Sur les murs de la Fac de Saint-Denis : « Mort aux Blancs », « Kill cops », « AntiFrance vaincra »…

 Fac de Saint-Denis : islamisme, racisme, antisémitisme, homophobie… L’extrême-gauche se lâche 

Des tags fort intéressants fleurissent en effet sur les murs de la Faculté….

«Français = PD»,

«Femmes, voilez-vous!»,

«AntiFrance vaincra»,

«Mort aux blancs»,

«Beau comme une voiture de police qui brûle»,

«Kill Cops (au pluriel)»

Du Figaro Etudiant:

« Depuis un mois et demi, un collectif d’extrême gauche s’est installé avec une centaine de migrants dans des locaux universitaires situés à Saint-Denis.

Depuis, des tags anti-France, anti-blancs et homophobes fleurissent sur les murs de la Faculté.

L’Université a annoncé qu’elle portait plainte.

«Français = PD»,

«Femmes, voilez-vous!»,

«AntiFrance vaincra»,

«Mort aux blancs»,

«Beau comme une voiture de police qui brûle»,

«Kill Cops (au pluriel)»,

etc.

Les murs du bâtiment A de l’Université Paris-8 sont devenus, depuis le 30 janvier, le lieu d’expression d’une violence extrême contre les «Blancs», la France, les policiers, Israël et les homosexuels.

Situés à Saint-Denis, les locaux de l’Université Paris-8, historiquement marquée à gauche, ont été investis par un collectif d’extrême gauche et des migrants, qui les occupent depuis un mois et demi.

Contactée par Le Figaro, l’Université «condamne avec la plus grande fermeté les tags trouvés sur les murs le 8 mars» et annonce qu’elle va porter plainte.

«Mon exaspération devient profonde», explique au Figaro une enseignant-chercheur qui souhaite garder l’anonymat.

«Certains de mes collègues ont reçu des menaces de mort», explique-t-elle.

Certains universitaires du département de Droit, qui ont cours dans le bâtiment A occupé par le collectif et les migrants, souhaiteraient en effet retrouver leurs locaux pour pouvoir assurer leurs enseignements.

Dans un échange de mail que Le Figaro a pu consulter, la présidence de l’Université Paris-8, qui tente en vain depuis un mois et demi d’arranger une conciliation avec les occupants, exprime son «soutien aux personnels qui subissent quotidiennement dégradations et insultes variées».

«Maintenant, on en arrive à des graffitis racistes partout sur les murs»,

ajoute l’universitaire, avant de préciser:

«Ce ne sont pas les migrants, les pauvres. Ils ne parlent pas français. Ce sont plus probablement les membres du collectif d’extrême-gauche.»

Contacté par Le Figaro, le collectif «Les exil.é.s occupent Paris VIII» n’a pas donné suite.

Dégradations des locaux universitaires

Les tags donnent une certaine idée de leur contenu idéologique.

Une première catégorie de tags vise la France et les «blancs».

Parmi les dizaines de tags, «anti-France vaincra», «Mort aux blancs», «Fuck White People», «Je suis trop blanc», «Assimilation = ethnicide».

D’autres sont un appel à la violence contre les forces de l’ordre:

«Beau comme une voiture de police qui brûle» ou «Kill Cops (au pluriel)».

Certains sont homophobes, comme «Français = PD».

Des tags ont encore une connotation islamiste («Femmes, voilez-vous!»),

anticolonialiste (Dis à ton prof d’histoire qu’il raconte des histoires, la plus grande des civilisations est née en Afrique noire),

antiraciste (Le monde ou rien/Tout pour les miens/Tue un raciste/puis brûle son corps de sale bâtard).

Dans ses échanges de mail, l’Université évoque des tweets antisémites.

À cet égard, Le Figaro a pu seulement se procurer des tweets antiisraéliens et propalestiniens

(«Intifadez-vous» ou «Boycott Israël État raciste»).

 

Un étudiant de Master 2, qui souhaite également garder l’anonymat, a également pu prendre des photos des tags racistes et violents.

«On y retrouve les idées des groupuscules d’extrême gauche qui prospèrent depuis longtemps à Paris-8. Sympathie pour la Palestine, islamo-gauchisme assumé, marxisme revendiqué, c’est vraiment cliché», raconte-t-il.

