires, des écolos, des gôchistes, des européistes, des réchauffistes, des immigrationnistes, des islamistes, etc.

À 39 ans, vous êtes le plus jeune président français de l’Histoire, le plus jeune dirigeant du G20 (ce machin dont personne ne sait à quoi il sert, mais qui coûte très cher).
Mais vous êtes surtout, et nous pouvons tous le constater, l’homme d’État français le plus inexpérimenté et aussi le plus arrogant, le plus méprisant, le plus suffisant, le plus prétentieux, le plus orgueilleux, le plus menteur, le plus hypocrite, le plus manipulateur, le plus minable et le plus détesté des Français.

Partout où vous allez, vous insultez la France et crachez à la face des Français et passez votre temps à en dire du mal.

Vous racontez que le Congo est le cœur et le berceau de la langue française, vous encouragez, favorisez et organisez une immigration arabe et africaine invraisemblable vers la France dans le but de submerger notre pays de ces populations haineuses, violentes et encore à moitié sauvages qui passent le plus clair de leur temps à agresser des Français, à tuer, à voler, à violer, à piller et à détruire.

Vous méprisez le peuple français pour donner toutes les priorités à ces envahisseurs barbares et incultes, vous méprisez les travailleurs, les retraités, les pauvres, les malades, les handicapés, les SDF et tous ceux qui n’ont pas eu, comme vous, la chance de naître dans une famille friquée et d’avoir au moins une bonne mémoire pour apprendre tout ce qu’il est indispensable d’apprendre dans les études supérieures de droit, de sciences économiques et politiques.

Vous vous croyez un homme intelligent et supérieur aux autres… ?!

Vous avez tort. Ce genre d’études ne demandent qu’une bonne mémoire et aucune compréhension ni intelligence.

Un médecin est dix fois plus intelligent que vous, car il a dû faire la preuve de grandes capacités d’intelligence, de discernement, d’associations et de structuration mentales pour arriver à décrocher son diplôme.

Et tout le monde sait que, dans le domaine de la politique, on trouve un maximum de crétins incultes par opposition aux carrières scientifiques et mathématiques. On peut le constater chaque jour qui passe en les entendant et en VOUS entendant.

Monsieur le Président, chaque jour vous prenez des décisions pour la plupart stupides et allant contre les intérêts de la France et du peuple français. Mais vous n’expliquez jamais pourquoi vous prenez ces décisions. On se demande même si vous le savez vous-même…

Tous les jours vous parlez, vous parlez, vous discourez, vous courez en tous sens comme un chien fou qui a peur qu’on l’oublie, qu’on ne pense plus à lui. Vous avez peur.

Votre succès vous est monté à la tête et avec lui la peur du lendemain. Car vous ressentez confusément que la période d’euphorie passée, il faudra bien un jour commencer à rendre des comptes et à prouver ce que vous savez faire, si vous savez seulement faire une seule chose.

Vous venez de partir vous reposer en Normandie, près de Honfleur, dans une ferme-hôtel à 1 500 euros la nuit, aux frais du contribuable (personne n’a cru un instant que ça pouvait être à vos frais personnels).

Pour vous reposer, vous faites encore du cinéma, un bain de foule, des photos. C’est là qu’on voit votre manque total d’assurance. Vous dites que vous ne « lâchez rien ». Personne ne vous a rien demandé… Les hommes politiques ont souvent de ces phrases toutes faites à destination des médias : « Serein et déterminé. » En général, ça veut dire « je suis paumé, je ne sais pas où je vais, je ne sais pas quoi faire et j’ai la peur au ventre. »

Vous y allez pour vous détendre et vous reposer. OK, qui peut vous en blâmer. Mais alors, ne faites pas de cinéma électoral… !

Si vous êtes crevé, c’est que vous en faites trop et que vous le faites mal. Vous voulez être partout, sur tous les fronts. Vous donnez de grandes leçons aux plus grands chefs d’État du monde, Trump, Poutine, etc. alors que vous ne possédez aucune expérience de la gouvernance ni d’autre chose, d’ailleurs. Les gens possédant une véritable expérience dans un domaine ou un autre ne passent pas leur temps à faire la leçon aux autres.

Croyez-vous qu’ils aient attendu un gamin à peine sorti de la puberté pour leur enseigner la vie… ?

Qu’avez-vous fait de sérieux dans votre vie, Monsieur le Président ? Vous avez fait des études grâce à l’argent de vos parents. Vous n’avez pas fait de service militaire et vous ne connaissez donc pas l’armée dont vous êtes le patron, mais vous insultez, humiliez et virez les généraux qui, eux, ont fait des magnifiques carrières et ont de vraies responsabilités, contrairement à vous qui direz toujours que tout est de la faute des autres. Les militaires ne disent jamais ça.

