Hayange : les pucelles effarouchées Kaefer, Loeb, Angeli, Ka et Enzo trouvent que le cochon c’est nauséabond

Illustration, photo prise à la fête du cochon à Hayange en 2016

Le cochon, dorénavant, aurait une connotation anti-musulmane et serait nauséabond, le producteur du spectacle réunissant Caroline Loeb, Eve Angeli, Enzo Enzo et Ana Ka, Olivier Kaefer, en a des hauts le coeur, pauvre petit chéri…

«Nous avions accepté d’aller à Hayange tout en sachant que c’était une ville FN, car nous chantons pour tout le monde, sans faire de politique. Mais la mairie s’est bien gardée de nous dire qu’il s’agissait d’une fête du cochon, avec une connotation anti-musulmane clairement ciblée, surtout au moment de l’Aïd-el-Kébir», a dit M. Kaefer. «Le maire n’a pas le droit de demander à des gens qui n’ont rien à voir avec tout ça d’être partenaires de ses idées nauséabondes. C’est dégueulasse, ça me fait vomir», a-t-il ajouté.

Bref, toutes les fêtes du cochon, liées à notre histoire, à notre gastronomie, à notre survie (on ne serait pas là si nos ancêtres n’avaient pas pu « tuer le cochon  » et s’en nourrir toute l’année ) sont trop identitaires pour ces culs serrés.

Les musulmans ne mangent pas de cochon, donc les fêtes du cochon sont anti-musulmanes.

Elémentaire, pauvres couillons de la lune.

Les juifs pratiquants ne mangent pas non plus de porc, or jamais personne ne s’est donné le ridicule de traiter les fêtes du cochon de nauséabondes au motif qu’elles seraient anti-juif !

Sauf que cela n’est jamais arrivé et ne pourra jamais arriver parce que les Français juifs sont français avant tout et ne cherchent à aucun prix à imposer aux autres leurs interdits et obligations rituelles.

Tandis que les musulmans n’ont de cesse de réclamer toujours plus d’accommodements raisonnables pour leurs interdits, leurs obligations, leurs « coutumes », nous devrions, nous, en sus, faire disparaître les nôtres ?

Il est vrai que la fête du cochon est identitaire. Et alors ? A l’heure où des camps sont interdits aux Blancs, à l’heure où la critique du voile fait risquer licenciement et tribunal, on serait les derniers des soumis de se laisser faire.
Alors mille mercis à Fabien Engelman pour son initiative et son courage et fustigeons les imbéciles qui, une semaine avant l’évènement, rompent leur engagement, sans aucune éthique, sans aucune conscience professionnelle. Quels porcs !

 

 

Mais peu importe les lâches, les sans conscience, les sans éthiques, la fête du cochon se fera sans eux et aura un grand succès, avec de bien meilleurs artistes que ceux qui étaient prévus et font la fine bouche sans doute.

Communiqué de Fabien Engelman, Maire d’Hayange

FÊTE DU COCHON – DIMANCHE 3 SEPTEMBRE ??
NOS TRADITIONS D’ABORD !!!
NOUVELLE PROGRAMMATION MUSICALE
Nous vous l’avions annoncé, elle aura bien lieu ! Notre fameuse Fête du Cochon revient pour sa quatrième édition le premier dimanche de septembre. La ville de Hayange vous invite à passer une journée chaleureuse, à la française, entre amis ou en famille, car c’est la France que nous fêtons.
Nous avons appris avec stupeur, 10 jours avant la fête, la rétractation de notre quatuor vedette. Ce désistement est le résultat de nombreuses pressions médiatiques qui ont pesé sur les épaules de certains artistes. Une censure ayant pour but de nous empêcher de célébrer la France et ses traditions, en vain.
Nous avons donc le plaisir de vous annoncer une nouvelle tête d’affiche, avec la participation exceptionnelle de :
–  ERIC MORENA
–  EVE ANGELI
–  AURELY GRAINE DE STAR
Une prestation qui s’annonce festive, avec des tubes et reprises des succès des années 80.
Tout au long de la journée l’animation musicale sera assurée par notre Philharmonie la Lorraine, l’Orchestre Contraste, la Lorraine Big Band Orchestra, les Free Birds, mais aussi Jean Claude Bader et le groupe Tenessee.
Une exposition du GAPHE aura également lieu dans le hall de l’Hôtel de Ville.
Nos artisans hayangeois assureront comme prévu la restauration : fuseaux lorrains, assiettes de cochonnailles, fromages, charcuteries, spécialités locales, pâtisseries, crêpes, churros et douceurs…
Une fête gourmande, des plats simples, conviviaux, et qui rassemblent.
Pour nos amis végétariens pas d’inquiétude, des plats adaptés seront également prévus.
Vous êtes chaque année plus nombreux à participer à cette pause festive et joyeuse, qui sera une fois encore, c’est certain, une belle occasion d’honorer l’amitié et la fraternité !
?Fête du Cochon
Place de l’Hôtel de Ville
Le dimanche 3 septembre 2017
?Programme :
11h – Inauguration puis concert de la Philharmonie la Lorraine
12h – Orchestre Contraste
14h – Lorraine Big Band Orchestra
16h – Free Birds
17h45 – Allocution de Monsieur le Maire
18h – Music’ Evenement : Eric MORENA, Aurely GRAINE DE STAR et Eve ANGELI
19h30 – Jean-Claude BADER et le groupe Tenessee