Le syndicat étudiant La Cocarde, marqué à droite, a publié sur Twitter une vidéo de l’occupation du bâtiment A.

Ces militants d’extrême-gauche, dont font partie des universitaires et des membres du personnel, ont organisé, le 30 janvier, l’installation d’environ 80 migrants dans le bâtiment A.

Depuis, un bras de fer les oppose à la présidence de l’Université, pourtant compréhensive dans les mails qu’elle envoie au collectif.

L’établissement qui se définit comme une «université monde» et qui rappelle sa «fidélité à l’idéal d’accueil et d’hospitalité», a par exemple «mis à disposition des migrant.e.s et de leurs soutiens des planches et des tréteaux pour qu’ils puissent participer à une brocante solidaire».

L’université propose également, depuis plusieurs semaines, au collectif de s’installer dans un grand amphithéâtre, avec un réfectoire, des communs et des douches (500 m2 au total), pour libérer le bâtiment A et permettre la reprise des enseignements.

Le collectif accusé d’instrumentaliser les migrants

Mais le collectif oppose à l’Université un refus catégorique.

Des dégradations ont été perpétrées.

Les «occupants» ont cassé des cadenas et les ont remplacés par d’autres, dont eux seuls ont la clé. Ils ont encore endommagé des installations électriques en se branchant directement sur les relais, ont enfoncé des portes coupe-feu.

«Nous ne pouvons que déplorer les effractions commises», déplore diplomatiquement la présidence de l’Université Paris-8, qui choisit ses mots avec grande précaution. Mais rien n’y fait.

«Nous sommes dans une impasse malgré les propositions faites au collectif», explique la présidence.

L’enseignant-chercheur contactée par Le Figaro estime que «le collectif d’extrême gauche instrumentalise les migrants».

«On se rend compte que les migrants sont disposés à accepter les propositions de l’Université, mais les militants les bloquent», précise-t-elle.

L’universitaire, qui regrette le silence total de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, ne cache pas son désarroi face à la crise:

«Avec le blocage du bâtiment A, on empêche des étudiants précaires d’étudier.

Pour la plupart, ils viennent de milieux modestes, leur diplôme est leur seule chance d’ascension sociale.»

«Le bâtiment est dans un état déplorable. Ça sent les joints et l’urine. Je n’ai jamais vu un seul flic et l’entrée de la fac n’est quasiment pas contrôlée», abonde quant à lui l’étudiant de Master 2 qui, résigné, lâche: «La fac est si à gauche qu’on n’est qu’une minorité à trouver cela scandaleux.»

 

 27 total views,  1 views today

image_pdf

32 Commentaires

  1. Paroles d’antifa et autres tarés de gauche…Il faut vraiment être malade pour faire parti de ces gens là,les gauchistes ont vraiment un pète au casque

  2. Dans certains pays, des actions bien légitimes de représailles  » musclées  » auraient été menées rapidement . Mais en France , … c’est différent ! nos ignobles dirigeants indignes de leurs fonctions auront vite fait d’envoyer l’armée, et la police pour éliminer les patriotes s’opposant à leur politique de salopards ! Pas d’illusions …. l’armée et le police obéiront !! à moins que …

  3. «Beau comme une voiture de police qui brûle»,

    BRAVO !!!!

    celle là, je suis certain que les employés de la maison Poulaga, ne sont pas prés de l’ oublier ….ma réponse  » Excitant comme un nuisible jeté du haut de la Tour Montparnasse »

    suis fatigué de toutes ces permissions, ces laxismes…..il me vient des bribes de félicitations de Jules César dans son « Bello Gallico » ou il exalte la bravoure bordélique des Gaulois et leur courage

    tout comme Tacite et son « Germania »

    ou sont passés tous ces hommes ?? ils nous font cruellement défaut de nos jours ..

  4. Je pensais qu’il fallait mettre ces crétins en prison dans les mêmes cellules que les islamoracailles pour qu’ils leur servent d’esclaves sexuelles, mais je me suis dit que ça ne serait non seulement pas une punition pour eux, mais que ça pourrait même leur plaire.

