Macron va aller chercher au Tchad les médecins de nos campagnes au lieu de toucher au numerus clausus

C’est une certitude absolue.

Ils ont (re)jeté depuis des années nos meilleurs éléments, les obligeant à renoncer à être médecins avec leur examen drastique de fin d’année portant sur… les maths !  Numerus clausus oblige. Il date de 1971, comme par hasard, les années folles de l’immigration de masse commençaient.

Combien de mes anciens élèves, brillants, de véritables humanistes comme l’étaient les médecins d’il y a 40 ans, scientifiques cultivés amateurs de littérature, parce que quand on aime la littérature on aime l’homme, ont dû renoncer au rêve de leur vie…. à cause de ces satanés maths, utilisés pour barrer la route de la médecins aux jeunes générations ?

Deux intérêts convergent :

Le premier, c’est celui des médecins en place et surtout de ceux qui les représentaient au plus haut niveau de l’Etat : ne partageons pas le gâteau, plus il y aura de médecins, moins nous gagnerons d’argent.

Le second, c’est celui des politiques désireux de plaire aux pays pétrolifères et autres musulmans en accueillant les leurs… pour remplacer les nôtres.

Et c’est déjà le cas, partout.

Combien d’internes français à présent dans les urgences ?

Combien d’internes français à présent dans les services hospitaliers ?

Combien de médecins immigrés ou d’origine immigrée dans les cabinets médicaux ? Notamment de campagne, là où personne ne veut aller ?

S’ils voulaient… il n’y aurait pas déserts médicaux. Il suffirait que les médecins, une fois leur formation terminée, aient le choix de leur affectation comme c’est le cas des professeurs. Un « mouvement », des mutations…

Un gouvernement digne de ce nom, qui forme pendant des années des médecins, ce qui a un coût pour la nation pourrait ou devrait exiger 5 ou 10 ans de pratique là  où on a besoin d’eux, à charge pour eux, s’ils réussissent, d’aller vivre et exercer où ils veulent ensuite ?

Alors quand Macron fait le paon en annonçant la fin des déserts médicaux, on sait quelle solution il va (ou a ) trouver(é) – zut voila que moi aussi je pratique l’écriture inclusive à ma manière-  et il se garde bien de remettre en cause le numerus clausus, seule solution qui aurait du sens et éviterait et la baisse de niveau des médecins venus d’ailleurs, qui n’ont pas la même formation que les nôtres, trop souvent, tout en préservant nos élites et notre identité.

Il n’en fera rien, Macron nous hait.

 

 209 total views,  1 views today

image_pdf

50 Commentaires

  1. Le souci de Macron, ce n’est pas vous, mais lui ! il se fout pas mal ,que vous soyez obligés de faire des kms, pour vous soigner, ou même pour travailler. Son souci premier, c’est à quel horizon, il pourra postuler pour la gouvernance de l’Europe. Le français n’est pour lui, et ses prédécesseurs, qu’un moyen pour arriver au but assigné: appauvrir le pays pour mieux le digérer dans cette UE ,qui sera notre fin. Il faut bien avoir à l’esprit, que le français lui facilite grandement la tache.

  2. Chrisitne ; merci pour votre réponse …. au début de mon intervention, début que vous avez censuré !!! je pense que l’on peut sortir d’un établissement hospitalier, en signant une décharge, sans en donner les raisons, non ????

    • oui en effet ; je ne sais plus ce que j’ai censuré mais sans doute que cela pouvait nous amener devant les tribunaux

      • Oui Christine ; j’avais simplement débuté mon commentaire en disant « grosso modo »… que j’espérais que bcp de personnes faisaient comme moi en refusant de ….

        • Desolee Cigale je me souviens je n’ai pas sssupprime mais modifié votre commentaire car hélas il nous amènerait vous et moi au tribunal pour discrimination vous pouvez le faire discrètement mais ne le dites pas je suis desolee

  3. Une anecdote qui date : un célèbre chirurgien , venu d’ailleurs , le Maghreb , travaillait dans un hôpital français en faisant confiance à son équipe , jusqu’au jour ou ( 10 ans plus tard ) un arabophone à traduit son diplôme de mécanicien de voitures . Comme il n’avait jamais opéré il n’y a pas eu de dégâts . On est en France .
    Des médecins au Tchad ,bizarre , les Tchadiens sont connus pour être de redoutables guerriers , les plus courageux de toute l’Afrique .