Vous n’avez même pas eu une adolescence et une jeunesse normales. Vous avez rencontré votre épouse plus âgée que vous de 24 ans à l’âge de 15 ans et l’avez épousée à l’âge de 30 ans.

Vous n’avez pas eu d’enfant avec elle ni avec aucune autre femme et n’avez donc aucune idée de ce que peut être la paternité. Là aussi vous avez été un homme stérile…

Le problème est que vous êtes un fléau pour notre pays.

Vous faites tout ce qui est possible pour le détruire de l’intérieur et pour le couler.

Vous inventez des formules, vous manipulez la vérité, vous détournez l’opinion, vous mentez sur tout. Pas un mot ne sort de votre bouche qui ne soit faux ou mensonger.

Vous qualifiez les Français de lèpre populiste nationaliste et vous les accusez d’être à l’origine de tous nos problèmes, alors que tous les problèmes de la France viennent de vous et de vos chimériques amis gauchistes et islamistes qui œuvrent à la destruction méthodique de notre pays.

Je ne sais pas ce qui tourne dans votre tête, Monsieur le Président. Sans doute un petit vélo, mais sûrement pas de bonnes choses pour notre nation que vous persistez à salir, à mutiler et à déshonorer à chacune de vos interventions télévisuelles, mais aussi à l’étranger.

Vous ne voulez pas de défilé du 11 novembre pour ne pas froisser les Allemands. Mais les Allemands se foutent complètement de vous et ne vous ont pas attendu pour faire prospérer leur pays, contrairement à vous.

Cette amitié malsaine que vous entretenez avec madame Merkel sent davantage le soufre qu’autre chose.

Non, Monsieur Macron, vous n’êtes pas le président de l’Europe, ni du monde ni d’autre chose. Vous n’êtes même pas le président de la France et encore moins des Français qui vous désapprouvent à 86 %.

Tout ce qui vous reste à faire, Monsieur le Président (si peu), c’est de prendre vos cliques et vos claques, de retournez chez votre maître Rothschild et de gérer les comptes de vos amis milliardaires.

Mais arrêtez de vous prendre pour un chef d’État, ni même pour un homme politique. Vous n’avez aucune dignité, aucune pudeur, aucun respect pour la charge présidentielle que vous salissez, ni pour quoi que ce soit, d’ailleurs. Vous êtes la honte de tous nos chefs d’État passés avant vous, et pourtant, certains ont été gratinés.

Vous êtes un être méprisable comme il en existe des millions. Vous ne laisserez qu’une page blanche ou raturée et illisible dans l’Histoire de notre pays.

Y m’énerve, çui-là !

https://ripostelaique.com/macron-prenez-vos-cliques-et-vos-claques-et-retournez-chez-rothschild.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laurent Droit

Ancien militaire et patriote


31 thoughts on “Macron, prenez vos cliques et vos claques, et retournez chez Rothschild !

  1. AvatarMachinchose

    « grâce aux milliards de la finance mondiale, de Rothschild (à qui vous devez renvoyer l’ascenseur), du groupe Bilderberg, de Georges Soros qui joue à faire et à défaire les empires,  »

    dis donc! c’ est une vraie synagogue ! que des « cosmopolites »

    relents nauséabonds, il est temps de prendre l’ air ailleurs…

    1. Christine TasinChristine Tasin

      je ne pense pas que Laurent Droit ait pensé une seconde au fait que Soros et Rotschild soient juifs, ils incarnent la mondialisation et le gauchisme, rien de plus

    2. MaximeMaxime

      Pardon mais vous êtes pénible avec vos soupçons permanents d’antisémitisme… vous m’avez déjà fait le coup une fois dans un article parce que j’avais employé le mot « cosmopolite » dans son sens le plus général et sans aucune arrière-pensée antisémite. On n’y peut rien si la banque s’appelle Rothschild et que Macron y a travaillé !
      D’ailleurs, je pense qu’il est intéressant de rappeler que sa déclaration de patrimoine a semblé très peu crédible au regard du montant énorme de ses revenus :
      http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-declaration-patrimoine-emmanuel-macron-ressemble-quand-meme-peu-mensonge-jean-philippe-delsol-3008043.html

    3. AvatarGally

      « Bilderberg », c’est le nom d’un hotel (hollandais) à l’origine, quand à la judéité de Soros, tout le monde sait très bien qu’elle se limite à son ascendance et qu’il est l’un des pires ennemis du peuple juif qui existe à l’heure actuelle (du peuple juif et de tous les autres peuples, ceci dit en passant)

  2. AvatarCeltiloàs

    BRAVO! j’approuve a 200%, je pense la même chose de ce petit, tres petit monsieur mais en bien moins calme et poli, en gros je pense que ce minuscule êtricule n’est même pas digne de ma fosse d’aisance….