Sur la fête du cochon à Hayange, extraits des articles que nous avons publiés les années précédentes :

Première initiative, en 2014

Le fait de célébrer le cochon n’est absolument pas vécu par la population comme un acte xénophobe ou raciste, mais comme une réappropriation de nos meilleures traditions populaires, gastronomiques ou culturelles.

A la vue d’une telle réussite, devant des cadres nationaux du FN, nul doute que d’autres maires du parti de Marine Le Pen ne tarderont pas à imiter une telle initiative. Comment mieux montrer à leurs électeurs qu’ils incarnent réellement, y compris dans la vie quotidienne de nos compatriotes, une alternative aux imposteurs qui sont prêtes à renier nos valeurs pour ne pas froisser des traditions venues d’ailleurs.

Un message fort est sorti de cette initiative : ce n’est pas parce que, en France, des millions de musulmans se voient interdire de manger du cochon par des textes sacrés, et que quelques dhimmis de gauche sont prêts à abdiquer leur culture pour mieux se soumettre, que soixante millions de Gaulois doivent être privés de porc, à Hayange comme ailleurs.

Pari réussi, bravo Fabien Engelmann et l’équipe municipale d’Hayange, et à l’année prochaine pour la deuxième édition.

http://resistancerepublicaine.com/2014/09/15/fete-du-cochon-a-hayange-un-enorme-soutien-populaire-a-fabien-engelmann/

 

Deuxième fête du cochon, en 2015

Bien sûr, en farouches défenseurs des libertés publiques, les derniers staliniens d’Europe de l’Ouest qui sévissent dans quelques associations groupusculaires ont demandé au Préfet l’interdiction de cette deuxième fête, rien de moins ! Naturellement, ils se sont fait renvoyer dans leurs buts. Rappelons que l’an passé, plus de deux mille personnes avaient assisté à ce premier événement, qui avait marqué le fort soutien populaire dont bénéficie le nouveau maire.

http://resistancerepublicaine.com/2014/fete-du-cochon-a-hayange-un-enorme-soutien-populaire-a-fabien-engelmann/

Nous encourageons donc les patriotes, amoureux des meilleures traditions de notre pays, à assurer, par leur présence, le succès de cette initiative courageuse, qui, nous l’espérons, sera reprise prochainement par tous les maires patriotes, qu’ils soient au FN ou dans d’autres organisations. Car, dans une France gangrénées par le multiculturalisme, l’islamisation de notre pays et l’invasion migratoire, il demeure des symboles de résistance forts, comme le cochon, le drapeau et notre hymne national.

http://resistancerepublicaine.com/2015/08/30/la-2e-fete-du-cochon-a-hayange-un-symbole-patriotique/

 

Troisième fête du cochon, en 2016

Plus ils nous attaquent, plus ils essaient de nous remplacer, plus ils développent le sentiment identitaire et l’attachement à la France, à ses traditions et, surtout, à ce que ceux qui sont destinés  à nous remplacer voudraient voir disparaître l’amour du cochon sous toutes ses formes, de celui du divin breuvage de Bacchus.