    • Dans les années 90 il y a eu une publication de l’Education Nationale elle-même (« Le Monde de L’Education »… au temps où, avant l’omertà, existait la liberté d’expression) dénonçant des trafics autour des diplômes au niveau du Maghreb…. il ne doit donc pas être le seul même si les diplômes (enfin le papier) sont là.

  4. Non ce n’ est pas l’ intérêt des médecins!!! Travailler avec des tâches incultes n’ a rien d’ agréable ni de valorisant. Voir plutôt certaines logiques débiles de maitrise de santé: moins de médecin = moins de soins = moins de dépense.
    Un éventuel gâteau ne concerne que quelques médecins (recommandables?) qu’ aucun d’ entre vous ne verra jamais. Quelques recrues de plus dans chaque fac (5/an?) aurait résolu le souci.
    Je pense avec beaucoup de tristesse au copains qui se sont fait jetés fin de première année et je suis sidéré de voir le détricotage de la sécu dans l’ indifférence générale pendant que des mutuelles (rapport très intéressant avec politiques et famille de politiques) se goinfrent à nos dépends.

  5. _ Ce que constate factuelement, c’est que micron le fourbe veut piller les cerveaux Tchadien et de ce fait appauvrir le système de santé de ce Pays qui maque déjà de médecin, puis dans le meme temps pénaliser nos étudiants en médecine en les mettant en concurrence avec le tier monde et en n’augmentant pas le numérus closus.
    _ Une autre conséquence induite par cette folle décision de micron le fourbe sera de faire entrée par la grande porte la conquete par la charia du coran de notre système de santé Publique Laique, je vous laisse deviner ce qu’il se passera lorsque les médecins musulmans appliqueront la préférence des soins au mahométans et ne soignerons pas ou très mal ou pire encore les non-musulmans…
    _ C’est un véritable SCANDALE lorsque l’on y pense et je me permet de faire le parralèle entre les médecins NAZIS qui faisaient des « expériences inhumaines » sur les non ariens et les médecins NAZISLAMISTES qui pensent que les non musulmans doivent tous mourir ou se convertir à la secte mortifère…

  6. Tout le monde trouve ça bien, puisque personne ne fait rien.
    Ce ne sont pas nos commentaires virulents qui changeront quelque chose.
    Christine, une question hors sujet: je coche la case pour recevoir les commentaires, et je ne reçois plus rien. y-a-t-il une raison?

    • je ne sais pas je signale à notre informaticien, d’autres qui ont le même problème ?

  7. Quand, en 1970 j’étais à l’école de physiothérapie nous avions un cours de physique avec des problèmes à résoudre du type deux ascenseurs de vitesse différente partent à des moments différents depuis des hauteurs différentes… à quel moment vont-ils se croiser ? – heureusement il y avait dans ma classe un type recalé de l’école d’ingénieur des mines qui résolvait les problèmes et les distribuait aux autres… !
    Situation en Belgique : il y a un examen d’entrée ouvert à tous les européens et donc tous les recalés d’autre part viennent tenter leur chance au détriment des jeunes Belges, alors que c’est le citoyen belge qui finance l’enseignement. Ma petite cousine a dû slalomer pendant trois quatre ans entre biologie, pharmacie, chimie etc. pour arriver enfin en médecine, actuellement en fin d’études elle est en stage en Australie…

  8. Il y a à mon sens, beaucoup de choses à revoir au niveau de ces professions de santé. Mais c’est une corporation qu’il ne faut pas toucher….. surtout en France.

