Mettre un voile ?

Et Hôpelaaa ! Inspiré par un article de l’excellent « Maxime » chroniqueur sur R.R…

 

Mettre un voile…

 

En France, le pouvoir est un brin féodal !

Et c’est « presque » une loi de recouvrir d’un voile,

certains noms et agissements…

Mais de l’islam l’accroissement,

malgré ces manquements reste un danger mondial…

 

 

PACO Dresseur d’animots

 

02/03/2018.

 72 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Ça résume ce que je pense, les Hippias modernes sont sur les navires de l’ennemi.
    Ils ont perdu pouvoir et aura, le peuple assiste et apprécie encore à leur spectacle et apprécie leur talent , mais ils veulent reprendre le pouvoir , quitte à le faire en guidant et en servant les intérêts de l’ennemi.
    La gauche folle(et nombre d’artistes) et une partie de la droite défaitiste (comme en 40!) fait cause commune avec le projet de l’islam qui reste un projet de conquête, de domination, d’asservissement.
    On peut supposer qu’à une époque où il n’y avait pas encore d’islam,lors des guerres médiques, l’argent des perses servait à soudoyer quelques politiciens grecs pour s’assurer une conquête plus aisée, eh bien que fait d’autre l’islam avec nos politiciens mais aussi nos artistes si enclins à vouloir incarner au prix de l’aveuglement le camp du bien?
    Et avec les naïfs c’est encore plus facile, ils faut juste leur dire ce qu’ils veulent entendre et en plus c’est gratuit, nul besoin de les corrompre.
    Ils ont voulu Macron pour éviter la « méchante fasciste, xénophobe et raciste etc… » et ils n’ont fait que retarder des scénarios encore pires pour les gens ordinaires.Mais vu ce qui se passe en Italie ou à l’Est un certains vernis d’illusions commence à se fissurer, et non, l’islam ce n’est ni sympa, ni agréablement exotique, ni tolérant , ni ouvert , ni « cool »il ne se résume pas à quelques étals de légumes et de sucreries c’est un projet qui n’a aucune compatibilité ni avec la liberté ni avec la démocratie.

  2. De suite il l’a tabassée ! vous voyez le mal partout alors que c’est juste une séance de bricolage a la turc …..du bricoturc ! il essayait juste de faire démarrer le chauffage avec son petit tournevis et la tête de sa femme .

  3. J’aime bien le côté dérision de Paco.

    Alors, contrairement à mes habitudes ( ! ), je m’y mets :

     » Mardi, les policiers ont reçu l’appel d’une femme en détresse.
    Cette habitante de Vaulx-en-Velin âgée de 23 ans venait de vivre un calvaire à son domicile. Depuis la veille au soir, son mari, un ressortissant turc âgé de 26 ans, l’avait roué de coups, utilisant un chauffage électrique ….  »

    http://www.mlyon.fr/166052-vaulx-en-velin-le-mari-sequestre-sa-femme-et-la-tabasse-a-coups-de-chauffage-electrique.html

    ____________

    J’ai toujours été contre le chauffage électrique que je considère comme nuisible .

    Chez moi, j’ai une chaudière à fuel, et je peux vous assurer que, même avec la meilleure volonté du monde, c’est impossible de tabasser une femme avec une chaudière à fuel .

    Même si on est très costaud !

  4. Il y a le voile et le halal qui posent problème :

    Isabelle Hupper mange halal :

    Avant-Hier, Paco nous conseillait de ne plus allumer la télé. Il n’a pas tort. Toutefois, en sélectionnant les programmes, on parvient à avoir de bons moments, je pense en particulier à des émissions telles que : « Des racines et des ailes » mais, il est vrai que c’est de plus en plus rare.

    Et j’avoue que le piège se referme alors que l’on n’y était pas préparé, que l’on croyait simplement se distraire. Jeudi soir, France 3 donnait à voir un film qui m’a paru être intéressant, déjà de par la présence de deux acteurs de talent, Isabelle Huppert et Jean-Pierre Darroussin et exempt de tout ce qui parasite aujourd’hui nos fictions télé et de plus en plus « d’œuvres » cinématographiques. Une fois de plus je me suis trompée, non pas sur la qualité mais sur les messages sous-jacents qui ponctuent cette fiction. Il s’agissait du film : « La Ritournelle », de Marc Fitoussi, sorti en 2014, donc sous le règne de Hollande… Est-ce la raison pour laquelle le spectateur est confronté, malgré lui, à la problématique du migrant et de sa difficulté à s’assumer dans la clandestinité et au message subliminal relatif au halal ?