Bravo à tous ceux qui ont dit merde à ceux qui les traitent de « fachos » parce qu’ils aiment les apéros-saucisson-pinard et autres fêtes du cochon mais aussi à ceux qui ne voient aucun problème à fréquenter les villes FN, où l’on se sent mieux qu’ailleurs. Qui s’en étonnera ?

http://resistancerepublicaine.com/2016/09/05/5000-personnes-a-hayange-pour-la-troisieme-fete-du-cochon/

 

 

 114 total views,  2 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. A part Eric Morena c’est de la merde !
    Des chanteurs sans voix pour faire comme Yannick Noah !

  2. Bonjour
    cet animal fait partie de nos traditions culinaires ou autre
    c’est une viande très gouteuse et digeste .
    beaucoup de personnes dans nos campagnes d ‘autrefois étaient bien contentes de survivre grâce à lui , et c’était bien la fête quand on sacrifiait le cochon dans les fermes
    Alors puisque c’est dimanche une petite recette que je vais me concocter pour ce midi
    *****************************************

    Prendre un filet mignon de porc ( 500grs pour 4 personnes)
    Le couper en petits morceaux
    les faire revenir dans un peu d’ huile d ‘olive….. faire dorer
    saupoudrez les morceaux d ‘une cuillérée de fond de volaille
    bien ( touiller ) , et ajouter un peu d ‘eau , pour ( décoller les morceaux )
    ajouter du curcuma 1 cuillérée à soupe ) ( vous pouvez aussi épicer avec
    une pincée de piment d ‘ Espelette ….
    bien mélanger encore
    puis ajouter une boite de lait de coco ..
    laisser cuire encore une dizaine de minutes et c’est prêt …
    servir avec du riz ,
    Les enfants adorent

    ( ceci est ma recette mais il y en à d ‘autres pour tous les gouts )

    et bon dimanche à tous

    ( dans le cochon tout est bon )

    kenavo

    • Merci Armorique pour cette recette tout le monde adore le filet mignon de porc que l’on peut cuisiner en effet de mille façons. Bon dimanche

  3. Vous n’avez rien perdu à ne pas avoir ces hasbeen sur scène. On en parle plus depuis des lustres et le fait qu’elles aient accepté de venir chanter à la fête du cochon,démontre bien que ce n’était qu’alimentaire.Et même pas dit qu’elles auraient attiré du public!

  4. J’ai téléphoné hier vendredi à la mairie pour dire simplement : « BRAVO MR LE MAIRE DE LA PART D UN RETRAITE DU 17 » , à l’employée de l’accueil qui était ravie, c’est peu de chose mais …..

    • peu de chose ? non c’est beaucoup s’ils avancent si vite en face c’est qu’ils sont omniprésents

  5. Ces artistes devraient aller travailler dans une cantine scolaire même chez les tout petit là où il y a une proportion importante de maghrébins et supporter les airs dégoutés des gamins dès que l’on emploie les mots porcs ou cochon.
    Il s’autorisent tout jeune déjà à demander avec suspicion de quoi est composé tel ou tel plat qu’on leur sert.
    C’est un vrai harcèlement pour le personnel chargé de les nourrir et les surveiller.
    C’est scandaleux mais s’il y a un problème entre un employé et un môme, la hiérarchie donnera systématiquement raison au « lardon » contre l’adulte..Dans ces conditions le personnel la ferme et il règne une vraie omerta par rapport à ces problèmes.car les gens qui servent ne sont pas assez armés intellectuellement pour protester face à un directeur d’établissement et certains CDD ont peur qu’on ne les reprennent pas
    Ces magrhébins en venant en France savait que nous étions un pays de tradition de fête d cochon et de cochonnailles, s’ils refusent cela qu’ils se barrent!!

  6. j’ai toujours connu la fête du cochon même dans la famille on se réunissait pour tuer le cochon, les musulmans tuent le mouton une fois par an et personne ne trouve à redire alors les artistes sont t-ils tous devenus cons.

  7. Slogan d’un charcutier pyrénéen à propos du cochon : « je suis délicieux de la tête à la queue ».

  8. Pour aller chanter accompagnée d’hidalgo et sa clique dans les fêtes musulmanes aux sons des gémissements de moutons égorgés aux cours d’effroyables souffrances, cela ne gène pas ces bobos! Boycottons ces soit-disant artistes qui discriminent en fonction de la couleur politique des villes et de ses habitants. Que font les soit-disant associations de lutte contre les discriminations pourtant scandaleusement arrosées par l’argent des contribuables Français à l’agonie?