  9. D’autres raisons :
    surtout ne pas complexer les nouveaux arrivants, ils doivent pouvoir avoir l’illusion que leur culture d’origine est tout aussi développée et leur donne l’accès à toutes les carrières possibles.
    Coté politique : plutôt tout détruire qu’ouvrir une voie à la pensée identitaire, patriote, nationale, ils ont tout cela en horreur.
    Macron préférera faire de notre pays un Hallaland que de donner une seule chance à un relèvement politique patriote.
    La cession d’Alstom ferroviaire à la finance-allemande-Merkel est dans la ligne de son action qui va se poursuivre.
    Nous emprunterons peut-être un jour des trains allemands pour être conduits malgré nous, on ne sait où…
    Eichmann aura un successeur…adepte d’une religion peut-être de pets…

  10. En 2009 je me suis retrouvé à l’hôpital de Villeneuve pour une crise cardiaque et j’avais tout le côté gauche de raide. Le toubib(un algérien) après m’avoir fait toute une batterie d’examen ma dit que je n’avait rien et ma fait comprendre que j’exagérais. J’en ai eu vite marre et j’ai demander d’aller à l’hôpital d’Agen en ambulance. et à Agen le cardiologue après quelque examen a trouvé un petit caillot de sang qui c’était fixé sur la pointe de mon cœur. Voilà j’aurais pu mourir parce qu’il y avait un cardiologue algérien incompétent. Marre de cette invasion.

  11. A quand le retour d’un service d’action civique ? Le (SAC). si vous voyez ce que je veux dire .

  12. Pauvres Français qui ont démocratiquement consenti à leur infeodation et au grand remplacement qu’ils commencent à subir.
    Ils seront soigné par des médecins dont on sait pertinemment qu’ils n’ont pas le niveau minimal requis dès lors qu’ils viennent de pays non francophones ou qui n’ont pas le niveau Américain.
    Le grand remplacement organisé depuis des décennies sera facilité

    • C’est sûr que quand on est hospitalisé on ne va pas demander la copie du diplôme à ce médecin, mais pour prendre l’exemple d’un médecin venant du Tchad : peut-être a t’il un diplôme « français », accordé très généreusement après ses études payées par les Français … mais ne serait-il pas mieux, tout comme les autres, venant surtout d’Afrique (du Nord et sub-saharienne) qu’ils retournent dans leur Pays pour soigner les leurs et laisser la place à nos médecins de souche ??? mais non car en restant en France, certes, il « paraît » qu’ils sont moins payés que les Français mais toujours plus que dans leur Pays d’origine ….. Un exemple (vécu) : j’avais un R.V. dans un service spécialisé, de l’hôpital de ma ville, pour un problème rénal :ma stupeur quand j’ai vu que les 4 « médecins » étaient africains (subsahariens) et le « Chef de service » le seul avec un nom à consonance française. J’ai attendu en espérant avoir à faire avec le « Chef », mais non, déboule un africain qui ne parlait pas un mot de français… sinon en petit nègre (pour le cas : véridique). Je me suis excusée et suis repartie ! mais l’hôpital a tout de même encaissé cette consultation…..

      • par ailleurs on ne peut pas refuser d’être soigné par un médecin étranger, sans être traîné au tribunal pour discrimination

        • C’est vrai Christine, mais déontologiquement, on peut et on a même le droit de demander les compétences et diplômes d’un intervenant de santé (médecin y compris) et décider de ne pas se faire soigner par lui si l’on juge que cela ne nous convient pas, c’est la liberté de choix du patient. Ceci quelque soit son origine, française ou non.

          • cela n’a rien à voir avec le fait d’affirmer que l’on pourrait dire que l’on refuse pas principe tout soignant de toute origine

          • Si il y a un lien à mon sens, bien sûr pas posé comme vous le dites Christine mais posé comme barrière de la langue qui rend la compréhension difficile, angoissante pour quelqu’un de fragilisé par la maladie, voire dangereuse, et si les diplômes ne correspondent pas aux compétences que nous connaissons en France bien sûr aussi.
            Il y a v de notre sécurité et nous avons latitude et droit de juger si nous voulons prendre un risque quand nous rencontrons un médecin quel qu’il soit d’ailleurs, français ou pas.

          • Bien sûr comme vous le dites, on n’a pas le droit de résister juste par principe que le médecin est étranger.