  5. Mort par PENDAISON, en expliquant au NUISIBLE qu’il va être CRAME avec de la graisse de porc !!!

    Ou RENVOYE dans le pays POUBELLE d’où il vient, dans des peaux de porcs en guise de cercueil !!! et là, c’est la famille qui paie, et d’AVANCE !!!

    Sinon, CRAME comme la lie de porc qu’il est !!!

  6. et pendant ce temps les veaux qui ont voté macrote sirote leur pastaga devant leur tv !!!!!

  7. Couper l’eau, le gaz et l’électricité. Blocus extérieur. Quand tous les rats sont sortis et leurs complices et soutiens, quels qu’ils soient, on les charge dans un C140 avec des sacs à dos et on les parachute dans le désert de Lybie !

  8. Ces gens n’ont rien à faire chez nous! DEHORS!

    La révolte gronde!

    Ces saloperies ne feront certes pas la loi chez NOUS

  9. Et où sont la LICRA, le LDH et toutes ces pourritures d’associations si promptes a sortir du bois dès qu’il s’agit de défendre un bronzé frisé contre ces méchants français de souche?? Là il n’y a personne même pas un jourlaleux pour s’indigner? Proférer des insultes racistes contre les blancs et les français ça n’est pas du racisme en France, à croire que le français blanc est une sous-race considérée comme moins qu’un animal par nos crevures de gouvernants tous complices de cette religion de mort et de merde qu’est l’islam

  10. Une balle dans la tête à chaques antifas, comme en Chine au bon vieux temps de Mao !! et la famille rembourse la balle car la balle vaut plus cher que la vie de ses enculés !!

  11. zut! j’ ai conclu trop vite (la rage, la colère)
    je veux ajouter que le Peuple de France et d’ Europe a été anesthésié par 78 ans de Paix, sans guerre, sauf la tragédie de la Yougoslavie, pas de combats, pas d’ armées, pas de conscriptions, même pas de « Désert des Tartares »…
    la « féminisation » de nos sociétés exploitée par ces hordes de barbares nuisibles nés sur notre sol et qui ont gardé intacte la notion du « run for your life » inscrite dans le sang de leurs pays d’ origine

    regardez Israel!! pays a la 11 eme place, parmi la liste des pays les plus heureux au monde ( la France 23 eme, merci les migrations nuisibles et leur bagage)
    dans ce pays en perpetuelle tension, avec des ennemis mortels a et dans ses frontières…la plupart des hommes et femmes ayant accompli 3 et deux ans d’ armée éprouvants, dans des conditions souvent dramatiques, ayant l’ expérience du feu, du coup de canon, de la rocket qui siffle…quand un arabe fait le malin dans la rue, il est assailli par des civils qui le mettent hors d’ état de nuire, mais trop souvent ces cafards s’ attaquent a des vieux ou des femmes, avec leur couteau ou leur hache…

    et niveau forces de l’ ordre on ne tergiverse pas, le nuisible est flingué sur le champ
    au meilleur des cas condamné a 3 fois perpète et échangé au bout de 20 ans …hélas
    d’ ou la salutaire et heureuse présence de la peine capitale

    par pendaison pour ces sous-hommes(peine infâmante, contrairement a la décapitation -le sang coule- ou au peloton -mourir d’ une arme étant gratifiant-)

    perso, je les noierais dans du lisier

    en Israel vous ne verrez JAMAIS des voyous tripoter une femme dans les transports en commun ou violée dans un bosquet pendant que ses cris feraient hater le pas aux courageux

    HONNEUR au policier Français qui a donné sa vie hier pour sauver des civils

    • Justement je pense que les effets secondaires de l’assistanat de l’otan, font que l’europe de l’ouest se laisse aller en se disant que quoiqu’il arrive les USA viendront les sauver . Cette attitude d’assistés n’encourage pas vraiment la volonté de prendre des initiatives pour se sortir du tchernobyl bougnoulique.