    Explication : Mme Brigitte Lecanu, l’héroïne, incarnée par I. Huppert, éleveuse de bovins avec son mari en Normandie, fait un saut à Paris et alors qu’elle déambule dans les rues en touriste avise le modeste stand d’un marchand de primeurs. Au moment de payer son achat au commerçant, visiblement étranger, la police arrive et embarque tous les fruits et légumes. Le marchand, quant à lui, a fui à toutes jambes dès que les policiers ont débarqué de leur véhicule. Il s’agissait donc d’un « vendeur à la sauvette ». Naturellement, Mme Lecanu s’indigne avec vigueur, n’ayant pas peur d’invectiver les policiers, qui font leur travail, sous le flot de ses reproches. Dans ce moment, on devine aisément que ce n’est plus le personnage fictif qui s’adresse aux policiers mais bien la comédienne avec ses propres mots et sa sainte colère : « Pourquoi empêcher un homme de travailler ? Quel mal faisait-il ? »… Vu sous cet angle on ne peut que se sentir solidaire d’un malheureux qui tentait de gagner sa vie… Mais, il n’avait apparemment pas de papiers… Entre temps, notre héroïque actrice a réussi à soustraire toute une cagette d’avocats à la rapacité des policiers. Ceux-ci partis, elle déambule un moment dans les rues, encombrée, et on se demande ce qu’elle va bien pouvoir faire de son maraîchage. Mais, miracle, elle finit par retrouver son vendeur, tapi dans l’ombre, derrière les grilles d’un parc… En lui rendant sa marchandise elle l’interroge. L’homme ne parle pas le Français… A peine quelques mots. Il lui apprend, avec beaucoup de difficultés, qu’il est Indien. Puis, enfin, on passe à d’autres scènes. (Si ce n’est pas de la propagande pro-migrant…)

    En réalité, Brigitte est en maraude dans Paris pour retrouver un jeune homme et il est clair qu’elle est déterminée à tromper son mari, resté à la garde des bovins, dans le pays de Cau… Mais, l’histoire sentimentale avec ce garçon, plus jeune qu’elle, n’aboutira pas, faute à pas de chance. C’est ainsi que dépitée, nous la voyons, assise en train de manger, derrière la vitre d’un troquet peu franchouillard car on peut lire, écrit en gros sur la façade le mot « Halal ».

    Ainsi, Mme Isabelle Huppert ne craint pas de manger hallal. Je pense qu’avec sa notoriété il lui serait possible de refuser de cautionner cette horreur, face à un réalisateur, si elle n’était pas, elle-même, consentante pour le rôle de la missionnaire pro-multicultiralisme et compagnie…. Pas de problème pour elle, apparemment, en ce qui concerne la souffrance animale. Déjà, avant cette scène, alors qu’elle est en Normandie, elle explique au garçon dont elle va s’amouracher, en quoi consiste son travail : Elever les bovins, assurer la reproduction puis vendre les bêtes et « Cuic »… On la voit alors faire le geste de l’égorgement sur son propre cou. Alors que nous savons que notre loi impose, normalement, l’étourdissement est-il logique qu’une éleveuse, fut-ce dans une fiction, simule l’égorgement ?

    Avant les dernières élections j’avais déjà entendu la prise de position de la comédienne, « prête à tout » pour empêcher Marine Le Pen d’accéder au pouvoir, mais de là à penser qu’elle collaborait – consciemment ou non – à la promotion de l’islam, il y avait un pas !

    Enfin, le plus beau est pour la fin. Le mari cocu, car finalement Brigitte s’est trouvé un amant dans l’hôtel en la personne d’un Danois, offre des vacances en Israël à sa femme, au bord de la Mer Morte, pour soigner son ezcéma… Et qui croyez-vous qui va garder le magnifique élevage en Normandie pendant leur absence ? Mais, l’Indien, bien sûr ! Avant le départ, on les voit, expliquant comment nourrir les bêtes, etc…, alors qu’il ne parle ni ne comprend toujours pas le Français…

    Pour conclure : dans ce film, l’Indien est représenté sous les traits d’un homme jeune et d’apparence inoffensive et sympa. Mais, dans la réalité, encore aujourd’hui, je viens de lire que dans le Kerala, le Sud de l’Inde, un prêtre catholique a été assassiné. C’est tous les jours, tant en Inde qu’au Pakistan, que les chrétiens sont massacrés.

    Il est affligeant que des personnes intelligentes, instruites, participent au matraquage de la population, par le biais du divertissement. S’y ajoute l’action des médias en plus de celle de la politique. Il faut donc être particulièrement armé moralement pour résister à ces vagues successives de formatage de la pensée. On parvient à comprendre pourquoi nous assistons à tant d’inertie de la part de nos compatriotes.

    Et dire que ce sont les gens qui votent FN qui sont taxés de bêtise parce que, paraît-il, ce sont eux qui ne sortent pas des grandes écoles !

    • Tous les téléfilms français sont des fictions de PROPAGANDE, ça fait des années que c’est comme ça, et la morale, toujours la même, pro-immigration, pro-muzz, pro-invasion,
      faut se résoudre à ne trouver aucun film qui sort du politiquement correct,( ou vulgairement bourrage de crane )quand le soir arrive, c’est la paupérisation du cinéma qui pourtant reçoit beaucoup de subventions publiques

      • D’ailleurs, Isabelle Huppert, elle me fait l’effet d’une espèce d’hallucinée, un tantinet sous drogues, ( voir ses yeux, ça ne trompe pas )

    • Merci Olivia pour l’info, elle me permettra de ne pas perdre mon temps.
      Je préfère en effet « Des racines et des ailes » ou divers documentaires sur les 24 RMC découverte,ou la 123 National Geographic.
      Les deux chaînes Histoire présentent, quand elles, très souvent la 2è guerre mondiale avec des témoignages de survivants.

Les commentaires sont fermés.