  13. Mais, macron a parfaitement raison !
    Il nous faut quantité de ces  » médecins  » :
    Les  » migrants « , les  » réfugiés  » – et tout le monde le sait car cela a été très bien expliqué dans la presse – sont tous des médecins, des chercheurs, des universitaires.
    Il est vrai que la plupart sont des spécialistes ORL , notamment la chirurgie de la gorge ,
    l’égorgement, quoi .
    Mais je pense que certains s’y connaissent aussi en chirurgie viscérale ( éventration, même avec des moyens rudimentaires ) et en médecine cérébrale ( à coups de bâton dans la tête , par exemple ).

  14. Ça vient de tomber : le parquet de Brest classe sans suite l’affaire Ferrand…
    Ne faudrait-il pas instaurer un numerus clausus de juges de gauche en France ?

  15. Tout à fait d’accord. je me suis crevée le c…pour passer le concours de fin de 1ère année puis celui de l’Internat, soit-disant car on était trop nombreux et maintenant, on fait venir des médecins de l’extérieur ??? mais où est la logique dans tout cela ??? hormis celle de casser les gens ??? comme cette fille qui a un bac scientifique avec mention cette année et qui ne peut s’inscrire en filière éducation physique et sportive ???
    Y’en a marre de tous ces crétins malfaisants qui bousillent la France et le peuple français. L’autre jour, je me promenais dans le quart sud-est de notre beau pays, en campagne, je voyais les gens qui cueillaient les noix, les beaux paysages aux alentours et je me disais « mais qui est-ce qui peut vouloir détruire toute cette beauté, tout cet esprit, toutes ces valeurs ? »
    Qu’ils prennent garde, les puissants. Moi-même qui suis très d’ordinaire très pessimiste, je vois que ça commence à bouger de tous les côtés, pas seulement en Allemagne où là, c’était le coma végétatif jusqu’il y a quelques mois mais aussi en Angleterre et aux Etats-Unis jusque dans mon beau pays où de braves gens comme moi (la majorité dite silencieuse) commencent à s’insurger contre cette destruction tous azimuts. Oui, INDIGNEZ-VOUS !!! Les puissants ne méritent pas des peuples vaillants comme les nôtres.

  16. C’est ce que je me disais tout-à-l’heure au JT : mais quand donc foutront-ils ce p…n de numérus à la poubelle. Hormis les imprévus (décès, suicide) il n’y a donc personne capable de gérer les départs en retraite pour savoir combien il faut de médecins dans les années à venir. Alors que ce n’est qu’un simple exercice comptable de niveau CE2. Enfin bon, si c’est géré comme la république, autant laisser tomber. C’est quand même pas compliqué de savoir qu’en 2020 il y aura 600 départs en retraite donc il faut former maintenant 600 médecins (c’est juste un exemple).
    Il faut quand même préciser que ce numérus n’est même pas géré par l’ordre des médecins, il est établi par le gouvernement. On comprend mieux la misère.

  17. Il n’y a pas que chez les médecins. Dans le cabinet dentaire d’une petite bourgade de cote d’or située sur l’ancienne N6 (A. le Duc) la dentiste est roumaine, son récent associé est roumain et sa secrétaire est roumaine. Devinez quelle langue est pratiquée entre eux trois en présence des patients ?
    Demandez vous pourquoi, on vous remplace assez souvent des couronnes qui n’ont pas plus de trois ans ?

  18. une seule réponse a ces directives, a tous ces emmerdes
    le Professeur Ahmadou que je connais depuis de nombreuses années…dans le temps son cabinet se tenait dans le Hall Voyageurs de la Gare du Nord, mais depuis, il s’ est offert un cabinet tout blanc….
    grace a lui, plus de problèmes, ni de santé, ni d’ impôts,ni d’ érections diurnes ou incontinence nocturne…
    vous pouvez vous renseigner là
    https://www.ahmadou.fr/
    fini avec ces médecins a la con, ces hopitaux balbutiants,ces Mutuelle, ces infirmiers bidons!!
    une seule adresse
    le GRAND Pr Ahmadou!
    tu l’ as dit dis donc Doudou !! 😆