  9. A Besse (63) tous les ans on fête le cochon sans problème mais c’est vrai ce n’est pas une commune FN !!

  10. Dans les alpes maritimes, dans un village nomé Escragnoles, il y a chaque été
    La Fêtes des Ânes.
    Ces « artistes » dhimmis pourraient y participer.
    Cela ne perturberait pas leurs convictions et avec un peu de chance ils pourraient remporter le premier prix, en espérant que ce ne soit pas un jambon!

  11. et j’espère que ces pauvres idiotes auront les contrats qu’elles méritent après cette défection de dernière minute !

  12. Tout est bon dans le cochon ! On ne peut pas en dire autant des envahisseurs qui voudraient nous l’interdire !

  13. Ce soir, j’ai mangé un délicieux pâté de tête, pur porc authentique de charcuterie traditionnelle (acheté chez mon boucher garanti non hallal, bien entendu. Rien que de lui en parler, il brandit le hachoir…)

  14. Je continuerai à déguster du cochon et ce n’est certainement pas lui que je boycotterai………………

  15. Bonjour,

    Nous sommes en plein délire.

    Et quoi après ?

    Arracher toutes nos vignes …

  16. Et ne pas oublier l’actuelle fête du cassoulet à Castelnaudary. Y’a du canard mais aussi du huirk-huirk. Bon appétit !

  17. Le cochon ou la charcuterie fait partie intégrante de notre patrimoine culinaire Français .
    Ceux qui nient cela ou qui sont dérangés par cet état de fait n’ont qu’à continuer à manger Kebab ou restauration rapide , soit ordinaire, dégueulasse et iatrogène au plan de la santé.

  18. ‌Ah ! ce porc de cochon !

    A Orléans, dans les années 90, une fête traditionnelle avait été recrée, la Saint Aignan :

     » « On voulait recréer une fête comme autrefois, place Saint-Aignan, sur deux jours, à la mi-novembre. Il y avait des buvettes, mais aussi des charcutiers… On avait choisi la thématique du cochon pour remettre au goût du jour une tradition orléanaise : le cochon en pain d’épice, avec son prénom marqué dessus. Ça a été un succès phénoménal dès le début. »

    Et ce, jusqu’en 2004 .

    http://www.larep.fr/orleans/2014/10/04/deux-jours-de-festival-place-saint-aignan-avant-de-nombreux-rendez-vous-dans-lagglo_11169333.html

    Depuis 2005, cette fête continue, mais elle a changé de nom.
    Maintenant, c’est :  » Festival de Travers « . Et plus de cochon !

     » Je veux quand même poursuivre l’idée, mais……. avec une garantie de tenir la ligne. »

    Tout est dit !

  19. Quel article !!!!

    Nous emm.rdent TOUS ! mais si tous nos anciens revenaient ils ne comprendraient pas nos politiciens qui nous cassent complètement pour nous modeler, nous formater nous, notre société et nos traditions au us et coutumes de gens venus d’ailleurs que l’on n’attendaient pas et qui se sont invités. C’est le monde à l’envers ! M.rde on voudrait vivre en paix chez-nous et comme nous l’entendons ; on ne va pas chez-eux faire la loi !

    I.- Tue-cochon
    :: https://fr.wikipedia.org/wiki/Tue-cochon

    II.- tuaille du cochon
    :: http://gallica.bnf.fr/services/engine/search/sru?operation=searchRetrieve&version=1.2&query=%28gallica%20all%20%22tuaille%20du%20cochon%22%29&suggest=0

    • ➡️ Tableau élémentaire de l’histoire naturelle des animaux, par G. Cuvier | [LIVRE de 1747 ; cliquer sur l’outil loupe-recherche dans la bande verticale gauche pour voir toutes les occurences du mot cochon]
      :: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64769551/f204.image.r=cochon

      ::. La phalène du houblon. ( Ph. humuli. ) .::

      —>Le mâle a les ailes d’un blanc pur ; la femelle les a jaunes,
      rayées de roux. La chenille ronge les racines du houblon , et
      cause beaucoup de tort dans les pays où cette plante est un
      objet de grande culture. On la chasse par le fumier de cochon.

      ?

      ⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯⚯
      ➡️ 8-7-1913, Saint Cyr, fête du triomphe [trois personnes costumées avec un cochon au milieu d’un pré] : [photographie de presse] / [Agence Rol]
      :: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6926099d/f1.highres

Les commentaires sont fermés.