  3. Avatardmarie

    Merci monsieur pour ce texte qui relate bien la non-valeur de cet homme mais aussi la triste situation de la France sous son gouvernement.
    Il n’a aucune pudeur, aucun honneur. Il ne partira que par la force des évènements….

  4. AvatarHollender

    Rien à ajouter, L. Droit à tout dit.
    Pour se débarrasser de cette calamité sur patte, il ne reste que les élection de mai 2019.
    Encore 7 mois à redouter des décisions débiles et des insultes envers le peuple.

    1. MaximeMaxime

      Sur le principe, la technique bancaire existe de tous temps. Les civilisations les plus anciennes connaissaient le prêt à intérêt.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi
      Le code d’Hammurabi réglementait déjà le prêt à intérêt au 18ème siècle avant JC !
      A Rome, les argentarii :
      http://dagr.univ-tlse2.fr/consulter/402/ARGENTARII/texte
      L’activité bancaire n’est pas en soi mauvaise.
      C’est davantage l’intervention de l’Etat pour sauver des banques qui est critiquable, ainsi que l’obligation de faire des virements bancaires dès qu’une certaine somme est dépassée (on y arrive vite) par exemple.

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Je n’ai pas d’intérêts particuliers dans les banques, mais les Rothschilds par çi, les Rothschilds par là, y en a assez : c’est ce que je voulais signaler.

    2. AvatarMachinchose

      MERCI CHER antislam

      surtout par les temps qui courent et l’ air malsain dudit temps

      y en a qui sont encore aux « juifs », ras la kippa de ces eternelles babouineries

      a part quelques gauchos et « personalités » je sais qu aujourd’ hui la france il y a un pourcentage bien plus de patriotes juifs que n’ importe quells « communauté »

      je vous invite bien a ma « paroisse » et vous entendrez autour de quoi tournent les discussions a l’ apéro de fin d’ office du samedi matin

      ras le bol! giscard , chirac,mitterand, juppé,Dumas, le Quai, le conseild’ état, le conseil constitutionnel ETC …….. etc ….ne sont pas encore tous juifs….

      Formidable tout ce qu on peut encore cumuler et vomir comme fantasmes sur cette population, 0,75 % de la population française, composée de gens, de familles de bosseurs, ayant reçu de la France et lui ayant donné tant plus qu ‘une autre population de 23% de parasites

      le juif que je suis est arrivé en France en 1961, chassé par cette racaille tunisienne, que je retrouve içi, quasi a poil, hébergé par de la famille, volonté, ténacité,courage, cours du soir, travail acharné, ont fait que en moins de 10 ans on s’ en est sortis
      ni Rothschild, ni Rockfeller ne m’ ont filé un radis

      alors, que ce monsieur trouve un autre dos a frotter

      nous on a donné!!

      le Rothschild que vous soulignez, fut un grands bonhomme qui a apporté beaucoup a l’ entomologie
      surement un disciple de FABRE …… a l’ Hermas 😆

      amitiés et a plus tard, peut etre

    3. AvatarGally

      J’ai beaucoup aimé ce passage du texte, qui révèle à quel point l’auteur reste naïf sur les ressorts réels de la société française :
      « Vous aviez sans doute quelques qualités remarquées par ces messieurs. Il faut le reconnaître. C’est assez mystérieux pour les Français »
      Bah oui il avait une « qualité », il était énarque et inspecteur des impôts, et en tant que tel dispose d’un carnet d’adresse conséquent, celui de sa promotion. Il faut vraiment ne rien connaitre aux arcanes du système français pour ne pas comprendre qu’aucune banque ne peut se permettre de ne pas recruter ce genre de profil, si tout du moins elle ne veut pas rapidement se faire chier dans les bottes quand ladite promotion arrivera au pouvoir. Jetez donc un oeil à la fameuse promotion « Voltaire » : https://www.lejdd.fr/Politique/ENA-le-classement-et-le-bal-des-enveloppes-800443

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Inspecteur des finances en fait …

        Le plus bel exemple était Haberer, un joyau de ce corps, qui a laissé une ardoise de 100 milliards de Francs à payer par le contribuable lors de la déconfiture du Crédit Lyonnais.