  19. Il y a quelques années déjà, mon épouse , suite à une chute de cheval, s’est retrouvé à l’hôpital de Foix. C’était un docteur Syrien qui s’est occupé d’elle et ce dernieri nous a réservé quelques surprises :
    Bien que mon épouse s’était fêlé une côte, son attention est assez distante envers elle, mais le plus surprenant c’est que ce docteur m’a mis en garde contre les femmes en général car d’après lui physiologiquement plus développées que nous les hommes. « il faut se méfier des femmes »
    Il avait en partie raison, mais ce qui m’a surpris c’est qu’il voyait la femme comme une concurrence et non comme une partenaire. Position issue à mon sens de la culture musulmane.

  20. Allez une histoire en passant :
    mon père alors âgé de 75 ans tombe de très haut d’une échelle (7m), appel au Samu (on nous envoie des …ambulanciers dont le principal intérêt était la couverture …sociale de mon père …) ils le déplacent en dépit de la plus élémentaire précaution …Le lendemain l’hôpital nous rappelle : venez chercher votre père il n’a rien !
    Mon père qui n’était pas un douillet à visiblement mal , je refuse de le transporter dans ma voiture, demande la radio, apprends que le médecin (Africain) ne l’a même pas ausculté, on me refuse la radio …motif : « ELLE N’A PAS ENCORE ÉTÉ INTERPRÉTÉE !!
    Le soir mon père commence à saigner des oreilles, de l’estomac (selles noires) en cause les prescriptions du médecin Africain (qui avait eu la main lourde dans ses prescriptions).
    Je vous passe les détails : bilans des courses deux vertèbres « fêlées » . Par une chance inouïe, il a pu échapper au pire…mais pas grâce à cet incapable de l’hôpital de Jonzac…

    • Bonjour,
      Et ca va continuer : dans un bulletin de ma mutuelle, il est expliqué, que pour cause de consignes de l’ U « E », les conditions d’accès à la profession d’infirmier ont été « libéralisées » ie. fortement abaissées.
      La mutuelle appelle à, désormais, enquêter sur les capacités de vos infirmiers éventuels …
      Prochaine étape à ce qu’il parait : les médecins.
      Ca promet !!
      L’U « E » veut et met en oeuvre avec obstination, par tous les moyens imaginables, la tiers-mondisation de notre continent.

      • « à cause de ces satanés maths » :
        Bizarre, dans les années 70-8O il y avait très peu de maths en Médecine l’accent étant mis sur les Statistiques. C’était encore d’actualité dans les années 85-9O (j’ai un livre de statistiques médecine).
        « les conditions d’accès à la profession d’infirmier ont été « libéralisées » ie. fortement abaissées »
        Ne vous inquiétez pas, au départ les études d’infirmiers étaient niveau BEPC (années 70), voire certaines infirmières avaient été formées sous les bombes ou étaient religieuses (excellentes au demeurant car c’est une profession pratique, même si l’aspect technologique bien sûr est plus important actuellement, demandant expérience) et il n’y avait aucun problème, bien au contraire : elles étaient très proches des patients et très compétentes en général.
        C’est une profession qui, comme beaucoup d’autres, pour des raisons corporatistes et de rivalités envers les médecins, a profité des années Mitterrand (bac – juste pour des raisons de sélection pas de contenu des études – et … valorisation du « nombre d’années » mettant sur le même plan le quantitatif et le qualitatif, ce qui a conduit la profession a rajouter des années de stages pratiques pour revendiquer la reconnaissance d’un niveau « supérieur », dynamique qui concerne les études de médecine aussi d’ailleurs).
        Résultat : beaucoup de problèmes, certaines infirmières nouvellement formées refusant les actes du quotidien et d’hygiène qui auparavant leur incombait et permettait de façon avantageuse, la proximité du patient.
        Ce rôle est devenu celui des aides-soignantes et ce sont elles bien souvent (cela dépend des lieux, ce que je dis est général), ou les infirmières formées à l’ancienne, qui sont les plus proches des patients au niveau relationnel (ce qui n’empêche pas pour ces deux professions les qualités professionnelles technologiques), et Dieu sait que c’est important dans cette profession…
        Bref, il y aurait énormément à en dire là-dessus, ce serait trop long mais pas de souci, les nouvelles infirmières seront tout aussi efficaces et professionnelles. Peut-être même cela permettra-t-il à des personnes très motivées par la profession d’y accéder vu que le niveau d’exigence (pas justifié) ne le leur permettait pas.
        Derrière tout cela, il y a justement aussi peut-être un désir de remettre les choses à leur juste place car il y a eu beaucoup de retombées suite à ces évolutions (ce n’est pas la seule profession concernée).
        Je sais de quoi je parle.