  12. ma réaction en lisant ces témoignages de reconnaissance envers la France .. »mère des arts, des armes et des Lpois …. »

    c’est

    Tyrans descendez au cercueil , le Peuple souverain se réveille

  13. Le Pdt du Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure dénonce l’ambiguïté de Macron avec les Frères Musulmans
    ::: http://www.fdesouche.com/975803-le-pdt-du-centre-de-reflexion-sur-la-securite-interieure-denonce-lambiguite-de-macron-avec-les-freres-musulmans
    24/03/2018

    Thibault de Montbrial, Président du Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure, dénonce l’ambiguïté d’Emmanuel Macron sur les associations islamistes comme les Frères Musulmans : «On ne peut pas dire “Il faut discuter avec les associations islamistes parce que attention Pas d’Amalgames, mais attention il faut être très sévère avec les terroristes !”»
    – LCI, 23 mars 2018, 17h57

    VIDEO : Thibault de Montbrial dénonce l’ambiguïté de Macron avec les Frères Musulmans (LCI, 23/03/18, 17h57)
    ::: https://youtu.be/0w9ZBjmO2nw
    DURÉE : 1’20s

  14. Ils ne peuvent pas nous blairer, une preuve de plus. Quand mon voisin a porté plainte contre des musuls pour agression, les musuls qui étaient au commissariat criaient « sale Français on vous crèvera tous ».
    Mais les bobos porteurs de bougies veulent encore le vivre ensemble.

  15. C’est effarant.
    Il est bien évident que si les tags étaient des propos racistes contre les renois et les rebeus, là il y aurait une intervention des autorités.
    Le racisme ne marche que dans un sens.
    Il faudra que çà cesse.
    Il ne peut y avoir d’ordre républicain que si la loi est la même pour tous.
    Au bout du « deux poids,deux mesures «  il y a la guerre civile.
    On ne peut pas favoriser une population plutôt qu’une autre, ni laisser les gens se monter les uns contre les autres, si on souhaite une paix sociale.
    Il faudrait que les connards qui sont au gouvernement se mettent çà dans la tête, pour qu’on ne soit pas obligé de leur faire rentrer avec du plomb.

  16. T’es sûr qu’ils suivent encore des cours ?
    S’ils sont tous volontaires pour vivre dans leur odeur de pisse, peut-être faut-il les déménager vers un lieu plus propice où ils pourront s’exprimer sans emmerder les autres, un bidonville à leur image, et nettoyer la fac

  17. Ces militants d’extrême gauche dont font partie des enseignants et des membres du personnel…foutez moi toute cette vermine à la lourde,elles et eux,qu’ils aillent chercher du boulot dans la vraie vie,avec leurs diplômes de merde,on verra s’ils bouffent à leur faim et s’ils ont du temps pour gérer ces nouvelles icônes que sont les migrants,(***)

  18. Certains « étudiants » iraient même en cours vêtus de djellabas ou de kamis …et des « étudiantes » en burquas grillagés !!!…..
    Elle est belle votre diversité unie dans la crétinerie crasse …
    Faudrait passer ce cloaque au bulldozer !!!…..

  19. utiliser la violence contre ces ultras*gauchistes…la porte des urgences ou du cimetière si il le faut….confiscation de tout leurs biens matérielles a ces abrutis!!!!
    prison pendant des années avec de la nourriture moisi….
    .c est comme ca que je procéderai avec ces traitres….

    • Non templier , les traîtres ont les passent par les armes , ou à la Veuve ,pas de pitié pour ces ultra-gauchiottes, on ne laisse pas un ennemi vivant dans son dos .

      • remarque DURANDURAND….une balle entre les deux yeux fera mieux l affaire…vous avez sans doute raison…je suis trop gentil…

  20. J’ai connu la fac de Vincennes dans les années 75; c’était déjà un tas de « merde » :dans les classes, il ne restait que les tables et les chaises avaient disparu, ,on pouvait communiquer d’un chiotte à l’autre car les murs étaient cassés et ce qui restait était tagué d’une vulgarité digne des œuvres de carabins ; à l’extérieur des noirs vendaient des saucisses grillées ou de la camelote à quat’sous.
    Les profs étaient tranquilles, comme si de rien n’était. Ils avaient du s’y habituer…

  21. Pourquoi le gouvernement ne fait rien et ne met pas des militaires armés comme on en voit dans les rues ?
    Si ça se passait dans les antres des autorités, ça n’aurait pas traîné

Les commentaires sont fermés.