  5. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Je m’associe complètement avec ce qui est dit, dans cet article très objectif et très réaliste, sur ce petit freluquet inculte traitre et ridicule qui habite l’Élysée en cette triste époque

    1. AvatarChardon26

      Je m’associe également à ce qui est dit.
      Je préfère votre terme de « petit freluquet » à « petit monsieur ».

  6. Laurent PLaurent P

    Coquille ?
    > il fallait bien que vous fissiez une fois dans votre vie un job quelconque
    J’aurai tendance plutôt à dire :
    il fallait bien que vous fAssiez une fois dans votre vie un job quelconque

    Je ne suis pas certain de moi sur cette coquille, c’est juste que « fissiez » ça me semble mal sonner sans que je puisse expliquer pourquoi…

    1. MaximeMaxime

      Non, c’est un subjonctif imparfait avec une belle concordance des temps…
      Quand on est habitué à lire les classiques, on ne peut plus s’en passer car c’est une tournure très élégante en réalité.

      1. Christine TasinChristine Tasin

        C’est Maxime qui a raison, le verbe principal  » fallait » est à l’imparfait, il faut donc un subjonctif imparfait ou plus-que-parfait dans la subordonnée… Il fallait donc que vous fissiez, il faut que vous fassiez, il eût fallu que je le susse… ah quel bonheur des imparfaits du subjonctif qui disparaissent, je me souviens du plaisir des mes gamins de 4 ème qui jouaient à merveille le jeu de la femme savante en maniant à la perfection les imparfaits du subjonctif, nostalgie…

    2. Armand LANLIGNELArmand LANLIGNEL

      Il faudrait savoir s’il s’agit du présent (fassiez) ou de l’imparfait (fissiez). Que Christine donne son avis de spécialiste …

  7. AvatarCeltilos

    BRAVO! j’approuve a 200%, je pense la même chose de ce petit, tres petit monsieur mais en bien moins calme et poli, en gros je pense que ce minuscule êtricule n’est même pas digne de ma fosse d’aisance….

  8. Avatarjojo ( le plombier )

    Lapsus quand tu nous tiens … surtout quand il est question de macron. ( il nous rend fou ce mec )FISSIEZ = fissures dans la Belle mécanique du bellatre / FASSIEZ = on a assez vu ta face de manipulateur ? Fais chier ? / FUSSIEZ = Fumier ? / FOSSIEZ = fossoyeur ? Faussaire ? Faussé où tu pousse la France ?

  9. TEMPLIERTEMPLIER

    HOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO MAGNIFIQUE!!!
    jamais lu un truc pareil sur le type qui loge actuellement a l elysée…
    ha ha ha…..je me marre bien…c est drole…vachement vrai….
    ET VACHEMENT INQUIETANT!!!!!VOIR FLIPPANT…..
    PUTAIN LA VACHE….J EN AI DES CRAMPES TELLEMENT JE RIGOLE…J ARRIVE PLUS A M ARRETER….
    LAURENT DROIT…..VOUS M AVEZ BIEN EPATE…..

  10. Avatarcelasepassenfrance

    Une nouvelle taxe prévue pour 2019 :
    Les avantages versés par les comités d’entreprise en voie d’être taxés POUR 2019. Un amendement visant à taxer les avantages reçus par les comités d’entreprise à partir d’un certain montant a été présenté cette semaine à l’Assemblée, dans le cadre du budget 2019. Les syndicats s’indignent.

    Une nouvelle taxe pourrait débarquer dès 2019. Elle concerne les différents avantages dont peuvent profiter les salariés grâce à leur comité d’entreprise (CE). À partir de 331 euros – et du double si le salarié a au moins un enfant -, les avantages et cadeaux versés par le CE pourraient être soumis aux cotisations sociales, et ce dès le1er janvier 2019. L’Assemblée a voté en première lecture cet amendement en début de semaine, proposé et défendu par le député Paul Christophe (UDI). Il doit désormais passer au Sénat.
    (Le Figaro)

  11. Avatardmarie

    Mais voyons frejusien, il n’a parlé que de ne pas augmenter les impôts…
    mais il n’a rien promis concernant les taxes !!!
    Il nous prend pour des demeurés et il se dit que nous ne sommes pas capables de faire le lien entre la ressemblance de impôts et taxes, impôts ou taxes….
    Il nous expliquera que s’il supprime les impôts, il est contraint d’augmenter les taxes !
    maclarron, tu pourrais presque être marrant si tu n’étais pas chef du tas !

Comments are closed.