    • et par lettre recommandée AR, c’est mieux !
      Correspondant Informatique et Libertés
      Centre Hospitalier de Jonzac
      4, avenue Winston Chruchill
      17503 Jonzac
      ou de nous contacter à l’adresse suivante (le Correspondant informatique et Libertés étant mutualisé: ciljonzac
      La demande de communication du dossier médical est à l’initiative :
      du patient lui-même, des ayants-droits (conjoint(e), enfants …) en cas de décès du patient et sauf volonté contraire exprimée par la personne avant son décès, de la personne ayant l’autorité parentale (père, mère)
      du tuteur
      du médecin lorsqu’il a été désigné par ces personnes comme intermédiaire.
      La demande est à adresser au Directeur de l’établissement* en indiquant si vous souhaitez le consulter sur place ou en recevoir une copie. Dans ce cas, des frais de reprographie vous seront facturés.
      *M.le Directeur du CH de Jonzac
      4, avenue Winston Chruchill
      17503 Jonzac

    • Mon père 90 ans a été hospitalisé dans un de ces hôpitaux monstres en Flandres qu’on appelle AZ = akademisch ziekenhuis = hôpital académique ! il y a séjourné plusieurs jours et je ne suis pas parvenue à savoir de quoi il souffrait car dans le personnel disponible pendant l’heure des visites personne ne parlait une langue compatible avec le français, flamand, italien, anglais, allemand que je pratique…
      Quelques années au par avant il s’était cassé le fémur on lui avait posé une broche, qui a continué à suppurer pour le restant de ses jours = on sait rien lé-contre = c’est une bactérie nosocomiale !!!heureusement cela ne le faisait pas souffrir mais coûtait des soins spéciaux tous les jours. Une petite cousine a été hospitalisée pour une bêtise genre appendicite mais est restée des mois à l’hôpital à cause d’une bactérie nosocomiale à cause de laquelle elle a risqué de perdre une jambe… N.B. dans les années 60-70 la Belgique était l’un des pays les plus performants en matière de santé publique et d’enseignement. Mais les hôpitaux belges sont champions dans les machines et les universités dans la recherche. Mais OUI ! c’est DINGUE ! ça y est, encore une fois, je commence ma journée en colère.

  21.  » ont dû renoncer au rêve de leur vie…. à cause de ces satanés maths, utilisés pour barrer la route de la médecins aux jeunes générations ? »
    ça ne date pas d’ aujourd’ hui, le vieil homme que je suis en fut victime il y a environ 60 ans….et j’ ajoute: déjà….
    quand au haïssable Numerus pas important ce satané numérus clausus
    aujourd’ hui et déjà depuis quelques années les jeunes Français écoeurés par ce « numérus claudius » ont trouvé la parade
    ils arrivent nombreux en Roumanie, j’ en connais, a Cluj Napoca….lisez ça
    http://www.francetvinfo.fr/sante/ces-etudiants-francais-qui-partent-en-roumanie-pour-faire-medecine_1688147.html
    mais l’ essentiel c’est de contribuer davantage a paupériser dans le domaine sanitaire ces pays africains,nord africains, orientaux qui ont besoin plus que quiconque de médecins en leur piquant ceux qui resteront chez nous, une fois leurs études terminées et sanctionnées par des diplomes Français
    y a la solution: ils nous enverront leurs malades pour etre soignés en France, et, en prime le Malien, le Tunisien, le Camerounais seront en pays de connaissance….

Les commentaires sont fermés.